ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Prospective aviation commerciale

Partagez

jullienaline
Whisky Charlie

Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Ven 26 Mar 2010 - 14:14

Bonjour à tous,

En marge du salon de Santiago, une estimation de Boeing sur le marché des avions commerciaux.

Boeing estime marché de l'aviation à USD3.200 mds sur 20 ans

SANTIAGO (Dow Jones)--Les ventes d'avions commerciaux neufs devraient atteindre 3.200 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années et la flotte mondiale devrait s'accroître de 29.000 avions de fret et de transport de passagers, a indiqué mardi Drew Magill, directeur régional du marketing de Boeing Co. (BA).
Selon le géant aéronautique américain, les bénéfices des compagnies aériennes devraient s'améliorer en 2011 et les ventes d'avions croître en 2012, grâce à la reprise économique mondiale.
Si les projections de Boeing sont tenues, la flotte mondiale d'avions de ligne et de fret aura pratiquement doublé d'ici à 2028.
http://www.investir.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/boeing-estime-marche-de-l-aviation-a-usd3-200-mds-sur-20-ans-236395.php

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Ven 26 Mar 2010 - 14:18

Toujour en marge du salon FIDAE au Chili, Airbus estime le potentiel de l'Amérique Latine à 1683 appareils sur les 20 ans à venir et à 24 951 appareils au niveau mondial.

Airbus :1.683 nveaux avions achetés en Amérique lat d'ici 2028

Les compagnies aériennes d'Amérique latine prévoient d'acquérir 1.683 nouveaux appareils sur la période allant de 2008 à 2028 pour une valeur marchande de 163 milliards de dollars, a indiqué mardi Rafael Alonso, vice-président des activités d'Airbus en Amérique latine et dans les Caraïbes, en marge du salon aéronautique de Santiago.
Le trafic aérien dans la région double quasiment tous les 15 ans, dopant la demande de nouveaux appareils, a déclaré l'avionneur européen.
La grande majorité de ces avions seront des appareils destinés au trafic passagers, a précisé R.Alonso, et seule une fraction sera achetée pour le transport de marchandises.
Le dirigeant ne disposait pas d'estimation sur le nombre d'appareils qui seraient construits par Airbus, mais a toutefois noté qu'entre 2000 et 2009, Airbus avait livré 290 avions dans la région contre 172 pour Boeing Co. (BA).
Au niveau mondial, sur la période 2008-2028, les compagnies aériennes auront probablement besoin de prendre livraison de 24.951 nouveaux appareils de 100 places ou plus, pour un montant estimé à 3.100 milliards de dollars, a observé R.Alonso.
Il a ajouté qu'Airbus, filiale European Aeronautic Defence & Space Co. NV (EAD.FR), détenait environ 60% du marché des avions commerciaux contre 40% approximativement pour Boeing.
http://www.zonebourse.com/BOEING-COMPANY-6509/actualite/BOEING-COMPANY-Airbus-1-683-nveaux-avions-achetes-en-Amerique-lat-d-ici-2028-13344699/

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Mar 30 Mar 2010 - 19:23

Bonjour à tous,

Des signes positifs de reprise selon l'IATA.

Le secteur aérien émerge peu à peu de la récession, selon IATA

GENEVE (Reuters) - Les compagnies aériennes sont en train de sortir de la récession, comme le montre l'accélération de la croissance du trafic passagers et des volumes de fret en février, annoncée par l'Association internationale du transport aérien (IATA).
L'un des signes soulignant la reprise est le taux record d'utilisation des capacités pour les vols passagers, alors que février est habituellement le mois le moins actif de l'année pour le secteur, a-t-elle précisé.
La demande passagers a progressé de 9,5% par rapport à février 2009 et le trafic de fret a bondi de 26,5% sur un an, a-t-elle indiqué.
"Nous avançons dans la bonne direction. Dans deux ou trois mois, le secteur devrait être revenu à ses niveaux de trafic d'avant la récession", a déclaré le directeur général de l'IATA, Giovanni Bisignani.
Le coefficient d'occupation (rapport entre le nombre de billets vendus et le nombre de sièges disponibles) a atteint 75,5%, soit 79,3% en données corrigées des variations saisonnières, un record pour un mois de février.
L'IATA estime que le transport aérien représente 30% du commerce mondial en valeur.
Elle estime que février 2009 a marqué le point bas du cycle de récession du trafic passagers et précise qu'il suffira d'une hausse supplémentaire de 1,4% de la demande passagers pour qu'elle retrouve son niveau d'avant la récession.
Pour le trafic fret, qui a beaucoup plus baissé que le trafic passagers et atteint un point bas dès décembre 2008, l'IATA estime à 3% la hausse supplémentaire nécessaire pour revenir au niveau d'activité d'avant la crise.
"Il ne s'agit pas encore d'une reprise complète. L'étape suivante consiste à s'ajuster à deux ans de croissance perdue", a dit Giovanni Bisignani dans un communiqué.
L'IATA, qui regroupe quelque 230 compagnies, avait déclaré le 11 mars tabler pour l'ensemble du secteur sur des pertes cumulées de 2,8 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros) cette année, après celles de 9,4 milliards subies l'an dernier.
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE62T05U20100330

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Poncho (Admin) le Jeu 29 Avr 2010 - 9:36

Bonjour à tous

Trop d'avions en commande ?

http://blog.seattlepi.com/aerospace/archives/203739.asp



While air traffic is picking up and Boeing sees "tangible signs of recovery," analysts at UBS say airlines have ordered too many planes already, particularly Airbus' A350 XWB and, more so, Boeing's 787 Dreamliner.

"Our analysis reveals that many of Airbus' and Boeing's top customers appear to have over ordered, even after assuming future growth at high levels, which could result in additional deferrals and cancellations and, at minimum, likely yields few orders from what have been the manufacturers' largest customers," UBS analysts, led by David Strauss, wrote in a report released Tuesday.

The analysts focused on the top 100 airline customers, accounting for an estimated 70 percent of Airbus and Boeing's combined backlog of nearly 6,800 aircraft and roughly 60 percent of the two plane makers' scheduled deliveries over the next five years.

Airbus has more risk, with its single-aisle mainstay A320 over ordered, while Boeing's 737 has the potential for new orders from customers looking to replace aircraft, the analysts wrote.

While 65 percent of the Boeing and Airbus backlog is single-aisle, the widebody orders are more at risk, according to the report. "We see nearly 400 excess widebody orders that could be deferred, with both manufacturers' widebody product appearing over ordered. The 787 and A350 appear particularly over ordered."

The analysts gave one caveat, writing in their 787 section: "While it is possible that airlines might have considered a longer time horizon when placing their orders than the eight years we have assumed in this analysis, we believe some over ordered."

Here's UBS' breakdown by model:


Boeing 787 -- 275 over ordered;
777 -- 33 over ordered;
737 -- 206 under ordered;
747 -- 44 under ordered;
Airbus A350 -- 250 over ordered;
Airbus A330 -- 83 over ordered;
A320 -- 152 over ordered.

C'est UBS qui le dit

Cette analyse prend elle en compte les éventuels transfert d'un avion vers l'autre par exemple d'un 747 vers un A380 ?

Le tableau final est instructif

Qui vivra verra


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Ven 7 Mai 2010 - 12:39

Bonjour

Le point de vue de Moody's concernant A et B
C'est peu courant qu'ils interviennent dans l'aviation (Que se soit publique, hors abonnement du moins)
Edité par le Seattle PI Merci !

Rien de révolutionnaire ...

Le 787, moins d d'annulations que ce qui pouvait être craint !
Airbus aura assez d'argent pour finir son A350!
Les re-motorisations, un pas raisonnable !
Gare au Comac 919 dans le sud est Asiatique !

------------------ Moody's, L'article du Seattle PI ---------------

http://blog.seattlepi.com/aerospace/archives/204974.asp


Moody's: Strong backlogs will keep Boeing and Airbus stable

Sizable backlogs for commercial aircraft and an economic recovery mean a stable outlook for the global aerospace and defense sector, Moody's said in a report Thursday.

"During the financial crisis, the substantial backlog of the large commercial airplane makers, Boeing and Airbus, provided flexibility to keep production fairly stable," Robert Jankowitz, Moody's senior vice president, said in a news release.

While new orders will probably be meager for a while, improving demand has spurred airplane makers to start boosting production, Jankowitz noted. "This is mostly restoring the modest production cuts that were announced last year."

The report notes: "Boeing and Airbus have enormous order backlogs that would keep production lines running for more than six years even if they didn't book a single new order."

While strong U.S. defense spending will "support solid conditions for defense contractors for several years," the report says, "potential changes in procurement practices and shifts in defense priorities could pose challenges for individual companies."

Jankowitz said: "Efforts to contain defense costs will loom large during the next few years, given that U.S. defense spending sits at record highs and the federal budget is under pressure from high deficits and the fallout of the credit crisis."

Boeing, for instance, has shifted away from some of its classic defense systems into new areas, such as services, unmanned vehicles and cybersecurity. The changing procurement strategy shows in the Air Force's fixed-price approach to its aerial refueling tanker contract.

Here are some other notable points from the commercial airliner section of the report:

* While "Boeing still needs to deliver its first B787 Dreamliner and then ramp up assembly," the report says, "There were fewer outright cancellations of the airplane than we anticipated given the many development delays it experienced and the recession. ... We think the plane, once it's in full production, will be a meaningful contributor to Boeing's cash flow, and a productive asset for the operator as the airplane's range will open up new routes and airlines will be able to operate it at low cost."
* Airbus' A350 XWB is "(e)njoying similar customer acceptance" and Airbus parent EADS has enough cash to see the program through.
* Outfitting the single-aisle Airbus A320 and Boeing 737 families with new, more-efficient engines "might be a reasonable interim step" before development of the next generation narrow-body airplanes, "although it remains to be seen just how many airlines want to pursue that route at this point."
* The Chinese Comac C919 narrow-body airliner could present a threat in China and the rest of the Asia-Pacific region, the report says. "This is critical because the Asia-Pacific region is expected to have the fastest growth in airplane demand for some time, and it is projected to be the biggest aviation market by around 2025."

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Ven 7 Mai 2010 - 22:34

Ramené de Aweb

Bonsoir !

Une réflexion, qui en vaut d'autres !
Vu de ma fenêtre,
Et comme personne ne me paye, ni me manipule ... pour faire passer un message ...
(Je ne vise personne sur ce site)
C'est une réflexion totalement désintéressée (Matériellement)


Tant que les motoristes, seront le principal facteur d'écos sur les avions !
Tant que ce seront les clients (Airlines) qui seront ceux qui voient ou sont les économies et leur intérêt !

Ben je ne vois pas trop comment ...

-Les Lessors, d'avions ou de moteurs, pourront imposer leurs lois aux constructeurs et cela contre l'intérêt de leurs clients ...
-Les Airframers pourront oublier ce que veulent leurs clients, les Airlines ...
-Les Airframer dominants pourront imposer sans nuances, leurs lois aux motoristes, il y a de nouveaux constructeurs, avec les dents longues sur le marché !
-Les MRO, (des Airlines, des Motoristes, ou Indépendants) pourront décider de ce qui est rentable pour les Airlines, en oubliant de compter sur les coûts de carburant, maintenant bien supérieurs à l'entretien moteur (Normal, les moteurs s'améliorent, le carburant lui s'apprécie très vite)

De plus !
Les objections concernant les valorisations comptables, et autres prix de revente, du parque, des moteurs, de la flotte, ne tiennent pas la route, chaque fois qu'une industrie a parié sur l'immobilisme, en oubliant de moderniser son outil de production, elle c'est effondrée, qq temps après avoir réalisé d'excellents exercices comptables, les compagnies aériennes n'y échappent pas !

Peut être, une forme de fuite en avant vers la modernisation, et des cycles beaucoup plus court, cela me paraît inévitable, ça ne se passera pas sans casse ni regroupements, c'est comme ça !

Ceux qui ont parié sur des avions ou des moteurs, pour 20 ou 30 ans vont devoir changer rapidement leurs options ! C'est comme garder sa voiture d'il y à 15 ans !
Ceux qui rament à contre courant pour maintenir et valoriser des actifs qui ne valent plus grand chose et ne vaudront plus rien dans 3-4 ans, si ce n'est à les revendre dans le 1/4 monde pour une poignée de cacahuètes ...

Ben, ils vont dans le mur en klaxonnant, avec ceux qui les y encouragent !

Dangereux et bien dérangeant, certes !
Mais inévitable, je le répètes !
Il y aura ceux qui feront avec ...
Et ceux qui vont aller au crash !
Et ceux qui attendent pour ramasser les morceaux et prendre la relève !

Les computers, les télécom's, l'automobile ... cela peut vous rappeler qq chose ?

Note : Combien un A320 consomme t 'il de kéro, dans une vie de 30 000 heures de vol ??
Réponse / entre 80 et 100 millions de litres , à un coût actuel de 0,6 $ le litre, ce sont 50 millions de $ mini, soit son prix de vente réel aprés remises!
Soit aussi 3-4 jeux de moteurs neufs au minimum !

http://www.iata.org/whatwedo/economics/fuel_monitor/Pages/index.aspx

Pour ceux qui n'auraient pas compris les enjeux des re-motorisations

JPRS


Dernière édition par Beochien le Ven 7 Mai 2010 - 23:10, édité 2 fois

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Poncho (Admin) le Ven 7 Mai 2010 - 22:57

Ouaip
Ca me va, ça me plait même

Quant à l'impact des motoristes dans les éco d'énergie, le pavé de la NASA que tu as posté y a quelques temps montre qu'en court courrier y a pas que le moteur...

- La cellule fait en réalité un paquet de boulot, elle doit être légère c'est une qualité fondamentale
- Un moteur doit avant tout présenter un rapport poids/ conso spécifique intéressant... la conso au détriment du poids fait qu'au final sous l'aile d'un avion le gain en conso est anéanti par le surpoids

En conséquence nul besoin de moteurs extrêmes, mais de moteurs équilibrés, qui ne font donc pas nécessairement appel à une technique hyperpointue... Et pourquoi pas de moteurs abordables pour réduire la durée de l'amortissement.

La différence de poids entre un CFM56-4 et un CFM56-7 est de 400 kg par pièces, le nouveau est plus lourd que l'ancien... et 800 kg sur une machine de 80t au grand max c'est 1% du poids total.

http://en.wikipedia.org/wiki/CFM_International_CFM56

Si je poursuis ton idée, si A et B sont arcboutés sur le backlog de leur client, un troisième larron qui n'a pas de backlog à protéger (un B du pays de la police montée) peut rafler la mise ?

Pourquoi Mac Donnell Douglas a t'il disparu ?
Pourquoi GM a failli mourir ?

Bonne soirée


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Ven 7 Mai 2010 - 23:08

Poncho, j'ai rajouté celà au dessus !

Note : Combien un A320 consomme t 'il de kéro, dans une vie de 30 000 heures de vol ??
Réponse / entre 80 et 100 millions de litres , à un coût actuel de 0,6 $ le litre, ce sont 50 millions de $ mini, soit son prix de vente réel aprés remises!
Soit aussi 3-4 jeux de moteurs neufs au minimum !

http://www.iata.org/whatwedo/economics/fuel_monitor/Pages/index.aspx

Pour ceux qui n'auraient pas compris les enjeux des re-motorisations

A pat cela les poids, ce n'est pas figé, GTF plutôt trés bien; !
Et CFMI bossent comme des malades pour les faire baisser .. surtout la 3eme itération du leap X!
Pas celle des chinois, la 3eme version, ou proto disons en ce moment, est celle d'Airbus 2 ans après, pour 2016 !
Et RR soupèse .... le poids de ses étagères, pour l'instant !

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Sam 8 Mai 2010 - 1:14

Bonsoir!

Les coûts d'entretien des moteurs ..
30 pages récentes, 2010, et très bien faites, à lire pour les courageux !

L'exemple traité a 27 000lb de poussée et deux arbres .... une idée de qui il est ?? Idea

On peyt voir beaucoup de numéros intéressants !
En particulier que l'entretien d'un avion, peut atteindre 15% des côuts d'exploitation (Le combustible, c'est 35-40% maintenant )
L'entretien moteur se situerait dans les 35% des coûts d'entretien de l'avion ! soit 5% des coûts d'exploitation !
Par moteur, cela pourrait atteindre 3-4 Millions vers les 36 000 FH dans les prix d'un 1/2 moteur neuf, ou pas loin !
Retenir que c'est 1/3 MO, 2/3 Pièces !

On note des coûts moyens, de 80 à 120 $ par FH, Flying hour, par moteur, avec bien sûr la notion FC Flying Cycle qui se greffe! En plus qq facteurs, climatiques, ou autres pollutions, sable etc !


Bonne lecture, ça vaut la peine, et c'est un PDF, compréhensible pour beaucoup !

http://fliiby.com/file/825724/qw6nzt1efh.html

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Dim 9 Mai 2010 - 0:45

Bonsoir !

Enorme MAJ et commentaire de ATW online
Des pages intéressantes !
Beaucoup trop pour commenter ce soir !
Lire et digérer ... Le titre n'a rien à voir avec les sujets traités !
Commentaires, à suivre , on verra, pas ce soir ! Too much !
Pas de conclusions hâtives non plus !

Au fond, rien d'extraordinaire, une compil faite avec bon sens par :
By Geoffrey Thomas March 1, 2010

---------------- La Com, ATWonline Extrait -----------------

http://atwonline.com/aircraft-engines-components/article/twin-aisle-battle-0427

The Twin-Aisle Battle

By Geoffrey Thomas | March 1, 2010
Sponsored by

IN THE BATTLE FOR SUPREMACY TO SUPPLY THE LION'S SHARE OF twin-aisle aircraft, a market estimated at 7,925 planes over the next 20 years, 2010 will go down as a pivotal year that will set strategies and fortunes for decades to come. Overall, Airbus forecasts that the global market over the period is for 25,000 new passenger and freighter aircraft valued at $3.1 trillion made up of 1,700 very large types, 6,250 twin-aisles and almost 17,000 single-aisles.

The airline industry is watching and waiting for answers to a multitude of questions: Will Airbus solve the A380's production and nettlesome reliability issues? Will Boeing's 787 perform as promised and are its nightmare development problems behind it? Will its 747-8 meet its brochure performance? And how will it update its 777 to meet the promise of the A350-1000?

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Lun 31 Mai 2010 - 22:26

Bonsoir !

Un rapport 2009 présenté à l'EU !
EU competivness studies, aerospace industry !
350 pages ... à lire pour les vacances !
C'est pas ce que je cherchais, mais comme je suis tombé dessus ...
Lu les premières pages seulement , ça a l'air sérieux !

http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/aerospace/files/aerospace_studies/aerospace_study_en.pdf

JPRS

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Mar 8 Juin 2010 - 23:04

Bonsoir à tous,

L'Allemagne d4engela Merkels envisage de taxer l'aviation commerciale, au départ d'Allemagne, à hauteur de 1 milliards par an.
L'IATA s'insurge craignant sans doute un effet de contagion.

Angela Merkel veut taxer le transport aérien

(Tradingsat.com) - Mauvaise nouvelle pour le transport aérien. Soucieuse de réduire le déficit budgétaire de son pays dans les limites fixées par l'Union européenne, la chancelière Angela Merkel prévoit d'instaurer une taxe "environnementale" censée toucher tous les passagers au départ d'un aéroport d'outre-Rhin.

Le projet, qui devrait rapporter 1 milliard d'euros de recette annuelle au gouvernement allemand, n'a pas tardé à faire bondir l'IATA, l'Association internationale du transport aérien. "Le changement de climat est un problème mondial. La solution n'est pas la mise en place de taxes régionales non coodonnées, elle requiert une approche mondiale", a déclaré Giovanni Bisignani, le président de l'Association.

Ce n'est pas non plus le moment, poursuit le dirigeant, alors que les compagnies européennes devraient accuser des pertes de 2,8 Mds$ en 2010, la seule région déficitaire, indiquait l'IATA hier.
http://www.tradingsat.com/actu-bourse-154301-AF.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Mar 29 Juin 2010 - 14:03

Bonjour à tous,

Le trafic commercial mondial retrouve en mai son niveau d'avant la crise.
De fortes disparités existent même si toutes les régions du monde sont en hausse (par rapport à mai 2009) :

+ 8,3 % en Europe
+ 13,2 % en Asie-Pacifique
+ 10,9 % en Amérique du Nord
+ 23,6 % en Amérique Latine (avec le sud)
+ 17,5 % au Moyen-Orient
+ 16,9 % en Afrique

Pour le trafic fret, l'augmentation mondial est de + 34,3 % après + 26 % en avril.

Le trafic aérien mondial dépasse son niveau d'avant la récession

ZURICH (Reuters) - La demande sur le marché du transport aérien a fortement augmenté en mai et dépasse désormais le niveau auquel il se situait juste avant l'entrée en récession de l'économie mondiale, annonce l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Le trafic passagers a augmenté de 11,7% par rapport à mai 2009 et celui du fret a bondi de 34,3%.

"La demande a fortement rebondi en mai après l'impact du fiasco des cendres volcaniques en Europe en avril. Le trafic passagers est désormais supérieur de 1% à ses niveaux d'avant la récession, tandis que le marché du fret est 6% au-dessus", a déclaré Giovanni Bisignani, le directeur général de l'IATA, qui regroupe 230 compagnies aériennes du monde entier.

La croissance de la demande passagers n'a été que de 8,3% pour les compagnies européennes alors qu'elle a atteint 23,6% en Amérique latine, précise l'IATA.

En avril, après l'interruption d'une bonne partie du trafic en Europe à cause des cendres rejetées par un volcan islandais, le trafic passagers avait diminué de 2,4% par rapport au même mois de l'an dernier.

Jason Rhodes et Catherine Bosley, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE65S08J20100629

http://www.iata.org/pressroom/pr/Pages/2010-06-29-01.aspx

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Poncho (Admin) le Mar 17 Aoû 2010 - 13:45

Bonjour,
C'est l'heure du bilan pour le premier semestre

http://atwonline.com/international-aviation-regulation/news/iata-passenger-numbers-continue-rise-post-recession-rebound-m




IATA reported that international passenger traffic continued in its recovery in June with premium seats up 16.6% and economy travel up 9.5% compared to June 2009, but cautioned that the post-recession rebound in travel may be slowing.
Despite April's volcanic ash-related airspace closures in Europe, global premium travel volume for the first-half of the year was up 11.9% year-over-year and economy travel was up 6.3%. Total international passenger traffic lifted 6.8% in the first half of the year compared to the first six months of 2009, the organization said in its latest "Premium Traffic Monitor" released yesterday.
It said strong business travel is driving both market segments. Coincident indicators like world trade have been strong, rising 18% in May and supporting similar growth in premium travel. Forward-looking indicators such as business confidence have been similarly positive.
“We estimate premium revenue in June was up by just over 40% compared to the same month last year," IATA reported. "This is not only due to the improvement in the number of passengers, but it is also driven by a strong rise in the average fare and yield supported by tighter supply-demand conditions. There is a lot of regional variation. US airlines are seeing yields and revenues rising very strongly."
The report stated that Asian markets continue to show strong growth, as does Latin America. Transatlantic travel, with the weak European economies at one end, continues to "underperform," IATA said.
The organization said "there is little sign of a widespread revival in leisure travel," explaining, "Consumer confidence eased in June, especially in Europe and in the US where fears of renewed economic weakness are high."


Bonne reprise donc au premier semestre avec deux faits marquants :
- Croissance sur le trafic premium presque doublée par rapport au trafic global
- Grosse croissance des rendements en premium (yields + fares) dues non seulement à la reprise mais également aux ajustements de l'offre (à la baisse) pendant la crise

Bonne journée


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Mar 17 Aoû 2010 - 13:53

Bonjour Poncho !

Je cite :
- Croissance sur le trafic premium presque doublée par rapport au trafic global
- Grosse croissance des rendements en premium (yields + fares) dues non seulement à la reprise mais également aux ajustements de l'offre (à la baisse) pendant la crise


Je me demande si ceux qui ont ajusté leurs offres en cabine à la période de crise, et continuent à le faire ...
Ne vont pas commencer à le regretter ! lol!

Les affaires, c'est comme la classe du même nom, ça va ça vient !

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Jeu 19 Aoû 2010 - 18:04

Bonjour !

Je ramène au passage la lettre de Richard Aboulafia !
Post Farnborough, release début Aout !

A lire pour ceux que celà intéresse !

Pas trop optimiste sur la qualité des portefeuille de cdes des airframers, une sortie intéressante aussi contre les "Apprentis" lessors etc !
Et les financiers qui ne jurent que par les MC, faciles à louer ...

Sans parler des web cies qui surgissent pour acheter de nouveaux avions Russes (Ou Chinois) avec lesquelles il n'est pas tendre !

----------- Extrait du site de RA, du Teal Group ----------

http://www.richardaboulafia.com/shownote.asp?id=319

6. It quickly got into Cloud Cuckooland. Sure, let’s cheer as Steve Udvar-Hazy comes roaring back with Air Lease, and GECAS is always a welcome player in this business. But then it got kind of dumb. Russia’s MS-21 was ordered by Ilyushin Finance, infamous for doing a less than stellar job rescuing its own Il-96. The MS-21 was also “ordered” by Malaysia’s Crecom Burj, which is not only a great name for an intergalactic space pirate but also some kind of very new trading company that has something close to a website (www.cbg.com.my). The website basically covers that theoretical MS-21 order, and not much else. Similarly, Sukhoi touted 30 Superjet orders from Pearl Aircraft Corporation, another highly aspirational lessor whose website makes it look about as tangible as those guys with the Ukrainian KC-X tanker. All of these orders were taken very seriously, a sure sign that people wanted to see big numbers, no matter how silly.

By the way, you can try this at home: www.dummylessorcorp.com isn’t taken as a domain name. Grab it, and go sign up for some C919s or A380s or something. Everyone will report this as great news and add the numbers to the orders totals.

JPRS


jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Mer 25 Aoû 2010 - 15:12

Bonjour à tous,

Mojave déstocke ! Précipitez-vous

Trêve de plaisanterie, il semble que la reprise se confirme même dans le plus grand parking aéronautique à ciel ouvert du monde. Des 747 stockés depuis plusieurs mois voire plusieurs années sont en passe de reprendre du service. Au passage, on a droit à une comparaison AF de l'A380 Vs le 747 : - 15 %.

Des Boeing B 747 reprennent du service

Remisés au plus fort de la crise dans le désert de Mojave, les gros-porteurs font leur retour dans la flotte mondiale à la faveur du rebond du trafic aérien.

C’est un nouveau signe de la reprise mondiale du trafic aérien. Plusieurs compagnies ont décidé de remettre en service des gros-porteurs qu’elles avaient sortis de leur flotte au plus fort de la crise. Ces appareils de plus de 400 places avaient atterri dans le désert de Mojave (dans le sud de la Californie), le plus grand cimetière d’avions au monde, qui fait aussi office de parking géant pour toutes les compagnies aériennes. Fin 2009, le stock ­d’avions immobilisés avait atteint un pic à 3700 appareils soit 11% de la flotte mondiale (19.000 avions environ). Mais, en juin dernier, et pour la première fois depuis début 2009, le nombre de gros-porteurs repris par leur propriétaire a excédé celui des ­avions remisés. Sur les 200 appareils déstockés, 25% étaient des Boeing B747, selon une étude du cabinet spécialisé ­Ascent Worlwide.
Les compagnies préparent actuellement la saison d’hiver 2010-2011 qui s’ouvre le 1er novembre et dure six mois. Et elles ont décidé d’augmenter leur capacité. British Airways offrira 7% de sièges de plus que lors de la même saison en 2009-2010. La compagnie britannique va par exemple remettre en service un B747 entre Londres et Dallas, ce qui lui permet de libérer un B777 sur la liaison Londres-New York. La Lufthansa, pour sa part, envisage de reprendre un gros-porteur qu’elle avait mis au garage en Allemagne après avoir repris une douzaine de court-courriers de type B737 et A320. Les compagnies asiatiques ne sont pas en reste. Cathay Pacific a rappelé cinq gros-porteurs en version cargo, dont quatre vont venir renforcer la flotte d’Air China, dont la compagnie de Hongkong détient 49% du capital.

Avions plus économiques

Le retour des gros-porteurs dans les flottes reste cependant mesuré, au regard de la vigueur du rebond du trafic. Il a augmenté de 12% pour les passagers et de 27% pour le transport de marchandises en juin dernier, selon l’Association internationale des compagnies aériennes (Iata). «Le danger, c’est d’augmenter les capacités trop vite et trop fort », réagit Chris Tarry, un consultant aéronautique basé à Londres. A contrario, une compagnie qui ne déploierait pas assez de capacités risquerait de rater le train de la reprise. Toutes tentent donc de trouver le bon équilibre.
Chez Air France, la question se pose aussi, mais la compagnie continue, à contre-courant du mouvement observé par Ascent Worlwide, de sortir des B747 de sa flotte. Rien d’illogique. Au contraire : «Nous faisons entrer dans notre flotte des avions plus modernes, plus économiques et plus écologiques, comme l’A380. Et nous renforçons notre flotte de B777-300», souligne une porte-parole d’Air France. Et de rappeler que l’A380 représente une économie d’exploitation annuelle de 15 millions d’euros par rapport au B747.
Air France s’est déjà délestée de trois B747. Un quatrième les rejoindra à partir de novembre. Il reste encore treize B747, dont dix en version passagers, en service au sein de la compagnie française, mais ils sont voués à en partir avec la montée en puissance des A380. La compagnie a reçu mi-août son quatrième super-jumbo, qui assurera la liaison entre Paris et Tokyo à partir du 1er septembre. Le cinquième A380 devrait entrer en service en avril prochain. Parallèlement, Air France renforce sa flotte de B777, un gros-porteur dont elle a commandé deux versions : long-courrier et Caraïbes-océan Indien.
http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=156005227

Amicalement


_________________
Jullienaline

Rasta'
Modérateur

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Rasta' le Mer 25 Aoû 2010 - 15:16


jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Ven 3 Sep 2010 - 11:44

Bonjour à tous,

Les prévisions de Boeing sur le marché nord-américain (sans le Mexique) pour les 20 ans à venir.

Les ventes d'avions en Amérique du Nord vont atteindre 700 milliards de dollars sur les vingt prochaines années, a estimé Boeing dans un communiqué jeudi, le constructeur aéronautique espérant profiter du renouvellement de la flotte des compagnies aériennes.
Le groupe d'aéronautique et de défense américain s'attend à ce que les compagnies d'Amérique du Nord reçoivent livraison de 7.200 appareils d'ici à 2029.
"Le marché d'Amérique du Nord est un marché vaste et à maturité, et nous nous attendons à ce que le trafic passager dans la région progresse à un taux modeste de 3,4%" par an, a commenté Randy Tinseth, vice-président du marketing de la branche commerciale de Boeing, qui présentait ces prévisions jeudi à Montreal.
Les ventes seront largement motivées "par la nécessité de remplacer les flottes d'avions monocouloirs et régionaux plus vieux et plus consommateurs de combustibles que les avions de nouvelle génération, plus économes en énergie", a estimé le constructeur.
En tenant compte de ces renouvellements d'appareils, la flotte d'Amérique du Nord devrait croître de 6.590 appareils aujourd'hui à quelque 9.000 avions d'ici à 2029.
Boeing prévoit que près des trois quarts de toutes les nouvelles livraisons seront des avions monocouloirs. D'après le groupe, "les modes de vie à haute vitesse au Canada et aux Etats-Unis nécessitent des transports entre les côtes Est et Ouest et intra-régionaux fréquents, rapides et fiables".
Boeing table sur une croissance de la part des monocouloirs dans la flotte nord-américaine de 56% aujourd'hui à 71% en 2029.
Le constructeur prévoit une demande de 1.180 avions de ses modèles à deux couloirs de tailles petite et moyenne, le 737 et le 787 Dreamliner, sur les vingt prochaines années. Ces avions vont voir leur part augmenter pour atteindre 19% de la flotte en Amérique du Nord d'ici à 2029.
Boeing mise beaucoup sur le potentiel de son nouveau 787 dit le Dreamliner, dont la première livraison est prévue vers mars. Fabriqué avec un taux record de matériaux composites, ce long-courrier de moyenne capacité promet 20% de consommation de carburant de moins que les appareils similaires du marché.
Les très gros porteurs (de la taille du 747 et plus) ne recevront d'après Boeing "pas une demande significative" en Amérique du Nord, avec seulement 40 unités en vingt ans.
Avec le très gros porteur A380, le concurrent de Boeing, l'européen Airbus, avait d'abord fait le pari inverse avant de lui aussi recentrer sa stratégie sur l'A350 XB, un long-courrier moins gros que l'A380 et lui aussi fabriqué avec une proportion élevée de matériaux composites.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hJpv8GLnlWRjxsrz8hJ3Eah_aCpA

http://boeing.mediaroom.com/index.php?s=43&item=1399

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Ven 3 Sep 2010 - 11:55

Merci Julienaline !

Assez bien vu, par Boeing, pour un marché US qu'ils dominent largement !
Cela explique leur sensibilité pour la rénovation pour les MC, secteur qui va croître le plus, suivant leurs prévisions
Donc, va pour le nouveau 737, après 2018 !
Et côté remplacement du 777, ca risque d'attendre !

Du moins à lire leurs prévisions, destinées à conforter leurs décisions, vs leur actionnariat !

Je commence à me sentir bien seul à penser qu'ils monteront quand même, en attendant, une version du LeapX type "Entonnoir asymétrique", BPR dans les 8x, à moindres frais, sur le 737 NG, pour aller chercher quand même les 9% qu'ils espèrent tout juste !

A suivre

JPRS

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Ven 3 Sep 2010 - 18:37

Un article intéressant de Bloomberg sur la déchéance des jets de 50 places vue par les compagnies nord-américaines, en particulier la Comair qui vient d'annoncer vouloir se séparer des 3/4 des appareils de cette catégorie qu'elle utilise.

Pour l'ensemble des compagnies, cela ferait 80 appareils de moins cette année et 200 de plus en moins d'ici 2015.
Au passage, j'aime bien l'humour de Michael Boyd

Airline Era Ends as Carriers Cull 50-Seat Jets `Nobody Wants'


The 50-seat jets once prized by carriers such as Delta Air Lines Inc. are being culled from U.S. fleets as higher fuel and maintenance bills make them too expensive to fly.

By 2015, U.S. airlines will have about 200 jets with 50 or fewer seats, down from about 1,200, said Michael Boyd, president of consultant Boyd Group International Inc. in Evergreen, Colorado. More than 80 have been scrapped in 2010, he said.
“These are litters of aluminum kittens -- nobody wants them,” Boyd said. Their only value is for recycled metal, he said. “The next stop is the Budweiser factory because that’s all they’re good for.”

Delta’s Comair unit underscored the turnabout with its Sept. 1 move to get rid of three-fourths of its 50-seaters after pioneering their use in the 1990s. Regional jets flew about twice as fast as turboprops, and crude oil at about $20 a barrel made them affordable to operate.

The drawback was spreading costs over about a third as many seats as in a Boeing Co. 737. With oil averaging $77.93 this year through Sept. 2, up 39 percent from 2009, airlines favor regional jets that can carry 70 or more people and fly less often, or new turboprops.

Comair’s move to shed 53 Bombardier Inc. CRJ-100 and CRJ- 200 jets is a “defining moment on the long road to 50-seat oblivion,” said Richard Aboulafia, an analyst at consultant Teal Group in Fairfax, Virginia.
‘Look Awful’
“The economics are awful, especially in a time of high fuel prices,” Aboulafia said. “It makes sense if you’re focused on market share, hub preservation and other really outmoded concepts. But if you’re focused on profitability, then 50-seats begin to look awful.”

Comair President John Bendoraitis told employees in a memo this week the Cincinnati-based carrier needed to “dramatically change course” with steps that include chopping the fleet to 44 planes by 2012. Before cuts in the 2008 recession, the total was 131. Comair’s oldest CRJ-100s average 14 years old, according to Ascend Worldwide Ltd., adding to maintenance expenses.

U.S. passengers and airlines embraced regional jets when Bombardier and Empresa Brasileira de Aeronautica SA entered the market in the 1990s. Use of models with 50 or fewer seats peaked in 2007 at 1,420, up from 110 in 1997, according to London-based Ascend, which compiles fleet data.
‘Far Too Fast’

“The growth in this aircraft type was far too many, far too fast,” said Douglas Runte, managing director at Piper Jaffray & Co. in New York.
More-comfortable turboprops such as Bombardier’s Q400 and airline labor contracts favoring bigger regional jets helped erode the one-time advantages of the smallest planes, he said.
Embraer and Montreal-based Bombardier are now selling or planning models able to carry more than 100 people, part of what Bombardier predicts will be a $393 billion global market for jetliners with 100 to 149 seats in the 20 years ending in 2029.
Bombardier and Embraer, based in Sao Jose dos Campos, Brazil, have gained 16 percent in the past year. Runte said a recent auction of used 50-seat jets posted sales of less than $3 million each for planes appraised for as much as three times that sum.

“With profits being as thin as they are, the cost of operating those airplanes is something that has to be overcome with high levels of traffic,” said David Swierenga, president of consultant AeroEcon in Round Rock, Texas. “We haven’t seen that.”
Comair’s Future

Delta sold regional subsidiaries Mesaba and Compass to Pinnacle Airlines Corp. and Trans States Holdings Inc., respectively, in July. A Comair spokeswoman, Kristin Baur, said Atlanta-based Delta continues to study options for Comair. Delta said a review was under way before its 2007 bankruptcy exit.

In June, American Airlines parent AMR Corp. said it would evaluate possibly divesting its American Eagle unit, whose 218- jet fleet consists mostly of Embraers with 50 or fewer seats.
Passengers probably won’t lament the vanishing of the smallest planes. The overhead bins typically can’t handle roll- aboard luggage accommodated on bigger planes, and window seats can seem cramped because of the curvature of a narrower fuselage, according to travel website SeatGuru.com.
“You feel like a sardine, and forget about trying to open your laptop and getting any work done,” said Pete Luttmann, a salesman at technology firm Dolphin Corp. in Cincinnati.
Luttmann, 47, estimated he flies 60 to 70 times a year, mostly on regional jets. “It’s very claustrophobic.”
If oil prices remain in the $75 per barrel range and businesses continue to be conservative with travel budgets, the retirement of 50-seaters may accelerate, said consultant Boyd.
“The small-jet airplane era is over because the economics simply are not there,” Boyd said. “They couldn’t make money with $50 oil, and they sure as heck can’t make money at $75 oil. The only people who love these 50-seaters are the chiropractors who have to fix what they do to peoples’ backs.”
http://www.bloomberg.com/news/2010-09-03/airline-era-ends-as-carriers-cull-50-seat-jets-nobody-wants-.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Ven 3 Sep 2010 - 19:38

Bonsoir !
Bien intéressant tout celà Julienaline !
Ou l'on voit que les valeurs résiduelles ... divisées par 3 en 3 ans !
C'est un sujet que je contemple depuis qq temps pour l'opération NEO !
Dun côté les lessors qui peuvent évidemment en prendre un coup, comme les Airlines, peut être à un moindre degré ... !
D'où peut être une question qui peut se poser ...

En imaginant un monde sans NEO, une énorme rupture de 25% en efficacité, à la prochaine génération, vers 2020, surtout pour ceux qui auront acheté des avions cette décade ... et il faut bien voler avec qq chose quand le potentiel est épuisé !

La génération remotorisée, sur des coques connues, peut offrir une transition, beaucoup moins traumatique, étant entendu qu'il va sortir entre 14 et 18% du premier chapeau, tendant vers les 20% vers 2020, et 20-25 % du chapeau NG après 2020 ou plus!
Des flottes qui pourront longtemps cohabiter, au même titre que les 330, avec les 787 ..

Une transition plutôt douce à mon avis !

D'autres le voyaient différemment, ce n'était pas forcément juste ni objectif, bon ... pour les lessors de moteurs, ce sera encore un autre jeu !

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Beochien le Mar 14 Sep 2010 - 10:26

Bonjour !

Une com de Boeing / Randy !
Enfin reprise par ATW !
Concerne l'évaluation récente par Boeing des besoins mondiaux jusqu'à 2029 !
Un marché surprenant, l'Océanie, Australie et NZ en tête, mais aussi une myriade d'iles touristiques ... et pas trop dangereuses, donc un bel avenir !
Quasi 1000 avions, pour moins de 1% de la population mondiale !
Intéressant !
l'Australie c'est disons le Hub de l'Océanie, un point stratégique intéressant !

---------------- Le lien ATW -------------

http://atwonline.com/aircraft-engines-components/news/boeing-australianew-zealand-aircraft-demand-valued-120-billion-thro

JPRS

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Mar 21 Sep 2010 - 18:24

Bonjour à tous,

L'IATA revoit à la hausse ses prévisions de bénéfices pour les compagnies aériennes en 2010.
8,9 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) au lieu de 2,5 milliards pour la précédente prévision.
Une reprise donc plus rapide que prévue mais qui pourrait être érodée par les doutes croissants sur la reprise économique.
En attendant, c'est une bonne nouvelle et c'est toujours ça de gagné.

L'IATA relève ses prévisions de profits du secteur aérien

SINGAPOUR (Reuters) - Les compagnies aériennes du monde entier devraient engranger cette année des bénéfices nettement supérieurs aux prévisions, grâce à un rebond de l'activité plus marqué et plus rapide qu'attendu initialement, a annoncé mardi l'Association internationale du transport aérien (IATA).

L'IATA anticipe désormais un bénéfice annuel cumulé de 8,9 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) pour l'ensemble du secteur, une prévision plus de trois fois supérieure à la précédente, qui le donnait à 2,5 milliards.

L'an dernier, les compagnies aériennes avaient subi des pertes estimées à près de 10 milliards de dollars.

"Il s'agit d'une amélioration marquée, bien plus forte que prévu", a déclaré le directeur général de l'IATA, Giovanni Bisignani, à des journalistes à Singapour.

"Mais je ne dirais pas que le moment des grandes réjouissances est venu. Contentons-nous d'une jolie fête."

L'IATA souligne en effet que l'augmentation des capacités liée aux nombreuses livraisons d'avions attendues l'an prochain devrait se traduire par un ralentissement de la croissance du secteur et par une pression accrue sur les rendements et les coefficients d'occupation des compagnies.

Les bénéfices cumulés devraient ainsi refluer en 2011, à 5,3 milliards de dollars.

"La reprise cyclique du trafic et des rendements a été plus rapide qu'attendu, reflétant un rebond après la récession et des capacités sous tension. Cependant, la pérennité de cette reprise est soumise à des doutes croissants en Amérique du Nord et en Europe", explique l'IATA dans un communiqué.

L'organisation ajoute que les compagnies de la région Asie-Pacifique sont les principales bénéficiaires de la reprise de l'activité de transport de fret. Elle a ainsi revu sa prévision de bénéfices pour la région à 5,2 milliards de dollars, trois milliards de plus qu'auparavant.

A l'opposé, les compagnies européennes devraient rester globalement déficitaires cette année, même si l'IATA a réduit sa prévision de pertes pour 2010, à 1,3 milliard de dollars contre 2,8 milliards précédemment estimés.
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE68K04O20100921

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Prospective aviation commerciale

Message par jullienaline le Sam 16 Oct 2010 - 14:13

Bonjour à tous,

Les stats de l'IATA semblent confirmer en août la reprise du trafic mondial mais plutôt de façon modérée.
La catégorie premium étant bien orientée à la hausse alors celle des economy en très légère baisse.
L'IATA relevant que cela semble correspondre à la façon dont l'économie mondial reprend et aussi au fait que les premiers signes de reprise sont apparus en août dernier.
Elle note quand même quelques signes de ralentissement, mais rien d'alarmant.
Elle note aussi que le nombre de passagers en economy a dépassé les niveaux d'avant la crise.

UPDATE 1-Air travel recovery slowing - IATA

* Premium travel up 9.1 pct in August, vs 13.8 pct in July

* Both premium, economy fall 1-1.5 pct in August from July

GENEVA Oct 14 (Reuters) - The strong recovery in air travel is slowing as the force of the economic upswing moderates, with growth in business travel continuing to outpace that in economy class, airline industry association IATA said on Thursday.

Besides pointing to the health of the airline industry the premium figures are a leading indicator of business activity.

Slower year-on-year growth in August than in recent months was partly due to the statistical effect of a big increase in August last year as a the post-recession rebound took hold, the International Air Transport Association said in its monthly premium traffic monitor.

But there was a fall of 1 to 1.5 percent between July and August in the seasonally adjusted number of passengers travelling in both premium and economy seats, it said.

"There are clear signs now that the post-recession rebound of international air travel is slowing," it said.

The number of passengers travelling in business or first class in August was 9.1 percent higher than a year earlier, against a 13.8 percent year-on-year rise in July.

Numbers at the back of the plane were up 6.2 percent, against 8.8 percent in July.

IATA, whose 230 members include Lufthansa (LHAG.DE), Air Canada (ACa.TO) and Singapore Airlines (SIAL.SI), said demand for premium travel had now risen 17 percent above its 2009 low but 99 percent of that rebound occurred by the end of the first quarter of this year.

In the five months since then the number of passengers travelling on premium seats -- typically for business -- had levelled off but whether this was a temporary pause remained to be seen.

Business confidence is slipping but remains positive and premium markets are still 11 percent below their early 2008 peak, it said.

Economy travel, driven by leisure markets and consumer confidence, has risen 11 percent from its 2009 low and passenger numbers in this segment are now above pre-crisis highs.

IATA said the near stagnation in month-on-month growth rates in recent months was not consistent with business travel leading indicators which though slipping should support trend growth of 5-6 percent a year. (Reporting by Jonathan Lynn; Editing by Hans Peters)
http://www.reuters.com/article/idCALDE69D0SC20101014?rpc=44

Amicalement


_________________
Jullienaline

Contenu sponsorisé

Re: Prospective aviation commerciale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:36


    La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 12:36