ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Lockheed L-188 Electra II

Partagez
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Lockheed L-188 Electra II

Message par Poncho (Admin) le Mar 12 Oct 2010 - 10:29

Bonjour à tous

On va parler Electra II,

Non pas sous l’angle « historique », Whirl Mode et LEAP… je rappelle juste de cet avion a été certifié 2 fois…

Plutôt sous l’angle de ce que vaut un turboprop 90-110 places des années 50 par rapport à des jets actuels… en particulier par rapport au Fokker F70 qui est un avion « libre de droit » sous Piano-X
Quelques comparaisons avec le Q400 et le Saab2000 également juste pour essayer d’intuiter ce que des moteurs modernes permettent de faire.
La cellule de l’Electra II a servi de base pour les Orions… et un cousin lointain de cette machine est le C-130 notamment par le biais d’un partage de motorisation… Ce dernier a été remotorisé depuis Wink

Quelques chiffres pour caractériser l’avion :

MTOW comprise entre 113 000 et 116 000 lbs selon la version (51 255 kg à 52 664 kg)

soit moins que le 55 t d’un CS100 basique et dans l’ordre de poids d’un E190…

OEW pour la version L188-C = 61 500 lb (27 895 kg)

Dans ses mensurations la bête est très d’un Embraer E190AR en terme d’OEW (27.8 t pour les deux), MZFW (environ 40 t) et de MTOW 52t environ).

Fuel compris entre 20895 l et 26270 l (16720 kg à 21020 kg)… ce qui laisse très peu de charge utile avec le fuel max (3.6 t soit 35-40 pax… mais à l’époque certains opérateurs avait des aménagements 60-70 places…).

C’est un avion de 31.90 m de long et 30.18 m d’envergure (aile droite) pour une surface alaire de 120.8 m² qui est supérieure à celle des Cseries.

La puissance motrice est fournie par 4 turbines Allison 501-D13 (ou T56 en version militaire) simple arbre ce qui donne un bilan intéressant :

Puissance : 4 * 3750 ch (3460 ch sur arbre et poussé résiduelle 29 ch) = 15 000 cv
Poussée : 4 *8726 lbf (8000 lb par l’hélice et 726 de poussée résiduelle) = 34 904 lbf

Pour comparer un Cseries a un minimum de 42 000 lbf embarqué et un E190 37000 lbf (mais avec une poussée sur un moteur montant à 20 000 lbf en cas de panne).

Voilà pour le gabarit de la bête.

La suite au prochain épisode


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Lockheed L-188 Electra II

Message par Beochien le Mar 12 Oct 2010 - 10:53

Bonjour Poncho !

A rapprocher de celui ci, juste un peu moins connu, un peu plus gros aussi, mais qui faisait bien son boulot !
http://en.wikipedia.org/wiki/Vickers_Vanguard
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Lockheed L-188 Electra II

Message par Poncho (Admin) le Mar 12 Oct 2010 - 11:17

Salut Beochien
J'ai plus de docs sur l'electra... le vanguard viendra plus tard (et je pense aussi au britannia)

C'est un avion un peu moins rapide que l'electra

http://forums.x-plane.org/index.php?app=downloads&showfile=544
High Speed 297 kias @ 15,000 ft
Economy 246 kias @ 25,000 ft

L'électra est à 325 kts et 352 kts c'est ce qui fait son intérêt...





_________________
@avia.poncho
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Lockheed L-188 Electra II

Message par Poncho (Admin) le Ven 15 Oct 2010 - 15:59

Je poursuis justement avec les vitesses et les perfs globales

C’est un turboprop rapide, de la classe des Q400 en terme de vitesse.


Croisière Economique : 325 kts
Croisière Maximale : 352 kts à 22 000 pieds
Vitesse de montée : 200-210 kts

Pour comparer :
Le rapide Q400
Vitesse de croisière maximale de 360 kts (à priori un peu plus bas 17000 pieds)
Vitesse de montée : non connue

Le SAAB2000
Vitesse de croisière entre 304 kts (long range) et 363 kts (max)
Vitesse de montée 240 kts

L’Embraer190
Vitesse de croisière Mach 0.78 (environ 455 kts entre 35 et 39 000 pieds)
Vitesse de montée 250 kts en montée sous 10 000 pieds et 290 kts au-delà.

A noter que sous 10 000 pieds, le contrôle au sol limite la vitesse à 250 kts pour tous les avions.

La vieille dame reste véloce.
Par rapport aux premiers 727, l’Electra semble être plus rapide que les jets de l’époque sur des étapes style Burbank – San Francisco (ligne PSA) : étape : 520 km.
L’étape « idéale » pour ce type de turboprop à l’heure des premiers jets était à l’époque de 400 Nm environ.

D'ailleurs si on prend comme référence Bombardier pour le Q400 on voit bien que sous 1 h de vol, un turboprop rapide tel l'électra est vraiment dans les mêmes eaux qu'un jet



Pour ce graphe : comprendre distance franchie la première heure

Voilà voilà


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: Lockheed L-188 Electra II

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Juil 2017 - 14:57