ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


A330/340 Incident commandes de vol

Partagez

Poncho

A330/340 Incident commandes de vol

Message par Poncho le Mar 6 Jan 2009 - 9:20

Bonjour,

Péché sur
ATWonline

http://www.atwonline.com/news/story.html?storyID=15151

The Australian Transport Safety Bureau said it was advised on Dec. 27 of an occurrence that day involving a QF A330-300 cruising at 36,000 ft. on its way from Perth to Singapore. Some 260 nm. northwest of Perth the autopilot disconnected and the crew received an Electronic Centralized Aircraft Monitor message (NAV IR 1 fault) indicating a problem with ADIRU No. 1.

The crew implemented the new Airbus Operations Engineering Bulletin procedure by selecting the IR 1 and ADR 1 pushbuttons to off (ATWOnline, Oct. 15, 2008). The aircraft returned to Perth.


Ce qui renvoie vers cet article de Flightglobal

http://www.flightglobal.com/articles/2008/10/14/317431/incorrect-flight-data-led-qantas-a330-to-descend-sharply.html

At this stage of the investigation, the analysis of the available data indicates that the air data inertial reference unit (ADIRU) 1 abnormal behaviour is the likely origin of the event," the Australian Transport Safety Bureau (ATSB) says in a statement today, referring to an incident that occurred on 7 October while the Qantas A330 was enroute from Singapore to Perth.

"The faulty ADIRU unit continued to feed erroneous and spike values, for various aircraft parameters, to the aircraft's flight control primary computers."

This "led to several consequences including: false stall and over-speed warnings, loss of altitude information on the captain's primary flight display and several centralised aircraft monitoring system warnings."

Because the ADIRU 1 generated very high, random and incorrect angles of attack it meant that "the flight control computers commanded a nose-down aircraft movement, which resulted in the aircraft pitching down to a maximum of 8.5 degrees."

It also "triggered a flight control primary computer pitch fault".



Voici l'AD qui en découle

http://ad.easa.eu.int/blob/easa_ad_2008_0225E.pdf/EAD_2008-0225-E_1

(format PDF...)

Ca a à priori bien fonctionné pour le second incident...

Avec un petit rappel historique sur le 777

http://www.flightglobal.com/articles/2005/09/06/201390/old-software-reinstalled-to-fix-777-avionics-glitch.html

Old software reinstalled to fix 777 avionics glitch

The emergency AD follows a Boeing service bulletin issued on 26 August, itself the result of an ongoing investigation into the 1 August failure of a Malaysia Airlines 777-200ER flight management system while climbing through 36,000ft (11,000m) soon after take-off from Perth airport in Australia


Tout ce passe dans le secteur de Perth au passage...

Enfin, mais je n'arrive plus à remettre la main dessus, il me semble qu'une AD avait également été émise pour des cas de montages en cours de maintenance d'ADIRU "incompatibles" entre elles (de différents fabricants ?).

Avion moderne, beaucoup de neurones planqués derrière le tableau de bord ! Nouvelles contraintes de qualité sur la maintenance?

Bonne journée.

Invité
Invité

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Invité le Mar 6 Jan 2009 - 9:37

C’est un peu le problème avec le logiciel et des bugs ou « glitchs ». Croyez moi c’est un domaine que je connais car j’ai du écrire plusieurs milliers de lignes de code dans ma vie. Pour vous rassurez j’avais un prof qui disait à l’époque que « dès que vous tuez un bug, il en resurgit un autre ». Certes il exagérait mais tout de même. Rolling Eyes
Bonne journée à tous. Very Happy

Invité
Invité

ADIRU AIRBUS

Message par Invité le Mar 6 Jan 2009 - 9:45

Bonjour, merci Poncho !

Pas spécialiste en avionique, mais si j'ai compris :
les ADIRUs donnent au pilote toutes les infos aérodynamiques, moteurs, par les canaux d'alarmes EMAC.

Sans indications, les pilotes du 330 de Qantas n'ont pas senti immédiatement l'avion piquer du nez...

Bon, rectifiez si je me trompe ! jocolor

J'avais vu l'AD, mais pas le " Ningaloo Triangle " !

Beochien
Whisky Charlie

Le triangle des interférences !

Message par Beochien le Mar 6 Jan 2009 - 12:39

Oui Poncho !

On en avait parlé, ailleurs !

Et pour me faire flinguer d'ailleurs !


Une base de coms pour les Sous Marins trés puissante est installée à proximité, de Perth et lors du premier accident, j'en avais parlé !
Ce sont des mélanges de RF "militaires" de haute puissance et souvent assez basses FQ pour les SM .. Bon, je ne suis pas spécialiste !

Et il est fort possible que l'avionique des A330 n'aime pas trop !
Pourquoi les 330 et les 777 ... Question de matériel Honeywell .. !
Ou simplement, les avions "type" de la route incriminée !

Et bravo d'avoir ressorti le FG pour le glitch 777 / Adiru / Honeywell au même endroit !

Béochien !


Béochien

macintosh
Whisky Quebec

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par macintosh le Mar 6 Jan 2009 - 22:31

Bonsoir Poncho,

Le logiciel embarqué étant un domaine assez proche du mien, cet incident m'intéresse beaucoup.

Poncho a écrit:
Enfin, mais je n'arrive plus à remettre la main dessus, il me semble qu'une AD avait également été émise pour des cas de montages en cours de maintenance d'ADIRU "incompatibles" entre elles (de différents fabricants ?).

Effectivement, je me souviens avoir lu une AD sur ce sujet.

L'incompatibilité n'est pas nécessairement liée à des fabricants différents. En effet, sur un avion, il y a un grand nombre d'ordinateurs redondants. Un peu comme pour les circuits hydrauliques d'ailleurs.
Il y a donc plusieurs divisions des tâches suivant un schéma complexe :
- séparations des fonctions : l'ordinateur A assure une fonction tandis que l'ordinateur B en assure une autre.
- rapport de surveillant à surveillé : un ordinateur A contrôle le système pendant qu'un ordinateur B le surveille (moniteur).
Donc, mal monter les ordinateurs de vol pourrait signifier qu'un ordinateur de type moniteur se retrouve en contrôle direct du système ou quelque chose du genre. Et ainsi causer des comportements bizarres. Lorsque j'avais lu cette AD, je ne me souviens pas avoir compris concrêtement quelle erreur avait été commise (à part mettre le mauvais ordinateur dans la mauvaise boite).

vonrichthoffen

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par vonrichthoffen le Mer 7 Jan 2009 - 16:52

Je ne pense pas que les ondes VLF destinées aux com des sous-marins y soient pour quelque chose, leur portée est énorme et la proximité n'y changerait rien.
Par contre, ces vols vont vers le Nord, et le même type de bug à peu près au même endroit pourrait laisser soupçonner l'influence d'un satellite géostationnaire.

vonrichthoffen

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par vonrichthoffen le Jeu 8 Jan 2009 - 12:50

Bonjour, je n'ai pas eu le temps de me connecter hier, je précise simplement que certains satellites qui travaillent en océanographie ou en géodynamique (étude des déformations et mouvements de la croûte terrestre), embarquent un laser (qui travaille dans l'infra-rouge, en général) et effectuent des "tirs" sur d'autres satellites en orbites basses ou sur des installations au sol, ces "tirs" servant, par exemple, à synchroniser des horloges ou mesurer ci ou ça (j'avoue que je manque de doc). Toujours à titre d'exemple,on peut penser à Jason, successeur de Topex-Poseïdon, sattellite du type Proteus.
Les satellites géostationnaires se baladent toujours à proximité du plan de l'ecliptique, celui-ci se trouvant, pendant la journée et lorsque c'est l'hiver chez nous, aux latitudes où les incidents se sont produits .
C'est une hypothèse.

jullienaline
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par jullienaline le Dim 11 Jan 2009 - 17:25

Bonjour à tous,

Je remets cette question que j'avais déja écrite sur Aweb à l'époque de l'A330 de Qantas.
Elle était restée sans réponse. Peut-être inspirera-t-elle plus nos spécialiste.

Les systèmes électroniques embarqués sont-ils bien protégés contre les disfonctionnements de ce style ?

Autre façon de poser la question, est-ce que cela peut-être une cause envisageable pour l'incident de l'A330 de Qantas ?

Cordialement

Jullienaline

vonrichthoffen

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par vonrichthoffen le Ven 16 Jan 2009 - 18:33

Retour sur le Ningaloo Triangle et sur l'hypothèse d'une perturbation due à un satellite.
Tout d'abord, après renseignement, les lasers embarqués servent à la transmission de données, en permettant une bande passante (donc un débit en numérique) beaucoup plus importane qu'en UHF, par exemple. Ce mode de transmission assure également la confidentialité de par l'hyperdirectivité du faisceau, contrairement à une onde herzienne classique.
Il se trouve que le BOM australien (National Bureau of Meteorology) utilise les données des satellites géostationnaires GMS et GOES, satellites qui travaillent en météo et en surveillance de l'environnement. Je ne sais pas comment sont transmises les données des satellites vers les installations du BOM au sol. Est-ce que quelqu'un sait ?
Quoi qu'il en soit, un laser doit d'abord pointer avant de transmettre, et une seconde d'arc à 40 000 km d'altitude, ça fait combien de km au sol ?
A titre de rappel, la liaison satellite-avion pour transmettre des données par laser a déjà été realisée en 2006 par l'ESA, l'avion était un Falcon et recevait les données par liaison optique laser à partir du satellite ARTEMIS. Cette fois-là, bien sûr, l'avion était volontaire.

Beochien
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Beochien le Ven 16 Jan 2009 - 20:39

Merci Baron !

Bon, la focalisation Laser, et la sensibilité de réception, on sait faire maintenant !
mais ...
Je ne pense pas que les avions, et surtout pas les civils, soient sensibles aux faisceaux lasers ! Comportement de "Lumière directe" seulement, ça ne traverse rien, sauf le verre, et l'espace !
Et gare au brouillard et nuages !

Faut chercher dans le magnétique plutôt, si c'est le cas ???
Juste mon avis !

Béochien

Beochien
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Beochien le Ven 16 Jan 2009 - 22:09

Bonsoir !
Pour les spécialistes!

Une nouvelle directive EASA pour les 330/340 !

Suite des comportements erratiques des ADIRU du A330 Quantas ....

A suivre !

http://www.caa.co.uk/docs/33/EASAAD20090012E.pdf

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Poncho (Admin) le Lun 2 Nov 2009 - 10:04

Bonjour,

Je réanime ce sujet en élargissant les incidents de commande de vol aux tubes pitots

Nouvel incident avec suspicion sur les pitots

A330 de Jetstar.


http://www.atwonline.com/news/story.html?storyID=18361

Jetstar A330 suffers possible pitot tube malfunction
Monday November 2, 2009
A Jetstar Airways A330-200 with 209 passengers and crew onboard suffered momentary erratic speed data indications from its computers in apparent bad weather and possible icing conditions on an Oct. 29 flight from Tokyo Narita to Gold Coast.

The scenario bears similarities to that which investigators believe may have been a factor in the loss of an Air France -200 over the Atlantic Ocean five months ago (ATWOnline, Sept. 1).

ATWOnline understands that the pilots of Flight JQ12 remained in control when the situation occurred at 1:30 a.m. Australian Eastern Daylight Time and that the malfunction cleared after a few seconds. The pilots landed at Gold Coast around 5 hr. later and passengers reportedly were unaware of any problem. The aircraft was Qantas's first of the type, registered VH-EBA, and was transferred to the Jetstar subsidiary.

A Jetstar spokesperson confirmed the incident and said the problem appeared to relate to the aircraft's speed-sensing system, which involves pitot tubes and air data inertial reference units. "At this early stage we don't know which component caused the problem," the spokesperson said. However, this website was told that icing of one of the pitot tubes is suspected strongly.

In the wake of the Air France tragedy, Airbus issued various directives to A330 and A340 operators relating to pitot tubes and suggested the replacement of at least two Thales probes with Goodrich models (ATWOnline, Aug. 3). Both Qantas and Jetstar A330s are fitted with Goodrich tubes.

The Australian Transport Safety Bureau and the Civil Aviation Safety Authority are investigating the incident in conjunction with QF and Jetstar. The suspect pitot tube and several other components were replaced and checks made, and the aircraft was ferried to Sydney Friday to resume operations.

ATSB still has not determined what caused a violent upset of a Qantas A330 off Western Australia in October 2008, injuring 75. One of the aircraft's ADIRUs sent erroneous data to the primary flight computer (ATWOnline, March 9).


Bonne lecture


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Poncho (Admin) le Mer 18 Nov 2009 - 21:46

Bonjour à tous



Qantas A330 upset inquiry considers cosmic particle strike
By David Kaminski-Morrow


Australian investigators are to examine whether cosmic radiation played a role in the still-unexplained in-flight upset to a Qantas Airbus A330 in October last year.
The inquiry has already determined that an air data inertial reference unit (ADIRU) provided erroneous data spikes just before the upset.
Some of these spikes, in the angle-of-attack data, were not filtered by flight-control computers, which then commanded abrupt pitch-down movements.
The Australian Transport Safety Bureau (ATSB) has conducted extensive examination and testing of the suspect ADIRU, to check for electronic malfunctions, physical defects and possible problems in its software.


Investigators have also carried out tests flights, using the A330 involved, to check whether the ADIRU might have been subject to electromagnetic interference.
None of these tests have revealed any anomalies which might have explained the jet's behaviour.
Given the lack of evidence of a problem with the system, the ATSB is considering - among other avenues of inquiry - the possibility of a 'single event effect', generated by particle impact from cosmic radiation.
Upper-atmosphere collisions involving high-energy solar or intergalactic radiation can create secondary stray particles - notably neutron showers which have the potential to interact with, and damage, high-density integrated circuits.
"[Single event effects] have been suspected of generating some of the soft errors that occur in a wide range of different aircraft systems," says the ATSB. These 'soft' errors include non-destructive changes in logic states within digital electronics.
"The investigation team is evaluating the relevance, if any, of [single event effects] to the ADIRU fault that resulted in spikes being produced in ADIRU parameters," the ATSB adds.
Investigators are also assessing whether a known fault, known as 'dozing', might have contributed to the A330 upset.
The 'dozing' fault is a temporary issue which results in the ADIRU ceasing to output data for the remainder of the flight, although it resumes normal operation after power has been cycled on the ground.
Eleven passengers and a flight attendant were seriously injured during the upset, which occurred as flight QF72 was operating the Singapore-Perth route on 7 October last year.


http://www.flightglobal.com/articles/2009/11/18/335187/qantas-a330-upset-inquiry-considers-cosmic-particle.html

Défaillances pour le moment inexpliquables, même après test des ADIRU et expertise des logiciels.

Incidence des rayonnements cosmiques ?

Autre piste "dozing fault" ou l'ADIRU cesse de fournir des données en sortie.


En tout cas le document officiel est là


http://www.atsb.gov.au/media/748444/ao2008070_ifr_2.pdf


Les développements

Summary of ongoing activities
In summary, the investigation is still following several lines of inquiry to explain why the ADIRU started providing erroneous data (spikes). In addition, the investigation is continuing to examine various aspects of the flight control primary computer (FCPC or PRIM) software development cycle.

The investigation is also continuing to examine the performance of the ECAM and its effectiveness in assisting crews to manage aircraft system problems.

Bref beaucoup de boulot pour peu de résultats... à suivre


_________________
@avia.poncho

jullienaline
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par jullienaline le Mer 18 Nov 2009 - 22:08

Bonsoir à tous,
Bonsoir Poncho,

Cela me rappelle la question que j'avais posée sur Aweb quelques jours après l'incident en rapport avec le lien suivant :

http://embedded.over-blog.com/article-5727859-6.html

Je n'avais pas eu de réponse.

Voici le message :

Bonsoir à tous,

Une question de candide pour les spécialistes :

Les systèmes électroniques embarqués sont-ils bien protégés contre les disfonctionnements de ce style ?

Autre façon de poser la question, est-ce que cela peut-être une cause envisageable pour l'incident de l'A330 de Quantas (et d'autres, voir le message d'ETOPS) ?

Cordialement

Jullienaline
http://www.aeroweb-fr.net/forum/accidents-et-incidents-aeriens/2181/134

Je vois que les enquêteurs envisagent maintenant cette hypothèse.
Ma question est donc toujours d'actualité.

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Poncho (Admin) le Mer 18 Nov 2009 - 22:52

Bonsoir Jullienaline

Quand on lit le rapport, ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autrre. Mais elle est effectivement évoquée clairement.

A voir aussi ce que les enquêteurs arrivent à pécher dans les retours d'expérience.

Bonne soirée


_________________
@avia.poncho

jullienaline
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par jullienaline le Lun 20 Sep 2010 - 23:03

Bonsoir à tous,

Je remonte ce fil car une action en justice est intentée contre Airbus.

Plainte contre Airbus après un vol Qantas qui avait plongé en plein ciel
SYDNEY — Des passagers et membres d'équipage d'un vol Quantas qui avait brusquement décroché deux fois en plein ciel il y a deux ans poursuivent en justice Airbus et une entreprise américaine de pièces détachées, pour leur réclamer des millions de dollars, a indiqué lundi leur avocat.

Le 7 octobre 2008, un Airbus A330-300 reliant Perth à Singapour avait par deux fois décroché en vol, causant des blessures à plusieurs passagers. L'avion avait atterri d'urgence sur une base militaire australienne isolée, a ajouté l'avocat Floyd Wisner.

L'avocat n'a pas souhaité donner le montant exact des dommages réclamés au constructeur aéronautique européen Airbus et à la firme américaine Northrop Grumman, fabricante de pièces détachées pour l'aéronautique, mais il l'a estimé à plusieurs millions de dollars.

"Mon expérience me dit que dans ce genre de cas, les dommages réclamés seront d'au moins plusieurs centaines de milliers de dollars, voire plus, selon le type de blessure", a déclaré à l'AFP M. Wisner, depuis les Etats-Unis où il se trouve. "Ceux qui ont subi des blessures physiques et psychologiques graves peuvent aller jusqu'à quelques millions de dollars".

Les personnes qu'il représente sont principalement australiennes et comprennent les trois pilotes de l'avion.

L'Airbus volait à une altitude de 37.000 pieds lorsque le pilote automatique avait cessé de fonctionner. L'avion avait piqué du nez, perdant 650 pieds en quelques secondes, semant la panique parmi les passagers.

Une fois l'avion ramené à son altitude normale par le pilote, l'avion avait une nouvelle fois plongé, de 400 pieds.

"Certains ont eu des membres cassés, des douleurs à la colonne vertébrale et des blessures graves à la tête", a indiqué l'avocat. Un des passagers a décrit la cabine comme "une zone de guerre".

"Les gens ont été projetés jusqu'au plafond, se heurtant le crâne contre le compartiment à bagage, et sont restés collés la tête au plafond pour ce qui leur a semblé un temps très long, jusqu'à retomber lourdement sur les personnes restées assises".

Beaucoup des passagers ont été si traumatisés qu'ils refusent désormais de prendre l'avion.

Il s'agit d'"un épisode extrêmement rare", a déclaré la compagnie aérienne Qantas, ajoutant que le Bureau australien de la sécurité du transport n'avait pas encore publié son rapport final sur les causes de ces plongeons en plein vol.

Plusieurs plaintes ont été réglées, mais d'autres restent en suspens, a-t-elle ajouté. "Nous examinerons toute nouvelle plainte", a indiqué la compagnie australienne dans un communiqué.

Floyd Wisner, qui est spécialisé dans les procès liés à l'aviation, a été contacté par des avocats australiens pour travailler sur cette affaire, avant l'expiration du délai pour porter plainte, le 7 octobre 2010.

Si ces poursuites ne sont pas réglées à l'amiable ou en justice en Australie, il s'attend que l'affaire sera jugée aux Etats-Unis d'ici à deux ans.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jWCfHrXf0iMgIaMc6v_foIvK5uGw

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Beochien le Lun 20 Sep 2010 - 23:07

Au secours Eolien !

C'est pas de l'humour, c'est un besoin ici !
Pour la part technique !
Pour les plaies et bosses, c'est pour les avocats $$$$$$$$$$

JPRS

Contenu sponsorisé

Re: A330/340 Incident commandes de vol

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:47


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 11:47