ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Rosetta, Philae...

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Graphique+2photos. Les manoeuvres à haut risque pour s'approcher de la comète Rosetta

Message par Laurent Simon le Dim 19 Avr 2015 - 10:16

Retour sur "les 9 phases qui ont permis à la sonde de s’approcher à moins de 20 kilomètres du noyau de la comète 67P"

http://www.atlantico.fr/decryptage/rosetta-9-phases-qui-ont-permis-sonde-approcher-moins-20-kilometres-noyau-comete-67p-1779097.html

Article très intéressant avec un graphique et plusieurs photos.


image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/styles/une/public/images/2014/04/rtx17lpm.jpg

La sonde Rosetta arrivera ce lundi à une distance de 20 kilomètres de la comète 67P. Crédit REUTERS/ESA/NASA/Handout


La sonde Rosetta arrivera ce lundi 29 septembre à une distance de 20 kilomètres de la comète 67P, après plusieurs manœuvres à haut risque.


... l'explorateur Philae sera largué le 12 novembre par la sonde Rosetta sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Sur les 5 sites présélectionnés par les scientifiques, c’est la « tête », le petit lobe du noyau double de la comète, qui sera visé.

Un site qui n’est pas sans danger, tant les scientifiques peinent encore à comprendre le comportement du corps céleste.

Il faut dire que c’est la première fois que l’homme s’approche – indirectement, certes – d’une comète. « N'oublions pas que tout ce que nous avons fait depuis deux mois avec Rosetta est déjà une première mondiale. Personne n'avait jamais réussi à survoler d'aussi près et pendant aussi longtemps le noyau d'une comète», rappelle Fred Jansen au Figaro.

La mise en orbite d’une sonde autour d’une planète comme Mars, si elle est loin d’être simple, comporte une seule manœuvre : freiner au bon moment pour que la gravité de la planète capture la sonde.

Rosetta, elle, a réalisé pas moins de 7 manœuvres entre le 3 et le 21 septembre pour modifier et ajuster sa trajectoire d’approche et son orbite. Deux de plus ont été réalisées depuis le 21 septembre.

L’Agence spatiale européenne (ESA) a publié un graphique pour expliquer ces manoeuvres, sur le blog dédié à Rosetta (en anglais).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u9698/2014/09/rosetta_gmp_orbits.png


Après son arrivée en août à 100 kilomètres de distance de 67P, Rosetta a progressivement réduit son orbite, passant à 80 puis à 100 kilomètres.

Le 10 septembre, elle est arrivée à près de 30 km du noyau. Elle a alors manœuvré pour se glisser sur sa première orbite circulaire, après avoir été jusque-là sur des plans pyramidaux, comme le montre cette vidéo de l’ESA.



Cette arrivée en orbite circulaire a marqué le début de la « Global Mapping Phase » (GMP) : l’étude des sites d’atterrissage potentiels pour Philae. « Lors de cette première orbite, Rosetta survolait le noyau en voyant sa surface sous un éclairage matinal », indique le Cnes. Elle était à un angle de 60° par rapport au soleil, précise l’ESA.

Une semaine plus tard, Rosetta a survolé le terminateur, c’est-à-dire la ligne qui sépare le jour de la nuit sur le noyau. Elle a alors modifié l’inclinaison de son orbite pour survoler la surface sous un éclairage correspondant à l’après-midi.

Ce changement d’éclairage avait pour but de mieux cartographier les blocs et accidents du terrain (visible grâce aux ombres projetées) de manière plus précise.

Preuve par l’exemple avec deux images : «C’est surtout l’éclairage de biais qui accentue le contraste grâce aux ombres portées et met en évidence une multitude de reliefs invisibles sur l’image [du dessus]», écrit le Cnes.
image:
http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u9698/2014/09/p11478_7992b4f3c4dcbbdcfd353e8bc836a2f0comet_on_3_august_2014-620.jpg

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u9698/2014/09/p11478_26796714cec441548d11b7b5de586a29esa_rosetta_navcam_140919_mosaic-620.jpg

Laurent Simon
Whisky Quebec

L'actualité de la sonde Rosetta en temps réel

Message par Laurent Simon le Dim 19 Avr 2015 - 10:57

L'actualité de la sonde Rosetta en temps réel

http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/lactualite-sonde-rosetta-temps-reel-4054

Cette page se fait l'echo des infos importantes au sujet de Rosetta - Philae.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Le site d'atterrissage du robot Philae sur la comète est désormais connu à 50 mètres près !

Message par Laurent Simon le Mer 22 Avr 2015 - 21:44

Philae est ici !

http://www.cieletespace.fr/node/15418

Plusieurs photos à consulter sur l'article.

Le site d'atterrissage du robot Philae sur la comète Churyumov-Gerasimenko est désormais connu à 50 mètres près.

Après une arrivée rocambolesque sur le noyau de la comète - due à un défaut d'ancrage suivi de plusieurs rebonds - les ingénieurs de la mission avaient perdu la trace de Philae.



En décembre, les recherches visuelles, à l'aide de la caméra à haute-résolution Osiris, se concentraient sur une zone relativement large, en bordure de la dépression Hatmehit et de la région Bastet, sur le petit lobe du noyau cométaire.

« Avec l'aide des équipes des instruments Consert à l'IPAG (Grenoble) et Romap à Braunschweig (Allemagne), nous avons pu réduire cette zone à 50 mètres de diamètre » explique Philippe Gaudon, le chef de projet Rosetta au Cnes.

Consert est une expérience de sondage radio du noyau cométaire. L'analyse fine de la propagation du signal entre Rosetta et Philae, transmis lorsque celui-ci était encore éveillé, a permis de calculer leur distance respective à cet instant. Romap est un magnétomètre, qui a suivi toute la descente de Philae (dont l'électronique génère son propre champ magnétique).

C'est en les couplant aux données d'orbitographie de Rosetta, mais aussi grâce aux images prises par ses caméras et celles réalisées au sol par Philae, que les mesures de ces deux instruments ont considérablement réduit la zone où doivent se concentrer les recherches.

Rosetta à l'écoute de Philae


Lorsque cette vue à haute résolution de la zone a été prise, le 12 décembre, Philae se trouvait encore à la limite du jour et de la nuit. Une configuration peu favorable pour ses panneaux solaires.

« Depuis, la comète a progressé sur son orbite et l'éclairement de la zone s'est beaucoup améliorée. Mais Philae peut encore être dans une anfractuosité » prévient Philippe Gaudon. Par ailleurs, la comète elle-même s'est réveillée, et il devient de plus en plus délicat pour Rosetta de la survoler en "rase-motte"...


Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Rosetta, Philae...

Message par Poncho (Admin) le Jeu 23 Avr 2015 - 14:27

Grenoble

Merci
Ils vont le réveiller, je suis près à le parier un gros sac de noix AOC dauphiné Very Happy


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Une nouvelle première pour Rosetta : filmer un jet de poussières

Message par Laurent Simon le Ven 1 Mai 2015 - 19:27

Article en français
plus facile à lire que celui en anglais que j'ai signalé sur le fil Espace par l'image : http://avia.superforum.fr/t1543p80-l-espace-par-l-image


La sonde Rosetta témoin de la formation d'un jet de poussière sur Tchouri

http://www.lepoint.fr/astronomie/la-sonde-rosetta-temoin-de-la-formation-d-un-jet-de-poussiere-sur-tchouri-28-04-2015-1924881_1925.php

Début de l'article :

VIDÉO. Le 12 mars dernier, la sonde européenne a eu la chance de surprendre et d'immortaliser une manifestation spectaculaire de l'activité de sa comète.
Le 12 mars au matin, la sonde européenne Rosetta a vu un jet de poussière se former dans la région Imhotep de la comète Tchouri. Une première ! © ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA


C'est un nouveau succès pour Rosetta. Pour la première fois dans l'histoire, la sonde européenne a pu observer, de près et presque en direct, la naissance d'un jet de poussière à la surface d'une comète, en l'occurrence 67P Churyumov-Gerasimenko, alias "Tchouri". En effet, à mesure que Tchouri poursuit sa route toujours plus près du Soleil (jusqu'au 13 août prochain, après quoi elle s'en éloignera de nouveau), elle se réchauffe et une partie des glaces qui la composent se sublime, passant directement de l'état solide à l'état gazeux. Un processus que Rosetta a justement pour mission d'étudier, mais qui est jusqu'ici totalement imprévisible pour les scientifiques.
C'est donc uniquement le fait du hasard si la caméra Osiris (Optical, Spectroscopic and Infrared Remote Imaging System) a réussi à saisir un de ces jaillissements qui témoignent de l'activité croissante de la comète. La scène est restituée par deux clichés pris le 12 mars dernier à seulement deux minutes et dix secondes d'intervalle. Ce matin-là, à 7 h 12, Rosetta photographie Tchouri à environ 75 kilomètres de distance. Sur le premier cliché, dans le bas de la comète, on note une zone très sombre et en apparence très calme en termes d'activité.


Mais, à 7 h 15, alors qu'Osiris récidive avec un second cliché, surprise ! Depuis la partie basse et sombre du corps, on voit maintenant partir un jet. En effet, lorsque les glaces d'une comète se transforment subitement en gaz, elles emportent avec elles des poussières que le Soleil fait scintiller. Ainsi, sous l'oeil imperturbable de Rosetta, leur échappement dans l'espace se matérialise sous la forme d'une traînée lumineuse diffuse.


À 7 h 17, malheureusement, la région d'où émane le jet, baptisée Imhotep, est de nouveau dans la lumière et celui-ci, encore timide, n'est plus décelable. L'observation ne peut être poursuivie.
Regardez le jet de poussière se former grâce à cette animation diffusée par l'Esa :




Jet continu ou explosion ponctuelle ?

"C'était une découverte fortuite. Personne n'avait jamais vu le réveil d'un jet de poussière auparavant. Il est impossible de planifier la capture d'une telle image", a expliqué, enthousiaste, Holger

Le paragraphe suivant est très intéressant aussi.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Rosetta, Philae...

Message par Poncho (Admin) le Lun 4 Mai 2015 - 9:40

Merci

Reste à réveiller le petit robot Very Happy


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Deux maquettes Philae (éch:1) et Comète (éch:1/600) à Paris !

Message par Laurent Simon le Lun 4 Mai 2015 - 19:24

Vous en avez rêvé ? Le CNES l'a fait
avec des étudiants en BTS et Bac pro
et grâce à une coordination du lycée Diderot

  Le sosie de Philae atterrit dimanche sur les Champs-Elysées

http://www.20minutes.fr/paris/1601083-20150504-paris-sosie-philae-atterrit-dimanche-champs-elysees


Une maquette grandeur nature du robot Philae, accompagné de sa comète «Tchouri», sera installée dimanche sur la prestigieuse avenue des Champs-Elysées à Paris (8e).

Jusqu'au 25 mai, les promeneurs pourront découvrir le vaillant petit appareil qui a réalisé une première historique en atterrissant le 12 novembre 2014 sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko.

Retrouvez notre webdocumentaire sur la mission Rosetta
La maquette de Philae sera installée place Clemenceau, près du Grand Palais.

Elle sera accompagnée d'une réplique au 1/1600e du noyau de la comète «Tchouri», a indiqué le Centre national d'études spatiales (Cnes), qui a fait réaliser ces installations pour faire partager cette aventure spatiale au public.

«Une maquette qui fonctionne»

Le robot, fait d'aluminium et de différents métaux, mesure 1 mètre de haut et 3 mètres de large à sa base. «Il s'agit d'une maquette qui fonctionne et possède de nombreux systèmes réels (cartes informatiques, engrenages, vérins, etc.)», précise le Cnes.

La réplique de la comète «Tchouri», qui a la forme d'un canard, mesure 3 mètres dans sa plus grande dimension.

Une soixantaine d'étudiants en BTS et bac professionnel ont participé à l'élaboration de ces maquettes, sous la coordination du lycée Diderot à Paris.

Philae toujours muet   ...


Laurent Simon
Whisky Quebec

Des maquettes de Philae-et de la comète, près du Grand Palais, du 10 au 25 mai 2015.

Message par Laurent Simon le Mar 5 Mai 2015 - 18:31

Du 10 mai, jusqu'au 25 mai

 Paris: des répliques de Philae et Tchouri installées en plein cœur des Champs-Elysées

Les deux répliques, réalisées par des étudiants en Bac Pro et en BTS sous la coordination du lycée Diderot à Paris, seront installées du côté de la place Clemenceau, à proximité du Grand Palais.

http://www.francesoir.fr/societe-science-tech/paris-des-repliques-de-philae-et-tchouri-installees-en-plein-coeur-des-champs

Laurent Simon
Whisky Quebec

à partir de ce vendredi, une nouvelle tentative d'entrer en contact avec Philae

Message par Laurent Simon le Mer 6 Mai 2015 - 18:51

Admin a écrit:Merci

Reste à réveiller le petit robot Very Happy
Oui !

Apparemment il y a une nouvelle tentative d'entrer en contact avec Philae,
à partir de ce vendredi

http://www.rp-online.de/panorama/wissen/weltraum/rosetta-wartet-wartet-auf-eine-nachricht-von-philae-aid-1.5069010

Alle warten auf eine Nachricht von "Philae"

(Tout le monde attend un message de "Philae")

Ce sont les premières images de "Philae" PHOTO: AFP, AG
 Cologne. La sonde «Rosetta» débutera ce vendredi la troisième tentative de contacter l'atterrisseur "Philae" sur une prise comète lointain.

... "En mai et Juin il ya un espoir réaliste que nous construisons vraiment le contact."  Le 13 Août, la comète "Tschuri" plus proche du soleil à venir.  L'unité de communication sur "Rosetta" restera allumé au moins jusqu'au 17 Août.



Les dernières images de la "Rosetta" avant l'atterrissage Photo: AP

Laurent Simon
Whisky Quebec

Francis Rocard sur les efforts et espoirs par rapport à l'éventuel réveil de Philae.

Message par Laurent Simon le Mar 12 Mai 2015 - 10:11

  Philae : peut-être la dernière tentative de contact avec le robot

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/rosetta-philae-peut-etre-derniere-tentative-contact-robot-58194/

... Depuis le 8 mai, de nouvelles tentatives de contact sont en cours. Francis Rocard, responsable des programmes d'exploration du Système solaire au Cnes, nous détaille ces efforts et ces espoirs.

« Nous ne pouvons pas dire avec certitude qu'il va se réveiller ». Si Philae doit atteindre une température d’environ moins 45 °C, encore faut-il qu’il conserve cette température suffisamment longtemps. En effet, à ce problème s’ajoute « qu’il ne suffit pas que la batterie soit chargée pour qu’il se réveille ». En effet, il doit réchauffer certaines parties vitales, dont la batterie, qui ne peut pas fonctionner tant qu’elle est froide. Ensuite, il doit communiquer avec Rosetta qui lui enverra des ordres de travail. Instaurer un cycle vertueux dans lequel la batterie se recharge et fait fonctionner les instruments ne sera pas simple. ...

Depuis le 15 novembre, le robot est en veille mais peut-être s'est-il déjà réveillé sans pour autant pouvoir disposer de suffisamment de puissance pour émettre 

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Rosetta, Philae...

Message par Poncho (Admin) le Mar 12 Mai 2015 - 11:23

Toujours au comble du suspense, même s'il s'est finalement posé sur les champs Élysées parait-il

quelqu'un a t'il les photos?


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Philae réalisera-t-il le 3e exploit de Rosetta, se réveiller ?

Message par Laurent Simon le Mer 13 Mai 2015 - 16:56

Pour le réveil, cela semble mal parti.
D'après F. Rocard, une bonne période pour essayer le contact était hier à partir de 21h45, il me semble. (bonne exposition supposée, meilleure proximité avec le soleil, capacité à communiquer avec Rosetta)

Mais cela ne marche pas.
Peut-être le robot a t il mal supporté les températures extrêmes (env. -140° C !)
D'ailleurs, au passage, pourquoi pas près du zéro absolu, puisque quand il n'y a pas de soleil c'est cette température ???)


En tout cas, un article détaillé, dans la revue scientifique NATURE :
5 raisons pour empêcher le robot de se réveiller :  

Five factors that will decide if Philae wakes

http://www.nature.com/news/five-factors-that-will-decide-if-philae-wakes-1.17488

1. des nuits très froides
2. Philae à l'ombre du soleil ?
3. Des composants qui ne tiennent pas la température (circuits imprimés qui claquent)
4. des jets de poussière
5. Philae est peut-être éveillé, mais n'a pas suffisamment d'énergie pour émettre, ou bien l'émission se fait à un moment où Rosetta ne peut recevoir le signal.

Bref, si jamais Philae se réveille, ce sera un 3e exploit, européen,
après les deux places "dans les livres d'histoire :

  1. elle est la première sonde à réussir un rendez-vous et une mise en orbite autour d'une comète.
  2. c'est également la première sonde à avoir largué un atterrisseur sur un noyau cométaire.

Après avoir suivi le périple de la sonde pendant plus de 10 ans, les chercheurs vont désormais pouvoir procéder aux analyses scientifiques les plus pointues jamais conduites sur l'un des plus anciens vestiges de notre Système solaire." J.J. Dordain, DG de l'ESA.

Vector
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Vector le Mer 13 Mai 2015 - 17:25

Bonjour, est-ce que les causes de la défaillance des harpons sont connues. A priori cela ne semble pas être une technologie de pointe :un accéléromètre et un système de mise à feu ultrarapide. Mais peut-être que les harpons n'ont pas croché dans la poussière.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Mer 13 Mai 2015 - 17:37

Vector a écrit:Bonjour, est-ce que les causes de la défaillance des harpons sont connues. A priori cela ne semble pas être une technologie de pointe :un accéléromètre et un système de mise à feu ultrarapide. Mais peut-être que les harpons n'ont pas croché dans la poussière.
Je n'ai pas (cherché) d'infos sur cette question, importante.
La poussière, non prévue dans cette quantité, explique effectivement peut-être cela.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Les 5 facteurs qui décideront du réveil ou pas de Philae sur la comète Tchoury

Message par Laurent Simon le Ven 22 Mai 2015 - 11:10

Article de Francis Rocard, "responsable du programme d'exploration du système solaire au CNES depuis 1989.
Astrophysicien, il s'est beaucoup intéressé à l'exploration de planètes comme Mars, Saturne et Titan. Il a notamment écrit Mars, une exploration photographique chez Xavier Barral en 2013."

Les cinq facteurs qui décideront du réveil ou pas de Philae sur la comète Tchoury

http://www.atlantico.fr/decryptage/cinq-facteurs-qui-decideront-reveil-ou-pas-philae-comete-tchoury-francis-rocard-2150664.html

"Depuis le 15 novembre 2014, Philae, le robot largué par la sonde Rosetta, est endormi. Les scientifiques espèrent actuellement une corrélation de plusieurs facteurs pour recharger et redémarrer le robot. Plusieurs éléments naturels pourraient être déterminants pour son réveil."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Aux champs élysées... Philea + Rosetta.

Message par Laurent Simon le Lun 25 Mai 2015 - 12:28

Admin a écrit:Toujours au comble du suspense, même s'il s'est finalement posé sur les champs Élysées parait-il

quelqu'un a t'il les photos?
Aujourd'hui, dernier jour de Philea (maquette à l'échelle 1 de Philae) +maquette à l'échelle 1/600 de Rosetta
au métro Chps Elysées Clménenceau.

J'ai pu y passer il y a qq jours, mais sans pouvoir faire de photos (plus de batteries sur mon tél.)

Les explications sont claires, les panneaux plutôt bien faits.
Il n'y a plus de brochures (paraît il depuis le 1er jour !)

L'ensemble semble devoir aller ensuite au Musée de l'Air et de l'Espace (Bourget), et le stand au salon du Bourget devrait être plus grand.

La maquette Philea (inversion du a et du e) est supposée fonctionner, mais par ondes, et il y a des perturbations électromagnétiques. Ils envisagent de faire une liaison filaire pour éviter ces pb. (d'ici le Bourget ?)

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Lun 25 Mai 2015 - 15:01

Des précisions sur cet excellent travail d'élèves :

Le sosie de Philae atterrit sur les Champs
Une soixantaine d'élèves ont travaillé sur une réplique du robot sidéral. Première sortie ce matin sur le bitume parisien.

http://www.leparisien.fr/informations/le-sosie-de-philae-atterrit-sur-les-champs-10-05-2015-4759455.php

La dernière phrase de l'article est très intéressante... délais et budget, tout a été tenu !

"« Chapeau ! C'est vraiment du très beau boulot, s'enthousiasme Jean-Michel Martinuzzi, du département jeunesse du Cnes. La mission Rosetta suscite un immense engouement. De Philae, les gens n'ont vu que des images. Grâce à cette maquette qui restera exposée quinze jours, ils vont pouvoir se rendre compte que c'est juste un petit bonhomme de 100 kg, à peine plus gros qu'une machine à laver, mais vraiment très, très futé », explique-t-il. C'est ce matin à 9 heures que ce sosie parfait sera installé. Juste à côté d'une mini-réplique de la comète Tchouri et de Rosetta.

Jean-Pierre Lamy est soulagé que l'aventure se termine. « Pendant deux ans, on a bossé comme des fous, il a fallu usiner près de 2 000 pièces, on y a tous sacrifié pas mal de soirées », souffle ce prof. « En fait, on est parti quasiment de zéro. Comme on ne disposait d'aucun plan détaillé, il a fallu éplucher des centaines de sites, de revues scientifiques », raconte Tony, l'un de ses étudiants, ravi de s'être frotté à sa première réalisation d'un objet industriel : « Là, c'est super concret ! » Maintes fois, l'équipe d'apprentis ingénieurs spatiaux a failli exploser le planning, a douté, a séché.

Mais finalement, délais et budget, tout a été tenu."

Laurent Simon
Whisky Quebec

samedi 30 mai Arte, docu sur l'aventure humaine Rosetta

Message par Laurent Simon le Ven 29 Mai 2015 - 20:58

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/05/rosetta-sur-arte.html



Samedi soir, à 20h50 sur Arte, 30 mai,  un documentaire raconte une part de l’aventure humaine de la mission Rosetta. Cette sonde interplanétaire de l’Agence spatiale européenne a explosé les compteurs des réseaux sociaux en novembre 2014, lorsqu’elle a réussi à poser le petit robot Philae sur le noyau de la comète Tchouri, dite 67/P ou Tchourioumov/Guerassimenko, du nom de ses deux découvreurs soviétiques, dans les laboratoires d’astrophysique.

Un exploit réalisé à près de 500 millions de kilomètres de la Terre, après dix ans de voyage dans le système solaire. Il a permis d’étudier pour la première fois in situ un de ces objets cosmiques demeurés intacts depuis la formation du système solaire, il y a environ 4,5 milliards d’années. Et qui a donné lieu à une dramaturgie exceptionnelle en raison de la cabriole imprévue réalisée par Philae, qui a rebondi lors de son arrivée à la surface de la comète, puis y est retombée et a pu communiquer, via Rosetta, avec la Terre et y envoyer sa moisson scientifique.


Que dire de plus que les milliers d’articles publiés à l’époque ? Eh bien, ce que ce documentaire réalisé par Jean-Christophe Ribot et Cécile Dumas, pour Arte France et Look at Sciences propose sur 52 minutes, à 20h50. Une plongée dans l’équipe d’ingénieurs et de chercheurs qui ont réalisé cet exploit sans précédent dans l’astrophysique spatiale.

On y découvre tout d’abord la durée de gestation et de préparation de cette mission peu commune.
D’où les images touchantes du jeune astrophysicien Jean-Pierre Bibring, sur des images vidéo d’archives, où on le voit préparer avec des collègues soviétiques la mission Véga qui partira à la rencontre de la comète de Halley en 1986.

Laurent Simon
Whisky Quebec

excellent documentaire ARTE (l'aventure Rosetta)

Message par Laurent Simon le Dim 31 Mai 2015 - 15:23

Laurent Simon a écrit:http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/05/rosetta-sur-arte.html

Samedi soir, à 20h50 sur Arte, 30 mai,  un documentaire raconte une part de l’aventure humaine de la mission Rosetta. Cette sonde interplanétaire de l’Agence spatiale européenne a explosé les compteurs des réseaux sociaux en novembre 2014, lorsqu’elle a réussi à poser le petit robot Philae sur le noyau de la comète Tchouri, dite 67/P ou Tchourioumov/Guerassimenko, du nom de ses deux découvreurs soviétiques, dans les laboratoires d’astrophysique.
Excellent documentaire, qui part d'avant 1993 (décision),
qui montre notamment ce qu'il a fallu faire pour rejoindre la comète.

Je ne m'attendais pas à un aspect important : l'incertitude sur la position de la comète était de 10 000 km... ce qui a nécessité pas mal d'efforts pour retrouver dans le ciel la comète, parmi tous les autres corps célestes dont on connaissait la position (et en faisant deux cartes, en soustrayant l'une a à l'autre, la comète apparaissait, ce qui permettait alors de s'en approcher)

Je n'avais pas pensé non plus au fait que la gravité créée par un corps très différent d'une sphère n'était pas homogène, ce qui a obligé à des calculs sophistiqués pour la trajectoire de Philae, lors de son largage ! (7 h sans contrôle de trajectoire)

J'avais oublié aussi la précision de l'impact (initial) : 10 mètres seulement !

Bref, regardez cet excellent docu, encore accessible pendant 6 jours j'imagine.

Au passage, un responsable de la Nasa, présent en salle ESA, le jour de la descente : "Quelle audace !Savourons ce moment !"

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Rosetta, Philae...

Message par Poncho (Admin) le Dim 31 Mai 2015 - 23:43

Merci

On attend toujours des nouvelles de philae... (et des bonnes...)


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Jeu 11 Juin 2015 - 16:54

"Mission Rosetta: Philae dort toujours mais on sait désormais où"

http://www.20minutes.fr/toulouse/1629307-20150611-mission-rosetta-philae-dort-toujours-sait-desormais-o


Ce jeudi, à grand renfort d’images, l’Agence spatiale européenne a dévoilé le lieu où ses ingénieurs pensent que le petit robot s’est posé, avant de tomber dans un profond sommeil, faute de batteries suffisantes.
 
« Nous avons remarqué un point qui n’était pas là avant atterrissage. Ces images datent d’octobre et novembre et sont très pixelisées. De nombreux experts se sont penchés dessus, que ce soit à l’œil nu ou avec des logiciels très perfectionnés. Il y avait beaucoup d’autres points possibles, après comparaison, nous pensons qu’il s’agit de Philae », explique Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au Cnes.
 
Pour en être certain, il faudrait que Rosetta s’approche à 15 km de la comète, mais pour l’heure, à cause d’un problème de poussière qui éblouit la sonde et risque de lui faire perdre ses repères, les scientifiques préfèrent la maintenir à 200 km d’altitude.

Ecoute de Philae en continu
Grâce à ce nouveau positionnement, ils savent que Philae se trouve dans un lieu chaotique, « avec beaucoup de rochers et d’ombre, mais une zone où le printemps cométaire débute seulement », assure Philippe Gaudon, plein d’espoirs de voir Philae recharger ses batteries à l’approche du soleil.
Mission Rosetta : Philae peine à se réveiller


Après plusieurs campagnes d’une semaine ces derniers mois pour voir si Philae se réveillait, les responsables du programme vont désormais écouter en continu l’atterrisseur.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Ven 12 Juin 2015 - 19:45

Laurent Simon a écrit:
Laurent Simon a écrit:http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/05/rosetta-sur-arte.html

Samedi soir, à 20h50 sur Arte, 30 mai,  un documentaire raconte une part de l’aventure humaine de la mission Rosetta. Cette sonde interplanétaire de l’Agence spatiale européenne a explosé les compteurs des réseaux sociaux en novembre 2014, lorsqu’elle a réussi à poser le petit robot Philae sur le noyau de la comète Tchouri, dite 67/P ou Tchourioumov/Guerassimenko, du nom de ses deux découvreurs soviétiques, dans les laboratoires d’astrophysique.
Excellent documentaire, qui part d'avant 1993 (décision),
qui montre notamment ce qu'il a fallu faire pour rejoindre la comète.

Je ne m'attendais pas à un aspect important : l'incertitude sur la position de la comète était de 10 000 km... ce qui a nécessité pas mal d'efforts pour retrouver dans le ciel la comète, parmi tous les autres corps célestes dont on connaissait la position (et en faisant deux cartes, en soustrayant l'une a à l'autre, la comète apparaissait, ce qui permettait alors de s'en approcher)

Je n'avais pas pensé non plus au fait que la gravité créée par un corps très différent d'une sphère n'était pas homogène, ce qui a obligé à des calculs sophistiqués pour la trajectoire de Philae, lors de son largage ! (7 h sans contrôle de trajectoire)

J'avais oublié aussi la précision de l'impact (initial) : 10 mètres seulement !

Bref, regardez cet excellent docu, encore accessible pendant 6 jours j'imagine.

Au passage, un responsable de la Nasa, présent en salle ESA, le jour de la descente : "Quelle audace !Savourons ce moment !"
Cet excellent documentaire repasse ce soir, vendredi 12, Arte, 22h40.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Philae s'est enfin réveillé ! et a émis penant 2 minutes.

Message par Laurent Simon le Lun 15 Juin 2015 - 0:29

Rosetta : sur la comète Tchouri, le robot Philae s'est réveillé

C'est au Centre opérationnel de l'Agence spatiale européenne (ESA) à 22h28 dans la nuit de samedi à dimanche que le signal émis par le robot Philae a été reçu. Il s'agit d'une transmission d'environ deux minutes avec 40 secondes et 300 paquets de données qui laissent penser que le robot pourrait reprendre ses activités scientifiques dans quelques jours.

... "L'atterrisseur est prêt à reprendre ses opérations", a déclaré Stefan Ulamec, responsable du robot, dans un communiqué de l'agence spatiale allemande DLR. Philae a retrouvé un peu de chaleur puisqu'il a atteint sa température opérationnelle de -35°c et a rechargé ses batteries avec 24 watts disponibles. Pour pouvoir entrer en contact avec la sonde et recevoir ses télécommandes, Philae a aussi besoin de 12 watts au minimum. Et pour pouvoir répondre et envoyer des données, il lui faut 19 watts au minimum.

L'analyse des données envoyées par Philae a révélé que le robot s'est sans doute réveillé quelques jours avant samedi mais qu'il n'était pas en mesure d'établir un contact plus tôt.

Les scientifiques espèrent qu'il réussira un nouveau contact prochainement, il y a encore 8000 paquets de données non transmises dans la mémoire de l'atterrisseur. Ils sont en train de d'améliorer la communication entre Philae et Rosetta, la sonde qui est en orbite autour de la comète Tchouri et qui sert de relai vers la Terre.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Lun 15 Juin 2015 - 8:05

Un article plus complet, sur ce réveil.

http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2015/06/14/reveil-du-robot-philae-sur-la-comete-tchouri_4653826_1650695.html

Extraits :

« C’est déjà un premier pas important de savoir que Philae n’est pas cassé ou recouvert de poussières. Nous retrouvons de la confiance », confie Philippe Gaudon, responsable des opérations de la mission au Centre national d’études spatiales (CNES).
« Nous essayons d’améliorer les conditions de communication entre Rosetta et Philae », explique Jean-Pierre Bibring. Rosetta est en orbite à quelque deux cents kilomètres de la surface afin de se protéger des émissions de poussières, qui s’accentuent à mesure que la comète se rapproche du Soleil.

Le 14 février, un rase-mottes à seulement six kilomètres de la surface avait constitué un record. Mais un mois plus tard, un nouveau survol, plus haut, avait un temps fait perdre le contrôle de l’orbiteur à cause des nombreuses poussières émises par le noyau.

...


En restant donc à bonne distance, les équipes doivent analyser à quel moment l’orientation et la position sont les plus favorables pour améliorer cette communication. « A cette distance, on ne parle plus vraiment d’orbite, ce sont plutôt des successions d’allers-retours et de lignes droites, explique Philippe Gaudon. Il va donc falloir piloter différemment Rosetta afin d’améliorer la communication. » Signe de ces difficultés, douze heures après le premier signal, un second aurait dû arriver mais n’a pas été reçu.

La tâche est compliquée par le fait que la position exacte de Philae est mal connue. Le 12 juin, le CNES a cependant annoncé avoir repéré le petit engin sur la « tête » de la comète, grâce à un cliché de Rosetta. Philae se trouve coincé au pied d’une falaise et pas exactement à l’horizontale, ce qui avait compliqué la réalisation d’expériences de forage de la croûte de la comète en novembre.

Cette position, à l’ombre, a néanmoins l’avantage d’avoir protégé les systèmes électroniques de trop fortes chaleurs. Ainsi les nouvelles expériences apporteront des informations sur un noyau bien plus actif, c’est-à-dire éjectant plus de gaz et de poussières que prévu initialement. Les séquences informatiques à télécharger sur Philae sont prêtes mais ne pourront débuter que lorsque la « visibilité » avec Rosetta sera meilleure et que les communications dureront plus de trente minutes. Sans doute pas avant une semaine ou deux.



En attendant, les premiers résultats scientifiques tirés des expériences du mois de novembre sont en cours d’examens par des spécialistes, en vue de publication cet été.
Rosetta a par ailleurs apporté de nombreux résultats et de nombreuses questions sur la nature de la comète. Le noyau semble très poreux, avec une densité inférieure à celle de l’eau liquide. L’eau glacée qu’elle contient n’a pas la même composition que celle des océans terrestres, écartant l’idée que notre eau aurait été apportée uniquement par des collisions avec des comètes. Les paysages géologiques sont bien plus complexes qu’attendu, alternant plaines sablonneuses, hautes falaises et gouffres insondables.


Il reste à savoir quelle est la composition exacte de la matière organique présente sur Tchourioumov-Guerassimenko, pour savoir si la vie terrestre aurait été favorisée par l’apport de ces briques élémentaires biochimiques dans une pluie de comètes de même nature.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Rosetta, Philae...

Message par Poncho (Admin) le Lun 15 Juin 2015 - 9:22

Sacrée nouvelle !
Et juste avant le bourget !

Merci


_________________
@avia.poncho

Philidor
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Philidor le Lun 15 Juin 2015 - 13:51

Oui, je soupçonne les équipes concernées d'avoir retardé la diffusion de l'info pour lui donner plus de retentissement !  Laughing

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Lun 15 Juin 2015 - 14:01

C'est une possibilité, effectivement.
Mais si la communication n'a duré que 2 minutes, alors qu'ils attendaient beaucoup plus, cela rend la 'coïncidence' possible.
Il faudra attendre quelques jours au moins pour qu'une communication (suffisamment longue, de plus de 15 mn) permette l'envoi de consignes au robot.

On peut aussi voir les coïncidences comme Einstein : "c'est le nom que prend Dieu pour rester incognito". Smile
Ou pour rester en lien avec Einstein, voir ceci comme un clin d'oeil de l'espace temps, puisqu'un but essentiel de cette mission Rosetta est de mieux comprendre le passé, et que le salon du Bourget est tourné vers l'avenir... ?

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Rosetta, Philae...

Message par Laurent Simon le Lun 15 Juin 2015 - 16:46

Laurent Simon a écrit:"Mission Rosetta: Philae dort toujours mais on sait désormais où"

Ce jeudi, à grand renfort d’images, l’Agence spatiale européenne a dévoilé le lieu où ses ingénieurs pensent que le petit robot s’est posé, avant de tomber dans un profond sommeil, faute de batteries suffisantes.
 
« Nous avons remarqué un point qui n’était pas là avant atterrissage. Ces images datent d’octobre et novembre et sont très pixelisées. De nombreux experts se sont penchés dessus, que ce soit à l’œil nu ou avec des logiciels très perfectionnés. Il y avait beaucoup d’autres points possibles, après comparaison, nous pensons qu’il s’agit de Philae », explique Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au Cnes.
 
Pour en être certain, il faudrait que Rosetta s’approche à 15 km de la comète, mais pour l’heure, à cause d’un problème de poussière qui éblouit la sonde et risque de lui faire perdre ses repères, les scientifiques préfèrent la maintenir à 200 km d’altitude.
...
Complément d'infos, sur ces recherches, qui ne sont pas une absolue certitude (les pixels pourraient aussi correspondre à de la neige sale) :
Mission Rosetta : l'atterrisseur Philae a été retrouvé !

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/rosetta-mission-rosetta-atterrisseur-philae-ete-retrouve-58589/#xtor=EPR-42-[HEBDO]-20150615-[ACTU-Mission-Rosetta-:-l-atterrisseur-Philae-a-ete-retrouve--]

"La première piste est venue de l'instrument Consert, qui a fonctionné dès l’atterrissage de Philae. Grâce à un échange radar avec Rosetta, il a réalisé à travers la comète une sorte de scanner pour mieux comprendre la structure interne. L'analyse fine des signaux reçus a permis de situer Philae dans une ellipse de 16 x 160 m. La comparaison des images entre octobre et décembre a ainsi pu être réduite à une petite zone.

Toutefois, s’il ne fait guère de doute que les pixels blanchâtres repérés sont bien ceux de Philae, le conditionnel reste de mise tant que la sonde Rosetta ne l’a pas vu. En supposant qu’il s’agit bien de Philae, seules de nouvelles images à haute résolution de la zone avec un bon éclairage permettraient de trancher, mais les survols rapprochés du noyau sont à présent proscrits à cause de l’accroissement de l'activité de la comète à l’approche du Soleil.

Il faudra donc attendre l’automne et la baisse de cette activité pour revenir à proximité et avoir la certitude qu’il s’agit bien de Philae et non pas d’un morceau de glace sale réfléchissant la lumière solaire.

D’ici là, on espère que les modifications locales de la surface n’auront pas de facto mis un terme aux recherches en enfouissant Philae ou en le catapultant dans l’espace !



Les rebonds (non prévus) qu'a effectués Philae lors de son atterrissage sur la comète Tchouri. © Esa/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

Contenu sponsorisé

Re: Rosetta, Philae...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46

    Sujets similaires

    -

    La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 22:46