ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Laurent Simon le Jeu 12 Mar 2015 - 17:33

Dans la foulée du démonstrateur ESSAIM

Avec la mise en service en 2020 de trois satellites CERES (Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale), la France va entrer dans le club très, très fermé des pays possédant une telle technologie. A ce jour, seuls les États-Unis, la Russie et la Chine disposeraient de tels outils ultra-perfectionnés.

Satellites espions : la France se dote du nec plus ultra dans le renseignement

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/satellites-espions-la-france-se-dote-du-nec-plus-ultra-dans-le-renseignement-460084.html

les satellites CERES ont la capacité de localiser et d'identifier les signaux émis par les systèmes adverses.
Ce qui permettra de cartographier les centres de télécommunications et les radars dans les zones de conflit, et d'évaluer leur niveau d'activité, y compris "sur des zones inaccessibles par les capteurs de surface", a précisé la Délégation générale de l'armement (DGA), maître d'ouvrage du programme.

Ce programme permettra par exemple de préciser le danger que représentent les radars ennemis afin de garantir la suprématie des avions français, ou encore de déterminer l'architecture des réseaux de communication adverses

Le programme CERES, découpé en plusieurs tranches conditionnelles, est s'élève à 450 millions d'euros, selon la DGA. Le ministère de la Défense a notifié un contrat portant sur la production des satellites à Airbus Defence & Space, en tant que chef de file, et Thales

... le ministère de la Défense a dû consentir un effort financier qui correspond, sur la durée de la LPM, à un total de 2,4 milliards d'euros pour les programmes spatiaux, qui "visent à conforter quatre capacités essentielles" :
- l'imagerie sécurisée optique, infrarouge et radar, avec les satellites CSO,
- les communications de grande élongation, avec SICRAL 2 et bientôt COMSAT NG, 
- l'écoute des signaux électromagnétiques avec la réalisation de CERES
- et la surveillance de l'espace extra-atmosphérique, pour laquelle la France propose la mise en place d'un programme européen. 

Et de rajouter alors : "l'ampleur des investissements qui sont nécessaires pour conserver un outil industriel, avec le niveau d'excellence que j'ai pu constater aujourd'hui, n'est cependant plus accessible à une seule nation".

.. En attendant de trouver des partenaires européens dont les budgets de la défense sont  plombés par trop d'économies, c'est Airbus Defence & Space qui a été sélectionné en tant que chef de file par la direction générale de l'armement (DGA) pour réaliser les trois satellites CERES.

Pourquoi Airbus DS? Parce que les équipes du groupe européen ont déjà réalisé les démonstrateurs Essaim et Elisa, ce qui "démontre la qualité de notre savoir-faire et de nos technologies", a estimé le directeur général de Space Systems, François Auque, qui a précisé que "Airbus Defence and Space confirme sa position de maître d'œuvre de tous les systèmes spatiaux français de renseignement"

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Poncho (Admin) le Ven 13 Mar 2015 - 13:06

Merci
C'est quand même dingue que pour ça, rien ne soit intégré à l'échelle européenne !


_________________
@avia.poncho

Philidor
Whisky Quebec

Re: Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Philidor le Ven 13 Mar 2015 - 13:48

Admin a écrit:Merci
C'est quand même dingue que pour ça, rien ne soit intégré à l'échelle européenne !
Parce que c'est vraiment important ?

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Poncho (Admin) le Ven 13 Mar 2015 - 13:51

Tu veux que seul le futile sort du périmètre national ?


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Laurent Simon le Ven 13 Mar 2015 - 14:02

Philidor a écrit:
Admin a écrit:Merci
C'est quand même dingue que pour ça, rien ne soit intégré à l'échelle européenne !
Parce que c'est vraiment important ?
Oui, because la France ne va pas pouvoir longtemps développer seule ces technos.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Essaim, Elisa, CERES - renseignement satellite - ROEM - France

Message par Laurent Simon le Ven 13 Mar 2015 - 14:11

complément d'info, sur l'historique :

  • Essaim

https://fr.wikipedia.org/wiki/Essaim_%28satellite%29

une constellation de 4 microsatellites d'écoute électronique (ROEM Renseignement d'origine électromagnétique) français. Ces satellites sont destinés à mettre au point le futur système d'écoute électronique opérationnel.

La constellation se compose de quatre satellites de la filière Myriade, de 120 kg chacun, volant en formation avec un espacement de quelques centaines de kilomètres.

Ceux-ci ont été développés conjointement par Astrium et le CNES depuis 19981. Les missions d'écoute sont conçues au CELAR (Centre d'électronique de l'armement), situé à Bruz, près de Rennes et transmises à la constellation par le CNES à Toulouse. Les données recueillies font le parcours inverse.


  • Elisa (satellite)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Elisa_%28satellite%29

..une grappe de quatre micro-satellites militaires français d'écoute devant permettre de valider les techniques de détection de radars depuis l'espace. Cette mission développée pour le compte de la DGA utilise quatre satellites de 130 kg reposant sur une plateforme Myriade placés à quelques kilomètres les uns des autres sur une orbite héliosynchrone basse. L'interprétation combinée des mesures des signaux effectuées par satellite permet de localiser et de caractériser les radars.

L'objectif est de localiser de manière préventive les moyens de défense anti-aériens dont dispose les adversaires potentiels afin de pouvoir les contourner ou les leurrer en cas de conflit. La France est actuellement le seul pays européen à développer une capacité de recueil de Renseignement d'origine électromagnétique (ROEM) depuis l’espace

Les quatre satellites ELISA ont été placés en orbite depuis le centre spatial guyanais par un lanceur Soyouz, le 16 au 17 décembre 20111. Il est prévu que la DGA exploite durant trois ans les satellites ELISA. Les enseignements tirés de ces démonstrateurs doivent être utilisés pour la mise en œuvre du programme CERES dont l'objectif est la mise en orbite à la fin de la décennie de satellites combinant la capacité de détection des système radars ainsi que celle de localisation et d'écoute des systèmes de télécommunications adverses.

Il s'agit de l'aboutissement d'une démarche de recherche entamée il y a 15 ans avec les satellites Cerise et Clémentine poursuivie en 2004 avec le démonstrateur Essaim chargé de mettre au point le recueil de renseignements électromagnétiques dans le domaine des télécommunications


  • CERES (satellite)

https://fr.wikipedia.org/wiki/CERES_%28satellite%29

Ce programme est en phase de développement avec un le lancement d'un premier satellite en 2020.

La collecte du renseignement électromagnétique est un outil stratégique pour la France. Afin d'y parvenir, elle a lancé les satellites Essaim et Elisa. Ces démonstrateurs ont permis de fixer le cadre d'un programme opérationnel appelé CERES (Capacité de REnseignement Electromagnétique Spatiale). Comme ses prédécesseurs, CERES sera constitué de satellites volant en formation, ce qui permet de trianguler la position des émetteurs au sol. Les 3 satellites permettront de détecter, de positionner et de caractériser les émetteurs radar et de télécommunication1 .

Le lancement est prévu en 20202. Thales Alenia Space fournira les plates-formes EliteBus et Airbus Defense and Space la charge utile3. Le coût du programme est estimé à 400M€

Laurent Simon
Whisky Quebec

CERES : Airbus, 3 satellites ; TAS charge utile + segment sol

Message par Laurent Simon le Sam 14 Mar 2015 - 11:54

Airbus, Thales, Nexter, les gagnants des contrats liés aux satellites de renseignement et à la rénovation du char Leclerc

http://www.usinenouvelle.com/article/airbus-thales-nexter-les-gagnants-des-contrats-lies-aux-satellites-de-renseignement-et-a-la-renovation-du-char-leclerc.N319010

Airbus fabriquera les trois satellites tandis que TAS sera responsable de leur charge utile (les équipements qui assurent la mission) et du segment sol (pour l’exploitation des données recueillies).

Les deux partenaires tirent ainsi les fruits de l’expertise acquise en réalisant les démonstrateurs à travers les programmes Essaim et Elisa.

Contenu sponsorisé

Re: Capacité de renseignement électromagnétique d'origine Spatiale - ROEM_Essaim-Elisa-CERES

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:08


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 0:08