ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


AF447 : Commentaires (partie 2)

Partagez

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 10:36

Exact, mais n'oublie pas que l'EVA AIR s'est sauvé en utilisant ses consignes ACARS demandant de couper les 3 ADR au FL ... 350 !

Que sais-tu sur le Synthetic Air Speed ?
Merci

c.foussa
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par c.foussa le Mar 20 Oct 2015 - 10:45

eolien a écrit:Exact, mais n'oublie pas que l'EVA AIR s'est sauvé en utilisant ses consignes ACARS demandant de couper les 3 ADR au FL ... 350 !

Que sais-tu sur le Synthetic Air Speed ?
Merci


Je ne l'ai utilisé qu'au simu et ils apparaissent (vitesse AOA et altitude GPS) lorsque le système trouve que vitesse ou mach ne sont pas en accord avec la mesure de l'incidence AOA (message d'alarme et utilisation check list électronique). Ce sont peut-être les limites de la simulation, mais c'est confortable.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 11:09

c.foussa a écrit:Je ne l'ai utilisé qu'au simu...
Laughing ... pas plus mal ...

Ce système me parait toujours plus sécuritaire qu'un hypothétique entrainement à des pseudo-décrochages et à un impossible entrainement au triste binz du cockpit de l'AF 447 ...
(entrainement une fois tout les combien ?... tous les ans ? ... tous les 2 ans ?... tous les 4 ans ?...)

c.foussa
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par c.foussa le Mar 20 Oct 2015 - 11:49

eolien a écrit:
c.foussa a écrit:Je ne l'ai utilisé qu'au simu...
Laughing ... pas plus mal ...

Ce système me parait toujours plus sécuritaire qu'un hypothétique entrainement à des pseudo-décrochages et à un impossible entrainement au triste binz du cockpit de l'AF 447 ...
(entrainement une fois tout les combien ?... tous les ans ? ... tous les 2 ans ?... tous les 4 ans ?...)


C'est au minimum une fois tous les 3 ans (plans de formations trisannuels classiques et réglementaires, ce fut expliqué dans le rapport d'incident Etihad évoqué il y a quelques semaines)

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 15:02

Alors, entre quelques minutes à approcher les difficultés sans pouvoir y toucher réellement, une fois tout les 3 ans, et le Synthetic Air Speed, mon choix est fait !...
Et toi ?...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mar 20 Oct 2015 - 16:49

Bonjour,
eolien a écrit:En voici une nouvelle qui pointe du doigt les pilotes :

http://ad.easa.europa.eu/blob/EASA_SIB_2015_17_R1.pdf/SIB_2015-17R1_1

Pour moi, c'est une forme de conclusion : "Ne pouvant obtenir des constructeurs des systèmes critiques fiables qui devraient être classés au plus haut niveau de sécurité, alors nous transférons cette responsabilité aux compagnies, à elles de former leurs pilotes.
Sachant que les moyens techniques (simulateurs) ne permettent pas de réaliser les exercices les plus dangereux (décrochages), sachant que les situations de pannes complexes ne sont pas reproduisibles, et sachant qu'on n'enverra pas les pilotes s'y exercer avec un véritable avion, et bien on fera semblant et on croisera les doigts, abrités derrière 10 puissance moins neuf et assis sur l'Unsafe Conditions."

Cette information de sécurité me semble fort intéressante d'autant plus qu'elle conforte mon opinion de quidam sur la formation Wink

eolien a écrit:Alors, entre quelques minutes à approcher les difficultés sans pouvoir y toucher réellement, une fois tout les 3 ans, et le Synthetic Air Speed, mon choix est fait !...
Et toi ?...
Dans l'attente de la réponse de C.Foussa, pourquoi choisir plutôt que prendre les deux ?

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 18:01

Parce que un des éléments essentiel au pilotage aux instruments (Vector l'a maintes fois répété) est la vitesse. (avec Horizon artificiel, altimètre et variomètre)
Alors si un instrument est capable de restituer cette information vitale qu'est la vitesse, nombre de problèmes sont résolus.

Nous sommes nombreux à penser que le pilote PF de l'AF447 a cru par moments être en survitesse.
Avec le Synthetic Air Speed, le doute aurait disparu et l'analyse de la situation, bien que complexe,  grandement facilitée.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

massemini
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par massemini le Mar 20 Oct 2015 - 19:26

C' est sûr, il aurait su spontanément qu' il perdait de la vitesse rapidement, qu' il montait plus que prévu, que le décrochage n' était pas loin devant....

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 21:25

massemini a écrit:C' est sûr, il aurait su spontanément ... qu' il montait plus que prévu,....
Si l'on corrèle les hoquets du FD (5 en 40 s) au fonctionnement de l'altimètre, il ne faut alors ne pas perdre de vue que l'altimètre et le variomètre étaient passés de couleurs verte à ambre et que son défilement n'était pas linéaire.
D'où une probabilité de doute sur son (leur) bon fonctionnement.
Nous savons que c'est lié à l'erreur de statique de l'A330=200, que c'est aussi lié au rupture du bon fonctionnement des 3 ADR, parceque nous avons eu des années et les rapports d'expertises et la doc Airbus pour l'imaginer.
Mais in situ, il aurait fallu être devin ...
Je rappelle qu'aucun des pilotes "experts" (ni pilotes d'essai) n'est allé reproduire l'évènement, pourtant sans aucun effet de surprise, en connaissant le scénario et en en maitrisant toutes les arcanes ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mar 20 Oct 2015 - 23:41

eolien a écrit:Parce que un des éléments essentiel au pilotage aux instruments (Vector l'a maintes fois répété) est la vitesse. (avec Horizon artificiel, altimètre et variomètre)
Alors si un instrument est capable de restituer cette information vitale qu'est la vitesse, nombre de problèmes sont résolus.

Nous sommes nombreux à penser que le pilote PF de l'AF447 a cru par moments être en survitesse.
Avec le Synthetic Air Speed, le doute aurait disparu et l'analyse de la situation, bien que complexe,  grandement facilitée.
On a vendu aux pilotes un avion indécrochable et maintenant vous seriez prêt à tout miser sur une technologie supplémentaire, n'est-ce pas là un éternel recommencement ?

L'information de sécurité de l'EASA fait référence sans le nommer à l'AF447. Je comprends que cela puisse heurter...

Une question pose cependant problème: la périodicité des formations, il devrait être possible de trouver un compromis coût/efficacité Rolling Eyes


Dernière édition par tam974 le Mar 20 Oct 2015 - 23:54, édité 1 fois

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mar 20 Oct 2015 - 23:52

11.9-af447 a écrit: [...] je pense malgré tout que l'AF447 est un boulet pour les 2 stés mises en examen et qu'elles se seraient bien passées d'une telle publicité. [...]
Et la date du procès ne sera pas sans conséquence pour AF: imaginons qu'il s'ouvre en ce moment, en plein conflit social Rolling Eyes

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 23:55

tam974 a écrit:
On a vendu aux pilotes un avion indécrochable et maintenant vous seriez prêt à tout miser une technologie supplémentaire, n'est-ce pas là un éternel recommencement ?

Tout miser, non. Mais en bouche-trou, oui, puisque les performances de l'instrument ont été validés. Pourquoi s'en priver alors qu'il n'y en a pas d'autre ...

L'information de sécurité de l'EASA répond pourtant point aux point à ces remarques précédentes en citant sans le nommer l'AF447.
Une question pose cependant problème: la périodicité des formations, mais il devrait être possible de trouver un compromis coût/efficacité Rolling Eyes

Et si l'EASA était coincée ?...
Beochien a rappelé récemment que les B 787 avair tous été cloués au sol pour une histoire de fumée des batteries.

Alors quel choix pour l'EASA :
• Ne rien faire, et attendre ...
• Obliger Airbus à trouver une solution à chaque problème/défaillance/défaut/panne relevés sur l'accident de l'AF447. (des commandes de vol aux chaines anémométriques, altimétriques, avertisseur de décrochage, Alternate Law 2B, etc ça en fait des systèmes à revoir de A à Z...)
• Dans l'impossibilité du constructeur d'y répondre, arrêter de vol tous les Airbus ... dans l'attente de solutions ...
• Transférer le traitement des défauts, fussent-ils simultanés, fussent-ils en désaccord total avec l'Unsafe Conditions aux bons soins des pilotes. Aux compagnies de se débrouiller pour les y entrainer ... ou faire semblant de les y entrainer ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 20 Oct 2015 - 23:57

tam974 a écrit:
Et la date du procès ne sera pas sans conséquence pour AF: imaginons qu'il s'ouvre en ce moment, en plein conflit social Rolling Eyes
Un bon moyen de ressouder tout le monde derrière la bannière Air France !...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

massemini
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par massemini le Mer 21 Oct 2015 - 7:43

massemini a écrit:C' est sûr, il aurait su spontanément qu' il perdait de la vitesse rapidement, qu' il montait plus que prévu, que le décrochage n' était pas loin devant....

J' aurai dû commencer ma phrase par "avec le synthétic air speed", c' est sûr...

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mer 21 Oct 2015 - 8:36

Ce qui est étonnant, et inquiétant pour le passager, c'est l'oubli par l'EASA des soluions possibles à court et moyen terme, c'est à dire qui devraient avoir été mises en place depuis les 6 années qui nous séparent de l'accident de l'AF447. Par exemple, dans le très court terme :

• Puisque le système ACARS a envoyé au sol un message de panne des sondes Pitot, pourquoi ne pas contraindre le constructeur a adresser cette information capitale via l'ECAM aux pilotes ?
• Puisque le Synthetic Air Speed existe, voire le BUSS amélioré, pourquoi ne pas l'imposer comme secours aux pannes de vitesses.
• Puisque l'on sait à présent combien est perturbante et dangereuse la rupture de l'homogénéité des commandes de vol, pourquoi ne pas supprimer tout simplement la Loi Alternate 2 ?
• Puisque l'on connait toute la dangerosité des possibilités d'alarmes inversés de l'alarme STALL, pourquoi ne pas avoir imposé que celle-ci soit tout simplement conforme à la règlementation ?

A moyen terme :

• Le Double-pilotage est un fléau : des incidents à répétition, des accidents (dégâts matériels importants, perte de vies humaines (Armavia), les multiples démonstrations que la procédure de prise de priorité n'est pas efficace, pourquoi ne pas imposer l'interdiction d'une possibilité de pilotage simultané par des commandes conjuguées ?

etc ...

Pour ne pas avoir à intervenir en ce sens l'EASA remet aux pilotes le soin de palier à tous ces dysfonctionnements : c'est accidentogène et c'est un pied de nez à la règlementation (Unsafe Conditions)
Heureusement les passagers ne le savent pas.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Comète
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par Comète le Mer 21 Oct 2015 - 18:00


tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mer 21 Oct 2015 - 23:22

eolien a écrit:
Et si l'EASA était coincée ?...
L'EASA me semble bien productive ces derniers temps, non ?

http://ad.easa.europa.eu/blob/EASA_SIB_2015_13.pdf

(Liste des derniers bulletins: http://ad.easa.europa.eu/sib-docs/page-1/ )

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Jeu 22 Oct 2015 - 12:05

Association-af447.fr a écrit:Ce n'est pas tellement l'attente qui est pénible mais le manque de réponse à nos demandes

Les avocats de l’association seront reçus demain après-midi 21 octobre 2015 en audience au palais de justice afin de faire appel du rejet de notre dernière demande d’acte par la juge d’instruction, Mme Kheris.



Notre attente porte d’une part sur la nécessité d’obtenir un complément d’enquête pour mieux identifier les représentants ayant commis des fautes, qui engagent la responsabilité d’Air France et d’Airbus dans le crash de l’AF447. L’identification de ces organes est particulièrement lacunaire s’agissant d’Airbus, et manque de précisions pour Air France. Or la jurisprudence incite fortement à identifier des représentants qui auraient « créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n’ont pas pris les mesures permettant de l’éviter » (extrait du code pénal).
Dans des termes plus clairs, le risque d’un non-lieu sera sérieusement à craindre si ce travail de recherche n’est pas réalisé par la justice de notre pays.

L’autre aspect de notre demande porte sur la nécessité de nous répondre enfin sur les raisons qui ont déclenché entre 2008 et 2009 le givrage des pitot. Durant l’été 2008, Airbus a modifié certains calculateurs affectés à sa chaîne de dégivrage et 4 compagnies aériennes ont exigé une solution immédiate pour remédier à ce problème potentiellement catastrophique.
On connaît la suite, les autorités et le constructeur ont attendu que le vol Rio-Paris termine dans l’océan Atlantique pour enfin s’occuper sérieusement du sujet en prenant la décision d’interdire la pitot Thalès AA.  Le procès devra nous permettre de comprendre s’il s’agissait d’attentisme, d’incompétence, d’irresponsabilité…

Nous sommes particulièrement excédés que, depuis 6 ans, on nous refuse d’expliquer pourquoi ces sondes se sont mises tout à coup à se boucher en 2008. Alors, une fois de plus, nous demanderons demain, pourquoi la modification de la chaîne de dégivrage apparaît en même temps que l’émergence des givrages de pitot.

vonrichthoffen

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par vonrichthoffen le Jeu 22 Oct 2015 - 17:43

Aux dernières nouvelles, la cour d'appel de Paris rendra ses conclusions le 17 novembre. Espérons que la responsabilité du constructeur ne sera pas éludée.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Jeu 22 Oct 2015 - 18:22

Bonjour VonRichthoffen,
J'espère que vous allez bien. Et aussi que 11.9-af447 nous lit et nous donnera quelques précisions sur la - les - procédure(s) ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

11.9-af447

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par 11.9-af447 le Ven 23 Oct 2015 - 20:30

tam974 a écrit:
Association-af447.fr a écrit:Ce n'est pas tellement l'attente qui est pénible mais le manque de réponse à nos demandes

Les avocats de l’association seront reçus demain après-midi 21 octobre 2015 en audience au palais de justice afin de faire appel du rejet de notre dernière demande d’acte par la juge d’instruction, Mme Kheris.



Notre attente porte d’une part sur la nécessité d’obtenir un complément d’enquête pour mieux identifier les représentants ayant commis des fautes, qui engagent la responsabilité d’Air France et d’Airbus dans le crash de l’AF447. L’identification de ces organes est particulièrement lacunaire s’agissant d’Airbus, et manque de précisions pour Air France. Or la jurisprudence incite fortement à identifier des représentants qui auraient « créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n’ont pas pris les mesures permettant de l’éviter » (extrait du code pénal).
Dans des termes plus clairs, le risque d’un non-lieu sera sérieusement à craindre si ce travail de recherche n’est pas réalisé par la justice de notre pays.

L’autre aspect de notre demande porte sur la nécessité de nous répondre enfin sur les raisons qui ont déclenché entre 2008 et 2009 le givrage des pitot. Durant l’été 2008, Airbus a modifié certains calculateurs affectés à sa chaîne de dégivrage et 4 compagnies aériennes ont exigé une solution immédiate pour remédier à ce problème potentiellement catastrophique.
On connaît la suite, les autorités et le constructeur ont attendu que le vol Rio-Paris termine dans l’océan Atlantique pour enfin s’occuper sérieusement du sujet en prenant la décision d’interdire la pitot Thalès AA.  Le procès devra nous permettre de comprendre s’il s’agissait d’attentisme, d’incompétence, d’irresponsabilité…

Nous sommes particulièrement excédés que, depuis 6 ans, on nous refuse d’expliquer pourquoi ces sondes se sont mises tout à coup à se boucher en 2008. Alors, une fois de plus, nous demanderons demain, pourquoi la modification de la chaîne de dégivrage apparaît en même temps que l’émergence des givrages de pitot.
  merci , c'est clair que ce crash commence sérieusement à irriter AF et Airbus, et qu'ils voudraient qu'on n'en parle plus, mais c'est sans compter sur l'association des familles de victimes qui refuse de les laisser s'en tirer à bon compte.

11.9-af447

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par 11.9-af447 le Ven 23 Oct 2015 - 21:12

eolien a écrit:Bonjour VonRichthoffen,
J'espère que vous allez bien. Et aussi que 11.9-af447 nous lit et nous donnera quelques précisions sur la - les - procédure(s) ...
Pour résumer, la cbre d'instruction le 17 novembre prochain se prononcera sur :

- la demande d'annulation du rapport  de contre-expertise par AF et le SNPL ; rappel : cette pseudo reconstitution a été réalisée avec des pilotes d'essais Airbus aux commandes, dans des conditions extrêmement favorables, financée et dirigée par Airbus, etc. ... c'est à cause de la manière dont ces 2 reconstitutions (essais en vol) ont été réalisées que ce rapport de contre-expertise désigne les pilotes comme uniques responsables.

- la désignation d'organes responsables (voir le lien mis par TAM pour le détail) - demande des familles de victimes

- éventuellement, la poursuite d'investigations sur la recrudescence des bouchages pitot à compter de l'été 2008 - demande des familles de victimes

Reste à savoir, si une partie de ces demandes est acceptée, qui sera chargé de mener cette enquête puisque les 2 collèges d'experts judiciaires ont terminé leur mission ; je ne vois pas le 2ème collège du fait des critiques réalisées à son égard, et il convient de rappeler que le 1er collège était constitué d'un salarié d'Airbus et d'un ex-salarié d'AF (le 1er rapport est moins bidonné que le 2ème, c'est vrai). La justice ne semble pas très regardante sur la véritable indépendance de ces experts. C'est en grande partie pour cette raison qu'on  a créé cette année un pôle de juges spécialisés dans le domaine aéronautique (à Paris et Marseille).

Pour finir, à mon avis, si ces demandes sont acceptées, cela ne retardera pas beaucoup la tenue du procès, tout au plus de 3 à 6 mois.

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par Vector le Lun 26 Oct 2015 - 3:01

Bonjour à tous ceux qui suivent ces procédures. Je vois que les acteurs suivent leur ligne de défense. Pour Airbus, c'est évident et accuser leur avion revient à un sacrilège qui justifie tous les moyens de contrer les demandes des familles. 

C'est pour Air France que je me pose des questions. Certes, il serait temps de clore cette pénible affaire, mais si la conception et l'ergonomie de l'avion sonten cause, AF est également une victime de l'accident AF447, car en plus de son personnel, elle a perdu une partie de sa réputation, sans parler de la possible perte de clientèle. En effet les médias US et mondiaux n'ont pas manqué de faire ressortir les insuffisance de la formation de ses équipages.

L'EASA est dans une situation paradoxale de devoir gérer une crise causée par un autre organisme de réglementation. Elle a réagi avec une extrême prudence en faisant obstruction à l'enquête et aux demandes d'information, ce qui n'est pas très courageux au regard des responsabilités qui lui ont été confiées à l'échelle européenne, mais c'est une réaction d'avocat. Peut-être serait-il temps de tirer tous les enseignements des racines de cet accident et du laxisme de la certification.

Restent les familles qui sont certainement les plus grandes perdantes et les moins responsables de cette tragédie. La Justice aura-t-elle la décence de leur donner voix au chapitre et de prendre leurs demandes en considération avec au moins autant de poids que les argumentaires biaisés des autres participants ? Personnellement, c'est ce que je leur souhaite et si notre forum peut déjà leur permettre de s'exprimer, ce n'est pas anodin. En Amérique du Nord, la Justice est plus ouverte aux voix des principales victimes, c'est sans doute ce qui me fait espérer un effet positif de la mondialisation !

11.9-af447

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par 11.9-af447 le Lun 26 Oct 2015 - 22:02

Bonsoir Vector, cela fait plaisir de te lire de nouveau.

L'EASA a dorénavant le "cul" entre 2 chaises ; d'un côté, il subit les pressions d'Airbus et de l'autre côté, il doit justifier auprès de la justice, des cies aériennes, des familles de victimes (etc.)  que la perte de vitesses n'est pas dangereuse de  ce côté-ci de l'Atlantique. En résumé, tout le monde sait depuis l'AF447 que la perte de vitesses peut être catastrophique et je pense que ces derniers ont désormais une confiance toute relative dans l'EASA et Airbus pour leur apporter des solutions.
Mais ça, ce n'est plus mon problème.

Personnellement, je continue de penser que la formation n'a aucun lien avec ce crash et que quiconque se serait retrouvé dans cette situation par surprise (même les pilotes d'essai d'Airbus) se seraient fait avoir de la même manière ; Airbus qui ne connaissait pas lui même cette situation a laissé les cies et les pilotes se débrouiller avec ça. En fait, cet accident est très simple à comprendre, et il aurait été évité s'il n' y avait pas eu  toute cette collusion et plus de professionnalisme de la part des décideurs de l'aéronautique pour éviter à des pilotes de se retrouver dans cette situation. 

Les pilotes de l'AF447 sont donc des victimes (ce qui impose le respect), tout comme les 225 autres victimes, et tous les autres, professionnels du secteur aérien, auront à répondre de leurs actes, ou plutôt de l'absence de leurs actes.

J'ai l'impression parfois que certains  pilotes (pas ici) et autres professionnels refusent d'admettre que certaines situations, liées à des dysfonctionnements informatiques, sont impossibles à appréhender pour un être humain normalement constitué. Ce n'est pas parce que le pilote est près des cieux qu'il sait tout ; ce n'est pas un Dieu quand même ! Personne ne connaît parfaitement toutes les lignes de commandes de toutes les versions systèmes de Microsoft, Linux et les algorithmes de tous ces processeurs (i386 sur A330), de ces bus, de ces mémoires, etc.  embarqués sur les A330-200 sur le bout des doigts, sans parler des directives, des SIB et de tout le reste  ? Est-ce qu'un pilote peut maîtriser toute cette chaîne en admettant qu'on lui en donne les moyens ? et encore, je ne parle pas du secret industriel qui impose de ne pas tout divulguer sur le fonctionnement de ces avions.

Mais je m'égare certainement...

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mar 27 Oct 2015 - 23:12

Bonsoir Laurent, je pense que tous les pilotes ont l'AF447 dans un coin de leur mémoire et que tous se sentent concernés par le Safety Information Bulletin du 22 janvier 2013:

http://ad.easa.europa.eu/blob/SIB_201302_Stall_and_Stick_Pusher_Training.pdf

eolien
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par eolien le Mar 27 Oct 2015 - 23:32

Tam, je ne vois pas les choses d'un même regard.

Les pilotes volent tous les jours, rencontrent des problèmes divers tous les jours.

L'AF 447 est un cas exceptionnel, loin déjà dans les mémoires de ceux qui tous les jours astiquent la Ligne.
Chacun étant persuadé de savoir ne pas se mettre en situation de décrochage et de savoir comment faire si d'aventure la situation se présentait.

Il n'y pas de Stick Pusher sur B777. Juste un Stick Shaker, ce qui est très bien.

Il n'y a ni l'un ni l'autre sur Airbus, et tout le monde sait à présent (mis à part l'EASA) que le système ne fonctionne pas le jour où il faudrait.

On dit "cautère sur jambe de bois ?"...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par Vector le Mar 27 Oct 2015 - 23:46

Bonsoir à tous,
Il faut dire que le simple souvenir de l'accident a fait prendre conscience à tous les pilotes d'Airbus du risque de décrochage non annoncé (ou annoncé à contre-temps), des problèmes de givrage et des effets de la perte des vitesses sur les commandes, et des incohérences des alarmes. Juste cette connaissance aurait suffi à "détromper" les pilotes de l'AF447 en ouvrant une petite fenêtre dans leurs certitudes mentales (je pense à la présomption de survitesse pour Bonin). Cet accident aura été exemplaire à plus d'un titre en tant que combinaison de plusieurs facteurs négatifs. (en anglais on parle de "worst-case scenario"). Il est dommage que 228 personnes innocentes l'aient payé de leur vie.
Il ne se reproduira pas à l'identique, mais rien ne prouve que les Airbus n'aient pas d'autres tours dans leur sac !
La sécurité n'est pas un état de confiance, mais un travail de tous et de tous les instants, et je ne vois pas beaucoup de manifestations de ces préoccupations chez le constructeur qui préfère se défausser sur les pilotes.

tam974
Whisky Quebec

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par tam974 le Mer 28 Oct 2015 - 0:16

eolien a écrit:Tam, je ne vois pas les choses d'un même regard.
[...]
L'AF 447 est un cas exceptionnel, loin déjà dans les mémoires de ceux qui tous les jours astiquent la Ligne.
Chacun étant persuadé de savoir ne pas se mettre en situation de décrochage et de savoir comment faire si d'aventure la situation se présentait.
[...]
On dit "cautère sur jambe de bois ?"...
De mon côté, depuis l'AF447, j'ai encore plus conscience que les dix moins truc n'empêchent pas de gagner au loto... et même plusieurs fois.
Et bien avant l'AF447, les gagnants ont du être formés pour éviter le crash... Mais je m'égare Wink

Contenu sponsorisé

Re: AF447 : Commentaires (partie 2)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:04


    La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 5:04