ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Technos tombées dans l'oubli

Partagez

c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Ven 5 Fév 2016 - 8:26

c.foussa a écrit:
Poncho (Admin) a écrit:Tiens je n'aurais pas cru que l'alimentation de ces moteurs se seraient faite en essence au plomb
Je pensais a un circuit dédié pour le kero.

Le Neptune dispose d'un tel binôme aussi


Le CF6 équipant les KC10 accepte la gazoline aviation en emergency et avec une limitation d'un vol de 4 heures environ au FL 200 environ (je ne retrouve plus la page..)






J'ai retrouvé les limitations correspondantes:


Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Ven 5 Fév 2016 - 9:28

C'est plus un pb de circuit que de moteurs finalement
On peut faire fonctionner des turbines au charbon pulvérisé même ! C'est ça qui est top !

c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Ven 5 Fév 2016 - 22:43

Aviator a écrit:Trés belle cette vidéo du B36 !!  clap
Pour la rotation qui semble prématurée je pense qu'il s'agit simplement de soulager la roulette de nez.
Comme c'était le cas sur N2501. Déjaugeage de la roulette de nez à 55 kts pour un décollage à 105 kts.


Sans doute et aussi meilleure efficacité de la profondeur selon le manuel; la pratique du déjaugeage sur B 36 avait une vitesse minimale due en partie à la géométrie des contacts avec le sol:




avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Ven 5 Fév 2016 - 23:22

Le vol peu ordinaire d'un B36 qui largue  sa bombe atomique avant de se faire sepputu ...
1950 British Columbia B-36 crash

Drôle d'avion que ce B 36 ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

comme dans "la grande évasion"

Message par c.foussa le Sam 6 Fév 2016 - 10:54

B 36: 2 vues respectivement du tunnel de fuselage avec le chariot et la corde de traction puis le tunnel d'aile (voir schémas du message 17)




avatar
nico cmb

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par nico cmb le Sam 6 Fév 2016 - 11:06

effrayant ce boyau Shocked  avec le bruit , les turbulences  en plus  brrrr .
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Sam 6 Fév 2016 - 12:12

oui, j'espère qu'ils avaient des boules Quiès et qu'ils n'étaient pas claustrophobes ...
Quelles étaient leurs interventions : bougies, huile, carburateur ?...
et sûrement d'autres tâches plus complexes ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Sam 6 Fév 2016 - 13:33

Ce n'est déjà pas facile de travailler sur un moteur capots ouverts, je ne vois guère ce qu'ils pouvaient faire en l'air à 200-250 Knts sur un moteur double, triple, ou quadruple étoile ...
Peut être qq cdes, connexions, filtres, carburateur, entrainements de compresseurs et accessoires situés à l'AR !
Changer une bougie, moteur tournant hum, et même à l'arrêt, quand on de 18 a 28 cylindres, on peut attendre l'arrivée pour en changer une ou 2 !
Je ne crois pas que mettre le nez dehors, à -30°C était prévu non plus ...
Peut être plus à faire en cas de combat !







avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Sam 6 Fév 2016 - 14:40

Pourtant, ce principe d'intervention en vol sur les moteurs remonte au tout début. Quelqu'un, ici, avait déjà présenté des couloirs d'accès dans les ailes d'avions des années 30 ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Sam 6 Fév 2016 - 15:01

A 100 knots en EU tempéré et jusqu'à à 3000M peut être, faudrait voir des exemples d'interventions (Réussies ? ) dans les Années 30 !
Sur un moteur chaud ça devait être encore plus difficile !
Maintenant, sur un B-36 en mission, à plus de 20 000 pieds, à part régler qq bricoles sur l'arrière, resserrer ou réparer la plomberie ou le bâti , les filtres, et la part carbu compresseurs relativement accessible ...
Avec juste sa boite à outils...

Si qq'un trouve des exemples d'intervention ??
Ou un descriptif du possible ??
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Sam 6 Fév 2016 - 15:12

Une fois le moteur arrêté, il devait refroidir très vite ...
Une main pour le hauban, une main pour la clé à bougie !...

Oui, ce serait sympa d'avoir des exemples, des infos ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
nico cmb

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par nico cmb le Sam 6 Fév 2016 - 17:07

il me semble qu'ils allaient surtout faire des compléments d'huile ; et peut-être aussi une histoire de générateur éléctrique thermique sur les moteurs extérieurs des C124. Cfou précisera certainement .
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Sam 6 Fév 2016 - 17:33

Je verrais bien une épreuve de qualification, pour le Meccano ... aller changer en vol une bougie "Basse" sur un moteur en étoile, et sans parachute  réfléchir ! (Vol sur le dos interdit, c'est de la triche!)

A part ça, les compléments d'huile, certainement, les consos étaient mal maitrisées, peut être moins compliqué si centralisé, menfin ... je pense un peu à la plomberie, en cas de fuites, pompes défaillantes, etc ... givrages de carbus aussi !

A haute altitude tout devait être fait sous oxygène, donc bouteille ou rampe d'oxy ... Pfff ramper dans le tube avec ça, même une 3 litres ...
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Sam 6 Fév 2016 - 18:08

Beochien a écrit:Je verrais bien une épreuve de qualification, pour le Meccano ... aller changer en vol une bougie "Basse" sur un moteur en étoile, et sans parachute  réfléchir ! (Vol sur le dos interdit, c'est de la triche!)

A part ça, les compléments d'huile, certainement, les consos étaient mal maitrisées, peut être moins compliqué si centralisé, menfin ... je pense un peu à la plomberie, en cas de fuites, pompes défaillantes, etc ... givrages de carbus aussi !

A haute altitude tout devait être fait sous oxygène, donc bouteille ou rampe d'oxy ... Pfff ramper dans le tube avec ça, même une 3 litres ...


Doucement sur le turbo... Wink

Le tunnel longitudinal du B 36 servait à aller au compartiment arrière où il y avait le canonnier arrière,le photographe, les tinetttes, les bannettes et les fours à surgelés (photos à venir)

Rien ne dit que le tunnel dans les ailes servait en vol. Les versions du B 36 ont été nombreuses:

Pour le tunnel d'ailes du C 74 effectivement il servait aux compléments d'huile en vol mais sur le C 124 -comme l'évoquait Nicocmb- servait aussi a démarrer l'ancêtre de l' APU.


B 36, versions:

 
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Sam 6 Fév 2016 - 22:54

On va ouvrir un fil sur le B36 ?

J'avais cru lire que les accès aux ailes n'étaient pas pressurisés... ce qui compte tenu du plafond habituel de la bête > 40 000 pied tout de même) ne les rend pas très utiles...


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Sam 6 Fév 2016 - 23:22

Poncho (Admin) a écrit:On va ouvrir un fil sur le B36 ?

J'avais cru lire que les accès aux ailes n'étaient pas pressurisés... ce qui compte tenu du plafond habituel de la bête > 40 000 pied tout de même) ne les rend pas très utiles...

Ben si, avec une petite bouteille d'oxygène de 2-3l et un masque, on fait peut être une heure en altitude ... mais c'est vrai, à part des pleins d'huile et qq bricoles mineures sur l' AR, difficile de faire grand chose sur l'avant des moteurs !
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Dim 7 Fév 2016 - 0:35

Joyeux mélange entre les tunnels du C 74, C 124 et B 36. On reprendra ça après la messe ou les vêpres.
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 7 Fév 2016 - 3:20

Les Martin Mars JRM avaient un tunnel d'accès aux moteurs et pendant une traversée vers Midway, un des moteurs est tombé en panne, pendant tout le reste du vol, les deux mécanos ont transféré la réserve d'huile du moteur arrêté vers un autre moteur qui perdait de l'huile en charriant des seaux d'un bord à l'autre. La traversée s'est bien terminée, mais les deux gars ont mis deux jours à se remettre de leur exercice. Comme quoi les tunnels ça peut être utile !
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Dim 7 Fév 2016 - 8:07

Vector a écrit:Les Martin Mars JRM avaient un tunnel d'accès aux moteurs et pendant une traversée vers Midway, un des moteurs est tombé en panne, pendant tout le reste du vol, les deux mécanos ont transféré la réserve d'huile du moteur arrêté vers un autre moteur qui perdait de l'huile en charriant des seaux d'un bord à l'autre. La traversée s'est bien terminée, mais les deux gars ont mis deux jours à se remettre de leur exercice. Comme quoi les tunnels ça peut être utile !

Voici un dernier survivant chez Coulson Flying Tankers; il ne vole plus depuis 2013 (fin du contrat avec l'état de British Columbia)

http://www.martinmars.com/pdf/martin_mars_brochure.pdf



avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 7 Fév 2016 - 16:18

Le problème des Mars était qu'il n'y avait plus de potentiel moteur et plus de pièces de rechange. 
Vers 1985, j'allais régulièrement à Port-Alberni dans l'île de Vancouver (très loin de la ville du même nom) voir FiFT (une coopérative des industries papetières de l'île) pour tenter de leur vendre 3 Shin-Maiwa SS-2A en remplacement des deux Mars qui leur restaient. 
Les Mars embarquaient 27 tonnes d'eau et le SS-2A "seulement" 16 tonnes, mais avec des rotations beaucoup plus fréquentes (10 minutes). L'avantage majeur de ces quantités d'eau était de percer le couvert de la forêt (où les arbres sont immenses) et d'atteindre le sol, ce que les Canadair étaient incapables de faire (5,5 tonnes). Les autres avantages du SS-2A étaient le largage dans l'axe et la faible vitesse de passage (80 kt) qui produisait des impacts bien ronds.
Les SS-2A auraient sauvé par an plus de bois que ce que coûtait leur achat (120 millons), mais le deal a été bloqué par le fait que c'était un technologie militaire qui nécessitait un amendement à la constitution du Japon, et aussi la difficulté de faire certifier un STOL au Canada.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Lun 8 Fév 2016 - 7:44

nico cmb a écrit:il me semble qu'ils allaient surtout faire des compléments d'huile ; et peut-être aussi une histoire de générateur éléctrique thermique sur les moteurs extérieurs des C124. (...)

Il y avait en effet ces 2 générateurs APP sur les seuls moteurs extérieurs, possibilité de démarrage manuel directement sur le moteur si la commande depuis le cockpit ne marche pas et accès par le tunnel d'aile.




avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 12:18

Imaginer un homme debout à l'AR d'un moteur à pistons, j'avais du mal à me le figurer ... Suspect

En changeant de sujet ...

QQ'un se souvient du démarrage de moteurs à 'L'Elastique" en gros un élastoc du genre "Saut" avec une bonnette cuir super renforcée qu'on mettait en bout de pale et que l'on tendait avec un véhicule, un meccano (Volontaire d'office No ) retenait l'hélice à 180° et quand tout était tendu, une petite impulsion, et ça se détendait, la bonnette échappait, et le moteur faisait plusieurs tours, démarrage assuré en cas de batteries fatiguées !
Je suis dépositaire d'une histoire intéressante sur Nord 2502 ... What a Face
Des images ?? ou un lien ?? je n'ai rien trouvé ??
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Lun 8 Fév 2016 - 12:29

Beochien a écrit:Imaginer un homme debout à l'AR d'un moteur à pistons, j'avais du mal à me le figurer ... Suspect

En changeant de sujet ...

QQ'un se souvient du démarrage de moteurs à 'L'Elastique" en gros un élastoc du genre "Saut" avec une bonnette cuir super renforcée qu'on mettait en bout de pale et que l'on tendait avec un véhicule, un meccano (Volontaire d'office No ) retenait l'hélice à 180° et quand tout était tendu, une petite impulsion, et ça se détendait, la bonnette échappait, et le moteur faisait plusieurs tours, démarrage assuré en cas de batteries fatiguées !
Je suis dépositaire d'une histoire intéressante sur Nord 2502 ... What a Face
Des images ?? ou un lien ?? je n'ai rien trouvé ??

Hello Béo,

Comme indiqué dans la copie du manuel du C 124, la manip sur l'APP se faisait au sol en cas d'indisponibilité de groupe de parc électrique.

Pour ton anecdote du N 2502, faut voir avec l' Etat Major, mais la rubrique récits est peut-être adaptée.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 12:33

Ce sont ... 12-15 lignes peut être, Pff pas sûr que ça vaille la peine !
Mais je cherchais une image et ... Nope !

Pour l'homme debout à l'AR du moteur, c'est la place et le volume de ce compartiment qui m' impressionne , j'imaginais le meccano plie en 4 Neutral


Dernière édition par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 12:41, édité 1 fois
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Lun 8 Fév 2016 - 12:38

Beochien a écrit:Ce sont ... 12 lignes peut être, Pff pas sûr que ça vaille la peine !
Mais je cherchais une image et ... Nope !


Bien sûr que ça vaut la peine (c'est aussi celle de ces aviateurs et techniciens devenus d'un autre monde!)

Je n'ai pas de photos, le numérique n'existait pas, mais de source fiable, un DC8 a pu démarrer le 1er de ses moteurs grâce au souffle d'un 737 judicieusement placé. C'était pas l'époque des fan/soufflantes lourdingues (inertie). Salut Jeannot !
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 13:16

Je reprend donc !

QQ'un se souvient du démarrage de moteurs à 'L'Elastique" en gros un élastoc du genre "Saut" avec une bonnette cuir super renforcée qu'on mettait en bout de pale et que l'on tendait avec un véhicule, un meccano (Volontaire d'office ) retenait l'hélice à 180° et quand tout était tendu, une petite impulsion, et ça se détendait, la bonnette échappait, et le moteur faisait plusieurs tours, démarrage assuré en cas de batteries fatiguées !
Je suis dépositaire d'une histoire intéressante sur Nord 2502 ...
Des images ?? ou un lien ?? je n'ai rien trouvé ??

Ca s'est passé au nord Cameroun, peut être entre  Maroua et Garoua le "Laitier Nord" de l'UAT qui devait se terminer à Ford Lamy et ou Abéché au Tchad

Batterie faiblarde, démarrage loupé, bon, on sort l'élastique et on attelle un "tube" Citroën à l'élastoc de démarrage, le cdt aux manettes l'OMN ajuste l'angle de la pale et la retient, sans trop d'effort, sur le point de bascule ...
Le Citroën tend doucement l'élastoc, mais l'AR de la camionette trop légère devient instable ...Le chef d'escale attrape qq manœuvres curieux et spectateurs, et les fait monter à l'arrière du camion pour faire du poids, la tension max est atteinte, une bonne impulsion, et un peu d'évitement en retrait de la pale retenue et ... démarrage réussi !
L'OMN va rechercher son élastique, et stupeur, xx blessés à l'AR du Van, les curieux qui regardaient ce qui se passait par les vitres des portes arrières du Citroën H, avaient vu passer la bonnette à travers, en plus le conducteur avait arrêté la course de ladite bonnette, et gisait assommé, nez sur le volant !

Qq papiers plus tard et après évacuation des blessés, départ, pour l'escale suivante, et évidemment même scénario à prévoir !

Le Cdt décide de s'en occuper personnellement cette foi, gros camion, et avec toutes les précautions, et c'est lui qui tenait l'hélice à dévirer, ne voulant laisser la responsabilité à personne d'autre, l' OMN aux manettes !

Tension, allez y, encore un petit peu ...

Et crack, les multiples coutures, rivets et couches de cuir de la bonnette lâchent, le moteur n'a pas bougé, Cdt à terre ..
Scalpé par la bonnette et/ou ses qq rivets, infirmerie du village, 40 et qq points de suture, vol interrompu pour le compte !

Il paraît que c'était une méthode empruntée aux Américains ... pirat
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Lun 8 Fév 2016 - 13:18

Ben ça a quand même du faire bizarre sur les températures à l'allumage ? :d


_________________
@avia.poncho
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Lun 8 Fév 2016 - 13:49

Il y avait une méthode avec une corde. Mais il fallait quelqu'un bien "à la coule" pour ne pas enrouler la corde n'importe comment autour des pieds de pales... (en général l'OMN ...)
C.Foussa ou Beo, princes des moteurs de recherche devraient bien nous dégoter une image ... Razz


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Contenu sponsorisé

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 20:02