ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Technos tombées dans l'oubli

Partagez

Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 13:16

Je reprend donc !

QQ'un se souvient du démarrage de moteurs à 'L'Elastique" en gros un élastoc du genre "Saut" avec une bonnette cuir super renforcée qu'on mettait en bout de pale et que l'on tendait avec un véhicule, un meccano (Volontaire d'office ) retenait l'hélice à 180° et quand tout était tendu, une petite impulsion, et ça se détendait, la bonnette échappait, et le moteur faisait plusieurs tours, démarrage assuré en cas de batteries fatiguées !
Je suis dépositaire d'une histoire intéressante sur Nord 2502 ...
Des images ?? ou un lien ?? je n'ai rien trouvé ??

Ca s'est passé au nord Cameroun, peut être entre  Maroua et Garoua le "Laitier Nord" de l'UAT qui devait se terminer à Ford Lamy et ou Abéché au Tchad

Batterie faiblarde, démarrage loupé, bon, on sort l'élastique et on attelle un "tube" Citroën à l'élastoc de démarrage, le cdt aux manettes l'OMN ajuste l'angle de la pale et la retient, sans trop d'effort, sur le point de bascule ...
Le Citroën tend doucement l'élastoc, mais l'AR de la camionette trop légère devient instable ...Le chef d'escale attrape qq manœuvres curieux et spectateurs, et les fait monter à l'arrière du camion pour faire du poids, la tension max est atteinte, une bonne impulsion, et un peu d'évitement en retrait de la pale retenue et ... démarrage réussi !
L'OMN va rechercher son élastique, et stupeur, xx blessés à l'AR du Van, les curieux qui regardaient ce qui se passait par les vitres des portes arrières du Citroën H, avaient vu passer la bonnette à travers, en plus le conducteur avait arrêté la course de ladite bonnette, et gisait assommé, nez sur le volant !

Qq papiers plus tard et après évacuation des blessés, départ, pour l'escale suivante, et évidemment même scénario à prévoir !

Le Cdt décide de s'en occuper personnellement cette foi, gros camion, et avec toutes les précautions, et c'est lui qui tenait l'hélice à dévirer, ne voulant laisser la responsabilité à personne d'autre, l' OMN aux manettes !

Tension, allez y, encore un petit peu ...

Et crack, les multiples coutures, rivets et couches de cuir de la bonnette lâchent, le moteur n'a pas bougé, Cdt à terre ..
Scalpé par la bonnette et/ou ses qq rivets, infirmerie du village, 40 et qq points de suture, vol interrompu pour le compte !

Il paraît que c'était une méthode empruntée aux Américains ... pirat

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Lun 8 Fév 2016 - 13:18

Ben ça a quand même du faire bizarre sur les températures à l'allumage ? :d

eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Lun 8 Fév 2016 - 13:49

Il y avait une méthode avec une corde. Mais il fallait quelqu'un bien "à la coule" pour ne pas enrouler la corde n'importe comment autour des pieds de pales... (en général l'OMN ...)
C.Foussa ou Beo, princes des moteurs de recherche devraient bien nous dégoter une image ... Razz
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Lun 8 Fév 2016 - 14:30

Il y en a des pages... pour les maquettes Embarassed
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Lun 8 Fév 2016 - 23:52

J'ai trouvé ça... mais ça ne correspond pas à ce que j'avais mémorisé. La corde était savament enroulée aux pieds de pales ...



_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Mar 9 Fév 2016 - 1:29

Merci Eolien !
C'était un principe du même type, mais une seule bonnette pour l'une des 4 pales de l'Hercules, avec un élastoc balèze, plus un véhicule pour tendre (Pas pour tracter )
La pale en bas était tenue à la main, l'équilibre était maintenu à 180°, une impulsion à la pale maintenue rompait l'équilibre, le moteur faisait plusieurs tours sous le coup de fouet ...
C'est ce qu'on m'a conté avec précision !
Je suppose qu'ils choisissaient le bon moteur (Le 1 ?) pour travailler à peu prés dans l'axe que ça parte vers le haut !
avatar
Aviator

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Aviator le Mar 9 Fév 2016 - 11:51

Bonjour,
Parmi les techniques anciennes, voire trés anciennes, j'ai trouvé ce démarreur Odier à acide carbonique.



 Principe. — Utilisation d'un gaz comprimé pour le déplacement brusque d'un piston dans un cylindre. Ce mouvement rectiligne est ensuite transformé en mouvement circulaire, applique à l'extrémité de l'arbre-moteur.

avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par eolien le Mar 9 Fév 2016 - 12:10

Dans le Grand Cirque, il semble me souvenir que Clostermann démarre son chasseur (Spit, Typhoon ou Tempest) avec ce principe : une cartouche ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Aviator

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Aviator le Mar 9 Fév 2016 - 12:27

Oui les démarreurs à cartouche ont été longtemps utilisés. Même sur de trés gros moteurs.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

kit anti gravier

Message par c.foussa le Jeu 11 Fév 2016 - 6:09

Pour les décollages sur pistes en gravier souvent rencontrées en Alaska ou au nord canadien, Boeing avait crée un kit anti gravier qui consiste en un déflecteur de graviers juste en arrière de la roulette avant et 1 tube à l'entrée d'air de chaque réacteur qui pulvérise de l'air à 55 PSI en 3 zones pour limiter l'aspiration de FOD. Seuls les 737 "métal hurlant" (-100, -200) en étaient équipés me semble t-il. Certains volent encore au Canada, comme ce 737 à Dawson (Yukon) sur une piste en gravier de 1500 m de long.







image b737.org




avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Jeu 11 Fév 2016 - 23:03

Apparemment, les 737 livrés au Moyen-Orient étaient équipés de cet anti-gravel pour éviter l'ingestion de sable. La consommation d'air était importante et interdisait l'utilisation simultanée de l'antigivrage des moteurs au sol (pas vraiment nécessaire dans ces climats).
avatar
Aviator

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Aviator le Ven 12 Fév 2016 - 0:36

c.foussa a écrit:Pour les décollages sur pistes en gravier souvent rencontrées en Alaska ou au nord canadien, Boeing avait crée un kit anti gravier qui consiste en un déflecteur de graviers juste en arrière de la roulette avant et 1 tube à l'entrée d'air de chaque réacteur qui pulvérise de l'air à 55 PSI en 3 zones pour limiter l'aspiration de FOD. Seuls les 737 "métal hurlant" (-100, -200) en étaient équipés me semble t-il. Certains volent encore au Canada, comme ce 737 à Dawson (Yukon) sur une piste en gravier de 1500 m de long.
Bjr,
Comment fonctionne le tube qui pulvérise l'air à 55 PSI? Il pulvérise vers le bas je suppose.......
C'est de l'air prélevé sur les compressuers?
Merci
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Sam 13 Fév 2016 - 16:13

Bonjour, vous pouvez me dire si vous arrivez à mettre des messages dans ce fil ?
Merci


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Sam 13 Fév 2016 - 16:22

Si c'est une question générale, ben oui ... Wink
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Dim 14 Fév 2016 - 8:24

Aviator a écrit:
c.foussa a écrit:Pour les décollages sur pistes en gravier souvent rencontrées en Alaska ou au nord canadien, Boeing avait crée un kit anti gravier qui consiste en un déflecteur de graviers juste en arrière de la roulette avant et 1 tube à l'entrée d'air de chaque réacteur qui pulvérise de l'air à 55 PSI en 3 zones pour limiter l'aspiration de FOD. Seuls les 737 "métal hurlant" (-100, -200) en étaient équipés me semble t-il. Certains volent encore au Canada, comme ce 737 à Dawson (Yukon) sur une piste en gravier de 1500 m de long.
Bjr,
Comment fonctionne le tube qui pulvérise l'air à 55 PSI? Il pulvérise vers le bas je suppose.......
C'est de l'air prélevé sur les compressuers?
Merci


La question de Pncho venait du fait que c'était le seul fil auquel je ne pouvais accéder .. Ca remarche, merci Poncho.

Je n'arrive pas à trouver le niveau de prélèvement d'air pour ce système, mais comme tu peux le pouvoir sur la photo  d'un msg précédent, la projection d'air se fait vers le bas en 3 endroits (voir coloration du gravier).

Il y avait une série de modif pour protéger cellule, tuyauteries, dont ce déflecteur de volet:




•Nose-gear gravel deflector to keep gravel off the underbelly.
•Smaller deflectors on the oversized main gear to prevent damage to the flaps.
•Protective metal shields over hydraulic tubing and brake cables on the main gear strut.
•Protective metal shields over speed brake cables.
•Glass fibre reinforced underside of the inboard flaps.
•Metal edge band on elephant ear faring.
•Abrasion resistant Teflon based paint on wing and fuselage undersurfaces.
•Strengthened under-fuselage aerials.
•Retractable anti-collision light.
•Vortex dissipators fitted to the engine nacelles.
•Screens in the wheel well to protect components against damage.


Les 727 de Gemini et de Transafrik n'avaient pas ces équipements, mais c'était du consommable...

avatar
Aviator

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Aviator le Dim 14 Fév 2016 - 13:09

c.foussa a écrit:
Il y avait une série de modif pour protéger cellule, tuyauteries, dont ce déflecteur de volet:
Les 727 de Gemini et de Transafrik n'avaient pas ces équipements, mais c'était du consommable..

Merci Foussa, trés ,trés interressant tout ça.
La liste de protections ajoutées est impressionnante ! Et assez futée ...( j'ai adoré l'anti collision rétractable)  Smile
J'ignorais l'existance de cette peinture au Tefflon.
Dans cette liste, arrivé à la protection des volets avec de la fibre de verre j'ai immédiatement pensé à Concorde. Aurait-il été possible à ton avis de protéger l'intrados de ce bel oiseau au niveau des trains pour protéger l'aile lors d'éclatements de pneus? (éclatements assez récurrents sur Concorde). Sachant que le problème aurait été infiniment plus complexe à M 2.2 et avec un échauffement du bord d'attaque à 120°.
La vidéo sur Gemini est fantastique ! Et là sans aucune protection !!!
J'imagine assez bien l'effet psychologique de toutes les carcasses d'avion comme comité d'accueil lors d'une première approche.
Quant au transport carburant ca fait un peu froid dans le dos (ou chaud plutôt !!!!)
L'arrimage me paraît un peu "bricolé à la va-vite" , respectait-il le nombre de G imposé pour tout arrimage de charge? Surtout les G vers l'avant? De mémoire il faut pouvoir encaisser 9G vers l'avant  Question  .
Mais trés belle vidéo !!
Et merci pour tous ces renseignements. Smile
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 14 Fév 2016 - 15:30

Merci C. Foussa, j'ai bien aimé aussi le passage sur la guerre d'Angola. Ça m'a rappelé des drôles de souvenirs.
En 1990, autour d'un feu de camp dans la brousse, j'ai discuté avec un colonel de l'armée sud-africaine et c'était pendant l'Apartheid. Nous étions à quelques kilomètres de la Bande de Caprivi, un bout de terre de la Namibie qui sépare le Botswana de l'Angola et il m'a raconté cette bataille où ils se sont fait écraser par les Cubains armés (jusqu'aux dents) par les Russes, même les Mirages n'étaient pas de taille contre les Mig et les Sukhoï mieux équipés et plus près de chez eux.
Les Sud-Af ont alors entrepris de moderniser leur artillerie avec l’aide d’un Québécois, Gerald Bull, le spécialiste mondial de l’aérodynamique des obus qui a imaginé un truc génial pour allonger la portée des 155 mm US. Il est passé de 29 km à 40 en ajoutant à l’arrière un cône tronqué contenant un bloc de poudre à combustion lente, pas pour la propulsion (ce qui avait déjà été essayé sans grand succès), mais pour combler le vide qui se crée derrière l’obus et supprimer ainsi la traînée de culot. Du coup, la supériorité de l’artillerie est devenue telle que ce sont eux qui ont écrasé l’armée cubaine et sont entrés en Angola.
La suite est intéressante sur le plan de la géopolitique. L’Afrique du Sud a créé des usines pour reconditionner le matériel russe et l’ont revendu en parts égales à l’Irak et à l’Iran qui étaient en guerre… contre du pétrole. Et le pays sous embargo pétrolier total est devenu exportateur de produits pétroliers.
Comme quoi un spécialiste de l’aérodynamique peut changer le cours des choses, mais il a été assassiné à Bruxelles par les Israéliens dit-on (mais j’en doute).

Et sur les pistes africains, le danger ne vient pas que des FOD, mais aussi des impalas qui traversent au mauvais moment : hélice tordue et train faussé, mais une bonne provision de steack.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Dim 14 Fév 2016 - 16:02

Vector a écrit:Merci C. Foussa, j'ai bien aimé aussi le passage sur la guerre d'Angola. Ça m'a rappelé des drôles de souvenirs.
En 1990, autour d'un feu de camp dans la brousse, j'ai discuté avec un colonel de l'armée sud-africaine et c'était pendant l'Apartheid. Nous étions à quelques kilomètres de la Bande de Caprivi, un bout de terre de la Namibie qui sépare le Botswana de l'Angola et il m'a raconté cette bataille où ils se sont fait écraser par les Cubains armés (jusqu'aux dents) par les Russes, même les Mirages n'étaient pas de taille contre les Mig et les Sukhoï mieux équipés et plus près de chez eux.
Les Sud-Af ont alors entrepris de moderniser leur artillerie avec l’aide d’un Québécois, Gerald Bull, le spécialiste mondial de l’aérodynamique des obus qui a imaginé un truc génial pour allonger la portée des 155 mm US. Il est passé de 29 km à 40 en ajoutant à l’arrière un cône tronqué contenant un bloc de poudre à combustion lente, pas pour la propulsion (ce qui avait déjà été essayé sans grand succès), mais pour combler le vide qui se crée derrière l’obus et supprimer ainsi la traînée de culot. Du coup, la supériorité de l’artillerie est devenue telle que ce sont eux qui ont écrasé l’armée cubaine et sont entrés en Angola.
La suite est intéressante sur le plan de la géopolitique. L’Afrique du Sud a créé des usines pour reconditionner le matériel russe et l’ont revendu en parts égales à l’Irak et à l’Iran qui étaient en guerre… contre du pétrole. Et le pays sous embargo pétrolier total est devenu exportateur de produits pétroliers.
Comme quoi un spécialiste de l’aérodynamique peut changer le cours des choses, mais il a été assassiné à Bruxelles par les Israéliens dit-on (mais j’en doute).

Et sur les pistes africains, le danger ne vient pas que des FOD, mais aussi des impalas qui traversent au mauvais moment : hélice tordue et train faussé, mais une bonne provision de steack.


Hello Vector,

Le V3 heureusement détruit massivement par les Alliés utilisait ce genre de technique, me semble t-il. Un affût souterrain de plus de 300m et incliné de plusieurs dizaines de degrés devait envoyer des obus vers les aciéries britanniques des Midlands à une cadence impressionnante depuis le Pas de Calais. Tous les 4 ou 5 mètres dans l'affut, une charge explosive redonnait de l'énergie à l'obus.

Je recommande recherche et visite du lieu (clin d'œil à "nicocmb"), près des grandes carrières près de Boulogne sur mer.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Dim 14 Fév 2016 - 16:31

Pour info! 130 mètres, déjà pas mal ... mais fixe (On le comprend!) et trop exposé !
Sans supériorité aérienne !
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 14 Fév 2016 - 16:32

Oui, C. Foussa, c'est dans la même ligne de pensée, mais pas à la même échelle.
Vous avez entendu parler de la Grosse Bertha (nom impropre) qui en 1918 tirait sur Paris à une distance de 180 km. C'était un canon de marine adapté au tir en hauteur et dont l'obus voyageait dans la stratosphère pour éviter la traînée aérodynamique et ça marchait. À la fin de la Guerre, tous les plans et les prototypes ont été détruits et les participants ont juré le secret.

On soupçonne que le fameux Gerald Bull a eu accès à ces informations et en a fait bon usage. Il avait d'ailleurs proposé à Saddam Hussein un canon de 300 mm à flanc de coteau pour tirer sur Israël qui paraît-il, était en construction (d'où les suppositions sur son "élimination" à Bruxelles).

Une bonne idée pas perdu pour tout le monde !

Dans le cas de l'Angola, l'équation est beaucoup plus simple. Si tes canons (et lance-roquettes) portent à 25 km et que moi en face je tire à 40 km, j'ai tout loisir de te pilonner à distance sans que tu puisse rien faire en retour. C'est exactement ce qui s'est passé sur le terrain et le fait a été grandement passé sous silence par tous les protagonistes, pour des raisons différentes. Les Cubains ont plus ou moins perdu leur armée et tout le matériel fourni par les Russes, les Sud-Africains ayant quelque peu outrepassé leurs zone d'influence en Namibie.

Le canon "progressif" V3 dont tu parles a bien été essayé, mais l'électronique de l'époque ne permettait pas la synchronisation des charges avec une précision suffisante.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par c.foussa le Dim 14 Fév 2016 - 16:50

Beochien a écrit:Pour info! 130 mètres, déjà pas mal ... mais fixe (On le comprend!) et trop exposé !
Sans supériorité aérienne !


Pas seulement en plein air; le bombardement allié du site a noyé plusieurs centaines de "travailleurs" déportés et forcés, dans le site souterrain. Une petite partie se visitait encore il y a 10 ans:

http://html2.free.fr/canons/v3.htm
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Poncho (Admin) le Dim 14 Fév 2016 - 17:07

Tiens je connaissais la coupole à Helfaut
La grosse Bertha (qui tirait à bien moins que 180 km, mais plus que je ne le pensais : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pariser_Kanonen)

Connaissait pas le V3


_________________
@avia.poncho
avatar
nico cmb

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par nico cmb le Dim 14 Fév 2016 - 17:12

arf jamais vu   pas plus que la base V2 de Eperlecques

(Mme est pas très tourisme guerrier) amour
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 14 Fév 2016 - 17:32

Tu as raison Poncho, c'était "seulement" 120 km.

Au Québec, nous avons eu aussi notre Pariser Kannone avec le champ de tir de Gerald Bull qui tirait par dessus la frontières aux États-Unis. C'est pour ça que je ne crois pas un instant à l'innocence des gouvernements canadiens et US qui ont mis Bull en prison pour avoir exportés des obus spéciaux en Afrique du Sud sans leur permission.

À l'origine, Gerald Bull qui était professeur à l'Université McGill à Montréal, avait obtenu un contrat pour lancer des satellites à partir de La Barbade à l'aide de deux tubes de canons de marine 16" soudés bout à bout. Il serait sans doute parvenu à satelliser ses obus-fusées sans l'intervention de l'US Air Force qui ne voulait pas partager son monopole. 
De là sa frustration et sa reconversion dans l'armement pur et dur. Kosmoysa appréciera !
avatar
Apollo11

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Apollo11 le Dim 14 Fév 2016 - 17:52

Vraiment incroyable cette histoire ! Il voulait vraiment créer un canon de l'espace, comme Jules Verne ? Je ne pensais pas la chose théoriquement possible. Vous avez un lien ?
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Beochien le Dim 14 Fév 2016 - 17:58

C'est 7-8 Km/ S pour satelliser !

Je doutes qu'il ait pu dépasser 1500 - 2000 M/S

https://en.wikipedia.org/wiki/16%22/50_caliber_Mark_7_gun

Peut être que dans la tonne+ de l'obus il pouvait installer un système de propulsion complémentaire ?
Maintenant une bombe de 100 KT pèse dans les 200 Kg ...

Il y a eu aussi des canons longue portée proposés aux pays Arabes, Iraq de mémoire, doù qq ennuis, hum !
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Vector le Dim 14 Fév 2016 - 18:28

L'idée était de tirer l'obus sur une trajectoire elliptique et d'allumer la fusée au sommet de l'ellipse pour la transformer en trajectoire circulaire à la vitesse de satellisation. La charge militaire n'était pas importante à ce stade, mais le projet était financé par l'US Army avec sans doute des vue militaires par la suite. En tout cas l'US Air Force y a mis le holà.
Tu as raison Béo, on ne peut guère dépasser 2000 m/s avec un canon, même avec un tube lisse parce que le métal fond. C'est la vitesse des projectiles flèches lancés avec un sabot.
Le canon irakien, c'était effectivement Bull qui était derrière et il ressemblait au V3 nazi. Il avait aussi envisagé un canon de 1000 mm de diamètre. Un gars dangereux à laisser dans la nature.
avatar
Apollo11

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Apollo11 le Dim 14 Fév 2016 - 18:37

Bon je comprends mieux... d'ailleurs à part une ogive, quel satellite aurait pu résister à pareil traitement ? Finalement il ne reste qu'à créer un fil pour "les technos qu'il vaut mieux laisser dans l'oubli" Very Happy

Contenu sponsorisé

Re: Technos tombées dans l'oubli

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 12:59