ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Partagez

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par jullienaline le Ven 10 Sep 2010 - 18:32

Bonjour à tous,

L-3 n'est plus dans l'équipe d'EADS, mais laisse la porte ouverte à toute possibilité de partenariat avec EADS... comme avec Boeing a dit son directeur général Michael Strianese.
Il a aussi affirmé que L-3 n'avait pas subi de pression politique pour se retirer du partenariat avec EADS. Simplement, les conditions pour un partenariat n'était pas réunies à l'époque. C'est assez vague !

http://www.reuters.com/article/idUSTRE68846X20100909


Dernière édition par jullienaline le Ven 10 Sep 2010 - 22:32, édité 1 fois

Vector
Whisky Quebec

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Vector le Ven 10 Sep 2010 - 21:03

Il semblerait qu'un pasteur de la région de Seattle ait menacé de brûler en public des manuels de vol A-330 pour protester contre les pertes d'emploi que pourrait entraîner l'attribution du contrat â EADS.
La Maison blanche lutte de toutes ses force pour éviter les conséquences tragiques.
Par ailleurs, Pierre Sparaco est arrivé à une conclusion surprenante : l'offre de l'AN-70 a été refusée pour un retard d'environ 5 minutes (le temps pour le messager de se détacher des cordes avac lesquelles on l'avait invité à patienter). Au coût estimé du contrat, cela représente environ 7 milliards la minute.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Poncho (Admin) le Ven 10 Sep 2010 - 23:19

aie !
C'est dingue !
en avion


Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mar 14 Sep 2010 - 18:39

Allez, le remettre à sa place, ça n'use pas le stylo, et ça meuble un peu dirait le
-----------------------
Bonjour !

Et ....
La campagne d'automne a commencé ... qq semaines encore !

EADS re-lance la guerre des prix !

Si Boeing doit gagner, ce sera au 3eme Sous sol côté prix ! Ouarf !
Les conclusions OMC/WTO attendues demain vont renforcer la démarche !
Pas obligés d'y croire ...
Mais à suivre tout de même !

-------------- Une Com de EADS Via Yahoo et Reuters ! --------------

http://finance.yahoo.com/news/EADS-open-to-adjusting-US-rb-4039607029.html?x=0&.v=1

WASHINGTON (Reuters) - European aerospace group EADS (Paris:EAD.PA - News) is open to adjusting the price of its refueling aircraft bid if the Air Force asks for final proposal changes, but will still see significant profit from the bid, the company's U.S. chairman said on Tuesday.

The Air Force has been evaluating rival bids from EADS and Boeing Co (NYSE:BA - News) in a competition valued at up to $50 billion, since July, with an eye to awarding a contract this fall.

Ralph Crosby, chairman of the North American unit of Europe's EADS, said he expected the Air Force to ask bidders to submit final proposal revisions once it concluded the current phase, in which Air Force officials ask the companies specific questions about their bids and they respond.

Crosby, told reporters at an Air Force Association meeting that he remained convinced that EADS' A330-based tanker offered the Air Force a better value for its money, and posed less risk than Boeing's 767-based tanker, given that EADS is already building a very similar A330 tanker for four countries.

Boeing's proposal, Crosby said, centered on a new 767-based tanker that was different from the refueling planes it has built for Italy and Japan.

EADS could adjust the price of its bid up or down, Crosby said, depending on any Air Force request, but he underscored that his company was determined to make money on the deal if it won.

Boeing supporters in Congress have accused the Airbus parent company of preparing to engage in dumping with the help of European subsidies by offering less expensive planes to win the politically sensitive contest for 179 refueling planes.

EADS Chief Executive Louis Gallois told Reuters last week that the company was not ready to "kill the price" although it was competing aggressively to win the high-stakes competition.

(Reporting by Andrea Shalal-Esa)

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 15 Sep 2010 - 8:52

Bonjour !

Une Boom qui fait Boum ! Pour le KC 45 ... 1200 USG, dans les 4000 lts / Minute quand même !
Pas sûr que cela suffise .... pour le congrés !

Boeing présente son simulateur, ça leur suffira à eux pour convaincre .... !

------------- L'article du Seattle PI --------------

http://blog.seattlepi.com/aerospace/archives/221316.asp#extended

EADS touts tanker's boom, cost per gallon of fuel delivered

An Airbus Military A330 Multi Role Tanker Transport aircraft refuels from another A330 MRTT. (Airbus Military)
EADS North America's proposed KC-45 aircraft recently became the only entrant in the Air Force's aerial refueling tanker competition to show it satisfies the Air Force's requirement to offload fuel at 1,200 gallons per minute through its boom, the company said Tuesday.Two Airbus Military A330 Multi Role Tanker Transports, which are the basis for the KC-45, met the requirement during certification flights for the Royal Australian Air Force, EADS said."We aren't just making claims about what the KC-45 can do, we are demonstrating it in the air every day," EADS North America Chairman Ralph D. Crosby, Jr., said during a meeting with reporters at the annual Air Force Association conference outside Washington, D.C., according to the company.While Boeing has touted the better fuel economy of its smaller 767-based NewGen Tanker offering, Crosby Tuesday said the KC-45 would actually cost much less per day to operate."In any likely Air Force operational scenario, Boeing's concept tanker will cost 15 percent to 44 percent more, measured on the basis of fuel burned per gallon of fuel delivered," Crosby said.Reuters, meanwhile, quoted Boeing tanker spokesman Bill Barksdale saying his company was focused on discussions with the Air Force."We're not trying to sell the plane publicly," he said. "The details belong in the Air Force competition."That said, Boeing brought its well-traveled tanker simulator to the event.

--------------------
Et ça, rien à voire avec des subsides bien sûr ...
Engineering et software, pour 1,2 Billions pour l'ISS !

------------- Du Seattle PI !------------
http://blog.seattlepi.com/aerospace/

Boeing gets $1.24 billion extension of space station contract
NASA has given Boeing a five-year, $1.24 billion extension on its contract for sustaining engineering work on the International Space Station, the company announced Tuesday.Under the extension, which begins Oct. 1, Boeing will provide sustaining engineering for hardware and software on the U.S. segment of the station and common hardware and software available to the international partners in the station."Boeing's knowledge of the International Space Station allows us to safely fly and operate the station to 2015, set the stage to enable ISS operations until 2020, and potentially extend operations through 2028," Joy Bryant, Boeing vice president and program manager for the station, said in a news release. "We are partnering with NASA to ensure the health of the station's many subsystems in order to pave the way for ground-breaking science and research aboard the laboratories on station in the years ahead."

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Ven 17 Sep 2010 - 21:14

Bonsoir !

QQ infos sur les rapports qu'agite (Et paye ) Boeing pour sa campagne !
D'autant plus intéressant qu'ils ne sont pas censés savoir ce qu'a proposé Airbus, ils n'ont en principe pas accès au dossier !

Pauvre rapport en plus ... tout au pif sur les supposées consos (?) et une supposée inflation pétrolière !
Tiens ils ont oublié le pétrole vert, pourtant ils y seront dans 20 ans !
Fait à leur bureau de Singapore pour plus de discrétion, et éviter de compromettre de vrais analystes, on ne sait jamais !
Pompé directement sur l'exploitation des A330 commerciaux, c'est un peu plus facile bien sûr, et comme EADS ne leur a pas donné les clefs, fallait bien inventer qq chose !

Ils auraient pu me consulter, je l'aurais fait pour moitié prix !

Même en enregistrant une cie ad hoc pour le faire, à Panama s'il le fallait ! !
Tu m'aurais bien un peu aidé Vector, non ??

Allez 3 pages de footage de gueule payé et diffusé par Boeing !
Bonjour les comiques !

-------------------------------------------------------------------

Trouvé chez Leeham ! Sans commentaires de ceux ci !
http://leehamnews.wordpress.com/

L"Etude" 3 pages PDF
http://static.unitedstatestanker.com/SiteContent/Static/Docs/AeroStrategyLifecycleCostAssessment.pdf

Aerostrategy
Un petit bureau de consulting !
Une branche à Singapore, et peut être des stagiaires désœuvrés !
Bon, ils voient passer des A330 là bas !
http://www.asdnews.com/news/30395/AeroStrategy_Grows_Its_Aerospace_Consulting_Practice_with_New_Appointments.htm

JPRS

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par jullienaline le Sam 18 Sep 2010 - 10:17

Bonjour à tous,

Le recours d'US Aerospace pour les 5 minutes de retard du dépot de leur offre est en partie rejeté par le GAO. Cela concerne l'affirmation que des représentant de l'US Air Force aurait intentionnellement retardé le porteur de l'offre. US Aerospace n'en apporte pas les preuves.
Un jugement sur la réalité de ces fameuses 5 minutes de retard doit encore être porté.

Le recours d'US Aerospace en partie rejeté sur les ravitailleurs

WASHINGTON/ATLANTA (Reuters) - Les autorités administratives américaines ont en partie rejeté vendredi le recours déposé par US Aerospace contre son éviction de l'appel d'offres pour les avions ravitailleurs de l'US Air Force, un contrat de 50 milliards de dollars (38,3 milliards d'euros) convoité par Boeing et EADS.
Le Government Accountability Office (GAO), équivalent aux Etats-Unis de la Cour des comptes française, doit encore rendre une décision sur une partie du recours le 6 octobre, mais il a d'ores et déjà conclu qu'US Aerospace n'avait pas apporté suffisamment d'arguments à l'appui des accusations de "mauvaise foi" portées à l'encontre du Pentagone.
Il n'a toutefois pas statué sur le fond du recours, à savoir la réalité du retard de cinq minutes du dépôt de la candidature d'US Aerospace, qui lui a valu le rejet de celle-ci.
US Aerospace avait annoncé le 6 juillet s'associer au constructeur ukrainien Antonov pour tenter d'emporter le contrat des ravitailleurs américains.
Michael Goldberg, l'un des administrateurs de la société, s'est déclaré soulagé par le fait que le GAO étudie encore le fond du dossier.
"Tout ce que souhaite la société, c'est que la compétition se déroule de manière loyale", a-t-il à Reuters lors d'un entretien téléphonique.
Ralph White, l'un des responsables de l'examen du recours au GAO, a expliqué que la partie du recours rejetée incluait les affirmations selon lesquelles "les représentants de l'Air Force pourraient avoir intentionnellement retardé le messager chargé de déposer la proposition (d'US Aerospace) pour des raisons politiques liées au fournisseur ukrainien de la société".
Le Pentagone s'est refusé à tout commentaire dans l'attente de la décision définitive du GAO.
Michael Goldberg n'a pas exclu qu'US Aerospace porte le dossier devant la justice fédérale si son recours était définitivement rejeté.
Il a précisé que la société coopérait avec Antonov ainsi qu'avec un fournisseur chinois pour réduire ses coûts de fabrication. Et il a assuré que la candidature pour les ravitailleurs était sérieuse, ajoutant que l'entreprise voulait participer à d'autres appels d'offres, aux Etats-Unis et à l'étranger.
"Nous ne sommes pas en train d'essayer de faire s'envoler notre cours de Bourse: nous faisons marcher l'entreprise", a-t-il dit.
L'action US Aerospace a fini vendredi à huit cents sur le marché au comptant, en hausse d'un cent, soit 14,3% sur la journée. A ce niveau, la société est valorisée un peu moins de trois millions de dollars selon les données Reuters.
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE68G0VI20100917?sp=true


Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par jullienaline le Mar 21 Sep 2010 - 12:28

bonjour à tous,

On peut vraiment se demander si l'US Air Force aura un jour de nouveaux tankers !
Ne dit-on pas que l'histoire est un éternel recommencement.

Un sénateur US accuse la Maison blanche de politiser les tankers

WASHINGTON (Reuters) - Un sénateur américain du parti républicain a accusé lundi l'administration de Barack Obama de politiser le dossier de l'appel d'offres pour les avions ravitailleurs de l'US Air Force qui met en compétition Boeing et Airbus, la filiale d'EADS.

"La politique ne devrait pas s'immiscer dans cette procédure d'appel d'offres mais c'est ce qui se produit au Pentagone et à la Maison blanche", a affirmé Richard Shelby à l'occasion du Sommet de Washington organisé par Reuters.

"Cette administration est déterminée à allouer ce contrat à Boeing s'il existe un moyen d'y parvenir", a-t-il ajouté.

Le département américain de la Défense a nié toute arrière-pensée politique de la part du gouvernement et réaffirmé sa détermination à garantir une compétition juste et ouverte.

Les tensions s'amplifient autour du dossier très médiatisé des tankers alors que l'US Air Force doit rendre prochainement sa décision en vue de renouveler sa flotte d'avions ravitailleurs, sa troisième tentative en l'espace de neuf ans.

Analystes, responsables politiques et experts du secteur s'attendent à une levée de boucliers quel que soit le nom du vainqueur et un recours officiel du candidat malheureux semble probable avec à la clef une campagne de ses soutiens dans les médias.

Le sénateur Richard Shelby, qui représente l'Etat de l'Alabama où seraient assemblés les appareils en cas de victoire d'EADS, fait valoir que l'armée de l'air américaine a une préférence pour les A330 fabriqués par l'avionneur européen par rapport au 767 de Boeing, plus petit et de plus ancienne conception.

Pourtant il est probable que le constructeur américain sorte victorieux de l'appel d'offres pour des questions de politique, fait valoir le républicain.

John McCain, un autre sénateur républicain, qui a fait échec à un précédent accord entre l'armée de l'air américaine et Boeing, a souligné lors du sommet organisé par Reuters qu'il surveillait de près le déroulement de la procédure mais qu'il n'avait pas d'inquiétudes pour l'instant.

"Nous y sommes très attentifs quasiment quotidiennement mais je n'ai rien vu de déplacé pour le moment", a-t-il dit.

VERDICT ATTENDU À L'AUTOMNE

John McCain a ajouté avoir toute confiance dans le secrétaire à la Défense Robert Gates, le seul membre de l'ancienne administration républicaine à être resté en poste sous la présidence de Barack Obama.

Geoff Morrell, porte-parole du secrétaire à la Défense, a indiqué que l'armée de l'air étudiait toujours les offres qui lui ont été soumises.

"Mais je peux assurer au sénateur Shelby et à tous les autres membres du Congrès que la politique ne s'est certainement pas immiscée dans la procédure d'appel d'offres", a-t-il dit dans un courrier électronique. "Ici au Pentagone, nous nous engageons toujours à une compétition juste et ouverte qui offre le meilleur appareil pour nos avions de combat au meilleur prix pour les contribuables".

EADS avait remporté en février 2008 un appel d'offres pour 179 avions-ravitailleurs mais le Pentagone avait par la suite annulé l'accord à la suite de réclamations de Boeing.

L'armée de l'air devrait rendre sa décision concernant le nouvel appel d'offres cet automne.

Richard Shelby s'est dit sceptique quant au déroulement de la procédure et s'est dit convaincu que les règles du nouvel appel d'offres avaient clairement été modifiées pour favoriser l'appareil de Boeing.

Il a également mis en garde contre les possibles répercussions internationales si la proposition d'EADS n'était pas retenue.

"Il y a des enjeux commerciaux. L'Europe nous achète beaucoup de choses", a-t-il dit.

La sénatrice démocrate Patty Murray, qui représente l'Etat du Wisconsin où Boeing pourrait construire les 767, prévoit d'introduire ce mardi un amendement dans le texte de loi sur le budget 2011 de la Défense qui obligerait le Pentagone à tenir compte d'éventuelles subventions illégales pour le choix du fabricant des tankers.

La sénatrice rappelle que l'Organisation mondiale du Commerce a conclu qu'Airbus avait bénéficié de milliards de dollars d'aides illégales mais l'institution internationale a également estimé que Boeing avait bénéficié de subventions de la part de l'Etat fédéral et de plusieurs Etats américains.
http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE68K03B20100921?sp=true

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mar 21 Sep 2010 - 12:39

Des élections en vue !
Le 2 novembre !

http://www.thenational.ae/apps/pbcs.dll/article?AID=/20100910/FOREIGN/709099916/1135

Donc la décision, ce sera après, probablement !

Et les crédits pour les Tankers, qq 'ils soient sont à risque, de plus !
On peut très bien imaginer, et ça se commente, une cde finale de 60 tankers, et un autre tour dans 4-5 ans !

A suivre le feuilleton !

JPRS

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Poncho (Admin) le Mar 21 Sep 2010 - 14:38


Mais 60 tankers sur 60 mois (5 ans) ça fait 1 par mois...

Ok pour l'A330 dont la chaine sera probablement encore assez active du fait des derniers dérivés, et du coût de l'avion (il faudrait faire le calcul, mais un A330 pas cher et qui consomme un peu doit du coup être moins dans les choux face à un 787 à mon sens plus cher même si plus économe).

Par contre le backlog du 767 est restreint, sauf à ce que les cies convertissent massivement leurs commandes de 787-9 en 767-400ER à Genx Wink

ça ne serait pas forcément une bonne affaire pour Boeing...


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mar 21 Sep 2010 - 14:42

Ben il existe ce débat aux US !

RE RE motoriser les KC135 qui tiennent encore debout ...
Et commander nettement moins de neuf !
Gare au 2 Novembre !

JPRS

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Poncho (Admin) le Mar 21 Sep 2010 - 14:59

Les coups de maintance explosent non ?

Moi j'achéterais d'occaz les derniers DC10 stockés dans le désert dans un premier temps, puis les MD-11 ensuite... pour faire les conversion

Pb cette stratégie ne peut absolument pas s'accomoder de retards dans le AO....


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mar 21 Sep 2010 - 18:28

Bonsoir !

La polémique des launch aid, pourrait se traduire par un amendement démocrate au sénat today, torpillant EADS !
Sur fond de prochaines élections, échéance le 2 Novembre !
Rester connecté, c'est pour today peut être !
Après, à dieu va les protests !
On en reprendra pour 2 ans .... Intéressant d'ailleurs, que fabriquera la chaine des B767 en attendant !

----------- De Flight Global, le Lien ! -------------

http://www.flightglobal.com/articles/2010/09/21/347642/us-senator-seeks-to-bind-kc-x-decision-to-illegal-subsidies.html

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mar 28 Sep 2010 - 15:31

Bonjour

Boeing par Jim Albaugh !
On peut gagner même sans "l'appui" des compensations pour subsides illégaux !
Bien, on s'en serait douté, vu que l'offre a été re-désignée autour du projet 767 de Boeing !
Mais 4-5 milliards de $ de moins dans l'escarcelle, dommage quand même pour Boeing !
Les restrictions des crédits pour l'USAF ... vous n'en avez pas entendu parler encore ??
Ben voila, faudra probablement faire avec !

-------------- Du Seattle PI, et vu largement ailleurs , Un extrait ---------------

http://blog.seattlepi.com/aerospace/archives/222784.asp#extended

Albaugh: Boeing bid asumed DoD wouldn't consider subsidies

Boeing Commercial Airplanes President and CEO Jim Albaugh at the Farnborough International Airshow in Hampshire, England, on July 21, 2010. (BEN STANSALL/AFP/Getty Images)

Boeing wrote its U.S. Air Force aerial refueling tanker bid assuming illegal subsidies would not be considered, Boeing Commercial Airplanes President and Chief Executive Officer Jim Albaugh said Monday, adding that he was optimistic about the company's chances even if a bid to tie subsidies into the contest fails."We're assuming that we have to win this thing without consideration for subsidies," Albaugh said in an interview following a tanker rally at the company's Everett, Wash., plant.Albaugh also said a Rolls-Royce team will be in town this week to discuss issues with the Trent 1000 engine on the 787 Dreamliner, and he expected to announce a new projected first 747-8 Freighter delivery date within several weeks but might push a decision on outfitting the 737 with new engines or replacing the single-aisle aircraft into next year.Asked about his confidence in winning the tanker contract without consideration of subsidies, Albaugh said:

I've won programs where I wasn't confident and I've lost programs where I was. I think we've written a very good proposal, and I think we have a good price point, and I think we have a very legitimate offering and, yeah, I'm optimistic, but you can never guarantee any award.
Some of Boeing's supporters have talked as if consideration of subsidies was critical for Boeing to beat EADS North America, which has proposed an Airbus A330-based tanker. Last week, U.S. Rep. Jay Inslee, D-Wash., said "we're going to lose tens of thousands of jobs" if subsidies aren't considered, but later backtracked on that. It's quite a turnabout, given that Northrop Grumman, EADS' former lead tanker partner, pulled out of the contest, saying the Air Force's criteria favored Boeing's smaller 767-based entrant.While not saying consideration of subsidies was critical for a Boeing tanker win, Albaugh said that, based on what he's heard about the still-confidential ruling on illegal subsidies to his company, they don't compare with what European nations were found to have given to Airbus."We had zero launch aid. They had, in round numbers, $16 billion of (illegal) launch aid," he said. "And in terms of other kinds of subsidies, based on what I've read, they've talked about us getting, in round numbers, $3 billion and EADS getting a similar amount.JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 29 Sep 2010 - 13:38

Bonjour !

Boeing laisse filtrer qq précisions concernant son offre à l'USAF !
Côté fab ils sont dans les "Starting Blocks" bien ... seulement 18 units en 78 mois ... Bof ! Pas terrible, j'attendais les Panzer, aprés la "Lean" cure de leur FAL 767, ça accouche d'une souris !
Et l'aéroport de Chypre, comme base de comparaison ...

--------------- Le lien à lire de FlightGlobal -----------

http://www.flightglobal.com/articles/2010/09/29/347896/boeing-source-reveals-specifications-for-kc-767-newgen.html

JPRS

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Poncho (Admin) le Mer 29 Sep 2010 - 13:53

On peut en extraire qq petites choses



Boeing's proposed KC-767 NewGen Tanker for the US Air Force incorporates the wing and fuselage from the 767-200, the cargo door and floor from the 767-300F and the cockpit from the 767-400ER.


On reste donc sur une version assez minimaliste avec l'essentiel pris sur le 767-200. Boieng joue à fond la carte du "petit" avion versatile.
Le 767-200 s'incrit dans un carré de 50*50, l'A300 dans un carré de 60*60 soit une + 45% d'emprise au sol


Albaugh says he expects a decision from the USAF, which has been reviewing Boeing's NewGen Tanker proposal since July, in late November or early December. While the initial requirement is only for 179 KC-135 replacements, he estimates Boeing will ultimately produce 400 to 500 NewGen Tankers for the USAF and "air forces around the world".

Chamberlin says Boeing has already begun preparations to ensure it can deliver 18 aircraft in 78 months after the winning bid is selected. She says the manufacturer is "laser-focused for day one" and will be ready to start producing 767-based tankers for the USAF "when the clock starts".



18 avions en 78 mois en comptant le développement ce n'est pas si mal ?
Marché envisagé pour KC767 : 400 à 500 avions

Finalement les deux avions sont tellement différents que je n'aimerais pas être à la place des gars qui évaluent les offres...

Bonne journée


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 29 Sep 2010 - 14:18

Bien ...
Offrir des 767 PW 4000 pour dans 6 ans ...
Ou des 330 MRT T en CF6, pour dans 3-4 ans ... peut être !
C'est de toute façon n'importe quoi pour les motorisations ... Pauvre USAF !

Et ce sera toujours mieux que les KC135 cinquantenaires !

JPRS

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Poncho (Admin) le Mer 29 Sep 2010 - 14:20

Je rappelle le taux d'utilisation de la flotte : 500 à 1000 h par an !
Et même les CF6 et PW4000 évoluent...


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 29 Sep 2010 - 14:28

Ces moteurs auront 80 ans de désign quand ils partiront à la casse ! Et quand leur dernière évolution en SFC ??
Et quand on voit que Boeing se targue de 30 ou 40 milliards d'écos de fuel sur 20 années ou plus!
Je regretterai toujours que Airbus n'ait pas eu les noix pour proposer le GEnx !
Bien faisable sous 3-4 ans ! voire le TXWB, pour une bonne pêche au décollages, surtout Hot & High , ça aide tjrs les militaires !

Même chose pour Boeing d'ailleurs, ils pouvaient choisir mieux avec 6 ans devant !

JPRS

voodoo
Whisky Quebec

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par voodoo le Mer 29 Sep 2010 - 20:27

Beochien,

GE est un partenaire important, voire essentiel. Choisir RR c'était se tirer une balle dans le pied.
Quand au Genx, il me semble que l'appel d'offre fait la part belle au prix d'achat, donc le choix du CF6 n'est pas si fou.
En outre, rien n'interdit une remotorisation future comme a pu l'avoir le KC135.

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 29 Sep 2010 - 20:33

Merci Voodoo !

Pour RR je sais bien, même s'ils ont une "Facilité" aux US ! Mais si les US veulent s'en tenir auc chiffres Evil or Very Mad
Quand Boeing est devant, bien sûr ! Twisted Evil

Pour les moteurs, ben il s'est aussi commenté que GE ne vendrait pas cher, contre les 30 ans d'entretien ...prévisibles !
Et les comparaisons de prix des offres incluent qq chose (De mémoire) comme 20 ans d'exploitation (Et de conso de fuel) Donc, 10-15 % de moins auraient pu aider !
Juste mon idée !

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Sam 2 Oct 2010 - 10:07

Bonjour !

Un article de AirInsight, origine Leeham, et qui retransmet une étude EADS qui se défend d l'énorme bashing de Boeing !
Comme quoi, les dizaines de milliards d'économes, chantés sur touts les toits par Boeing pour leur 767 Tanker !
n'auraient absolument rien à voir avec les critères d'évaluation de l'USAF !
Ce seraient les A330 MRTT, qui seraient les plus économiques, juste de qq milliards, suivant les normes de calcul USAF, qui incluent des % entrainement / Missions, et des Gallons délivrés, sur 40 ans, quand même !

Bon, c'est l'argumentation EADS, qui vaut peut être mieux que les "Experts" indépendants payés par Boeing !
Allez, c'est encourageant !
Article long et intéressant totalement édité!
Bon courage !

--------------- L'article reçu de AirInsight Leeham Scott hamilton ----------------

http://leehamnews.wordpress.com/2010/10/01/eads-reveals-its-analysis-of-tanker-fuel-use/#more-3580
------------------
Special Update
EADS reveals internal study of tanker operating costs
Boeing has published two studies touting the KC-767's forecast of lower life cycle costs compared with the EADS KC-45.
We have, for the first time anywhere, EADS' analysis. Not surprisingly, EADS reaches a different conclusion.

_____________
EADS reveals its analysis of tanker fuel use; says KC-45 is more efficient than KC-767

October 1, 2010 Leave a comment Go to comments


  • EADS reveals its study–countering two Boeing-commissioned reports–about fuel usage of the KC-45 vs the KC-767;
  • EADS says it delivers more bang for the buck than Boeing;
  • Flight Global has a good story detailing some of Boeing’s KC-767′s technical specifications;
  • Boeing is prepared to deliver its first two KC-767s to Italy by year-end, at long last, five years late.
After two years and two studies commissioned by Boeing promoting the KC-767 as less costly to taxpayers over a 40-year period, EADS has provided its analysis to us of the operating costs of the EADS/Airbus KC-45 tanker vs. the Boeing KC-767. The EADS analysis rebuts the two studies commissioned by Boeing in support of its tanker bid.

EADS and before it went solo, Northrop Grumman, has largely ignored the Boeing studies other than to generally dismiss the veracity of them. In doing so, both said the USAF would run its own analysis and determine the KC-45 delivered more bang for the buck, which is what happened in the 2008 competition won by Northrop. The KC-45 achieved an IFARA (efficiency) score of 1.9 vs. 1.71 for the KC-767.But EADS and Northrop missed the point of the Boeing studies, and that was to influence Congress, not the Air Force.

EADS finally got it, and released the following data.EADS’ internal study, based on requirements and criteria in the USAF Request for Proposals, says the KC-45 will use 3% less fuel per gallon of fuel delivered on refueling missions than the KC-767 on 500nm trips and 31% less on 2,500nm trips. Thus, using USAF criteria, EADS says on a 2,500nm mission with 250 sorties, the KC-45 will save about $25.8m in one day alone, based on assumed fuel-per-gallon pricing disclosed by the Department of Defense.

Using USAF Net Present Value criteria in the RFP; 500nm increments for missions, and other factors, EADS ran several different scenarios with variable factors based on RFP criteria and concluded that mission-driven factors—and not solely training scenarios on which Boeing studies are essentially based—means the KC-45 $1.37bn to $16.5bn on an NPV basis over the 40 year life cycle.This compares with Boeing’s AeroStrategy study that concludes the KC-767 saves taxpayers $11bn-$36bn over the same period, but not on an NPV basis.

EADS uses USAF criteria and the cost to deliver a gallon a fuel as the basis for its study compared with the Boeing approach, using commercial airline fuel consumption data filed with the US government.The distinction compared with Boeing’s methodology is important, as we will explain. EADS is up front is admitting that if the tankers were flown only for training purposes or ferry flights, which it characterizes as “Point A to Point B” flying, the KC-767 has the advantage.

EADS’ own numbers show this type of flying means the KC-45 will cost $175m to $755m more to fly (on an NPV basis) over 40 years than the KC-767.But after factoring in actual tanker missions, based on the RFP criteria using 45% of the flying as training and 55% as missions, on a 1,000nm range, the net savings proffered by the KC-45 is $3.6bn over 40 years.In an interview, EADS made available John Butcher, director of Business Development for Air Force Programs. He has been with EADS North America for 1 ½ years, having retired from the USAF as a tanker pilot and in capabilities-based planning.

Also made available: Tom White, Director of the consultant firm Chase Analytical Services (CAS Inc.) White is also retired from the USAF in air mobility and in decisions support. He has consulted to the Air Mobility Command for former Defense Secretary Donald Rumsfeld.Butcher, the career tanker pilot, says that in practice, only about 25% of the tanker flying he did was for training.
Using this figure, and the 1,000nm mission range, the NPV savings over 40 years for the KC-45 is $5.3bn after overcoming a $273.7m deficit for the training and ferry-flight flying.The likelihood that the USAF will eventually transition to more simulator flying with either the KC-767 or KC-45 probably means actual airplane-training will go down, perhaps dramatically.

One scenario run by EADS, based on only 10% training flights and a 2,000nm range reveals the KC-767 still out-performs the KC-45 for these training flights, using $168m less in fuel over 40 years on an NPV basis. But when the missions are factored in, the KC-45 saves $16.7bn in fuel, for a net savings of $16.5bn NPV over 40 years.



How is this different from the two Boeing studies?Boeing in the 2008 tanker competition commissioned a study from an obscure company, Conklin de Decker, to conclude that the KC-767 will use $24bn less in fuel over the 40 year life cycle of the KC-X tanker than the KC-45, which is based on the larger Airbus A330-200.
Conklin is better known for its work in corporate aviation than commercial aviation. Conklin essentially took data from the US Department of Transportation filed by US airlines on fuel usage for the A330-200 and the 767-200ER (on which the KC-767 is based) and extrapolated the difference and conclusions.Because Conklin’s participation in commercial aviation was tenuous, the conclusions were subject to criticism from a number of corners, including this one.

We’ve been involved in commercial aviation since 1979 and had never heard of Conklin. The more commonly used commercial aviation consultants are Avitas Aviation, Aviation Specialists, BACK Information, Ascend and Airclaims, among others.Earlier this month, Boeing released a second study it commissioned, this one by the consulting firm AeroStrategy.

Unlike Conklin de Decker, AeroStrategy is a widely known firm that instantly lends a level a credibility to the report that Conklin lacked. AeroStrategy analyzed 10 scenarios to conclude that the KC-767 would save the USAF $11bn-$36bn over the 40-year life cycle assumed in the RFP.
EADS immediately criticized the report as comparing commercial apples to military oranges. In a short, EADS internal study is direct about what it sees to be flaws in the AeroStrategy and Conklin studies.“Both studies are simple analyses of the fuel burn rates of the two commercial aircraft and neither assigns, or measures, any value for the fuel burned; the aircraft are simply being flown from Point A to Point B without consideration of passengers transported or cargo delivered,” EADS says.“For the purposes of this military procurement, the issue of operational cost is much more complex than simply measuring fuel burn associated with the two alternative commercial platforms.

Under the Boeing studies, no consideration is made for the operational military benefit of the fuel burned by either aircraft.
In effect, measuring fuel burn without consideration to military utility is not meaningful.”EADS continues:“For example: Assume there are two competing tanker aircraft; one called Aircraft A, and one called Aircraft B. Aircraft A burns 20% less fuel than Aircraft B when they each fly 1500 miles out and back. But Aircraft A can deliver only 70% of the total amount of fuel to a specific point 1500 miles away, when compared with Aircraft B. When you have a firm military requirement to deliver one million pounds of fuel 1500 nautical miles away, you simply cannot afford to ignore the mission outcome: delivery of fuel at range.

In effect, measuring fuel burn costs without consideration of fuel delivered at range is a meaningless or worse, misleading, evaluation metric for this competition.”“A lot has been said about the operating costs for respective offerings,” Butcher says. “Ultimately the job is with the USAF to make determinations of their intimate knowledge of operations and the business of the future.

We are looking at the issue of cost efficiency through the lens of the USAF. It is easy to look at it through the lens of commercial aviation or skewed operations. We are using USAF algorithms for the most efficient use of the information rather than a specific outcome.”“Most [of the arguments out there] have been centered on how much fuel is burned for one airplane vs. the other,” White said. “We went back and looked at how the USAF looks at this, vs commercial data and flying airplane from Point A to Point B.

They are commercial airliners, not tankers, with no mission effect, just point A to point B, and no mission analysis.“We went to RFP and used the measure the air force looks at for efficiency,” White said.“Boeing assumes all the complexity away. It assumes a certain number of hours per year and that their aircraft will beat ours. All they do is come up with average hourly fuel rate and come up with a number.
The truth is, the Air Force will use the tanker for a variety of missions and some may be straight hourly/cost mission, such as training missions, and for this, a smaller/lighter aircraft will be more efficient,” White acknowledged.But EADS says the RFP will analyze theatre of operations from 500nm to 2,500nm in 500nm increments. The Air Force calculates a fuel offload at range vs. fuel consumed for an efficiency factor.“When you do that, the farther away, the more efficient we get” Butcher said.

In the Pacific theatre, this is important because one of the presumed foes—China—is developing anti-access strategies to deny access to US aircraft carriers and even forward-area bases, such as Guam. Such would require refueling tankers to transit from much farther away.

In the Afghan theatre, this is important because direct flights from air bases are often restricted due to air space denials by unfriendly governments. EADS argues the larger fuel capacity of the KC-45 means fewer airplanes are needed than would be the case with the KC-767 to refuel airplanes at or near the front.“We used the numbers the Air Force gave in RFP because that’s what Air Force said we have to meet,” Butcher said about the EADS charts and analysis.“The RFP is what it is,” said Jamie Darcy, the tanker spokesman for EADS. “We’re not putting out these numbers to influence USAF; the reason Boeing is is clearly laying the groundwork to question the Air Force’s decision-making and question their decision making authority.

That is a strategy designed to set an environment, in case [the Air Force] chooses the KC-45, Boeing will question the judgment of the Air Force.”

JPRS

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par jullienaline le Jeu 7 Oct 2010 - 23:22

Bonsoir à tous,

Le recours de US Aerospace auprès du GAO est définitivement rejeté par celui-ci.

Ravitailleurs: Boeing et Airbus décidément seuls en lice

NEW YORK — Les autorités américaines ont annoncé mercredi qu'elles rejetaient un recours présenté par la petite société US Aerospace, associée au russo-ukrainien Antonov, pour proposer des avions ravitailleurs au Pentagone, laissant Boeing et Airbus seuls en lice pour ce méga-contrat.
En août, US Aerospace s'était plaint auprès de la Cour des comptes américaine, le GAO, lorsque sa proposition de services avait été rejetée par l'Armée de l'Air en raison d'un non-respect de l'échéance fixée.
Selon la petite société californienne, l'Armée de l'Air avait délibérément retardé son messager, avec pour conséquence que sa proposition avait été officiellement reçue 5 minutes après l'heure limite.
Mais le GAO a expliqué mercredi que l'armée de l'Air "était raisonnablement parvenue à la conclusion que la proposition du plaignant avait été reçue après l'heure limite".
Il a également reproché au messager d'US Aerospace et à la société elle-même d'être responsables de ce retard en raison de leurs propres négligences et de leur manque de préparation.
US Aerospace proposait de remplacer les avions-ravitailleurs de l'US Air Force en coopération avec Antonov --qui n'a jamais confirmé sa participation à ce projet-- pour 29,5 milliards de dollars, soit beaucoup moins que Boeing et Airbus, qui chiffrent leurs offres entre 35 et 40 milliards de dollars.
La petite société, en graves difficultés financières, accusait l'Armée de l'Air d'avoir pris son retard comme "prétexte pour refuser d'examiner (sa proposition) en raison de considération politiques liées à (son) partenaire Est-Européen".
Mais mercredi, US Aerospace s'est inclinée devant la décision du GAO.
"Nous sommes déçus de cette conclusion, mais nous sommes contents que le GAO ait conclu qu'il n'y avait pas signe de partialité à l'encontre de partenaires étrangers pour soumissionner à des projets militaires américains", a déclaré un des administrateurs de la société, Michael Goldberg, dans un communiqué.
La petite société a indiqué qu'elle entendait participer à d'autres appels d'offres du Pentagone, et proposer aux compagnies aériennes et de fret cherchant à renouveler leurs flottes des appareils "compétitifs en termes de coûts et de haute qualité".
Pour le contrat des ravitailleurs, les offres ont été déposées le 9 juillet. Le Pentagone doit faire connaître son choix à la mi-novembre.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iDc0MyRq1UVqD_84QPqqOa-WGHxg?docId=CNG.0c7e9d21216253d96278eafb6ea197d5.b21

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Mer 20 Oct 2010 - 18:29

Bonsoir !

De Scott Hamilton de Leeham (Quote), ce PDF de 16 pages, qui re-positionne un peut tout le débat, hors des bashing et arguments nationaux biaisés habituels ..
C'est une étude récente de Irisresearch qui circule un peu partout, depuis Septembre,et qui inspire AviationWeek aussi !

A lire, 16 pages de PDF ! Signé Rebecca Grant .

http://www.irisresearch.com/library/resources/documents/9SecretsoftheTankerWar.pdf

http://www.aviationweek.com/aw/generic/story_channel.jsp?channel=defense&id=news/awx/2010/10/19/awx_10_19_2010_p0-263440.xml&headline=Additional%20Fuel%20May%20Pay%20Off%20In%20Tanker%20Competition

http://leehamnews.wordpress.com/

Bonne lecture !
Noter que presque tout le monde pense que la qty de tankers en service, va aller à la baisse, vers les 400, et qu'après ce batch, les suivants pourraient attendre bien bien longtemps !

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Ven 22 Oct 2010 - 19:25

Bonsoir !

Scott Hamilton, Leeham, généralement bien informé, pense que l'analyse du RFP, à pris beaucoup de retard , et pourrait sortir Q1 2011, sur fond de bataille électorale en plus !
A suivre, mais tranquillement !

-------------- Le lien de Leeham ----------

http://leehamnews.wordpress.com/2010/10/21/new-delay-likely-in-tanker-competition/#more-3621

JPRS

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Jeu 4 Nov 2010 - 20:34

Bonsoir !

Les élections "Mid Term" US, un bonus pour les 330 MRTT !
Peut être moins d'opposition brutale contre les "Tankers" de EADS !
Mais pas un vrai soutien non plus !

-----------Lire le bilan de Scott Hamilton sur Leeham ! Le lien ------------

http://leehamnews.wordpress.com/2010/11/04/elections-results-and-the-kc-x/#more-3669

JPRS

art_way
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par art_way le Mar 16 Nov 2010 - 12:50

l'attribution du contrat peut être reportée à 2011

Le groupe européen EADS s'attend à ce que la décision sur le contrat géant pour fournir des avions ravitailleurs à l'armée de l'air américaine puisse être repoussée à 2011, a indiqué mardi l'un de ses dirigeants aux Etats-Unis.

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?num=4e5ff5f8e41af580c8d95054728f7e68


_________________
art_way

Beochien
Whisky Charlie

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Beochien le Sam 20 Nov 2010 - 16:16

Bonjour !

--------------- L'info Defense News ! --------------

http://www.defensenews.com/story.php?i=5077651&c=AIR&s=TOP&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

--------------
Une erreur potentiellement catastrophique dans le mngt de l'offre Tankers de l'USAF !
Les infos de prix, très amples, communiquées par erreur à l'adversaire !
Dans les 2 sens pour A vs B, et B vs A!


Et il existe un 2nd round de prix, prévu , pour les derniers ajustements, la révision finale, juste imaginer les dégâts dans les stratégies des concurrents !

Inadmissible, et dangereux, surtout pour celui qui était le mieux disant !
Tout les ingrédients pour faire annuler le RFP une autre foi, sans aucune difficulté par le perdant !

Décision prévue en début d'année ??? ... si ça tient ??
A mon avis si ils ne splittent pas du genre moitié moitié , ça repart pour 2 ans !
En attendant, RED FLAG a été annulé cette année ... faute de tankers disponibles !!!! Twisted Evil

---------------- L'article du Seattle Times, D.Gates---------------

http://seattletimes.nwsource.com/html/businesstechnology/2013477326_tanker20.html

Air Force mixes up refueling-tanker bid information

The Air Force informed members of Congress on Friday that about two weeks ago it accidentally provided Boeing with detailed data on the Airbus bid, and vice versa.

By Dominic Gates

Seattle Times aerospace reporter

The Air Force has stumbled again in the long drawn-out competition in which Boeing and Airbus are battling for a $40 billion air-refueling tanker contract.

About two weeks ago, due to a "clerical error," the Air Force provided Boeing with detailed data on the Airbus bid — and gave the corresponding Boeing data to Airbus parent company EADS.

Col. Les Kodlick, Air Force spokesman, said it was "unfortunate, a clerical error" but that the mistake "basically leveled the playing field, providing each offerer with the same information."

The data includes crucial pricing information on each bid; knowing the other side's bid could allow either contender to adjust its own price accordingly.

But Kodlick insisted the incident would not delay the award of the contract.

U.S. Sen. Maria Cantwell, who was briefed Friday, called the mistake "an inexcusable mishandling by the Air Force of very sensitive, proprietary data relating to the tanker competition."

"The sensitive data inadvertently shared with the two competing companies is important not only for this contract award, but for potential foreign military sales," she said.

However, it's unclear how damaging the glitch is at this stage of the competition and how the data disclosure might affect the outcome. The bid information was provided to the two manufacturers on computer disks, and the Air Force doesn't know for sure "whether either party has viewed the other party's detailed data," said Cantwell spokesman John Diamond.

Both Boeing and Airbus "immediately realized the error and contacted the Air Force," said Kodlick. "They did absolutely the right thing, professional and responsible."

The data switch happened after the Air Force took the detailed specifications of the two jets and ran them through a software program that models how the aircraft will perform in a variety of real-world tanker missions.

Analyst Scott Hamilton said that after that evaluation, the rules allow for a "Final Proposal Revision" (FPR). At that point, EADS and Boeing can make their best and final offers, including adjusting the price.

"If either company looked at the other's pricing, this FPR provides each with the opportunity to out-price the other with proprietary knowledge," Hamilton said. "This could have serious ramifications."

The tanker competition was originally expected to have been decided this month, but Kodlick said the award has already slipped into "early next year" because of "other aspects of the source selection that have taken longer than anticipated."

However, he said the latest glitch won't push the schedule out any further. Cantwell expressed concern about any further delays.

"My hope is that since the Boeing and Airbus bids are already in, the damage caused by this mistake will prove manageable and will not delay a decision by the U.S. military on this vitally important defense program," Cantwell said.

But another potential derailment is that the data disclosures could provide the losing bidder with grounds for an appeal.

"That would be up to the bidders," said Kodlick.

JPRS

Contenu sponsorisé

Re: Appel d'offre USAF pour avions ravitailleurs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:00


    La date/heure actuelle est Dim 11 Déc 2016 - 7:00