ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Laurent Simon le Ven 10 Juin 2016 - 18:54

Peut-être y a t il déjà un fil dédié à ce thème, mais je ne l'ai pas trouvé.

il y avait eu des échanges sur ce thème, alors Poncho, merci de déplacer ce post vers l'autre fil, ou réciproquement, selon la situation.

Airbus et Boeing sont-ils assis sur une bulle des commandes d'avions ?

Un article intéressant, pointant notamment le nombre important d'avions qui seront  bientôt sur le marché de seconde main.
Ce n'est pas nouveau, mais la baisse du prix du pétrole risque d'augmenter ce risque, perçu différemment par différents analystes (certains n'y voient qu'un problème pendant une courte période, du genre 6 mois)

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-et-boeing-sont-ils-assis-sur-une-bulle-des-commandes-d-avions-577953.html

Paul
Whisky Quebec

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Paul le Sam 11 Juin 2016 - 2:35

Je crois qu'il y a une bulle en Asie, le paquet de transporteurs qui ont 10X plus d'avions en commande que leur flotte actuelle, il y en a forcément quelques uns qui ne survivront pas.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Laurent Simon le Dim 12 Juin 2016 - 16:57

Plusieurs études ont conclu qu'il y avait une surestimation de commandes. Il est effectivement probable que l'Asie soit très concernée, puisque même un faible ralentissement en Asie pourrait avoir des conséquences importantes, et que des compagnies low cost ont fait des commandes énormes.

Et bien sûr la baisse des coûts du pétrole tend à repousser le renouvellement des avions.

Mais il est également possible (pour les Airbus) qu'il y ait conversion d'une partie d'A350 vers des A330 NEO (et même ceo, bien que des ceo de seconde main seront de plus en plus nombreux), plus rapidement disponibles et ayant une communité plus importante avec les 330 actuels.

Ce qui ne devrait pas déplaire à Airbus, car cela augmenterait le CA plus vite, et que cela permettrait de hâter la disponibilité des A350-1000, en plus grand nombre, donc de favoriser les ventes de cet avion.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Poncho (Admin) le Lun 13 Juin 2016 - 17:48

A priori ca ressemble plus à une bulle pour les double couloir que sur les mono-couloirs

Les cadences de prod des bi-couloirs ont aussi proportionnellement bcp augmentées, alors que c'est un marché qui ne bénéficie pas de l'effet de locomotive des low costs


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Laurent Simon le Ven 26 Aoû 2016 - 7:21

Faute de mieux, je mets ce post ici.

Un article donnant des indications intéressantes, même s'il fait la confusion entre baisse de livraison, et baisse de commandes. A plusieurs années d'intervalle, cela ne veut pas dire grand chose !

Ce qui compte, pour les livraisons,, c'est de  savoir si des compagnies reportent la livraison des avions qu'elles étaient supposés recevoir ! Et ça, rien dans l'article...

Pourtant  les articles dans l'Usine Nouvelle sont plutôt bien faits sur l'aéro, et quelquefois excellents.

http://www.usinenouvelle.com/article/chez-boeing-et-airbus-la-production-marque-le-pas.N428512

Beochien
Whisky Charlie

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Beochien le Ven 26 Aoû 2016 - 11:56

Merci LS,
Oui je l'avais vu passer cet article, et c'est pour le moins un peu confus entre prod et prise de cdes, d'habitude l'UN fait mieux, la faute au mois d'aout et aux "Stagiaires" pirat

Philidor
Whisky Quebec

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Philidor le Lun 29 Aoû 2016 - 13:45

J'estime que la notion de 'bulle de commandes' dans l'aéronautique a peu de sens. 

Les 'bulles', dans tous les secteurs de l'économie, se caractérisent par des investissements en vue d'une production qui ne trouve pas preneur, avec pour conséquence des producteurs endettés et en difficulté, voire en faillite, et en corollaire la chute de leur cours de bourse, des crédits bancaires irrecouvrables, des entreprises, des actionnaires et des banques qui subissent des pertes importantes en capital. 

Ce scénario que connaissent bien tous les acteurs du marché immobilier n'est pas une menace majeure pour l'aéronautique civile, qui est exposée plus gravement au risque de guerre qu'à celui de récession. 

Que peut-il se passer ? Au pire, une contraction de la demande mettant en difficulté les compagnies aériennes les plus exposées, favorisant l'apparition de sur-capacités et poussant à des guerres de prix. 

Dans un tel contexte, on assisterait à des reports et à des annulations affectant les carnets de commandes des avionneurs, sans entraîner des pertes directes. Les éventuelles faillites toucheraient d'abord les loueurs d'avions et les banques impliquées dans le secteur, qui auraient du mal à replacer leurs appareils. Les constructeurs d'avions seraient surtout exposés au risque d'insolvabilité de clients ayant leurs appareils déjà sur les chaînes. Ce risque est réel, mais limité, et les effets seraient temporaires car les avions peuvent se replacer ailleurs. Il est également possible, si la crise est grave, qu'un ralentissement des cadences de production doive être mis en oeuvre. 

Selon toute probabilité, le rythme effectif de livraison sera la variable d'ajustement, les annulations (notamment de compagnies en difficulté) étant plus ou moins compensées par les nouvelles commandes (passées par leurs concurrentes. 

la question principale est de savoir si les augmentations de rythme de production prévues par les avionneurs interviendront au bon moment (accompagnant la demande) ou à contre-cycle (en face d'une demande en baisse).  La nécessité de programmer les changements longtemps à l'avance est une vulnérabilité de cette industrie.

Cependant, tout ceci n'a rien à voir avec les effets ravageurs de l'éclatement d'une vraie bulle.

Contenu sponsorisé

Re: Y a t il une bulle dans les commandes d'avions ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:48


    La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 22:48