ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Retour vers la Lune : Esa, RosCosmos, Jaxa, Nasa, Chine, Inde

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Retour vers la Lune : Esa, RosCosmos, Jaxa, Nasa, Chine, Inde

Message par Laurent Simon le Lun 13 Juin 2016 - 10:41

La Lune, prochaine étape, après la station spatiale internationale ISS ? Et avant Mars ? 

L'Europe vise la Lune et veut y accompagner les Russes

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/exploration-luniare-europe-vise-lune-veut-y-accompagner-russes-63056/#xtor=EPR-17-[HEBDO]-20160613-[ACTU-L-Europe-vise-la-Lune-et-veut-y-accompagner-les-Russes]


Le Luna-Resurs (Luna 27) doit se poser au pôle sud dans un site qui pourrait accueillir une base habitée. Cette mission doit notamment estimer les ressources exploitables pour une présence humaine.

© Roscosmos


"L’Agence spatiale européenne n’a pas de programme lunaire mais participe à celui de son homologue russe, qui prévoit une série de missions robotiques sur notre satellite. De Luna-27, alias Luna-Resurs (qui doit se poser sur la surface lunaire au pôle sud) à Luna-28 (pour récupérer des échantillons) en passant par Luna-25/Luna-Glob de 2019, l’Esa devrait fournir des équipements dérivés notamment des programmes ExoMars (ExoMars 2016 et ExoMars 2018, devenue 2020 depuis son report) et ATV (Véhicule de transfert automatique).

Après avoir fourni la caméra de navigation de Luna-Glob, l’Esa vient d'annoncer qu’elle réalisera la foreuse de Luna-Resurs. Dérivée de celle du rover d’ExoMars 2020, elle est conçue pour percer le sol lunaire jusqu’à une profondeur de deux mètres et récupérer des échantillons du sous-sol, lesquels seront analysés dans le laboratoire chimique installé à bord du rover Luna-27."


"... Pilot met en œuvre des technologies de navigation et d’évitement de situations dangereuses dérivées du programme de l’ATV, et s'appuie également sur des études portant sur les débris spatiaux. Il sera utilisé pour sélectionner le meilleur endroit où poser le Luna-Resurs, durant les dernières minutes de la descente de l'atterrisseur, en fournissant les informations nécessaires.

Cet intérêt européen pour la Lune est bienvenu pour une agence spatiale en pleine interrogation sur la suite à donner au programme de Station spatiale internationale, qui pourrait s’achever en 2024 ou en 2028. Son directeur, Johann-Dietrich Woerner, en poste depuis juillet 2015, est un fervent partisan d’un « village lunaire » international qui se construirait par étapes robotiques et humaines.
"

    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 21:21