ACTUALITE Aéronautique

Bonjour,

J'ai plusieurs retour sur des mauvais fonctionnement pour la messagerie interne.
De mon expérience, la cause principale est la saturation de la boite (vous avez une limite de 200 en boite de réception, / boite d'envoi / éléments envoyés / corbeille
Pour être en capacité de recevoir des messages il vous faut qu'il y ait de la place dans votre boite de réception, pensez donc à faire le ménage
Pour être en capacité d'envoyer des messages, il faut que que vos éléments envoyés ne sont pas saturés
Pas le peine de compter les messages, le compteur en pourcentage marche bien

Enfin, si votre message reste bloqué dans la boite d'envoi il est probable que sont destinataire ait une boite pleine... un petit message en clair dans le forum, genre "ta boite semble saturée" peut aider à remettre les choses en ordre

Merci
ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


AF / KLM

Partagez

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 9 Mai 2018 - 12:57

Que d'erreurs ... que de propos dogmatiques...

Je fais bref :

• Les primes de départ : je ne suis pas contre, bien au contraire.
Je trouve quelque part pour le moins maladroit si ce n'est outrageant d'échouer, de prendre 1/2 million d'euros pour 6 mois d'activité et d'aller jouer ailleurs en laissant tout le monde dans le pétrin.
Question d'exemplarité, de dignité. Chacun le juge selon ses propres sentiments.
Pour vous c'est bien, pour moi ce n'est pas bien.

• vous me citez :
comme le disait Eolien "au suivant !" d'un air de se réjouir de cette valse de patrons

Non, je ne m'en réjouis pas. mais c'est un constat : si Tim Clark est un monument d'Emirates, nos PDG passent et puis s'en vont. Ce jour, oui, au suivant !

Il est une chose capitale que beaucoup ici n'ont pas (je ne dis pas compris) mais intégré.

Si Air France disparaissait, la caisse de retraite des navigants s'écroulerait.
Les pensions des retraités d'Air France, c'est 90% en provenance de la CRPN.

Alors, s'il y a ici quelqu'un qui espère voir assurée la pérennité de la Compagnie, c'est bien moi, et avec moi TOUS les Navigants.

Il faut bien comprendre le statut des navigants : si Air France disparait nous sommes tous, nous, les navigants, en caleçon jusqu'à la fin de notre vie.

Parce que discourir de l'extérieur sur les sacrifices que devraient consentir les personnels lorsque l'on ne prend aucun risque est une chose, alors que défendre son job de l'intérieur, avec toutes les conséquences envisageables, c'est autre chose. C'est un combat permanent, avec toujours le soucis d'être dans l'acceptable, dans ce qu'il est possible de faire. Balance entre ce que l'on peut obtenir et ce que l'on doit céder.

Ah ! une dernière correction de vos erreurs : vous affirmez que les pilotes demandent 10 % d'augmentation.
N'écoutez pas la ministre qui ne connait même pas ce dossier : c'est 6 %.
Bien négocié entre les 2 % de Janaillac et les 6 % de l'intersyndicale, cela pouvait se jouer entre 3 et 5.
Ou plus finement joué, des négociations sur d'autres points périphériques : GP, congés, actions, etc, etc ...

Je vous mets en copie d'un mail que j'ai reçu hier :
(je n'ai pas vu cet interview)
Ce matin, le 8 mai 2018, Jean-Michel Aphatie recevait Mme Elisabeth Borne, ministre des transports sur "Cnews".
Extrait de l'interview:
JMA: "Pensez-vous, Madame la ministre que l'on puisse sortir du conflit à Air France, autrement que par une augmentation des salaires ?"
EB: "L'augmentation que demandent les pilotes est aberrante: Dix pour cents !"
JMA: "Euh... Je ne crois pas que ce chiffre soit exact"
EB: "Oui, enfin c'est sept ou huit pour cents, c'est énorme !"
JMA: "En fait, je crois qu'ils demandent six pour cent"
EB:...

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Laurent Simon le Mer 9 Mai 2018 - 13:55

Si Air France disparaissait, la caisse de retraite des navigants s'écroulerait.
Les pensions des retraités d'Air France, c'est 90% en provenance de la CRPN.

Alors, s'il y a ici quelqu'un qui espère voir assurée la pérennité de la Compagnie, c'est bien moi, et avec moi TOUS les Navigants.

Il faut bien comprendre le statut des navigants : si Air France disparait nous sommes tous, nous, les navigants, en caleçon jusqu'à la fin de notre vie.
Eh bien Eolien, on ne dirait pas ! Si votre attitude n'est pas de l'irresponsabilité, alors qu'est ce que c'est ? Vous croyez peut-être que les contribuables français vont s'empresser de demander que l'Etat contribue à votre caisse de retraite, parce que vous aurez largement (un peu plus que les autres) contribué à couler la compagnie ?

Ce que vous dites finalement pourrait s'avérer une bonne nouvelle, pour tous chez AF :
quand le spectre de la disparition d'AF deviendra plus concret, une majorité de retraités AF se ressaisira, pour demander aux actifs d'être plus raisonnables.
Mais ce ne sera pas une très bonne nouvelle, car les pertes déjà constatées ne pourront pas s'éteindre, et il est fortement à craindre que les clients auront pris d'autres habitudes.

Il risque, CETTE FOIS, de falloir attendre très très longtemps, si jamais tous redevenaient raisonnables, pour que la santé économique de AF redevienne enfin acceptable. Parce que même le lien avec KLM risque de se dégrader fortement, et même de disparaître, vos homologues néerlandais en ayant de plus en plus ras la casquette de ces adolescents attardés français.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 9 Mai 2018 - 16:14

Irresponsable, adolescent attardé ...  Pour qui vous prenez-vous ? Qu'avez-vous fait de si grand dans votre vie pour traiter ainsi ceux qui ne pensent pas comme vous ?
Plutôt qu'étaler vos leçons de grand gestionnaire, prenez des leçons de courtoisie.
avatar
Jeannot
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Jeannot le Mer 9 Mai 2018 - 18:59

Le compliment peut aussi bien se retourner ! Que savons nous des uns et des autres exactement ?
avatar
Philidor
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Philidor le Mer 9 Mai 2018 - 19:03

Pas d'inquiétude pour la caisse de retraite des navigants ! Le jour où elle serait en difficulté, ses obligations seraient transférées au régime général ... AF disparaîtra, mais ses retraités seront heureux et blâmeront le monde entier pour la chute de la compagnie nationale.
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 9 Mai 2018 - 19:46

Philidor a écrit:Pas d'inquiétude pour la caisse de retraite des navigants ! Le jour où elle serait en difficulté, ses obligations seraient transférées au régime général ... AF disparaîtra, mais ses retraités seront heureux et blâmeront le monde entier pour la chute de la compagnie nationale.

Les navigants sont très sensibles à tout ce qui concours au devenir de leur caisse de retraite.
Ils sont déjà, pour une petite part, au régime général.
Il ne leur resterait que cette pension en cas de disparition de la CRPN.

Quant à dire que les personnels blâmeront le monde entier, c'est un commentaire gratuit, comme un défouloir ...
D'ailleurs vous pouvez continuer à déverser votre animosité sur les pilotes, les navigants, actifs ou retraités ; mais essayez de reste ... courtois.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Grève AirFrance. Des salariés irresponsables, adolescents attardés ? Ou comment nommer ces 7 comportements / dysfonctionnements ?

Message par Laurent Simon le Mer 9 Mai 2018 - 20:34

eolien a écrit:Irresponsable, adolescent attardé ...  Pour qui vous prenez-vous ? Qu'avez-vous fait de si grand dans votre vie pour traiter ainsi ceux qui ne pensent pas comme vous ?
Plutôt qu'étaler vos leçons de grand gestionnaire, prenez des leçons de courtoisie.
La question n'est pas de savoir ce que j'aurais pu faire de "grand" dans ma vie, de toute façon cela ne me donnerait pas le droit d'injurier quiconque. Mais en l'occurrence, il ne s'agit pas d'injure, mais d'un constat, sur des comportements.

1. Comment nomme t on quelqu'un qui a un comportement suicidaire ? sur soi ou sur la société qui lui donne son salaire, grâce à des clients à qui il fait des bras d'honneur, depuis des années ?
2. Comment nommer celui qui veut avoir plus d'argent qu'il n'y a dans la caisse, pour lui seul, alors qu'il faut prévoir l'avenir, investir dans ces avions, etc. ?
3. Comment nomme t on celui qui veut avoir autant que son voisin (LH, IAG par exemple), sans tenir compte de la viabilité de sa propre demande ?
4. Comment nomme t on celui qui, par ses actions, nuit aux salaires de son collègue néerlandais, dont la société KLM apporte plus de bénéfices que la sienne AF au groupe ?
5. Comment nomme t on celui qui exige une réponse immédiate (via des négociations) alors que le nouveau PDG n'est pas nommé, et qu'il n'y a donc pas le début d'une solution à des problèmes rendus encore plus inextricables par une grève qui ne peut qu'être encore plus incomprise par les clients ?
6. Comment nommer le salarié qui ne tient pas compte du signal très dangereux d'un cours d'action ayant perdu 50% en 4 mois ? Et une intersyndicale qui fait comme si les 300M€ ne comptaient pas dans un tels conflit, dans une telle situation ?
7. Comment nomme t on le pilote qui, connaissant les problèmes de sa compagnie, y compris les boulets qu'elle traîne malheureusement, ne veut même pas entendre parler d'augmenter son temps de travail, ce qui aiderait considérablement la santé financière de sa compagnie, et alors que de très nombreux pilotes volent beaucoup plus que lui-même, sans créer de problème de sécurité (bien sûr) ?

Quant à la courtoisie, vous ne répondez vraiment pas à mes remarques, alors que je montre dans mes posts que je considère que les salariés et les pilotes ne sont pas les seuls responsables de cette situation aberrante ? C'est votre droit de ne pas répondre, mais n'est-ce pas mon droit de me faire l'écho des clients exaspérés ?

Je suis le premier à savoir que les charges sociales en France sont bien trop élevées
(et à le dire depuis très longtemps). Mais alors il faut agir en conséquence, et essayer de ne pas trop pénaliser les clients, et surtout ne pas s'étonner si des grèves trop fréquentes ne détournent l'opinion de votre 'cause'.


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 14:33, édité 1 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 9 Mai 2018 - 22:28

On se croirait chez les Amish ... le temps passe mais c'est toujours les mêmes cantiques.
Mais les Amish chantent juste, eux.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 7:41

Eolien, ... et la gêne que ressentent les clients qui ont eu le tort de vous faire confiance, quelle chanson chantent ils ? (et au passage, en quoi ce que Philidor disait manquait de courtoisie ?)

Je constate que vous persistez à ne pas répondre, vous bottez en touche à chaque fois (l'image Amish est plutôt drôle, mais je doute qu'elle fasse rire les clients exaspérés, qui avaient fait confiance à AF, Je ne la connaissais pas, cette image, mais je crains que si vous la sortez, c'est que vous tendance à la sortir... ce qui accrédite mon hypothèse que ce n'est pas la première fois que vous entendez la même musique, ce qui ne la disqualifie pas pour autant *)

mais puisque vous souhaitez qu'on parle "expériences de la vie", parlons en.
Prenons 3 points.

1. Quand j'étais jeune (30 ans), j'ai été amené à suivre une formation longue (1 mois) à l'étranger. Et j'ai été interpelé par une (autre) participante, qui me demandait (en anglais, puisque c'était une formation internationale) : "What is this 'fuck you energy" ?
J'ai eu un peu de mal à comprendre, mais cette remarque m'a fait beaucoup évoluer, tant mieux. Je n'en tire aucune gloriole, bien sûr, mais au moins j'ai évolué.

Il se trouve d'ailleurs que j'ai quelques mois plus tard décidé de me faire coacher (je devais être parmi les premiers en France), et cela a prolongé cette prise de conscience d'une manière très concrète et très bénéfique. C'était un coach américain, et un des grands principes de son intervention était de maintenir la qualité de la relation avec autrui, qu'il est fondamental de cultiver, comme si c'était la prunelle de ses yeux. Il le faisait d'une manière extrêmement intéressante, en disant d'office à l'autre que ce qui comptait le plus pour lui, c'était cette qualité de relation, et que ce qu'il dirait ensuite ne devrait pas remettre en question cette qualité. Cela m'a semblé très instructif.

Et c'est peut-être mon tour de faire une remarque à quelqu'un (parmi tant d'autres grévistes, sncf ou air france) qui ne semble même pas se rendre compte des conséquences des actes de ses collègues grévistes.

Au passage, deux choses très différentes :
- au cas où je ne l'aurais pas déjà dit, j'apprécie beaucoup ce que vous prenez la peine d'expliquer et de partager sur ce forum, par rapport aux difficultés rencontrées dans un cockpit, en situation du genre af 447
- savez-vous que les français n'ont pas une très bonne réputation à l'étranger, en tout cas en Europe ? Alors les grévistes, quand ce n'est pas un moyen adapté, ou une façon adaptée de faire grève ?!

* Un grand maître de la psychologie : "si quelqu'un vous dit que vous êtes un singe, écoutez et dites 'merci !'. Si une deuxième personne vous le dit, prêtez y attention. Si une troisième vous le dit, courrez et achetez-vous des cacahuètes !"


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 9:52, édité 1 fois
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Grève AirFrance. De la nécessité de sortir de postures, de 'droits acquis', pour une vraie coopératio et de vraies solutionsn

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 8:00

2. Le management de projet, qui est un de mes domaines de prédilection, a beaucoup évolué depuis ces 25 ou 30 dernières années, avec les démarches RAD (rapid application development) puis 'agiles' (scrum, xp, lean, etc.).
Un des 4 grands principes de ces démarches agiles (cf le "manifeste") est que "la (qualité de la) collaboration est plus importante que le respect strict d'un contrat". (cela a d'ailleurs une connexion avec le point 1.) Ce qui veut dire qu'en cas de problème rencontré, il est plus important d'essayer de trouver une solution avec l'autre partie, que de se cramponner à l'application d'un contrat (de collaboration, ici de travail) qui n'est pas nécessairement adapté.

A ce sujet, les médias dont vous dites qu'ils ne font pas leur travail, m'ont apporté une info importante et intéressante hier ou avant hier. Fr2 ou LCI (Pujadas). Les activités d'Air France sur long courrier sont rentables (pas beaucoup), alors que le court et moyen courrier ne l'est vraiment pas. Et une différence avec LH, c'est que LH est très Long Courrier (où il n'y a pas tant de différences avec AF, en nombre d'heures de vol annuelles par exemple), alors que AF a une très grande part de son activité et court et moyen courrier.

Ces différences de rentabilité, il ne fait aucun doute que les pilotes les connaissent. Alors pourquoi avoir la même limite en nombre d'heures de vol dans ces deux cas, qui sont très différents ? Pourquoi les syndicats de pilotes n'ont-ils pas proposé spontanément de changer ces règles, manifestement inadaptées ?
Ne s'arcboutent-ils pas sur ce contrat de travail de manière abusive, même si cela s'avère au détriment de la santé financière, et désormais de la survie de la compagnie ?


que de propos dogmatiques...
Chez qui se trouve le dogme, s'il en est un ?


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 14:24, édité 2 fois
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Grève AirFrance. Une compagnie ingouvernable ? Des salariés et pilotes irrespondables ?

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 8:05

3. Un consultant, auteur de plusieurs ouvrages, m'a fait bénéficier il y a 20 ans d'un outil visuel très simple, extrêmement pertinent, mais resté confidentiel jusqu'à présent.

1. responsabilisation individuelleEntreprises habituelles (possible management par le stress, la peur, voire la terreur)Entreprises extrêmement performantes (start ups, une grande partie des entreprises familiales)
pas de resp. individuelleAdministrations (celles qui n'ont pas bougé), secteur administratif de grandes entreprisesAnarchie - non management (et harcèlement moral, sexuel, car pas de sanction)
pas de diffusion du pouvoir2. diffusion du pouvoir
A. Les (anciennes) administrations (où on fait la queue, où chacun est un numéro derrière un guichet) sont des organisations qui ne responsabilisent pas leur personnel. Pas d'objectifs fixés pour l'année ou les 6 mois, pas de récompense / formation en fonction de l'atteinte ou non de ces objectifs personnels (et aussi partiellement collectifs). Ce sont des endroits qui ne satisfont pas le personnel (pas d'augmentation rapide possible, promotion qui n'a pas de rapport direct avec la compétence, le travail effectué, la motivation), où il y a souvent des grèves, mais où les personnels se raccrochent souvent à un statut (éducation nationale par exemple) et des us et coutumes complètement dépassés (on ne veut surtout pas d'un patron, par exemple), pas adaptés à un monde en pleine évolution.

B. Les entreprises habituelles ont pris l'habitude de responsabiliser chacun. Ce n'est pas toujours excellent, mais cela évite au moins une bonne partie des travers signalés ci-dessus. Mais cela peut se traduire, surtout en cas de crise, par la fixation d'objectifs inatteignables, afin de pouvoir faire partir ceux qui ne les atteignent pas ; et dans un pays comme la France où les charges sociales sont très élevées (avec impossibilité de mieux rémunérer le personnel sans nuire à la compétitivité de l'entreprise), cela se traduit souvent par un stress très fort, des cadences infernales, etc.

L'écrasante majorité des organisations en France se trouvent dans ces 2 cases.

C. Mais il est des cas (des parties d'entreprises, car sinon elles disparaitraient très vite, ou des administrations ou parties d'administrations) où il y a, en plus d'une absence de responsabilité, une diffusion du pouvoir. C'est alors une catastrophe, et je connais deux endroits qui présentent ces caractéristiques (j'en connaissais un autre qui a disparu, vendu par appartements). C'est l'horreur !

Comme il n'y a pas de patron, pas de sanction, chacun fait ce qu'il veut (anarchie), les promotions se font par copinage, et ce sont les moins compétents, les moins motivés, les plus grandes gueules (sans résultat), les plus doués pour faire circuler des rumeurs, etc. qui progressent le plus vite. Pendant que les rares qui travaillent, qui travaillent bien, qui font tourner le service, sont décriés, et surtout pas promus.
Un des deux endroits que je connais fait l'objet de plusieurs plaintes pour harcèlement moral (avec condamnation récente), et il y a aussi du harcèlement sexuel.

D. Enfin, la case la plus intéressante est celle qui pour laquelle il y a "diffusion du pouvoir" (autonomie) ET responsabilisation individuelle. J'ai eu la chance et le plaisir de travailler dans 3 de ces entreprises, et c'est le pied !

C'est le domaine des (vraies) start-ups (il n'y a pas le choix : la seule manière de réussir des objectifs (très) ambitieux, c'est de faire confiance (à soi, aux autres, au groupe, à l'entreprise), de donner de l'autonomie, mais en ayant fixé des axes stratégiques très bien compris par chacun. Avec des rémunérations liés à l'atteinte des objectifs, et la perspective de gagner beaucoup d'argent si l'entreprise réussit et décroche le jack pot.

Excellente ambiance, excellents résultats (à la fois techniques et financiers), personnel très motivé, esprit d'équipe malgré une taille qui commence à être conséquente (plus de 50 personnes, ce qui a priori n'est pas très favorable), vision partagée et priorités communes qui permettent à chacun d'agir avec une grande autonomie mais dans le même sens que les autres, etc.

Conclusion, au sujet d'AF
Je ne sais pas comment l'entreprise est managée. Mais d'après les comportements constatés, depuis des décennies, je ne peux pas penser qu'il y a une vraie responsabilisation individuelle des personnels. Les commandants de bord sont (heureusement) responsables individuellement, mais dans leurs syndicats ne montrent pas de responsabilité collective.
Et le fait que l'entreprise vive autant de crises, régulièrement, avec une valse des PDG, me fait penser qu'elle est intermédiaire entre une entreprise bureaucratique (appliquant des règles sur le nombre d'heures de vol, etc.) et une entreprise sans vrai management.

Y a t il des objectifs individuels annuels pour les pilotes ? Quels sont ils ? Comment sont ils évalués ?

Et puisque l'intersyndicale continue la grève alors qu'il ne peut y avoir personne pour négocier, sur quelle organisation peuvent s'appuyer les 45% de l'entreprise qui ont voté OUI au référendum (et le futur manager) ?
Si le PDG a fait appel au référendum, cela ne montre t il pas (aussi) qu'il était lui même démuni devant des organisations syndicales qui ne trouvent pas une façon responsable de traiter le conflit ?


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 14:22, édité 1 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 10 Mai 2018 - 9:42

Ouf  !
Dans l'ordre.
Courtoisie : ce n'est pas Philidor qui nous qualifie d'adolescents attardés et autres gracieusetés.
Expérience : si la votre est incontestable elle ne vous dispense pas de respect mutuel par les termes employés.

Les théories d'essences dogmatiques que vous répétez :

Les pilotes d'Air France ... des grévistes naturels, sans cesse en arrêt de travail :

• Lorsque de Juniac a lancé son projet de démantèlement d'Air France par le transfert de Transavia France vers Transavia Europe vers des pays "moins disant "sociaux", cela faisait 10 ans qu'il n'y avait pas eu de grève des pilotes d'Air France.
Cette grève n'était pas liée à une revendication mais à la protection de l'emploi par la pérennité de l'entreprise.

Des médias complaisant affichent en première page des préavis de grève déposés par des syndicats ultra rigides, très largement minoritaires et qui ne sont suivis par ... personne. Mais le mal est fait.

Pour terminer je vous renvoie à cet article de La Tribune :

Les pilotes de Lufthansa champions d'Europe de la grève

Les conditions de travail

Vous les décrivez comme privilégiées par rapport à la concurrence ...
Position essentiellement dogmatique, un a priori sans fondements car comment comparer des statuts aussi complexes.

Alors je répèterai ce que vous ne voudrez jamais écouter résumé en deux exemples et en prenant la KLM dont vous publiez qu'ils en ont marre de nous, comme exemple :

• Nous avons fait l'effort de reculer l'âge de départ à la retraite en  ... 2009 !
Les hollandais, les allemands, les anglais et le reste du monde partent entre 56 et 58 ans. Certains négocient 60.

• Sur les longs vols, nous avons fait l'effort de voler avec 1 copilote en moins, économisant ainsi sur la masse salariale. Ils sont un de plus à la KLM : un salaire en plus.

et on pourrait continuer, point par points, selon les compagnies. (travail difficile par manque de références).

Air France va disparaitre


Cela fait un demi-siècle que l'on nous sort le même cantique. Et Air France est toujours là et sera là demain. Parce que à côté (voir Luft, BA, ... partout ! ) il y a des conflits aussi ...

La clientèle partira et ne reviendra pas


Nous avons la côte ! On nous critique mais on nous aime bien. Nous, de la personne qui reçoit à l'aérogare au personnel de bord qui récupère d'innombrables cas désespérés (passagers mécontents d'un parcours difficile - correspondances ratées - attentes - ratés de toutes sortes )

Les chiffres sont là : nous avons d'excellents coefficients de remplissage et si les autres gagnent plus d'argent avec des avions moins bien remplis ... cf : les boulets que l'on traine.

Voilà quelques dogmes qui me viennent à l'esprit sans y avoir beaucoup réfléchi.

A une dernière chose, pour plaisanter :

J'imagine une cabine. Par les hublots les passagers et les hôtesses, tous très inquiets voient les moteurs qui fument.
Le commandant de bord sort du cockpit en grand uniforme, équipé d'un parachute de couleur dorée.
Au passage il ouvre la caisse de bord, fourre des poignées de billets dans ses poches, ouvre la porte et saute.
(Toute ressemblance avec ...  etc, etc ... Very Happy )


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Grève AirFrance. De la nécessité de bénéfices, pour sortir d'une dette abyssale !

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 10:35

Merci de ces précisions. Qui malheureusement ne répondent pas précisément aux points que je mentionne. Vous répondez aux arguments qui vous sont habituellement servis, pas au miens.


Sur les charges et taxes,
voici la devise que s'était fixé un empereur romain 
"Avoir l'humilité d'accepter ce que je ne peux pas changer
Avoir le courage de changer ce que je peux changer
Avoir le discernement pour distinguer entre les deux"

Application pour AF : comme vous ne pouvez pas changer les règles du jeu (charges), pourquoi ne pas accepter, au moins temporairement, de travailler plus ? En demandant à votre PDG de demander un changement à ce niveau, sinon vous reviendrez, dans N années, au système actuel.
Ah oui, ce n'est pas standard comme approche ! Mais si AF disparaît, que restera - t-il de ces règles (nombre d'heures de vol identique pour LC et MC) inadaptées ?

Vous êtes persuadé que AF va pouvoir continuer ? Mais comment, si vous vous évertuez à faire perdre à la compagnie le peu d'argent qu'elle arrive à gagner ?
Y avait il les Low Cost il y a 50 ans ?
Le ciel était-il si ouvert que maintenant, avec les compagnies du Golfe si présentes (que vous citez bien sûr, mais pas quand ça ne vous arrange pas !)
Cela me fait penser à "Pourtant, 5 minutes avant sa mort, il était encore vivant !"

Sur les 10 ans, et les env 10 autres années depuis :
Oui il y a des cycles (d'environ 10 ans, ou 20 ans), et les nouveaux pilotes, qui n'avaient pas encore vécu une grève, ont voulu s'y frotter.
Et les autres ont voulu prendre une revanche, sur la grève perdue avec Christian Blanc.

Oui, je suis très conscient de ces phénomènes de gagnant perdant (le bras de fer avec C. Blanc), qui se transforment très vite en perdant perdant.
Car alors le perdant est prêt à perdre beaucoup, pour faire perdre le gagnant d'hier (la direction).
Raison de plus pour oser sortir, au plus tôt, de ces cercles vicieux !

Sur les autres compagnies, chez qui il y a aussi des grèves
Oui, cela ne m'avait pas échappé. Mais
1. les autres compagnies gagnent vraiment de l'argent, n'ont pas une dette abyssale, et parviennent à renouveler leurs avions. Et leurs pilotes ne se fixent pas des objectifs inatteignables.
2. il y a en France cet esprit 'jeu à somme nulle (ce que gagne l'un, c'est forcément au détriment de l'autre') qui n'existe pas du tout ailleurs, en tout cas pas dans les pays que vous citez. Ou alors c'est Alitalia ? et Iberia, qui s'est faite racheter par IAG ?
Et la portugaise, elle s'est fait racheter par qui ? Et Hellen Air ?

De plus, à la suite de la formalisation du point 3. (ci-dessus), j'ai réalisé que les compagnies d'aviation ne sont peut-être pas tout à fait des entreprises comme les autres, en tout cas pour les pilotes : comment sont ils évalués ? Leur fixe t on des objectifs tous les ans ?

Le fait qu'ils soient (obligés d'être) responsables de leurs passagers au cours de leur vol les incite à être très autonomes, mais réciproquement à tomber dans les travers de la case C du tableau.
Ce qui tend à les rendre irresponsables par rapport à leur compagnie, sauf quand ils sont (fortement) intéressés financièrement, grâce à une prise de parts (actions), quand la compagnie s'en sort pas mal en bourse (ce qui a été le cas après le passage de Christian Blanc, mais pendant combien de temps ?).
Et quand le cours de l'action de la compagnie perd 50% en 4 mois (depuis janvier), évidemment cela ne met plus de beurre dans les épinards !


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 14:20, édité 1 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 10 Mai 2018 - 11:22

Laurent Simon a écrit: pourquoi ne pas accepter, au moins temporairement, de travailler plus ? En demandant à votre PDG de demander un changement à ce niveau, sinon vous reviendrez, dans N années, au système actuel.

Trop facile comme argument : mais ça fait des années que nous avons joué et que nous jouons à ce marchandage. J'ai cité l'âge de départ en retaite des décennies à 60, puis depuis 10 ans à 65 ans ... et plein d'autres concessions, échange salaire-actions, un petit truc par-ci, un petit truc par là ... et à l'arrivée, toujours les mêmes boulets !



Vous êtes persuadé que AF va pouvoir continuer ? Mais comment, si vous vous évertuez à faire perdre à la compagnie le peu d'argent qu'elle arrive à gagner ?

Mais oui ... en ce moment, des avions Air France bourrés de passagers décollent. Les personnels travaillent, la compagnie fonctionne.  Certes, des passagers touchés par les arrêts de travail seront mécontents. Comme nous le sommes tous lorsque nous sommes victimes de ces situations.
Bien évidemment tous les personnels auraient voulu que la négociation soit courte pour reprendre au plus vite une activité normale.

Sur les autres compagnies, chez qui il y a aussi des grèves

... leurs pilotes ne se fixent pas des objectifs inatteignables.

Alors là, encore un dogme qui me fait  hurler de rire de tant de mauvaise foi naïvement exprimée : Laughing

Lisez ci-dessous, ils ont obtenu 11,4% d'augmentation et une prime de 1,8 mois de salaire !!...
Pouvez-vous imaginer à quelle hauteur ils avaient mis la barre pour en terminer à ce niveau ?!...
Nos syndicats signeraient au tiers !! tongue

Cette dernière assertion de votre part, Laurent Simon, visant à discréditer une fois de plus les pilotes, Rolling Eyes  témoigne soit d'une méconnaissance complète du sujet, soit d'une partisanerie qui clôt la discussion.

Selon cet accord, les quelque 5 400 pilotes des compagnies Lufthansa, Lufthansa Cargo (fret) et Germanwings verront leur salaire augmenter au total de 11,4 % sur une période courant jusqu’à juin 2022. A cela s’ajoute une prime correspondant à 1,8 mois de salaire.

Je me retire et vous laisse, avec vos petits camarades, continuer vos pamphlets sur les pilotes d'Air France.

Bonne journée.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 10 Mai 2018 - 13:17

Du nouveau à Air France où une nouvelle piste se profile ... espoir ?

Air France : des salariés créent un collectif indépendant des syndicats et de la direction

Extraits :

«Nous désirons reprendre le dialogue social à notre compte, en nous appuyant sur des idées novatrices qui émaneront de nous, salariés Air France, mais aussi de nos collègues de KLM», écrit ce collectif qui regroupe des pilotes, des hôtesses et stewards (PNC), des «fonctions support» et des techniciens d'Air France.
...

Un pilote membre de ce collectif a expliqué à l'AFP que ses membres avaient décidé de prendre cette initiative car ils sont «déçus, frustrés de l'absence de véritable dialogue social» à Air France.

...

«Puisque nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus être en phase avec le discours ambiant, poursuit-il, nous décidons de prendre notre destin en main afin de proposer une attitude plus volontaire, plus consciente des enjeux et plus en phase avec son environnement.»

...

à suivre ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Conflit AirFrance. Du courage nécessaire pour dépasser ces blocages !

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 13:43

Eolien, merci pour certaines précisions. Merci pour le rappel sur la retraite, ces signes de bonne volonté, très bien ! Mais les problèmes avec les comptes d'une entreprise, c'est qu'il faut que des bénéfices soient là, surtout quand la dette est abyssale.

Et vous ne répondez pas vraiment, ou trop partiellement, à mes remarques.
Vous ne répondez qu'à la partie de mes remarques qui vous arrange.

J'ai déjà écrit que la question n'est pas de savoir ce que les autres obtiennent, mais si ce qu'ils obtiennent tient compte de la situation financière de leur compagnie ! Ce qui est le cas si une compagnie est saine financièrement, si elle n'a pas une dette abyssale, et si elle peut renouveler ses avions (et racheter des avions récents à bas prix, cf LH, quand d'autres compagnies comme Air Berlin, Air Italia, font faillite)

Ce n'est pourtant pas compliqué de comprendre cela, si ?
Et apparemment, la seule chose qui vous fait réagir, c'est si j'utilise les termes irresponsables ou adolescents attardés.
Quand je fais la liste des comportements auxquels je fais référence, AUCUNE réaction. Vous n'avez répondu à AUCUN des points de cette longue liste que je considère comme des dysfonctionnements majeurs. Même s'il y a des raisons autres (charges sociales, taxes) qui expliquent les difficultés de la compagnie, comme malheureusement la plupart des autres entreprises françaises, vous préférez vous réfugier derrière toujours les mêmes arguments.

Votre incapacité à comprendre, à vouloir comprendre, montre qu'il y a un sérieux problème. De rigidité psychologique, à tout le moins. Quant à votre
tant de mauvaise foi naïvement exprimée
, je vous retourne le compliment, car j'ai toujours exprimé qu'il s'agit de demander qqch qui soit acceptable par la compagnie. Je n'avais pas fait de procès d'intention, je n'avais que constaté des faits, en y adjoignant un qualificatif qui est bien inférieur à l'accusation de "mauvaise foi". mais vous devez trouver que c'est de la courtoisie ?
 
Mais la question est plus large, puisque vos collègues montrent la même rigidité, donc c'est un problème sociologique.
Et je prétends que cela a rapport avec le classement des entreprises en 4 catégories (A B C D) : la position en une case tend à rester stable, par un ensemble de comportements et dysfonctionnements des salariés, pilotes, syndicats, managers (ou supposés tels) qui se figent.
Cela demande donc du courage, pour les personnes d'une catégorie, de ne pas se conformer à ses positions traditionnelles, afin de sortir la compagnie de l'impasse, et de lui permettre de survivre, en essayant de ne pas perdre trop de places dans les différents classements.

PS. Je publiais ce message quand Eolien apporte cette information (très positive selon moi) d'un collectif constructif qui se crée !
Eh oui, c'est exactement ce que je disais dans le post précédent : sur quoi la nouvelle direction va pouvoir s'appuyer, alors que le OUI a reçu 45% de votes ?!
Et ce que j'écris ci-dessus sur l'obligation de ne pas se conformer à ses positions traditionnelles.
Souhaitons BON VOL à ce collectif, et que les autres ne se fermeront pas à ce qui pourra sortir d'une telle initiative !
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Grève Air France : sur le collectif tousAirFrance, et une sortie d'impasse possible ?

Message par Laurent Simon le Jeu 10 Mai 2018 - 16:10

Pour le collectif" Tous Air France", qui va effectivement exactement dans le sens de mes posts récents, pour sortir de l'impasse, de la seule "expression du mécontentement" lors du référendum, et de la seule logique de bras de fer, qui existe depuis si longtemps à Air France,

cet article dans Challenges :
https://www.challenges.fr/economie/air-france-constitution-d-un-collectif-independant-des-syndicats-et-de-la-direction_58317
...
"Nous désirons reprendre le dialogue social à notre compte, en nous appuyant sur des idées novatrices qui émaneront de nous, salariés Air France, mais aussi de nos collègues de KLM", écrit ce collectif qui regroupe des pilotes, des hôtesses et stewards (PNC), des "fonctions support" et des techniciens d'Air France.
Un pilote membre de ce collectif a expliqué à l'AFP que ses membres avaient décidé de prendre cette initiative car ils sont "déçus, frustrés de l'absence de véritable dialogue social" à Air France. "Il y a une voix qui émerge et dit +il faut changer cette façon de communiquer+. On veut faire entendre notre voix", poursuit-il, en renvoyant direction et syndicats à leurs responsabilités dans la crise actuelle.
"La récente consultation qui a ébranlé Air France au point de provoquer le départ de son PDG, Jean-Marc Janaillac, nous pousse aujourd'hui à nous tourner vers tous les salariés qui comme nous (...) ont un immense sentiment de gâchis et de frustration à l'idée de ne pouvoir faire entendre leur voix", indique le collectif composé à l'origine d'une trentaine de personnes.

Selon le pilote, il est "difficile pour un salarié non-gréviste de faire entendre une voix dissonante" dans le conflit. "Je suis convaincu que le vote (qui a conduit au départ du PDG Jean-Marc Janaillac) est un vote de mécontentement. Les gens n'ont pas répondu à la question" posée.
Jean-Marc Janaillac a annoncé sa démission après le rejet par le personnel de sa proposition de sortie de crise, qui a voté "non" à 55,44% à son projet.
Le collectif appelle les autres salariés d'Air France à le rejoindre pour "faire entendre leur voix, unie et solidaire". Il a reçu plus d'une centaine de réponses positives de salariés après sa diffusion mercredi soir, selon l'un de ses représentants.
Selon ce collectif, "le paradigme social et syndical actuel est établi dans le rapport de force permanent" et "aucun des acteurs du dialogue social, que ce soit la direction, les responsables des ressources humaines, ou les organisations professionnelles ne semblent proposer d’issue positive aux conflits récurrents."
"Puisque nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus être en phase avec le discours ambiant, poursuit-il, nous décidons de prendre notre destin en main afin de proposer une attitude plus volontaire, plus consciente des enjeux et plus en phase avec son environnement."
Le collectif communique via le compte Twitter @TousAirFrance.

Et sur la disparition possible d'AirFrance, malheureusement proie facile

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/air-france-peut-elle-vraiment-disparaitre-1439565.html

"L'Etat qui ne veut plus jouer les filets de sécurité, hausse du prix du pétrole et concurrence exacerbée... Air France n'a jamais été en aussi mauvaise posture"

Mais à mon avis, même le rachat par une autre compagnie ne me semble tellement crédible, étant donnés les problèmes internes, comme on le voit avec Eolien. De même qu'Alitalia, qui a beaucoup de mal à retrouver un repreneur, pour des raisons assez similaires.

La vraie solution, c'est que ce collectif, ou un autre, arrive à faire en sorte que tous puissent repartir, ensemble, sur de nouvelles bases, beaucoup plus constructives.
En effet, étant donné le passif, même un nouveau PDG 'idéal' ne pourrait pas disposer des conditions favorables, dans un tel terrain miné par tant de frustrations passées, et tant de malentendus, bras de fer, etc.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Beochien le Jeu 10 Mai 2018 - 16:59

Depuis les sympathiques réflexions de C.Foussa, j'ai tendance à voter avec mes pieds ... C'est comme ça.
Ce qui ne m' empêche pas de vous lire ni de poster si bon me semble, n'est ce pas Poncho .... tout le monde est libre ici  Razz

Juste pour dire que après ...
Plus d'une dizaine de post de Eolien ... en faveur du SNPL ...
Plus d'une dizaine de post de LS, référent à BFM, Le Fig, Challenges etc, rien contre, je lis aussi ...

J'ai noté que ...

- Personne ne parle de la crise des pilotes WWide , toutes les compagnies en sont victimes, même dans le Golf, bonnes payes, pas d'impôts, ça ne suffit plus, et ils manquent tous de (Bons) pilotes, évidemment, les risques sont faibles de se retrouver sans emploi, donc, on peut enfoncer le clou ! 
Des avions au sol, même chez EK, faute de pilotes ...
Par contre pour les débutants, c'est plus tendu ... moins bien payés qu'un conducteur de TGV, lequel est 10 fois moins compétent ... Juste freiner si une vache se fourvoie ... ou à la vue d'un feu rouge, un conducteur d'autobus rencontre plus de PB, tous les jours  What a Face 
Et pourtant il faut une formation (Bien chère) et du niveau "Ingénieur", plus beaucoup de frais pour un PL  Cool

- Les PNC, sont moins concernés, et c'est bien moins difficile de les former, logique !

- Juste entrevu, la KLM, doit chercher une voie pour se sortir de ce merdier Français, pas aisé du tout ... Evil or Very Mad

- Les retraites "Basiques" sont assurées, les complémentaires , c'est autre chose, il y a toujours qq risques ... j'ai vu passer le cas de la SNOMAC, dans ma famille, on prends ce risque , ou on investit "Ailleurs"

Une "Bien pauvre conclusion" 

Les pilotes sont dans un fauteuil (Manque Wwide), les présidents sont dans un siège éjectable, et le prochain AF doit soigner son indemnité dans le contrat (Just in case) Et même pas sûr qu'ils se bousculent ...

On commence à parler d'automatismes, permettant de supprimer 1 pilote dans le cockpit, à commencer pour les freighters, ça peut s'étendre un jour, juste pour commencer.
Noter, il y a un seul conducteur dans un TGV, (800 Pax) et il a le droit de mourir .. 
Si on peut faire atterrir des UAV tous les jours, alors même avec un pilote incapacité à bord, ça ne devrait pas trop contraindre la sécurité dans 10 ans ...
Allez va, c'est pour moi un "One Shot" côté post, trop de "Choses" qui ne me conviennent plus   alien 
Hors de question d'accompagner les pros de la polémique et de la manipulation, ou des je sais tout, dans les débats sur ce site !

Ne pas attendre ni débat ni réponse, je suis comme ça today, zen, et spectateur  pirat

Désolé de voir, comme spectateur, que beaucoup d'autre sujets ne sont plus traités ...
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 10 Mai 2018 - 22:55

Une précision, surtout pour Beochien.

Les deux dernières décennies de ma carrière, je n'étais même pas adhérent du SNPL.
Donc, grande erreur pour ceux qui pense que je suis un soutien inconditionnel militant pour le SNPL.

Lorsque je critique Lurent Simon de balancer des informations bidonnées, comme les 10 % de demande d'augmentation, ce n'est pas le SNPL que je défends mais la réalité qui est 6 %.

Et ainsi de suite pour l'âge de départ à la retraite, pour les compositions d'équipage, pour les boulets que traine la compagnie.
Ce n'est pas pour le SNPl dont je n'étais même pas adhérent les 20 dernières années, c'est la vérité.
Et si cette vérité rejoins celle du SNPL, alors j'accepte l'amalgame.

C'est surtout la population PN et aussi globale de l'entreprise que je défends ici en remettant quelque vérités à leurs places.

Mais cette vérité dérange, c'est tellement plus facile de faire comme les médias ou de s'appuyer sur les médias : balancer des fake news.

Alors je ne répondrai plus sur ce thème de leur pilonnage obsessionnel des pilotes d'Air France, à leurs analyses de psychanalystes de salons parisiens, trouvant beaucoup plus intéressant d'observer l'arrivée d'un médiateur en la personne de ce collectif qui tente quelque chose de novateur.

L'avenir de cette démarche m'intrigue beaucoup, puisse-t-elle réussir à rétablir un dialogue social constructif.

Ps : j'avais besoins de certaines informations pour mon étude sur l'AF447 : j'ai essayé de joindre le SNPL ... ils ne m'ont pas répondu. Je ne leur en veux pas, l'ambiance régnante sur cet accident justifiant beaucoup de discrétion, de méfiance et de précautions.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par audac le Ven 11 Mai 2018 - 10:05

eolien a écrit:Une précision, surtout pour Beochien.

Les deux dernières décennies de ma carrière, je n'étais même pas adhérent du SNPL.
Donc, grande erreur pour ceux qui pense que je suis un soutien inconditionnel militant pour le SNPL.

Lorsque je critique Lurent Simon de balancer des informations bidonnées, comme les 10 % de demande d'augmentation, ce n'est pas le SNPL que je défends mais la réalité qui est 6 %.

Et ainsi de suite pour l'âge de départ à la retraite, pour les compositions d'équipage, pour les boulets que traine la compagnie.
Ce n'est pas pour le SNPl dont je n'étais même pas adhérent les 20 dernières années, c'est la vérité.
Et si cette vérité rejoins celle du SNPL, alors j'accepte l'amalgame.

C'est surtout la population PN et aussi globale de l'entreprise que je défends ici en remettant quelque vérités à leurs places.

Mais cette vérité dérange, c'est tellement plus facile de faire comme les médias ou de s'appuyer sur les médias : balancer des fake news.

Alors je ne répondrai plus sur ce thème de leur pilonnage obsessionnel des pilotes d'Air France, à leurs analyses de psychanalystes de salons parisiens, trouvant beaucoup plus intéressant d'observer l'arrivée d'un médiateur en la personne de ce collectif qui tente quelque chose de novateur.

L'avenir de cette démarche m'intrigue beaucoup, puisse-t-elle réussir à rétablir un dialogue social constructif.

Ps : j'avais besoins de certaines informations pour mon étude sur l'AF447 : j'ai essayé de joindre le SNPL ... ils ne m'ont pas répondu. Je ne leur en veux pas, l'ambiance régnante sur cet accident justifiant beaucoup de discrétion, de méfiance et de précautions.
Je repense avec nostalgie aux affiches "Air France le plus grand réseau du monde", c'était "le bon temps".
A l'époque l'empire et les poussières d'empire étaient conjointement desservis par le maritime et l'aérien.
La vague des indépendances a correspondu avec l'introduction des avions a réaction. L'empire a disparu et ne sont demeurés dans "la France" que les poussières d'empire.
Les dessertes maritimes de passagers de l'empire ont disparu et sur les échanges intercontinentaux l'aérien a réaction a disqualifié le maritime, par le temps bien sûr et donc aussi par le prix global du trajet.
La desserte des poussières d'empire correspondait plus a un service publique qu'a une activité rentable (ramené au niveau de la compatibilité nationale).

La "compagnie nationale" a participé au lancement du programme "Caravelle" puis "Concorde" puis "Airbus". Sans les commandes "de la compagnie nationale" ces programmes n'auraient pas décollés.
Aujourd'hui le carnet de commande d'Airbus dépasse les sept mille appareils.
Cependant, nous nous souvenons des "résistances" des PNT face aux innovations (notamment l'A320 devenu la référence mondiale).Mais il faut reconnaitre que les PNT ont participé a apprivoiser et fiabiliser ces innovations.

Nous nous souvenons de la prestigieuse Aéropostale reine de la nuit maintenant disparue de même que l'entité PTT.

L'arrivée des "Jumbo" a tout juste précédé le premier choc pétrolier qui a sonné la fin de viabilité économique du "Concorde".

Le regroupement Air France-UTA-Air Inter est intervenu au même moment que la fin de l'URSS et donc de la Guerre froide. Les réseaux en ont progressivement été profondément modifiés.

A "l'ouverture du monde" des décalages entre des choix stratégiques nationaux et les intérêts "périmétriques" de la "compagnie nationale" ont commencé a apparaitre.

Les poussières d'empire ont créé leurs propres compagnies avec des poids de structure réduits et une proximité plus évidente.

La grande proximité quasi familiale entre Air France, la DGAC, l'Aéroport de Paris n'existe plus.

La presque disparition dans le groupe des avions dédiés aux cargo a réduit l'intérêt stratégique du ministère de la défense pour la "compagnie nationale". Nous verrons si la fin prévisible des contrats "Salis" rebat les cartes.

Trop structurée sur Paris, la "compagnie nationale" se fait siphonner son hub par les dessertes régionales des autres compagnies Européennes et les grèves amplifient le phénomène.

Que des avions semblent remplis à raz bord ne peut masquer l'aspect "parts de marché" au niveau mondial, de même que les bilans comptables comparés.

Ce qui peut faire violemment réagir contre le bruit généré autour des crises "sociales" d'Air France, c'est le silence sur les difficultés, les crises et les drames sur une grande partie des entreprises de plusieurs secteurs du monde

économique français.

Ceux qui sont supposé vous "aimer" par ce que vous vous appelez "France"(et qui sont potentiellement vos clients) sont trop occupés a s'adapter aux changements quotidiens du monde pour trouver le temps de se plaindre.


De nationale, Air France en a perdu les avantages tout en continuant d'en subir les inconvénients.

Nous en sommes désolés et retournons a la gestions de nos propres soucis et difficultés d'adaptation.
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Ven 11 Mai 2018 - 10:19

Beochien a écrit:On commence à parler d'automatismes, permettant de supprimer 1 pilote dans le cockpit,

Le radio, puis le navigateur, puis le mécanicien ... demain le copilote, puis ...

Un avion dont tous les pilotes auraient été "éliminés" pourraient par quelques simples clics effectuer tout son vol, jusqu'à l'atterrissage et arrêt sur la piste compris.
Reste à automatiser le décollage et la rentrée du Train d'atterrissage et des Volets. (ne me parait pas trop compliqué)

Resteront les impondérables : un spécialiste au sol pourrait en gérer quelques-uns. Tous ? Un jour probablement.

Prenez le Rio-Paris, AF 447 : qu'aurait fait le Pilote Automatique s'il avait été actif ?
Il aurait cabré pour stopper la descente, puis cabré par séquences selon les ordres du Directeur de vol pour finir par franchir la limite du domaine de vol dont toutes les barrières avaient été éliminées.
Comme les pilotes de l'avion puisque utilisant les mêmes références instrumentales.
Alors ?...

Le vol automatisé est envisageable, mais il y a encore beaucoup de choses à améliorer ou à inventer.

Le passager :
- Enregistrement automatique, du bagage et de lui-même.
- Contrôle de sureté automatisé.
- Caisse du Free-Shop automatisée
- Embarquement libre
- Fermeture des portes automatique
- Bouclage de ceinture (harnais) automatisé (comme sur les grands huit)
- Mise en route, roulage et vol automatisés en liaison avec des centres de contrôle automatisés (faut bien éliminer l'erreur humaine)
- Retrait ceintures et ouverture des portes automatisés.
- Débarquement et récupération des bagages automatisé.

Elle sera pas belle la vie du PDG ?    !Bouddah



Je viens d'acquérir un drone grand public : décollage et atterrissage manuel ou automatique, navigation programmable avec déroutement à volonté par un simple déplacement du doigt sur l'écran du smartphone. Anti-obstacle :si besoin il contourne un obstacle pour reprendre son bonhomme de chemin.
Côté caméra : liaison et qualité d'image superbe, photo ou vidéo.
Perdu ou en limite de batterie : un clic et il monte pour rentrer tout seul à la maison et se poser sans coup férir. (ça je n'ai pas encore oser l'expérimenter ...)
Et plein d'autres fonctionnalités. (par ex sélectionner quelqu'un, ou un véhicule et le drone le suit pour le filmer. On peut même programmer de tourner autour ...)

Oui ... l'intelligence humaine permet d'envisager le vol entièrement automatisé pour ... après-demain.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par audac le Ven 11 Mai 2018 - 11:30

La suppression d'un pilote concerne, pour l'instant, le troisième pilote quand le duty time réglementaire
est dépassé lors d'un vol, voire sur un enchaînement de vols successifs.

Un seul pilote à bord concerne des étapes pendant lesquelles 'l'autre pilote" doit se reposer.

Faudra-t-il qu'un PNC vienne tenir compagnie au PNT on duty pour éviter qu'il se suicide ? Evil or Very Mad
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Beochien le Ven 11 Mai 2018 - 11:39

Aux USA, ils étudient, l'enveloppe nécessaire qui pourrait permettre un seul pilote pour des freighters dûment équipés pour l'atterrissage automatique, c'est sérieux, mais pour dans qq années !
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par audac le Ven 11 Mai 2018 - 12:24

Beochien a écrit:Aux USA, ils étudient, l'enveloppe nécessaire qui pourrait permettre un seul pilote pour des freighters dûment équipés pour l'atterrissage automatique, c'est sérieux, mais pour dans qq années !
Bon, nous sommes hors sujet mais je suis très intrigué par le fait qu'ils sont en train de mettre au point des portes conteneurs (navires) entièrement automatisés, avec des effectifs équipages déja très réduits, je me demande
ou se situera le gain ?

Pour en venir à Air France, je ne pense pas que le salaire des pilotes soit réellement le problème. Cinq ou dix pour cent de plus ne me semble pas la vraie difficulté si les pilotes pilotent et les dirigeants dirigent.
Je trouve désastreux que la vie d'une entreprise soit répandue de la sorte sur la place publique.
La place "France" est une très bonne place. Si l'état se retirait du capital, la compagnie serait immédiatement rachetée par des investisseurs que ne garderaient d'Air France que le nom et s'adapteraient au contexte général de concurrence
sans état d'âme ni pressions politiques.

Concernant le manque de pilotes chez Emirates, je pense qu'il faut se livrer a une analyse circonstanciée concernant l'évolution de l'ambiance dans le Golfe.
Cela peut vouloir dire qu'un certain nombre de pilotes se sont libérés de leurs engagements "Emirates" et sont de nouveau sur le marché.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Beochien le Ven 11 Mai 2018 - 16:15

Juste une réflexion ... elle date de 7-8 ans, beaucoup de pilotes Européens sont parti vers Emirates, dans des temps ou l'heure de la retraite sonnait assez tôt ... bien avant 60 ans ?
Des conditions bien avantageuses à condition de résider hors EU ... Un bon pécule cash à la sortie, pour l'au revoir ... (Caisse de retraite Emirates)
Leur temps est écoulé, pas si sûr qu'ils retournent sur le marché !

Pas si sur non plus, que les nouvelles générations de pilotes quittent assez tôt pour aller faire une période extra retraite chez EK maintenant ... hum, à vérifier !

Mais la pléiade de pilotes, pas trop bien traités chez les low cost, Ryanair en tête, dés qu'ils atteignent le minimum de FH requis par EK, c'est good bye ... Si Mme veut ...  Embarassed

@ Audac, la première étape pour l'avion autonome, c'est le freight, bien important (Et moins risqué) intra US. X centaines de freighters toutes les nuits ...
L'expérience UAV compte pour avancer les études.
Un seul pilote, just in case, si cela arrive, évidemment ouvrira beaucoup de voies (Et d'économies) ... après expérimentation, bien sûr !
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Collectif 'Tous Air France', nouveau paradigme, projet constructif, vrai dialogue

Message par Laurent Simon le Sam 12 Mai 2018 - 11:47

1. Eolien : je préfère ne pas prendre en compte les qualificatifs, sans aucun fondement, de votre dernière réponse, et me concentrer sur les aspects positifs,
Comme vous, je me félicite de la création de ce collectif "Tous Air France".

Dont je note d'ailleurs la très grande proximité avec mes thèses, voir :
https://www.lopinion.fr/edition/economie/air-france-salaries-creent-collectif-independant-149770

dont voici quelques proclamations :

... « La grève qui secoue la compagnie Air France en ce printemps 2018 aura des effets négatifs sur le moyen et long terme que nous ne citons plus, mais elle aura aussi au moins une vertu : celle de mobiliser des salariés et amoureux de notre compagnie tricolore pour proposer un renouveau autour d’un projet commun, pour ses collaborateurs et de facto pour ses clients car ce sont eux qu’il nous faut également reconquérir », écrivent les salariés dans un communiqué publié sur le compte Twitter du Collectif Tous Air France.

... « Puisque nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus être en phase avec le discours ambiant, nous décidons de prendre notre destin en main afin de proposer une attitude plus volontaire, plus consciente des enjeux et plus en phase avec son environnement ».Les salariés précisent vouloir reprendre le dialogue social et proposer des idées novatrices. Actuellement, les 15 jours de grève depuis fin février ont déjà coûté près de 400 millions d’euros à la compagnie aérienne française. « Nous désirons proposer une nouvelle alternative basée sur l’Intelligence Collective afin de changer ce paradigme. Nous souhaitons reprendre et inventer un nouveau dialogue social nourri d’une confiance renouvelée et d’une forte ambition, qui reflètera plus fidèlement la voix des salariés, dans un esprit de co-construction des projets sociaux et stratégiques, projets nécessaires à la croissance de notre belle entreprise », avancent les salariés qui mettent en avant une ambition fédératrice. Un nouveau collectif ouvert à ceux qui ont « envie de quitter le mode conflit et refonder Air France sur un mode projet ». Et d’inviter ensuite les salariés de la compagnie aérienne « conscients de l’image destructrice que ces conflits trop fréquents engendrent chez nos clients » a rejoindre le mouvement pour faire émerger une « voix, unie et solidaire »

Je ne peux que souhaiter que cette démarche reçoive un accueil positif de la part des différentes parties prenantes, et bien entendu de la part des syndicats.
Comme déjà dit, je ne peux m'empêcher de penser que l'attitude très négative de certains est liée aux frustrations du passé, elles-mêmes liées à des dysfonctionnements internes de la part de la plupart des acteurs,
mais je souhaite que même ceux là accepteront de voir l'avenir de manière plus ouverte et constructive, dans l'intérêt de tous chez Air France, pour ses clients, et pour le pays.

2. Et pour les autres pilotes (c.foussa par exemple : j'aimerais vraiment savoir comment les pilotes sont évalués, chaque année, chez AF, KLM, et dans les autres compagnies.

3. Béochien : je suis intervenu longuement sur ce fil, parce que j'en avais la (rare) possibilité, mais rassurez vous, je ne dispose pas de beaucoup de temps ! Et s'il y a peu de posts sur les fils du forum, c'est probablement lié à la période (ponts, viaducs)
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Sam 12 Mai 2018 - 12:54

Le métier de pilote n'est pas toujours linéaire.
Exemple d'actualité :

Un jeune copilote ayant 2 ou 3 ans d'ancienneté dans une low cost a un choix lié à l'actualité :
• Soit rester dans cette compagnie car les promotions sont rapides et il sera captain d'ici 2 ans.
• Soit intégrer, par exemple, Transavia : plusieurs années comme copilote avant de passer copilote Air France sur Moyen-Courrier A320, puis copilote Long-Courrier avant de passer CDB Moyen-Courrier puis Long  Courrier.

D'un côté être Captain dans 2 ans en espérant un développement de la compagnie vers le Long-Courrier, sinon, tout une carrière de Captain B737 ou A320.
De l'autre, une longue période copilote avant de passer CDB mais avec la certitude de faire du Long-Courrier.

Le choix est difficile.

Pour Laurent Simon : les pilotes ne sont pas évalués, ils sont contrôlés, médicalement et techniquement.
Médicalement, il peut y avoir des dérogations. Si inaptitude : fin de carrière.
Techniquement : il y a une barre (niveau professionnel requis) :
• au-dessus : apte
• au-dessous : au mieux petit séjour au Simulateur, au pire inaptitude = licenciement.

C.Foussa, excuse-moi d'être intervenu sur une question qui t'était posée ...  Very Happy
A toi pour les précisions !


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par c.foussa le Sam 12 Mai 2018 - 13:05

Effectivement les pilotes ne sont pas évalués mais "contrôlés". Ces contrôles ayant valeur réglementaire, si le(s) contrôles ne sont pas satisfaisants: arrêt de vol et réentrainement simu puis nouveau contrôle.

Dans les grosses Cies, c'est 4 séances de simu (3h et H 24) dont 2 séances de contrôle + un contrôle en ligne sur un vol normal, tous les ans ou tous les 2 ans.


Sur le sujet du fil, comment ne pas prendre pour de la provocation cette augmentation de salaire alors que les autres salariés étaient bloqués depuis 6 ans et que les effectifs ont fondu et des activités externalisées. Le Figaro et consorts ont oublié que 80% du personnel a voté à 55% contre le projet salarial et a aussi oublié les 40 jours de grève des pilotes et hôtesses/stewards de Lufthansa en 2016 de mémoire.




 http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/02/23/air-france-les-syndicats-denoncent-une-augmentation-de-41-de-la-remuneration-du-comite-executif_5084571_3234.html

Contenu sponsorisé

Re: AF / KLM

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû 2018 - 21:50