ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


AF / KLM

Partagez

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 27 Juil 2016 - 12:59

Air France se débat avec les règles imposées par l'état.
Lorsque l'état lui impose une taxe carbone qu'elle est la seule à subir ...
Lorsque l'état accorde des droits de trafic à des compagnies du Golfe qui sont subventionnées par leurs états par milliards d'euros ...
Lorsque ...
Lorsque ... voir le rapport Le Roux ...
L'état participe à l'agonie d'Air France.

Myamoto Musashi

Re: AF / KLM

Message par Myamoto Musashi le Mer 27 Juil 2016 - 15:18

Merci eolien pour votre réponse à propos de la participation aux frais de déplacement des PN.

A propos du précédent message, avec lequel je suis tout à fait d'accord, j'ajouterai même que l'état participe aussi aux difficultés à venir de certaines grandes plateformes françaises, en vendant ses parts aux plus offrants, sans même vérifier s'il s'agit d'actionnaires louches, voire véreux, chinois ou autres canadiens corrompus...
Rien à voir avec AF/KLM directement, quoi que, elles en subiront aussi les conséquences, je ne suis donc pas complètement hors sujet.
Ce qui se profile à l'horizon pour les TLS, NTE et peut-être NCE et LYS, est une catastrophe annoncée.
On en reparlera dans qq mois/années, quand l'affaire ne pourra plus être poussée sous le tapis, d'ailleurs, il en est déjà timidement question à propos de TLS.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Mer 27 Juil 2016 - 16:14

L'état avec des minuscules et des chefs d'état tout autant minuscules ... (rien à voir avec la taille, Napoléon mesurait 1,69 m ...)

Heureusement la France est un pays bien placé, Paris tout autant et Roissy de même ...
Le tourisme bat son plein, "Pourvou qué ça doure" comme disait Madame Mère ...
Transavia se développe et embauche des pilotes ...

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 28 Juil 2016 - 17:13

Bonjour,

Un article qui reflète bien la situation :

Grève à Air France: le bras de fer continue entre direction et navigants

Au deuxième jour d'une semaine de grève des hôtesses et stewards à Air France, Jean-Marc Janaillac, le nouveau PDG du groupe Air France-KLM, a dénoncé ce jeudi un mouvement "regrettable et agressif". 
En grève jusqu'au 2 août, les personnel navigant commercial (PNC) protestent contre la reconduction pour 17 mois seulement de l'accord d'entreprise fixant leurs règles de travail, de rémunération et de déroulement de carrière.  

Un plan stratégique présenté en novembre

L'appel à la grève devrait être suivi vendredi par 37% du personnel navigant commercial (PNC), selon la compagnie. Les syndicats SNPNC-FO et l'Unsa-PNC, qui représentent près de la moitié de ces effectifs, accusent la direction de minorer le taux de participation. Mercredi, ils faisaient état de 50% de grévistes déclarés. A quelques heures du grand weekend de chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, le mouvement "monte en puissance", assurent-ils. Air France prévoit pour vendredi le maintien de "plus de 80%" de ses vols, un chiffre équivalent à celui de jeudi. 
Le PDG de la compagnie a dénoncé une "disproportion entre les conséquences économiques, financières et d'image pour Air France et le différend autour de la seule durée du texte proposé". "L'idée qu'Air France pourrait disparaître reste encore étrangère à certains salariés (...) Si on ne prend pas les bonnes décisions et si les équipes ne se mobilisent pas, il y a un fort risque de déclin, et on ne peut pas savoir où mène le déclin", avertit Jean-Marc Janaillac, qui présentera son plan stratégique en novembre. 

Air France a dégagé des bénéfices en 2015

A l'inverse, les syndicats estiment que la crainte d'une faillite de la compagnie tricolore n'est plus d'actualité: Air France a dégagé en 2015 ses premiers bénéfices depuis six ans. "Pourquoi dans ces conditions l'entreprise refuse-t-elle de garantir nos conditions de travail et de rémunération sur une période décente?", demande l'intersyndicale SNPNC-Unsa.


C'est à partir de demain, lorsqu'ils auront épuisé les cadres et les instructeurs mis aux repos règlementaires, que l'on connaitra le véritable taux de participation des PNC ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Sintex

Re: AF / KLM

Message par Sintex le Jeu 28 Juil 2016 - 17:23

5 ans de pertes, 1 an de bénéfs, inférieurs aux autres compagnies et essentiellement dus aux économies sur le kérozène, et une grève en pleines vacances pour geler des conditions (a priori acceptées par tous) sur 5 ans au lieu de 17 mois, au motif que c'est bon maintenant, on est cool....
Consternant Crying or Very sad
Droit dans le mur en klaxonnant

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Jeu 28 Juil 2016 - 22:40

Ben voyons ... pour vous être agréable et paraitre intelligents les navigants devraient accepter chaque lubies d'une direction de compagnonnage, qui, incapable d'ôter un seul des boulets (cf Le Roux) qui plombent la compagnie font ce que leurs copains ont fait avant eux : taper sur les navigants : ça plait.
Bon, ça coûte aussi, mais qu'est-ce qu'ils en ont à faire ?... Il sont là de passage, les camarades du réseau leur trouveront une autre planque ... ailleurs !...
Les navigants restent. Et se défendent.
La suite ?... Elle n'est pas entre leurs mains mais dans celles des voyous qui sont au pouvoir et qui, Myamoto Musashi s'en est récemment offusqué, bradent, entre autres, la compagnie nationale et l'aérien français.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Sintex

Re: AF / KLM

Message par Sintex le Ven 29 Juil 2016 - 12:16

Eolien, vous êtes décidément trop le nez dans le manche à balai pour avoir un minimum de lucidité pour reconnaître que faire un grève à cette période de plus forte fréquentation dans une compagnie qui surnage (pour une bonne partie grâce à des éléments conjoncturels externe) après 5 années de pertes, qui subit une forte baisse de sa recette unitaire et dont le marché offre une très faible visibilité en raison du contexte géopolitique et sécuritaire, tout ça pour geler des conditions, qui ne font pas débat sur le fond, sur une période de 5 ans au lieu de 1.5 an, c'est complètement aberrant.
Les salariés (grévistes) de AF manquent en plus de respect à leurs clients. Ca se paie sur le long terme.
Avant on n'envisageait pas de voler hors AF , NOTRE compagnie nationale. Ensuite on est passé à un choix pratique en fonction des destinations, tarifs, horaires. La prochaine étape ça va être le boycott.
En ce qui me concerne, je m'en tape qu'ils me soient agréable ou aie l'air intelligent, j'essaie dans la mesure du possible de partir sur une autre compagnie, pas par conviction idéologique, mais juste pour réduire le risque d'annulation pour grève et foirer ainsi les vacances familiales ou mes déplacements professionnels. Et j'espère juste que quand ils auront fini de se saborder, on ne viendra pas solliciter le contribuable pour payer les pots cassés.
Quant à votre discours sur les "voyous qui sont au pouvoir", je trouve ça un peu déplacé et je goute peu la tendance actuelle poujadiste et démago anti-système qui a un arrière gout d'années 30. On va dire que c'est un emportement occasionnel sur un sujet qui vous tient à coeur.
Concernant les plates formes aéroportuaires, l'exploitation commerciale de Nice va passer chez Autostrade / EDF et Lyon chez VINCI / Caisse des dépots. La aussi le discours nationaliste bas de gamme et bas du casque est un peu court.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Poncho (Admin) le Ven 29 Juil 2016 - 14:59

On reste bien Calme ?
Une Chicorée?
Rapport à Leroux hein Very Happy


_________________
@avia.poncho

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Ven 29 Juil 2016 - 16:44

Je vous le jure, droit dans les yeux, on aurait tord de prendre nos gouvernants pour des voyous !... Very Happy

Que Sintex et d'autres se réjouissent des cadeaux faits par nos gouvernants à Emirates & autres, c'est leur problème.

Que les navigants défendent leur outil de travail, c'est aussi leur problème. Tous les jours, ils bossent, tous les jours, ils se démènent par délégués interposés dans le "dialogue social" et lorsque la ligne rouge est franchie, ils posent le sac-à-terre.
Est-ce que ça les amuse ?
Non. La preuve le taux de participation.
C'est que les jours de grève ne sont pas payés ... alors, selon l'état du porte-monnaie et ben ... il y en a qui y vont et d'autres qui comptent sur ceux qui montent au front pour défendre leur métier ...

Qui est coupable? le patron qui allume la mèche ou le salarié qui se défend ?
Quant au choix de la date, c'est comme en 1998 pour la Coup du monde. Alors, d'un côté ce ne sont pas les navigants qui fixent le calendrier, de l'autre si on veut être efficace ...
Mais sachez bien que ce n'est pas de gaité de coeur que les navigants vont à la grève : c'est un choix contraint, pour ne pas être laminé.

Enfin ras-le-bol de ces attaques incessantes : avant-hier c'était la délocalisation dans un pays moins disant social, hier c'était les salaires des pilotes, aujourd'hui c'est la durée de l'accord d'entreprise ramené de 5 ans à 17 mois ...
Et demain ?...
Si l'on suit les voeux de Sintex : la compagnie serait basée au Portugal et en Slovénie, les personnels auraient fatalement suivi, payés au barêmes locaux, (ne resteraient que les personnels d'escales) l'accord d'entreprise ne serait plus remis en question, il n'y en aurait plus.

Alors, quitte à crever, autant le faire en se battant !...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Vector
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Vector le Ven 29 Juil 2016 - 16:59

Il est quand même triste de voir que l'actionnaire favorise la concurrence pour des bénéfices politiques obscurs et que les employés scient la branche sur laquelle ils sont assis.
En définitive, qui défend l'intérêt commun et qui se préoccupe de la survie d'AF ?

Sintex

Re: AF / KLM

Message par Sintex le Ven 29 Juil 2016 - 17:05

Vous vous trompez Eolien, car votre combat vous aveugle et vous caricaturez les opinions divergentes.
Je suis patron de ma petite entreprise (mes copains de droate disent que je suis de goche, mes copains de goche disent que je suis de droate) , je fais vivre 5 familles et je suis soumis à quantité de charges et obligations sociales et autres organismes de contrôle, comparativement à la taille bien plus lourdes que ce que ne subit un grand groupe tel que AF. En étant bien moins protégé de la concurrence déloyale étrangère (travail détaché et sous traitance non déclarée) ou interne (escrocs en tout genre, travail au noir, serial déposeurs de bilan ne payant aucune charge, usurpateurs de qualifications, etc...), et bien moins protégé par nos gouvernants que les sus-mentionnés grands groupe quoique vous en pensiez. Nous sommes quantité négligeable et quand nous sommes en difficulté, nulle recapitalisation étatique, nulle avance de trésorerie de pool bancaire. Dans l'espace, personne ne vous entend crier ("Allien")
Par contre, dans les secteurs et les entreprises protégées (dont AF selon mon point de vue), qu'est ce que ça braille..
Ce ne sont pas des attaques incessantes, c'est l'évolution du monde à laquelle nous contribuons tous. Les échelles de temps se raccourcissent car on veut tous aller plus vite, et les dispositifs doivent être plus flexibles car nous même en tant que consommateur demandons plus de flexibilité, moins d'engagement etc... Nous sommes tous coupables ou complices.... comme par exemple les salariés AF qui utilisent les chèques du CE pour prendre des billets low cost Razz .
Que l'argument des syndicats qui dénoncent la durée proposée soit que "en cas de retournement de conjoncture la direction serait susceptible de renégocier l'accord" en dit long sur leur inconséquence ou leur aveuglement.
Et alors? Si la conjoncture se retourne effectivement et impose une modification? On fait quoi? On fait la manche? On ferme?
Cordialement,

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Ven 29 Juil 2016 - 19:14

Je suis, Sintex, tout à fait ouvert à votre plaidoyer concernant la survie des PME dans ce pays.

Cela n'a rien à voir avec la stratégie d"attaque du patron d'Air France et celle de défense des syndicats (ce jour PNC)

Lorsque Juniac balance son projet de délocalisation de Transavia vers des pays moins-disant sociaux, soit il sait quelle sera la réaction des pilotes et il s'en fout, soit il ne l'imagine pas et il est incompétent.
Idem pour la tentative récente de baisse des salaires des pilotes (heureusement avortée)
Idem pour cette tentative de rupture de la durée des accords d'entreprise.

Sintex, vous soutiendrez tout ce qui portera atteinte au statut des navigants et vous accablerez toute démarche de défense des dits navigants. par principe car il y a 3 mois je ne vous ai pas entendu réclamer ce qui est en jeu aujourd'hui ...

Mais, vous êtes-vous, chef d'entreprise, posé les questions :
• Si un des patrons d'Air France avait réussi son coup, quel en aurait été le profit réel ?
• Quel pourcentage cela représenterait par rapport à la gabegie des boulets dénoncés par le rapport le Roux ?
• Les Hôtesses et Stewards d'Air France sont-ils surpayés par rapport à leurs homologues des compagnies majors ? (en prenant ce qu'il reste dans la poche : le net après impôts !...)

Vector dit : " les employés scient la branche sur laquelle ils sont assis".
Mais si les PNC, par le travail d'information de leurs délégués, ont la conviction que ce que l'on leur demande est une goutte d'eau destinée à masquer l'incurie d'un pouvoir nomade, un jour ici un jour ailleurs, pourquoi ces PNC serait suicidaires en s'opposant à ces sacrifices pour eux d'évidence inutiles ?...

Jetez un oeil sur cet extrait de carrière de Monsieur Tim Clark, PDG d'Emirates :

ETAPES DE CARRIÈRE

1972-75 : Nombreux postes occupés dans l’aviation civile au sein de la compagnie britannique privée British Caledonian.
1975-85 : Route planner au sein de Bahrain’s Gulf Air.
1985-2003 : Chef de la planification aérienne d’Emirates.
1998-2008 : Directeur général de SriLankan Airlines.
Depuis 2003 : Président-directeur général d’Emirates.

Je note qu'il était déjà chez Emirates en  1985 ... qu'il en est PDG depuis 2003 ...

Ce n'est pas le saltimbanque qui va de tréteau en tréteau, mais le patron engagé avec son équipe, dans la durée, qui joue, gagne (ou perd) avec eux.
Comme vous Sintex ?... Wink


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Poncho (Admin) le Ven 29 Juil 2016 - 21:52

Eolien

C'est quoi la bio de Gagey ?


_________________
@avia.poncho

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Ven 29 Juil 2016 - 22:37

Je vois où tu veux en venir ... mais c'est pas lui le big boss ... c'est ... comment il s'appelle déjà ?... zut  ! je n'arrive pas à me souvenir de son nom ... Laughing


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Myamoto Musashi

Re: AF / KLM

Message par Myamoto Musashi le Sam 30 Juil 2016 - 1:39

Monsieur Saint-Ex,

Le bas du casque vous salue bien et apprécie tout particulièrement la qualité de votre vocabulaire ainsi que le respect que vous portez à vos interlocuteurs.
Il n'en demeure pas moins que vous tronquez, sans doute innocemment, mes précédents propos sur la gouvernance des plateformes françaises puisque vous ne citez que LYS et NCE dont vous donnez le résultat de cession qui n'était pas connu à l'heure de mon post, sans pour autant causer des deux autres cas que sont NTE et TLS.
Sans doute, l'expérience malheureuse de ces deux aéroports aura t-elle servi à préserver les suivants mais pourtant, quel sacrifice avant de devenir un tant soit peu sensé !

Pour le reste de vos allégations, vous me pardonnerez peut-être de ne pas m'épancher sur la situation des PME.
Je le fais chaque jour mais ici nous ne sommes pas sur le bon forum pour ce type de débat.
Je ferai juste un aparté pour vous suggérer de réfléchir à ce qui nous mène tous à la surenchère que vous évoquez, qui paraît sans fin et s'effectue forcément au détriment de l'humain.
Tant que nous cautionnerons rien ne s'arrêtera.

En revanche, je vous réponds sur le sujet de l'aérien, simplement pour vous dire que bien entendu, libre à vous d'éviter AF, mais que libre à nous d'être solidaires de notre cie nationale.

Vous pourrez bien nous citer vos déboires nationales, je vous raconterai les miennes qui consistent en des annulations ou retards de vols en raison de grèves du contrôle aérien français mais aussi de celui de nos amis italiens, ou bien de grèves de British Airways, de nuage volcanique etc...
Plus on voyage et plus on risque les déboires, il en a toujours été ainsi, depuis l'invention de la diligence, en passant par le chemin de fer cher à Monet et Manet, par exemple.

Alors, avant de compter les précieuses minutes que vous perdez à cause de ces mécontents perpétuels, posez-vous la question de la raison de leur manifestation, cherchez à vous renseigner et à vous faire une opinion en prenant le recul nécessaire à une analyse dépassionnée et objective.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Sam 30 Juil 2016 - 12:08

Bonjour !

J'attends avec impatience la réponse de "Saint Ex"  Wink à ce très pertinent post de Myamoto Musashi.

Dans l'attente, et alors qu'Air France entre au coeur de la grève, je vous propose cet extrait du rapport Le Roux qui pointe du doigt les tares de l'aérien français : les boulets que traine Air France ...
Notez qu'il n'y a pas dans ce rapport un seul mot sur les conditions d'emploi des navigants, Pilotes, Hôtesses et Stewards.
(notez bien le $ 5 ...)


Troisième partie :

agir vite tant qu’il en est encore temps

I. Un objectif permanent et prioritaire, stabiliser et simplifier les réglementations

II. Des mesures urgentes de court terme

1. Affecter au budget annexe « contrôle et exploitation aériens » (BACEA) la totalité des recettes de la taxe de l’aviation civile (TAC)

2. Exonérer les transporteurs de la TAC au titre des passagers en correspondance

3. Contenir la hausse de la taxe d’aéroport (TAP) avec la prise en charge exceptionnelle par l’Etat

d’investissements de sûreté

4. Modérer l’évolution des redevances aéroportuaires

5. Limiter les droits de trafic pour les transporteurs ne respectant pas une concurrence équitable

6. Assurer une vigilance maximale sur le respect des normes sociales et fiscales françaises par les

transporteurs étrangers

III. Des mesures tout aussi importantes à décider très rapidement pour le moyen terme -

1. Sortir le transport aérien de l’assiette de la taxe de solidarité

2. Dégager les bonnes pratiques nécessaires à une plus forte maîtrise des dépenses de sûreté

3. Elargir l’assiette de la TAP à l’ensemble de la communauté aéroportuaire

4. Atténuer l’impact des charges sociales dans le secteur du transport aérien

5. Interdire l’emploi des faux indépendants

6. Passer sous redevance une partie des dépenses financées par la TAP

"agir vite tant qu’il en est encore temps"

C'était il y a 2 ans ...

"agir vite ..." la bonne blague ! le rapport Le Roux est au fond du dernier tiroir ... Qu'a-t-on fait depuis ? Ou qu'a-t-on fait de génial ?...
Tentative ratée et fort coûteuse de délocalisation, chantage sur l'emploi avec arrachement de chemise Very Happy , menace de précarisation des contrats de travail des PNC ... Evil or Very Mad


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

c.foussa
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par c.foussa le Sam 30 Juil 2016 - 14:23

Sintex a écrit:Vous vous trompez Eolien, car votre combat vous aveugle et vous caricaturez les opinions divergentes.
Je suis patron de ma petite entreprise (mes copains de droate disent que je suis de goche, mes copains de goche disent que je suis de droate) , je fais vivre 5 familles et je suis soumis à quantité de charges et obligations sociales et autres organismes de contrôle, comparativement à la taille bien plus lourdes que ce que ne subit un grand groupe tel que AF. En étant bien moins protégé de la concurrence déloyale étrangère (travail détaché et sous traitance non déclarée) ou interne (escrocs en tout genre, travail au noir, serial déposeurs de bilan ne payant aucune charge, usurpateurs de qualifications, etc...), et bien moins protégé par nos gouvernants que les sus-mentionnés grands groupe quoique vous en pensiez. Nous sommes quantité négligeable et quand nous sommes en difficulté, nulle recapitalisation étatique, nulle avance de trésorerie de pool bancaire. Dans l'espace, personne ne vous entend crier ("Allien")
Par contre, dans les secteurs et les entreprises protégées (dont AF selon mon point de vue), qu'est ce que ça braille..
Ce ne sont pas des attaques incessantes, c'est l'évolution du monde à laquelle nous contribuons tous. Les échelles de temps se raccourcissent car on veut tous aller plus vite, et les dispositifs doivent être plus flexibles car nous même en tant que consommateur demandons plus de flexibilité, moins d'engagement etc... Nous sommes tous coupables ou complices.... comme par exemple les salariés AF qui utilisent les chèques du CE pour prendre des billets low cost Razz .
Que l'argument des syndicats qui dénoncent la durée proposée soit que "en cas de retournement de conjoncture la direction serait susceptible de renégocier l'accord" en dit long sur leur inconséquence ou leur aveuglement.
Et alors? Si la conjoncture se retourne effectivement et impose une modification? On fait quoi? On fait la manche? On ferme?
Cordialement,

C'est peut-être votre comportement (suicidaire Cool ) mais pas le mien et question caricature, votre obsession des CE vous fait écrire des erreurs. Les salariés contribuent à leur CE (bien géré pour les PN) et pas au CE, et pourriez vous vous détailler l’achat de billets low cost par ces salariés ? Ce serait intéressant.

Plaignez vous à juste titre des charges qui vous accablent mais merci de ne pas faire porter le chapeau à des salariés qui se défendent et battez vous plutôt contre ceux que vous décrivez dans la 1ère partie de votre message (travail au noir, travailleurs détachés, usurpateurs, fausses faillites etc etc c'est plus dur et moins facile que de vilipender des salariés, n'est ce pas ? ) Au fait toujours pas de réponse içi sur l'avantage fiscal du siège social d' Airbus aux Pays Bas alors que vous et quelques autres dénient cet avantage à Air France...Géométrie variable. Si j'étais actionnaire de votre entreprise, je prônerai une délocalisation, c'est pas 5 familles qui vont gêner un rendement par action supérieur.

En attendant, cher entrepreneur, les pilotes de United viennent de négocier +22 % de salaire d'içi 2018 et ceux d' Allegiant + 31%. Faut s'adapter.

Et comme je ne suis pas aveuglé comme vous le pensez, voici une contribution de Zébulon à laquelle je ne suis pas malgré tout insensible:




À mes amis PNC (personnel navigant commercial) : en trente ans aux commandes des avions d’Air France, j’ai volé avec beaucoup d’entre vous. J’ai partagé avec vous les peines et les joies de ce beau métier de navigant. Je sais vos craintes et vos interrogations sur l’avenir de ce métier, sur votre avenir. Je connais les contraintes, les heures de nuit, les décalages horaires, les contrôles, les visites médicales, les passagers quelquefois difficiles. J’ai assisté, comme dans toute entreprise, à des grèves, et même participé à certaines, par solidarité. Je ne suis jamais intervenu dans les conflits et, cette fois-ci, bien que j’en comprenne également les enjeux, j’ai le profond sentiment que nous acheminons vers un suicide collectif.
Depuis 2009, notre belle compagnie s’est appauvrie de 11 milliards d’euros en soldant au fil de l’eau presque tous ses actifs : Amadeus, Servair, presque toute sa flotte vendue pour être relouée à elle-même. Les prochaines étapes étant peut-être la vente de sa « maintenance avions » une fois filialisée, puis en final, le transfert de sa filiale KLM dans le groupe Delta Airlines. La baisse du pétrole et l’effet des efforts des salariés dans le cadre du plan « Transform » ont permis à l’entreprise de retrouver en 2015 un léger bénéfice qui ne peut évidemment pas compenser, à lui seul, les dettes contractées depuis 2009.
De plus, l’horizon s’assombrit : nous allons devoir faire face aux effets des attentats en France, de la surcapacité structurelle due à la remise en service d’avions gros consommateurs de carburant et de la fin attendue du cycle haussier dutransport aérien ; mais aussi, de la concurrence des low cost aux charges réduites, des compagnies du Golfe largement subventionnées et du dumping social… en n’oubliant pas une augmentation inéluctable du prix du pétrole et une évolution à la baisse des coûts de nos concurrents directs. La gestion de notre dette a amené nos dirigeants à tempérer leur communication à l’attention des marchés financiers, car personne ne souhaite financer une entreprise sans avenir. Aussi, comme d’habitude, les résultats de la compagnie Air France sont noyés au sein de ceux plus favorables de KLM et la baisse drastique de la recette unitaire de près de 6 % est mise en regard d’une amélioration du résultat d’exploitation non corrigée de l’effet pétrole.

Confrontés à ces contradictions de communication interne et externe, les salariés concluent au mensonge d’une direction passant d’un jour à l’autre à l’euphorie d’un « rétablissement des fondamentaux » (en mai, Alexandre de Juniac, – ancien PDG d’Air France-KLM) et d’un « dépassement des objectifs financiers » (en mai, Frédéric Gagey, PDG d’Air France) ; puis, à une pression sur les coûts sociaux aboutissant aux grèves de pilotes (en juin), puis des stewards et hôtesses (en juillet).
Jamais depuis 1993, Air France n’a connu un tel défaut de confiance entre la direction et ses salariés, mais aussi entre les corporations qui la composent. Les audits sociaux commandés par le comité exécutif montrent un taux de confiance de 17 % à ses dirigeants ; mais aussi un ressentiment marqué des personnels au sol à l’encontre des pilotes montrés du doigt pour leur refus apparent de solidarité, et des stewards et hôtesses convaincus d’être les seuls à payer. Cette grève – longue –, en pleine saison touristique, a des conséquences bien plus importantes que les pertes financières liées à la baisse de recettes. L’avenir de notre compagnie est en fait fragilisé par la perte de confiance de nos clients : comment imaginerque les dizaines de milliers de passagers dont nous avons gâché les vacances, reviendront d’eux-mêmes dans nos avions
Le retour à la confiance est maintenant le maître mot de notre avenir : la confiance de nos clients à reconquérir, une sorte de contrat de confiance. La confiance des partenaires, en premier lieu KLM qui veut à tout prix éviter de sombrer avec le navire Air France. Or, sans KLM, la compagnie Air France n’aura définitivement plus la taille pour résister seule à la concurrence internationale. La confiance des investisseurs pour financer notre développement et, surtout, la confiance des salariés dans leur avenir
La solution ? L’arrivée d’un nouveau président [Jean-Marc Janaillac, le 4 juillet] est l’opportunité de la remise à plat du dialogue. Une trêve a été signée avec les pilotes, le temps de construire un projet qui suscite l’adhésion. Pourquoi ne serait-ce pas possible avec les stewards et hôtesses ? Le retour à la confiance passe par un constat partagé de la situation réelle de l’entreprise. Cette photographie sociale et économique de notre compagnie, des enjeux internationaux, des opportunités et des fragilités doit être confiée à une personnalité ou à un organisme indépendant. La stratégie découlera d’elle-même à la condition que le calendrier politique ne prenne pas le pas une fois encore sur les besoins de l’entreprise.
Les Français tiennent beaucoup à leur pavillon national, mais il risque soit de disparaître dans l’indifférence comme les PAN AM, TWA, Sabena ou Swissair, ou de devenir l’ombre de son passé comme Alitalia ou Iberia. Nous pouvons encoresauver Air France, mais la marge est étroite et le temps est compté. La balle est dans le camp de tous les salariés d’Air France : Notre beau navire risque de couler corps et âme si nous faisons le choix de la division, des corporatismes et de la confrontation suicidaires. Je connais pour l’avoir partagé la passion qui anime les salariés d’Air France, notamment des navigants. Ils doivent la mettre aujourd’hui au service de leur avenir et de leur compagnie.
Gérard Feldzer est président honoraire de l’Aéro-Club de France et membre de l’Académie de l’air et de l’espace


Gérard Feldzer et ancien commandant de bord-Instructeur à Air France




http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/07/29/le-navire-d-air-france-peut-couler-corps-et-ames_4976325_3232.html

DOMTOM

Re: AF / KLM

Message par DOMTOM le Sam 30 Juil 2016 - 18:28

c.foussa a écrit:

Et comme je ne suis pas aveuglé comme vous le pensez, voici une contribution de Zébulon à laquelle je ne suis pas malgré tout insensible:


Merci à C.Foussa de nous avoir permis de partager la tribune de Gérard Feldzer.
Il est rassurant de constater que parmi les anciens pilotes d’AF il en existe quand même quelques-uns qui sont convaincus que de scier consciencieusement la branche sur lequel on est assis n’est pas la bonne solution pour sortir AF de la crise profonde qu’elle traverse depuis 2008.
De sa tribune je retiens quelques passages particulièrement forts :

j’ai le profond sentiment que nous acheminons vers un suicide collectif

Depuis 2009, notre belle compagnie s’est appauvrie de 11 milliards d’euros en soldant au fil de l’eau presque tous ses actifs : Amadeus, Servair, presque toute sa flotte vendue pour être relouée à elle-même. Les prochaines étapes étant peut-être la vente de sa « maintenance avions » une fois filialisée, puis en final, le transfert de sa filiale KLM dans le groupe Delta Airlines.

La gestion de notre dette a amené nos dirigeants à tempérer leur communication à l’attention des marchés financiers, car personne ne souhaite financer une entreprise sans avenir.
Aussi, comme d’habitude, les résultats de la compagnie Air France sont noyés au sein de ceux plus favorables de KLM

Comment imaginer que les dizaines de milliers de passagers dont nous avons gâché les vacances, reviendront d’eux-mêmes dans nos avions

La confiance des partenaires, en premier lieu KLM qui veut à tout prix éviter de sombrer avec le navire Air France.
La confiance des investisseurs pour financer notre développement

La balle est dans le camp de tous les salariés d’Air France : Notre beau navire risque de couler corps et âme si nous faisons le choix de la division, des corporatismes et de la confrontation suicidaire

DomTom

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Dim 31 Juil 2016 - 0:04

...
DOMTOM... a écrit: de scier consciencieusement la branche sur lequel on est assis

DomTom
Quand j'étais petit, je veux dire pilote en culotte courte, cette litote était déjà rabâchée ...
Soit la branche était solide, soit la scie de mauvaise qualité.
Ce serait sympa de trouver une expression plus moderne ...
Avant de la jeter aux oubliettes, il faudrait savoir qui a tenu la scie pendant les décennies passées !

Quant à Feltzer, il n'est pas PNC, sa carrière aux multiples facettes est derrière lui, ce n'est pas son destin qui est en jeu.

J'ai bavardé très brièvement avec un PNC gréviste qui paraissait connaitre mieux les raisons du conflit par "radio-galley" que par proximité du dossier. Néanmoins, sa motivation était portée par l'"affaire" de la durée de l'accord d'entreprise sortie du chapeau du nouveau PDG et ramenée de 5 ans à 17 mois, avec une sombre menace de calendrier liée à la future présidentielle, et aussi à la énième réduction d'effectif PNC pour le service à bord des avions d'Air France.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Jeannot
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Jeannot le Dim 31 Juil 2016 - 9:49

Eolien a écrit:Quand j'étais petit, je veux dire pilote en culotte courte, cette litote était déjà rabâchée ...
Soit la branche était solide, soit la scie de mauvaise qualité.

Qu'importe qu'elle soit ancienne puisqu'elle est très significative et illustre bien l'attitude suicidaire de certains.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Dim 31 Juil 2016 - 12:33

Formidables !...
Sintex, DomTom et camarades, je vous trouve tous formidables !

Formidables de spontanéité à applaudir si ce n'est acclamer toute nouvelle trouvaille du PDG d'Air France à vocation de casser le statut des Personnels Navigants.
D'autant plus épatant que vous n'y pensiez pas la veille et que votre réactivité à soutenir ces projets sortis du chapeau à la place du lapin est sans faille.

Formidables aussi dans l'essence sacrificielle qu'elle exprime : il ne fait nul doute que si le destin vous avait amené au service à bord des avions d'Air France vous eussiez accepté sur le champ, sans rechigner, et peut-être même en remerciant, toute nouvelle atteinte à votre statut.

Formidables enfin, mais formidables d'égoïsme car dans ce cas vous auriez agit seul, signé seul de nouveaux contrats sans cesse à la baisse (je ne sais pourquoi j'avais écris "à la baise ..." !), loin de la la camaraderie, de la solidarité, et aussi du sacrifice commun consenti qui aurait entrainé vos collègues au combat social dont vous auriez tout de même profité sans trop y rechigner des résultats sauvés si ce n'est obtenus.

Oui, vous êtes formidables !... Laughing


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

DOMTOM

Re: AF / KLM

Message par DOMTOM le Dim 31 Juil 2016 - 23:21

eolien a écrit:...
DOMTOM... a écrit: de scier consciencieusement la branche sur lequel on est assis

DomTom
Quand j'étais petit, je veux dire pilote en culotte courte, cette litote était déjà rabâchée ...
Soit la branche était solide, soit la scie de mauvaise qualité.
Ce serait sympa de trouver une expression plus moderne ...

Eolien, je suis d’accord avec vous ce n’est pas la première fois qu’AF se retrouve exsangue et au bord de la faillite ou que les navigants d’AF prennent en otage leurs passagers
Donc vous avez raison, dans un passé encore récent, la branche était solide car elle reposait :
- sur l’absence d’une concurrence forte qui faisait que bon gré mal gré les passagers étaient bien obligés de revenir chez Air France
- sur le soutien sans faille de l’état français qui venait à chaque grosse secousse recapitaliser l’entreprise

Aujourd’hui, malheureusement pour AF, cette époque est révolue :
- La concurrence présente au départ des aéroports français permet sur beaucoup de destinations de se passer d’AF que ce soit en vol intérieur, moyen ou long courrier. Chaque grève pousse des clients AF dans les bras de la concurrence, comme le dit fort justement Gérard Feldzer il n’est pas certain que tous les clients qui contraints et forcés ont découvert les avantages et inconvénients des concurrents directs d’AF aient maintenant envie de revoler avec AF
- L’état ne peut plus recapitaliser AF, en dehors même de l’état des finances de la France, Bruxelles s’y opposera immédiatement au nom de la libre concurrence. Rappelez-vous le dossier SNCM qui présente d’ailleurs des similitudes avec AF : la même intransigeance des syndicats à défendre leurs statuts ou leurs conditions de travail et à attaquer la concurrence «déloyale» de Corsica Ferries, le même PDG puisque c’est au final Jean-Marc Janaillac qui a réussi à sortir Transdev du guêpier de la SNCM. Cela s’est concrétisé par un règlement judiciaire rocambolesque, le licenciement de la moitié des salariés, les restes de la compagnie naviguent finalement pour une société corse qui n’a aucune expérience de ce métier, une part de marché de 20% alors qu’il y a +/- 15 ans la SNCM assurait 80% du trafic Corse/continent
Finalement pour les clients, la SNCM a disparu, les capacités de transport vers la Corse augmentent grâce à Corsica Ferries et à l’arrivée de nouveaux concurrents comme Moby Line, les prix baissent. Hormis les pauvres salariés licenciés du fait du jusqu’au-boutisme de leurs syndicats corporatistes, qui regrettent aujourd’hui la disparition de la SNCM ?

DomTom

Myamoto Musashi

Re: AF / KLM

Message par Myamoto Musashi le Lun 1 Aoû 2016 - 0:24

Certains ici me font penser aux spectateurs accoudés à leur balcon, regardant les accidents au carrefour et commentant leurs circonstances, la bouche pleine de recommandations sur l'attitude des conducteurs qui devraient ralentir leur vitesse.
Et qui ne remarquent pas que c'est le carrefour qui devrait être réaménagé.

Plutôt que de nous abreuver de vos constats qui donneraient à un condamné l'envie de se suicider, dites-nous ce que vous feriez à la place de tous les "aveugles et ingrats" qui défendent leurs acquis.
Expliquez-nous ce qu'ils doivent lâcher, pourquoi, à quel titre, à quelles conditions et aussi, pourquoi cela ne s'arrête jamais, càd jusqu'où doivent-ils céder, dans la répétition sans fin. Quelles sont les limites et en existe t-il ?
De façon globale, je voudrais comprendre où vous situez la dignité, parce que je pense que c'est une vraie question.

Jeannot
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par Jeannot le Lun 1 Aoû 2016 - 9:15

Certains me font penser à Don Quichotte qui se battait contre des moulins à vent.
Certains me font penser aux armateurs qui continuaient au 20ième siècle à défendre la marine à voile et qui n’ont pas vu venir l’avènement des cargos.
Certains me font penser me font penser à ceux qui n’ont pas vu venir le succès des Smartphones.
Bref certains me font penser à tous ceux qui n’ont pas compris que les temps changent et que pour survivre il faut pouvoir s’adapter rapidement. C’est d’ailleurs la condition essentielle, nécessaire et indispensable pour continuer à exister faute de quoi il faudra tôt ou tard prendre l’autoroute pour aller chez Paul. Et cela n’a rien à voir avec la dignité car le vrai combat se passe là.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Poncho (Admin) le Lun 1 Aoû 2016 - 9:48

Je pars en We tranquille (en Flixbus)
Et je vois de l'animation...
Croisé sur un marché un ancien responsable Fret de KLM (sa femme fait de très jolis tableaux et lui les vend très bien ;d) qui semblait dire que les temps ont changé.
Dans mon métier aussi les temps ont changés. Les prix ont probablement été divisés par 2 / 3 en 15 ans (et ce ne sont que des prestations intellectuelles de maîtrise d’œuvre).

Pas mal de tribune de Gégé (j'aurais pu attendre moins bien)

Le rapport Leroux (encore et toujours). Dites mois quels sont les taxes qui touchent UNIQUEMENT AF dans la liste ci-dessous ? Et leur incidence financière ?
BA paye bien plus cher en taxes d'aeroport à LHR qu'AF ?
Comment ça se passe chez HOP (qui subit la concurrence frontale des low cost ?) ?
Comment a fait Air Austral ?
Comment surnage ou survit Air Caraïbe ?

Quant aux histoires des DSP ou de concessions (délégations de service public), faites la liste de ce qui est concédé ou délégué dans votre vie quotidienne.
EDf qui sait que la très grande majorité ds barrages appartient à l'état et qu' EDF n'est qu'un concessionnaire ?
Tout est une question de cahier des charges et de compétences (coucou Paul Andreu).
Sachant qu'effectivement en dernier ressort le politique a un poids exorbitant... (et que c'est bien LE maillon dont on ne peut contrôler la compétence)

Myamoto Musashi, difficile d'avoir la réponse à ce qu'il faut faire. Par contre pourquoi s'interdire, comme client, de dire que la grève constitue un puissant outil pour détruire le lien entre AF et la France. Indépendamment des raisons de cette grève. C'est un fait.

Pourquoi est-ce que j'ai pris Flixbus pour aller en WE romantique () alors que c'est un peu plus long et qu'on a pas trop le choix dans les horaires.
1) c'est moins cher ... -> comme je suis ferrovipathe ce n'est finalement pas un argument suffisant. C'est 2x moins chez mais au total pour un We la différence c'est 20-30 € gérable donc.
2) C'est fiable : pas (encore de grève), pas d'annulation à la dernière minute, meilleure ponctualité....

Et c'est bien le point 2) qui a guidé mon choix...

La force des low cost c'est aussi probablement l'ouverture de nouvelles liaisons. Qui aurait parié sur Beauvais ? et l'agilité procurée par la structure de coût.
Les subventions locales, sauf à penser qu'il y a un délit de sale gueule envers AF (possible compte tenu de la confusion des genres entre Entreprise Privée / Pavillon National / Interventionnisme), aurait probablement été accordées également à AF si elle s'était présentée.




_________________
@avia.poncho

audac
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par audac le Lun 1 Aoû 2016 - 9:53

DOMTOM a écrit:
Donc vous avez raison, dans un passé encore récent, la branche était solide car elle reposait :
- sur l’absence d’une concurrence forte qui faisait que bon gré mal gré les passagers étaient bien obligés de revenir chez Air France
- sur le soutien sans faille de l’état français qui venait à chaque grosse secousse recapitaliser l’entreprise
Il fut un temps ou les compagnies aériennes "Majeures" avaient pris le contrôle de l'ensemble de la "chaine de service" :
- Aérogares dédiés,
- Centrale(s) de réservation,
- Société de catering,
- Maintenances
- Chaine(s) d'Hôtels
- Et même réseau de distribution d'avions d'affaires pour tenter de contrôler l'évasion du haut de la clientèle.

Tout les maillons de la "chaine de service" ont progressivement conquis leur autonomie dans la logique d'entreprises en concurrences.

Les "Hub" ont progressivement conquis leur dynamique propre indépendamment des identités des compagnies aériennes et l'attribution
des créneaux (slot) est entré dans le panier des échanges économiques inter-états.

La langue "nationale" est de moins en moins un paramètre de fidélisation.

Aujourd'hui une compagnie aérienne est une entreprise comme une autre, ni plus ni moins.

Les clients ne s'intéressent qu'au service qu'ils attendent au prix concurrentiel,

Les investisseurs ne s'intéressent qu'au bilan.

eolien
Whisky Quebec

Re: AF / KLM

Message par eolien le Lun 1 Aoû 2016 - 18:50

L'avantage de nos échanges est qu'il en sort des positions clarifiées :

• Pour les uns, les navigants sont inconséquents, irréfléchis, va-t-en grève par pure  tradition culturelle. Ils ignorent tout du monde qu'ils sillonnent à longueur d'année avec des oeillères, n'ont pas vu ce monde bouger. Ils scient dans un rite corporatif la branche pourrie qui les nourrit, incapables de comprendre que leur sacrifice sauverait la compagnie.

• Pour les autres, les Personnels Navigants, il s'agit d'une situation beaucoup plus complexe. Ils ont vu leur univers bouleversé, ils ont assisté, sidérés, à l'absence de réaction du management de leur compagnie face à l'arrivée des low cost. C'est qu'à l'époque, Air France avait une compagnie "charter", ACI 'Air Charter International, et venait d'en acquérir une autre, CAA, (Compagnie Aéromaritime d'Affrètement) qu'ils ont jeté aux oubliettes, laissant le marché à Ryanair, Easyjet et autres ...

Lorsque le vent à commencé à tourner, que les bénéfices se sont étiolés, ils ont courbé l'échine pour résister aux attaques récurrentes d'une direction et de médias agressifs.
Ils ont vite compris que la culture de la jalousie qui est un trait national, allait être utilisé pour drainer vers eux toutes les culpabilités et tous les tords.
Malgré leurs efforts de résistance, ils ont dû céder, un peu d'argent en moins par ici, un peu de travail en plus par là, efforts vites noyés dans l'affaissement général.

Ces décennies leur ont permis de se construire une certitude : ils ne peuvent compter que sur eux et doivent faire fi de toutes les images véhiculées.

Ceci pour laisser entendre que le Pôle Sud n'est pas près de rejoindre le Pôle Nord ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF / KLM

Message par Poncho (Admin) le Mar 2 Aoû 2016 - 9:29

Déjà l'un peut prendre la place de l'autre
Les pôles, ne sont pas immuables hein

Ensuite je ne me reconnais pas dans cette description du nord & sud, bien qu'étant Lyonnais, Ferrovipathe et bien au fait qu'on trouve des traces de Nord et Sud dans le métro à Paris.
Je pense être capable de comprendre les uns et les autres.
Je pense aussi que comme les pôles rien n'est immuable. Je ne pensais pas un jour avoir à me préoccuper de la sécurité de mes enfants... et pourtant.

Et puis tu m'as enfin permis de remettre le nom sur la cie qui m'a offert mon premier vol en 727 entre Lyon et Dublin : Air charter ! Merci ! En plein blocus des camionneurs (ça devait être contre le permis à point...).
Tu as un site pour Air Charter ?


Back en 1998
http://www.liberation.fr/evenement/1998/06/01/les-pilotes-commencent-une-greve-a-duree-indeterminee-air-france-la-menace-d-un-mondial-sans-ailes-l_240132

http://www.ladepeche.fr/article/1998/06/11/414850-comment-air-france-a-enfin-redecolle.html



Ps : Gagey : 21 ans de boite. Ancien d' Air Inter


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: AF / KLM

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:34


    La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 10:34