ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Chine, marché à court terme, concurrence potentielle à moyen et long termes

Partagez
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Chine, marché à court terme, concurrence potentielle à moyen et long termes

Message par Laurent Simon le Mer 2 Nov 2016 - 11:55

Airbus et Boeing aiguisent leurs arguments sur le champ de bataille chinois

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/airbus-et-boeing-aiguisent-leurs-arguments-sur-le-champ-de-bataille-chinois_1846417.html

"La Chine est l'un des principaux champs de bataille des deux rivaux de l'aéronautique mondiale.  
Airbus a annoncé mardi s'attendre à ce que la Chine ait besoin de près de 6.000 avions lors des 20 prochaines années, soit un marché de 860 milliards d'euros. Le constructeur américain est encore plus optimiste, tablant sur 6.800 appareils, pour une valeur de plus de 900 milliards d'euros. 
Les deux avionneurs ont conclu des partenariats avec des groupes chinois afin de s'attirer les bonnes grâces de Pékin."

... "Le marché des monocouloirs est suffisamment vaste pour de multiples constructeurs, assure Darren Hulst chez Boeing. 
"Nous nous félicitons de la concurrence", affirme François Caudron, chef du marketing d'Airbus, tout en rappelant que l'européen "a mis 30 ans pour mettre en place une famille d'appareils monocouloir".  
Le canadien Bombardier, qui produit des appareils du même type que l'ARJ21, se veut aussi rassurant sur son partenariat avec Comac. "La Chine est un grand marché", déclare son vice-président, Andy Solem"

... "A court terme, les entreprises étrangères ont peu à craindre de leurs rivales chinoises sur les marchés occidentaux, estime Eric Lin, spécialiste des questions de transport chez UBS Securities. 
"Mais dans dix ans, c'est dur à dire", souligne-t-il. 
La Chine a déjà démontré sa capacité à intégrer avec une célérité déconcertante les technologies étrangères. Ex-acheteur d'avions militaires russes, le pays est devenu en 20 ans producteur de chasseurs furtifs. Le géant asiatique a également créé en deux décennies le plus long réseau TGV au monde"

...  Conclusion :
"Les géants aéronautiques étrangers sont conscients des risques à former leurs futurs rivaux chinois, note Christopher Balding, professeur à l'Université de Pékin. 
"Mais même s'ils ne venaient pas en Chine, ils risqueraient de toute façon de se faire voler une innovation", souligne-t-il. 
"La seule chose qu'ils feraient, au final, ce serait compromettre leurs revenus."
"
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Chine, marché à court terme, concurrence potentielle à moyen et long termes

Message par Laurent Simon le Mer 2 Nov 2016 - 12:08

Co entreprise Chine Russie pour un futur avion gros porteur

http://www.zonebourse.com/AIRBUS-GROUP-4637/actualite/Airbus-Coentreprise-Chine-Russie-pour-un-futur-avion-gros-porteur-23320624/

.. "La coentreprise, basée à Shanghai, sera opérationnelle avant la fin de l'année, précise Comac dans un document diffusé au salon aéronautique Airshow China qui se tient actuellement à Zhuhai, dans le sud du pays."

... "Le projet avait été annoncé en 2014 par les deux groupes publics mais peu de détails avaient filtré depuis. En juin dernier, Comac et UAC avaient dit vouloir commencer les livraisons en 2025, un objectif jugé très ambitieux par les analystes occidentaux. "
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Chine, marché à court terme, concurrence potentielle à moyen et long termes

Message par Laurent Simon le Mer 19 Juil 2017 - 20:07

L'opinion de Richard Aboulafia
sur le projet sino russe de bicouloir

http://aviationweek.com/commercial-aviation/opinion-why-sino-russian-widebody-project-not-another-airbus

il n'y croit pas beaucoup, notamment parce que la Russie n'a pas vraiment réussi à lancer un projet successful,
et parce que la co entreprise est seulement le fait de deux entreprises étatiques.

Mon avis : En ce qui concerne le passé, R. Aboulafia montre une opinion excessive sur l'industrie aéronautique européenne, disant qu'aucun des pays européens n'avait réussi à faire un avion de ligne... ce qui est vrai au niveau des ventes, mais faux au niveau du savoir faire.
C'est bien parce que ces industriels de différents pays européens se faisaient une guerre commerciale fratricide qu'ils ne réussissaient pas. Et c'est effectivement en s'unissant qu'ils ont pu d'abord vendre les premiers avions (aux compagnies naionales correspondantes), puis vendre à d'autres compagnies comme Eastern, ensuite s'imposer comme un leader mondial.

Mais le point commun entre ces deux 'émergences', l'une qui a réussi, l'autre qui voudrait réussir, c'est qu'un nouveau venu doit s'imposer contre 3 géants (US), ou 2 mondiaux (US et européens), et qu'une compagnie tend à acheter chez les deux mondiaux, notamment pour des questions de communité : le coût est bien plus que le prix de vente des nouveaux avions : il faut par exemple former de nombreux pilotes à piloter le nouveau venu.
Airbus a réussi grâce à une politique d'innovation audacieuse, mais très maîtrisée.
Pour faire de même, il faudra(it) beaucoup de facteurs favorables, pour le projet sino russe, et cela prendra du temps, au mieux.

Contenu sponsorisé

Re: Chine, marché à court terme, concurrence potentielle à moyen et long termes

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 25 Nov 2017 - 12:04