ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Ariane VI

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Mer 14 Sep 2016 - 8:53

Nouveau feu vert pour Ariane 6

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/nouveau-feu-vert-pour-ariane-6-598843.html

"Sans surprise, l'Agence spatiale européenne a décidé mardi de poursuivre le développement du prochain lanceur européen.

Et un pas de plus franchi par Ariane 6. Ce qui devrait mener le prochain lanceur européen sur le pas de tir en 2020. Le Conseil de l'Agence spatiale européenne a décidé mardi de poursuivre le développement du prochain lanceur européen, a annoncé le  directeur des lanceurs de l'ESA, Gaele Winters. Ce qui n'est pas réellement une surprise tant ce programme est stratégique pour l'Europe.
"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Ven 11 Nov 2016 - 9:14

L'Europe engage 1,7 milliard d'euros sur Ariane 6


http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0211479776416-leurope-engage-17-milliard-deuros-sur-ariane-6-2041876.php

http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0211479776416-leurope-engage-17-milliard-deuros-sur-ariane-6-2041876.php

"L'Agence spatiale européenne (ESA) a confirmé, mercredi, les commandes industrielles nécessaires à la réalisation de la fusée Ariane 6, afin qu'elle prenne la relève d'Ariane 5 à partir de 2020.
Lors de la cérémonie de signature officielle, mercredi à Paris, entre l'Agence et le maître d'oeuvre industriel du projet, Airbus Safran Launchers (ASL), le secrétaire d'Etat à la Recherche, Thierry Mandon, a rappelé qu'Ariane 6 est actuellement « la plus belle et la plus grande aventure industrielle européenne ». « Le compte à rebours est lancé, il reste 1.500 jours avant le premier vol qui doit être 50 % moins cher que ceux d'Ariane 5 », a-t-il résumé pour « Les Echos ».

...L'Agence spatiale européenne avait déboursé 680 millions d'euros en août 2015 pour les premières phases de développement. Mercredi, elle a rajouté 1,7 milliard d'euros à dépenser d'ici à 2023 pour mener à terme le projet. Au-delà de ces 2,4 milliards, les industriels investissent 400 millions en propre, auxquels s'ajoute une dépense de 600 millions d'euros environ pour réaliser un nouveau pas de tir à Kourou.
Avant de confier ses sous, l'ESA a mené de longs examens pour valider le projet proposé par ASL, filiale à 50 % d'Airbus et 50 % de Safran
...
Il y a notamment eu de longues discussions sur la création d'une deuxième ligne de fabrication de boosters en Allemagne, à Augsburg, en sus de l'usine italienne d'Avio.
...
Entre les deux versions d'Ariane 6, celle à 2 boosters ou celle à 4 et en incluant la nouvelle version de sa petite soeur italienne Vega, le besoin de production est estimé à partir de 2020 à 35 boosters par an. De quoi justifier la création de deux lignes, plaide le patron de l'ESA, Jan Woerner. Un point de vue que ne partagent pas forcément tous les spécialistes, qui rappellent que SpaceX tire sa compétitivité en grande partie de son unité.
Toutefois, ce sujet mis de côté, ASL a tout fait pour rationaliser la production des divers composants de la fusée, afin d'éliminer les doublons et les ambiguïtés.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ariane VI

Message par Poncho (Admin) le Ven 11 Nov 2016 - 9:34

Ah quand même des couvertures sont toujours tirées ?
L'Esa n'a qu'à trouver une autre fusée à laquelle fournir des booster à poudre ? pour justifier cette seconde ligne
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Ariane next... après Ariane 6

Message par Laurent Simon le Mer 15 Mar 2017 - 22:06

http://www.usinenouvelle.com/article/vous-avez-aime-ariane-6-vous-allez-adorer-ariane-next.N498069

"Les ingénieurs du Cnes imaginent déjà le lanceur qui va succéder à Ariane 6. Ariane Next sera équipée d'un moteur ultra low-cost pour diviser par deux les coûts d'accès à l'espace. Au-delà du premier étage, l'étage supérieur pourrait être réutilisable accomplissant plusieurs missions en orbite

... Pas Ariane 6, déjà programmé pour effectuer un premier vol en 2020, mais bien la fusée qui lui succéderait après 2030. "Ariane Next doit marquer une rupture. On vise une nouvelle diminution des coûts d’accès à l’espace d'un facteur deux", explique Jérôme Vila, chercheur en charge de la préparation du futur. L'objectif est ambitieux puisqu'Ariane 6 permet déjà une réduction de l'ordre de 50% par rapport à Ariane 5

...
Si les incertitudes sont multiples, les équipes de recherche ont quelques certitudes sur la finalité du lanceur. Ariane Next devra remplir des missions aussi bien pour les opérateurs privés que pour les États. "Le renouveau de l'espace commercial porté par le marché des constellations et les besoins des grands acteurs du numérique vont encore plus influencer les stratégies des différentes puissances spatiales dont l'Europe", estime le chercheur. D'où une nécessaire accélération du tempo technologique..

 Il faudra être capable de ramener la durée du développement de nouvelles fusées sur 5 ans plutôt que 10 ans en capitalisant sur les programmes technologiques précédents.



Si SpaceX a pu s'imposer si rapidement, c'est que la société d'Elon Musk a bénéficié des technologies financées par la NASA. Ariane Next devra être également très flexible sur le plan industriel. Le lanceur devra être capable de s'adapter à de soudaines hausses de cadence pour répondre aux besoins de lancement de nouvelles constellations mais aussi à des baisses de production si le marché commercial se contractait.


un moteur fabriqué par impression 3D
Pour concevoir ce lanceur idéal, les ingénieurs du Cnes explorent deux pistes technologiques. D’une part, ils misent sur le moteur Prométhéus un moteur dix fois moins cher que le moteur Vulcain d'Ariane 5, et deux fois plus rapide à produire. Certaines architectures prévoient même que ce moteur pourrait être commun aux deux étages afin de favoriser une production en série. Imaginé en partenariat avec Airbus Safran Launchers, ce nouveau système de propulsion ferait massivement appel à la fabrication additive.

... Autre avantage, le moteur Prométhéus exploite le méthane plutôt que l'hydrogène liquide, très coûteux et complexe à manipuler à une échelle industrielle. De plus, les similarités entre le méthane et l'oxygène pourraient permettre de simplifier l'architecture du moteur. Les premiers tests au banc d'essai sont prévus d'ici trois ans."
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Mar 23 Mai 2017 - 22:25

Un article extrêmement intéressant sur le développement d'Ariane6
dont les 6 premières étapes ont déjà été validées.
Il en reste 5 à faire avant le 1er vol (2020)

Des méthodes issues de l'aéronautique, et de l'automobile

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/acces-espace-ariane-6-ressemblent-modeles-test-67177/
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ariane VI

Message par Poncho (Admin) le Mer 24 Mai 2017 - 9:41

Merci !


_________________
@avia.poncho
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Mer 31 Mai 2017 - 17:04

Des précisions sur la fa fabrication d'Ariane actuelle,
et d'Ariane 6,
et sur les essais de moteurs;

http://www.lejdd.fr/societe/la-fusee-ariane-6-sera-construite-en-banlieue-parisienne-3316067
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ariane VI

Message par Poncho (Admin) le Mer 31 Mai 2017 - 17:12

Merci

Le site de Vernon... ça m'aurait fait plaisir de la visiter quand j'étais en IDF !


_________________
@avia.poncho
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Dim 2 Juil 2017 - 12:08

Essai de modifier le titre en : "Ariane 7 (next)... après Ariane 6".
Je souhaite que cela marchera.

Edit : Ben non, cela ne fonctionne pas !
Poncho, peux tu faire cette modif, et fusionner ce fil avec celui ouvert par Beo récemment (de nom : "Ariane 7 temps" ou à peu près) ?
Simplement, personnellement, je préfère "Ariane 7 (next)... après Ariane 6", c'est plus clair que "temps" ???

[Et merci Poncho d'avoir fait le changement décade -> décennie,
si on peut utiliser les termes français, c'est mieux]
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Mer 8 Nov 2017 - 23:03

Des précisions, significatives, qui concernent en particulier la Belgique :
http://www.air-cosmos.com/les-systemes-d-activation-des-tuyeres-d-ariane-6-developpes-en-belgique-102757
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Ariane VI

Message par Laurent Simon le Dim 10 Déc 2017 - 19:24

Un rapport (Inst Montaigne) qui alerte sur le risque qu'Ariane 6 puisse être non compétitive dès son premier lancement.
Dans le cas de fusées réutilisables (SpaceX, voire de J.Bezos)

Heureusement des chiffres fantaisistes ont été écartés,
mais je ne suis pas sûr que les annonces sur les coûts de SpaceX soient à ce point en faveur de la fusée américaine, si tout va bien pour SpaceX d'ici là.

Je reconnais les avancées significatives de SpaceX (chapeau pour les retours, finalement réussis), mais ne suis pas sûr que la réutilisatibilité, façon SpaceX, soit si économique que prétendue.

https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/spacex-va-t-il-faire-exploser-ariane-6-des-son-lancement_518328

En revanche, le souhait de financer plus fortement les initiatives du CNES, avec DLR (allemand) et l'agence japonaise, me semble une excellente initiative.
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ariane VI

Message par Poncho (Admin) le Lun 11 Déc 2017 - 9:07

Oui y a eu bcp de bruit autour de ce rapport...

Le retour sur terre c'est terrible ! ça donne de super images.
Mais pour le moment ça empiète sur la charge utile
Est-ce utile justement de faire revenir sur terre un réservoir ? est-ce que le moteurs ce n'est pas suffisant ?

On attend encore Falcon Heavy ?


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: Ariane VI

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017 - 5:28