ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Ce jour là

Partagez

Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 15:13

Et à deux moteurs, pour ne pas avoir à revenir en traîneau à chiens.

domino

Re: Ce jour là

Message par domino le Mar 6 Fév 2018 - 15:57

A propos de la photo du msg 148 (et de bien d'autres cas) :
pourquoi les mâles éprouvent-ils toujours l'envie d'accrocher des "maxi-zizis" agressifs
au ventre de leurs appareils, volants ou autres ? !
Dans l'armée, ils peignent souvent l'extrémité de ces engins en rouge
(ce qui n'est,  exceptionnellement, pas le cas pour le 148)
Est-ce pour parfaire l'analogie phallique ?

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Mar 6 Fév 2018 - 16:45

Bonjour Domino
C'est bien nul comme message
Sous le ventre l'analogie serait plutôt la mamelle de la louve
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Beochien le Mar 6 Fév 2018 - 16:56

Oui, Domino est meilleure le Dimanche, au retour de la messe  Razz

Ces bizarres créatures avec des nourrices sous le ventre et les ailes ...

Pas souvent peintes en rouge, sauf pour la photo et les expos ....
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 16:59

Pour les nuls, Domino, l'extrémité rouge s'appelle une flamme et on la retire avant de décoller. 
C'est comme l'inverse du sexe (protégé) et ça protège des mouches maçonnes.
Bons fantasmes !
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 17:39

Beochien a écrit:Oui, Domino est meilleure le Dimanche, au retour de la messe  Razz

Ces bizarres créatures avec des nourrices sous le ventre et les ailes ...

Pas souvent peintes en rouge, sauf pour la photo et les expos ....

Et en plus, les nourrices c'est rare chez les mâles, donc l'analogie phallique...
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mar 6 Fév 2018 - 18:08

Ben.... faut vraiment avoir un petit velo sous la cafetière pour voir dans des photos d'avion une quelconque référence de genre, de sexe ou je ne sais quoi

Sinon,

Supermarine Type 322


6 Février 1943


Jeffrey Quill décolle le nouveau bombardier en piqué, lance torpille de Supermarine. Il répond à la spec S.24/37 en date de 1937...


Ailes hautes à incidence variable de +2° en configuration rentrée et de +16° en position sortie, repliables et moteur provisionnel Rolls-Royce Exe lui donnent une forme qui le mène très loin de la fluidité aérodynamique des chasseur bombardiers en piqué comme le Dauntless.

Le "Dumbo", comme il est surnommé a finalement un V 12 Rolls-Royce Merlin et, disons le franchement, est particulièrement moche.


La bonne hélice quadripale à pas variable ne suffit pas à éviter l'abandon du programme expérimental dont le Royaume Uni n'a plus les moyens de s'offrir.


Toutes les ressources de Supermarine restent concentrées sur le Spitfire





Dernière édition par Liscariote le Mar 6 Fév 2018 - 18:48, édité 1 fois
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 18:22

Liscariote, ce ne sont pas les ailes, mais les volets qui se braquent à 60 degrés. 

"The incidence could be varied from 2 degrees when the flap setting was neutral, to 16 degrees when the flaps were lowered to 60 degrees" (Wikipedia)


La variation d'incidence, c'est comme sur le Crusader, pour améliorer la visibilité à l'appontage.
avatar
domino

Re: Ce jour là

Message par domino le Mar 6 Fév 2018 - 18:37

Liscariote a écrit:Ben.... faut vraiment avoir un petit velo sous la cafetière pour voir dans des photos d'avion une quelconque référence de genre, de sexe ou je ne sais quoi
Hello, Liscariote, permettez que je me présente, je n'ai rien à cacher:
- docteure en maths
- brevetée pilote d'avion
- enseignante-chercheuse à la Sorbonne titulaire durant une trentaine d'années
- auteure d'une douzaine d'articles scientifiques, y compris aux CRAS
  (Comptes Rendus de l'Académie des  Sciences)
- bénéficiaire de lettres de recommandation de 3 académiciens (Choquet, Meyer, Schwartz)
- ...
La preuve sur mon forum:
forum kosmosya
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Beochien le Mar 6 Fév 2018 - 18:41

C'est bien ce qui nous inquiète Domino ...  docteur
Vous valez beaucoup mieux que ce que vous nous balancez de temps en temps à travers vos impulsion anti xx, anti sais plus quoi, la liste m'échappe  Rolling Eyes
avatar
domino

Re: Ce jour là

Message par domino le Mar 6 Fév 2018 - 18:47

J'ai oublié de préciser mon âge: 77 ans !
(  et je n'ai plus toutes mes dents, pour paraphraser un slogan de télé !)
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mar 6 Fév 2018 - 18:49

Corrigé Vector, vous aviez raison, merci
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 18:50

Nous n'avons aucun doute, hélas, sur la culture scientifique de Domino.
Nous aimerions simplement la voir sévir ailleurs et contre d'autres cibles. Les militaires n'en ont-ils pas déjà fait les frais ?
Un peu de science aide, trop peut nuire !
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Mar 6 Fév 2018 - 18:54

Liscariote a écrit:Corrigé Vector, vous aviez raison, merci

Sans rancune, ça arrive quand on veut écrire trop vite. 
Sinon, merci pour tous les aspects de l'aviation que vous nous faites découvrir.
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Jeu 8 Fév 2018 - 19:52

8 février 1933
 
Le pilote d'essai de Boeing, Leslie R. («Les») Tower et le capitaine Louis C. Goldsmith de United Air Lines, effectuent le premier vol du Model 247, NX13300, à Boeing Field, Seattle,
 
Le premier vol a duré 40 minutes et Tower était plutôt satisfait.
 
Le 247 est considéré comme le premier avion de ligne moderne en raison de sa construction semi-monocoque entièrement métallique, de son aile en porte-à-faux cantilever et de son train d'atterrissage rétractable.
 
Il était 80,5 km/h plus rapide que ses contemporains, et pouvait monter sur un moteur à pleine charge. ( Ford Trimotor, Stinson, Fokker…)
 
L'appareil construit à l'usine Oxbow de Boeing sur la rivière Duwamish, fut transporté par barge à Boeing Field où il a été assemblé et testé.
 
Le modèle 247 avait un pilote, un copilote et un « flight attendant » et transportait jusqu'à dix passagers.
 
Avec une longueur de 15,672 mètres, une envergure de 22,581 mètres et une hauteur totale de 3,785 mètres,  il affichait une masse à vide de 4 046,5 kg et  une masse maxi au décollage de 7 622,6 kg.
 
Ses deux  Pratt & Whitney Wasp 1340 Wasp S1H1-G entraînaient des hélices tripales Hamilton Standard à pas variable dans les versions de série
 
Le traitement des plaques alu par anodisation ( oxydation anodique) donnait une meilleure résistance à l'usure, à la corrosion 
 
Equipé pour le vol aux instruments, il possédait aussi un pilote automatique Sperry, certes basique, mais qui réduisait déjà beaucoup la charge de travail de l’équipage en croisière.
 
Le Boeing 247, en dépit de ces qualités ne fut construit qu’à 75 exemplaires



avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Ven 9 Fév 2018 - 14:16

1963, le 9 février


Le prototype du Boeing 727 décolle de Renton avec Lew Wallick CdB;
Dix Loesch; Copilote et M.K. Shulenberger; ingénieur d'essais.



L'avion se pose peu de temps après à Paine Field sans problèmes.

C'est la version triréacteur à empennage en T qui a eu la préférence.


Le bureau d'études Boeing a proposé plusieurs 125 sièges prenant comme base le 707 décliné en bimoteur sous les ailes ( 727-265 ), ou tout à l’arrière ( 727-264 ).


Plusieurs Cies prospect veulent un avion pouvant décoller à pleine charge depuis des terrains de 2400 / 2600 m, pour transporter rapidement 130 personnes sur 4 000 km. 



United veut même un quad pour ses aéroports hot & high

Contrairement à Caravelle, le 727-22 dispose de soutes permettant l'emport de "belly freight ".


Les trois moteurs Pratt & Whitney JT-8 D ont des inverseurs de poussée, 
le caisson central de voilure renferme un réservoir, 
un APU est installé (première fois sur un avion civil), 
les ailes sont munies de spoilers.


La certification intervient en décembre de la même année.


Après le 727-22; N7001U, 1830 B 727 sont produits dont la version -200

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Dim 11 Fév 2018 - 14:43

11 Février 2002
 
Airbus Industrie fait voler le premier A340-541; F-WWTE; à Blagnac

L'équipage comprend Jacques Rosay, Chef pilote d'essai ,
Richard Monnoyer, pilote d'essai expérimental, au poste de copilote, 

les ingénieurs navigants d'essai Didier Ronceray 
Sylvie Loisel-Labaste 
et Bruno Bigand, mécanicien navigant d'essai.
 
Le -500 masse à 280 tonnes (617 290 lbs), dont environ 30,5 tonnes d'instrumentation d'essai destinée à enregistrer des paramètres pour une analyse complète de ses performances de vol. Il emporte aussi des ballasts d'eau.
 
Les ailes des A340-300 ont été renforcées pour accueillir quatre Rolls Royce Trent 553 à la place des CFM-56-5 C.
 
L'avion est calculé pour relier New York à Singapour via la route polaire ou Dubaï New York sans escale avec 313 passagers en config 3 classes
 
34 machines sont livrées

Photo Juergen Lehle 

avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par eolien le Dim 11 Fév 2018 - 18:35

Ce jour-là, le 11 février 1905, des Aviateurs français ont traversé la Manche par les airs, 4 ans avant Louis Blériot.

Arthur Charles Hubert Latham et son cousin Jacques Faure s'envolent de Crystal Palace à Londres à 18h45.

Installés dans la nacelle de l'Aéro-Club II pour rejoindre la région parisienne le 12 février à 1 h 15, se posant entre Saint-Denis et Aubervilliers, soit un trajet de 344 kilomètres.


Photo avant le départ.

Latham eût une carrière de pilote d'avion brillante bien que trop courte.

« Ma témérité n’est que de l’indifférence. Je sais que les médecins m’ont condamné ; je mourrai jeune. Mourir pour mourir, j’aime autant finir dans une chute d’aéroplane ! »

Il meurt en Afrique Equatoriale Française, à l'âge de 29 ans (1912), soit blessé par un buffle, soit tué par l'un de ses porteurs.


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Dim 11 Fév 2018 - 20:54

Liscariote a écrit:11 Février 2002
 
Airbus Industrie fait voler le premier A340-541; F-WWTE; à Blagnac

L'équipage comprend Jacques Rosay, Chef pilote d'essai ,
Richard Monnoyer, pilote d'essai expérimental, au poste de copilote, 

les ingénieurs navigants d'essai Didier Ronceray 
Sylvie Loisel-Labaste 
et Bruno Bigand, mécanicien navigant d'essai.
 
Le -500 masse à 280 tonnes (617 290 lbs), dont environ 30,5 tonnes d'instrumentation d'essai destinée à enregistrer des paramètres pour une analyse complète de ses performances de vol. Il emporte aussi des ballasts d'eau.
 
Les ailes des A340-300 ont été renforcées pour accueillir quatre Rolls Royce Trent 553 à la place des CFM-56-5 C.
 
L'avion est calculé pour relier New York à Singapour via la route polaire ou Dubaï New York sans escale avec 313 passagers en config 3 classes
 
34 machines sont livrées

Photo Juergen Lehle 

Dommage qui est pas eu de succès
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Dim 11 Fév 2018 - 20:55

eolien a écrit:Ce jour-là, le 11 février 1905, des Aviateurs français ont traversé la Manche par les airs, 4 ans avant Louis Blériot.

Arthur Charles Hubert Latham et son cousin Jacques Faure s'envolent de Crystal Palace à Londres à 18h45.

Installés dans la nacelle de l'Aéro-Club II pour rejoindre la région parisienne le 12 février à 1 h 15, se posant entre Saint-Denis et Aubervilliers, soit un trajet de 344 kilomètres.


Photo avant le départ.

Latham eût une carrière de pilote d'avion brillante bien que trop courte.

« Ma témérité n’est que de l’indifférence. Je sais que les médecins m’ont condamné ; je mourrai jeune. Mourir pour mourir, j’aime autant finir dans une chute d’aéroplane ! »

Il meurt en Afrique Equatoriale Française, à l'âge de 29 ans (1912), soit blessé par un buffle, soit tué par l'un de ses porteurs.
ils avait pas peur.C EST A COTE DE CHEZ MOI
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Dim 11 Fév 2018 - 21:03

Patrick, il y a des buffles à Pantin ?
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Dim 11 Fév 2018 - 21:11

Non pas de buffles banlieue de Paris
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Dim 11 Fév 2018 - 21:12

Pas très loin du salon du Bourget
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Dim 11 Fév 2018 - 21:17

Je blaguais, bien sûr. Je sais où est Pantin et le Salon du Bourget... Very Happy
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Dim 11 Fév 2018 - 22:40

Pourtant y en a qui ont des pare-buffle sur leur bagnoles...
Ca sert à quoi alors ?


_________________
@avia.poncho
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Dim 11 Fév 2018 - 22:49

C'étaient surtout les locos du Far West qui avaient ce genre d'équipement.
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Dim 11 Fév 2018 - 22:55

Very Happy


_________________
@avia.poncho
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Lun 12 Fév 2018 - 7:26

Vector je l avais pris comme cela je voulais rajoute nous avons des caribous du fait qu ils sont en voie de disparition .Mais j ai pas ose tu ma fait rire c'es cela l essentielle

Contenu sponsorisé

Re: Ce jour là

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 23 Mai 2018 - 20:38