ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Ce jour là

Partagez

Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Dim 11 Fév 2018 - 22:49

C'étaient surtout les locos du Far West qui avaient ce genre d'équipement.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Dim 11 Fév 2018 - 22:55

Very Happy

patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Lun 12 Fév 2018 - 7:26

Vector je l avais pris comme cela je voulais rajoute nous avons des caribous du fait qu ils sont en voie de disparition .Mais j ai pas ose tu ma fait rire c'es cela l essentielle
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Lun 12 Fév 2018 - 15:20

Nous on a aussi des orignaux (élans) gna gna gna  rendeer
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Lun 12 Fév 2018 - 15:22

Le rotor flexible d'Igor


12 fevrier 1947


Le Sikorsky S-52 fait un premier saut de puce à East Hartford


L’hélicoptère n'a pas l'apparence d'une machine révolutionnaire


Pourtant le rotor et les trois pales sont le fruit d'études inédites.


La travail ( faible ) fourni par le petit moteur Franklin 6 cylindres de 178 chevaux et transmis au rotor en nouvel alliage d'aluminium/ acier qui, naturellement, renvoie la force centrifuge aux bords de fuite des pales et aux extrémités de celles-ci.


Les pales soumises à ce " stress" physique ont été travaillées aux bords de fuite en magnésium. Chacune d'elle est interchangeable avec l'une des deux autres.


Tout cela est tellement bien pensé que sa turbinisation ne posera que peu de problèmes


Le S 52 est un biplace ( il deviendra quadriplace ) semi monocoque dont les portes sont coulissantes.


Le Franklin est muni d'un pot absorbant le bruit, bien qu'en la matière ce soit à l'époque l'age des cavernes.
Mais, de fait, de l’intérieur comme dehors, tous s'accordent pour le qualifier de " silencieux "


Mieux, il supporte admirablement l'altitude.


L'US Army va l'utiliser sur des bases hautes et /ou chaudes dans la version H-18. ( Camp Carson, Camp Hale - 10 000 ft ).


Les marins et les gardes côtes en prendront sous le nom HO5S.


Ce petit hélico est solide, rapide et maniable pour l'époque


“Tommy” Thompson fait un 360° en looping en mai 1949 après avoir établi de nombreux records de vitesse....


Largement éclipsé par le petit Bell 47 moins révolutionnaire, il reste toujours aujourd'hui une référence, Hummingbird propose même actuellement un hélicoptère en kit dont le prototype était un.... S-52
 

avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Lun 12 Fév 2018 - 17:50

Merci celui là c'est une découverte pour moi


_________________
@avia.poncho
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Lun 12 Fév 2018 - 20:37

Et moi aussi
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Jeu 15 Fév 2018 - 14:27

15 février 1949.
 
Le Breguet 761 Deux Ponts; F-WFAM; décolle de Villacoublay piloté par Yves Brunaud accompagné d' Evrard et Verges pour un vol de 45 mn, trains sortis, atterrissage à Bretigny sans problèmes.
 
Etudié depuis 1936, le Deux-Ponts a une voilure cantilever à mi-hauteur sur le fuselage directement issue de celle étudiée en 1938 pour le 730, un train d'atterrissage tricycle escamotable et un empennage, élevé sur le fuselage arrière à dérives doubles.

Les quatre moteurs Gnome et Rhône ( Snecma ) 14 R manquent de puissance et s’avèrent peu fiables avec le temps pour des avions de ligne. Leur conception de base datant de 1936 avec un refroidissement pas optimal malgré l'augmentation des ailettages et de compresseurs à deux vitesses ( absents sur les 14N )
 
Finalement les capacités d'adaptation de l'avion le feront aimer des pilotes et mécaniciens, dans les versions propulsées par le Pratt & Whitney R-2800 (B31 pour le Br 761S ;  CB 16  pour le Br 763)
 
Lettre de Raymond Marchal, le nouveau directeur technique,dans son rapport de mission aux Etats Unis pendant l’été 1945 :
 
" Si la France ne consacre pas un budget, des moyens et un personnel considérables aux recherches, il est absolument vain d'espérer produire des matériels français ayant la classe internationale "
 



avatar
audac
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par audac le Jeu 15 Fév 2018 - 15:28

Liscariote a écrit:15 février 1949.
 
Le Breguet 761 Deux Ponts; F-WFAM; décolle de Villacoublay piloté par Yves Brunaud accompagné d' Evrard et Verges pour un vol de 45 mn, trains sortis, atterrissage à Bretigny sans problèmes.
 
Etudié depuis 1936, le Deux-Ponts a une voilure cantilever à mi-hauteur sur le fuselage directement issue de celle étudiée en 1938 pour le 730, un train d'atterrissage tricycle escamotable et un empennage, élevé sur le fuselage arrière à dérives doubles.

Les quatre moteurs Gnome et Rhône ( Snecma ) 14 R manquent de puissance et s’avèrent peu fiables avec le temps pour des avions de ligne. Leur conception de base datant de 1936 avec un refroidissement pas optimal malgré l'augmentation des ailettages et de compresseurs à deux vitesses ( absents sur les 14N )
 
Finalement les capacités d'adaptation de l'avion le feront aimer des pilotes et mécaniciens, dans les versions propulsées par le Pratt & Whitney R-2800 (B31 pour le Br 761S ;  CB 16  pour le Br 763)
 
Lettre de Raymond Marchal, le nouveau directeur technique,dans son rapport de mission aux Etats Unis pendant l’été 1945 :
 
" Si la France ne consacre pas un budget, des moyens et un personnel considérables aux recherches, il est absolument vain d'espérer produire des matériels français ayant la classe internationale "
 



Mon premier vol passager en avion de ligne s'est déroulé sur cet avion.
C'était avec Air France par un beau jour sans grève.
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Jeu 15 Fév 2018 - 16:11

un magnifique avion
avatar
Jeannot
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Jeannot le Jeu 15 Fév 2018 - 17:30

J'ai eu l'occasion de le prendre entre Alger et Marseille. J'en garde un excellent souvenir même si il était un peu bruyant. !!!!
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Beochien le Jeu 15 Fév 2018 - 18:16

Vivant gamin à Buc, à cette époque, on avait droit au trafique de la Piste de Vélizy (Centre commercial maintenant), plus Villacoublay ...
Je les ai tous vu passer en essais dans les années 50 ...
Désolé, le Béguet 2 ponts n'était pas le plus beau ...
Ils sont passé au Noratlas, finalement, avec de bons moteurs Hercules fabriqués sous licence à la Snecma ... (Qui avait bien merdouillé avec les Gnome Rhone)
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par audac le Jeu 15 Fév 2018 - 18:24

Beochien a écrit:Vivant gamin à Buc, à cette époque, on avait droit au trafique de la Piste de Vélizy (Centre commercial maintenant), plus Villacoublay ...
Je les ai tous vu passer en essais dans les années 50 ...
Désolé, le Béguet 2 ponts n'était pas le plus beau ...
J'ai pris le Bréguet 763 entre Oran et Bordeaux, 3H30.
L'aéroport de Bordeaux ressemblait à une grosse villa.
403, Simca Aronde et 4Cv sur le parking.
On est venu me chercher en Traction Avant Citroen noire 15 Cv, la classe !

Je me souvient du parking de l'aérodrome de Buc ou les "banane volante" étaient en attente de réforme.
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Jeu 15 Fév 2018 - 18:58

Beochien a écrit:Vivant gamin à Buc, à cette époque, on avait droit au trafique de la Piste de Vélizy (Centre commercial maintenant), plus Villacoublay ...
Je les ai tous vu passer en essais dans les années 50 ...
Désolé, le Béguet 2 ponts n'était pas le plus beau ...
Ils sont passé au Noratlas, finalement, avec de bons moteurs Hercules fabriqués sous licence à la Snecma ... (Qui avait bien merdouillé avec les Gnome Rhone)
Bien d'accord pour l'esthétique du Bréguet qui n'était pas vraiment idéale. 
Moi j'étais à Toussus au CAMI (Club du ministère de l'Intérieur où ça sentait un peu le poulet) et je me posais souvent à Buc, mais les bananes je les ai vues en Algérie.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Beochien le Jeu 15 Fév 2018 - 18:58

L'aerodrome de Buc, c'est là que j'ai fait voler ma première maquette de planeur, 1954 peut être ...
Il y avait toujours les grilles US servant de Tarmac ... mais plus vraiment d'avions, maintenant c'est une ZI, pour des activités GE (Pas avion) en particulier !

Ça a du cogner dur en 1944, il y avait des milliers de munitions AA Schleuh, dans les prés, 10 ans après, dans les 20 MM , tout en plomb ...
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Beochien le Jeu 15 Fév 2018 - 19:05

Foutu Triangle Aérien ... Buc-Toussus-Guyancourt dans un mouchoir, et , Vélizy et Villacoublay à 10 km ...
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Jeu 15 Fév 2018 - 20:08

Oui, je me souviens des essais du Bréguet 941, de l'autre côté de la nationale, c'était l'aérodrome de Morane si je me souviens bien. J'ai rencontré ici un gars qui avait traduit toute la documentation du Br 941 en anglais et les Américains lui avaient dit qu'il était très "shakesperarien" dans ses formules.
Ceci dit, le 941 aurait pu être extrapolé en une sorte de Hercules bien avant le C-130. Comme avec la Caravelle, on n'a pas su exploiter les bons coups de l'après-guerre.
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par audac le Jeu 15 Fév 2018 - 20:27

Beochien a écrit:Foutu Triangle Aérien ... Buc-Toussus-Guyancourt dans un mouchoir, et , Vélizy et Villacoublay à 10 km ...
Petit instant nostalgie...
J'ai appris a voler à St Cyr L'Ecole, puis j'ai passé ma qualif d'instructeur ( à la date de la mort de Franco ) et j'ai volé à Guyancourt, à Toussus, à Vélizy, à Saint Nom La Bretèche, à Beyne ( avion-planeur ) mais jamais à Buc.
J'ai sauté en parachute lors du dernier ( probablement ) vol d'une Banane volante dans l'armée française sur la DZ de Fonsorbe près de Toulouse, presque à la même date de la mort d'Ho Chi Min....
Bon, fin de la séquence Muppet Show.
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Jeu 15 Fév 2018 - 21:26

merci a tous pour un moment d histoire
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Vector le Jeu 15 Fév 2018 - 21:48

L'histoire est faite de plusieurs "Ce jour là"
avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Jeu 15 Fév 2018 - 22:21

Bien entendu Vector
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Ven 16 Fév 2018 - 14:58

16 Février 1944
 
Le XSC-1 de Curtiss décolle de Columbus, Ohio piloté par Robert L. "Bob" Hall.
 
Hydravion monoplace à flotteur unique à un redan , à aile basse, entièrement métallique, le premier XSC-1 ( Model 97A ) a un train "terrestre " avec lequel il est convoyé vers une Naval Air Station en bord de mer pour y recevoir un flotteur central et deux petits flotteurs sous chaque aile.
 
Un soin particulier est apporté à la nacelle du moteur Wright R-1820 Cyclone pour le refroidissement et l'évacuation des gaz d'échappement ( travaux Naca )
 
Le pilote automatique dont il est pourvu sera retiré sur les plus de 500 avions de série SC1 Seahawk après plusieurs accidents à l’amerrissage.
 
L'avion avait une tendance systématique à faucher l'eau avec son hélice.
 
Quelques modifications structurales et aérodynamiques en feront un "scout " produit à plus de 500 exemplaires pour l'US Navy.
 
Il participe activement au bombardement de Bornéo en juin 1945
 




avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Ven 16 Fév 2018 - 16:14

grande famille d avions les curtiss
avatar
domino
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par domino le Sam 17 Fév 2018 - 4:00

audac a écrit:
Beochien a écrit:Foutu Triangle Aérien ... Buc-Toussus-Guyancourt dans un mouchoir, et , Vélizy et Villacoublay à 10 km ...
Petit instant nostalgie...
J'ai appris a voler à St Cyr L'Ecole, ...
Moi aussi, j'ai passé mon 1* degré de pilote à St Cyr l'Ecole  (aéroclub Tissandier, moniteur HOUART)
puis le 2* degré à Toussus le Noble (école de pilotage SOTRAVIA, pas le même statut juridique qu'un aéroclub, moniteur RICORDEAU), dans les années 70.
Qui sait si ces 2 institutions existent toujours actuellement ?
avatar
audac
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par audac le Sam 17 Fév 2018 - 8:11

domino a écrit:
audac a écrit:
Petit instant nostalgie...
J'ai appris a voler à St Cyr L'Ecole, ...
Moi aussi, j'ai passé mon 1* degré de pilote à St Cyr l'Ecole  (aéroclub Tissandier, moniteur HOUART)
puis le 2* degré à Toussus le Noble (école de pilotage SOTRAVIA, pas le même statut juridique qu'un aéroclub, moniteur RICORDEAU), dans les années 70.
Qui sait si ces 2 institutions existent toujours actuellement ?
Je vous ai très probablement croisé sur ces endroits, il me semble aussi vous avoir vu fréquenter le site "radio cockpit".
J'ai connu presque tous les aéroclub de la région car on m'appelait pour des test 2* degré.
Mais j'ai très vite été aspiré vers d'autres horizons.
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Dim 18 Fév 2018 - 16:23

18 février 1941 à Bethpage chez Grumman,
 
Le petit bimoteur XP-50 fait un premier vol aux mains de Robert L. Hall
 
Le XP-50 est un dérivé proche pour l'Army du Grumman XF5F-1 Skyrocket de 1935 ( conception) , expérimental de la Navy. Nez plongeant, airframe composite de bois et de métal,
 
30% plus lourd que le F-4F Wildcat, il est deux fois plus puissant : sur le papier ça fait un chasseur d’escorte parfait pour l’Air Corps
 
Hall qui connait le XF 5 compare immédiatement et très favorablement, en maniabilité, au XP-50 (Ser No. 40-3057)
 
Le souci majeur de ce prototype unique réside dans la fiabilité de ses moteurs Wright XR-1820-67/79 Cyclone à 9 cylindres en étoiles; le bloc est sain mais le turbo compresseur est capricieux : il donne toutefois un surcroît de puissance dans tous les domaines de vol.

Le 14 mai 1941, Robert L. Hall fait un vol d'essai au dessus du " Long Island Sound " lorsque qu'un turbo éclate, détruisant toutes les commandes externes tribord
 
Bob Hall  reste très calme et échange avec le contrôle au sol en essayant de sortir le train, il tourne autours de l’aérodrome. Rien à faire, un train reste bloqué, rentré et Hall s’éloigne vers une zone inhabitée pour évacuer l’appareil peu avant l’impact.
 
Il faut un quart d’heure aux véhicules de secours pour le retrouver …indemne
 
Le programme est stoppé. Mais le F7F Tigercat intègre largement les études amont du XP 50 dans la soufflerie du Naca  à Wright Field







avatar
patrick1956
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par patrick1956 le Dim 18 Fév 2018 - 16:26

Merci Liscariote, car celui je connaissait pas
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Dim 18 Fév 2018 - 16:40

Ben bravo à tous...

J'accepte pour ma part fort volontiers ces digressions, qu'en pensez-vous Liscariote ?

Je suis un peu plus jeune, mais ma Maman m'avait déjà parlé du Breguet 2 ponts entre le département 91 (avant 1962) et la métropole (puis les caravelles)

Pas mal aussi le Curtiss


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: Ce jour là

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018 - 7:33