ACTUALITE Aéronautique

Bonjour,

J'ai plusieurs retour sur des mauvais fonctionnement pour la messagerie interne.
De mon expérience, la cause principale est la saturation de la boite (vous avez une limite de 200 en boite de réception, / boite d'envoi / éléments envoyés / corbeille
Pour être en capacité de recevoir des messages il vous faut qu'il y ait de la place dans votre boite de réception, pensez donc à faire le ménage
Pour être en capacité d'envoyer des messages, il faut que que vos éléments envoyés ne sont pas saturés
Pas le peine de compter les messages, le compteur en pourcentage marche bien

Enfin, si votre message reste bloqué dans la boite d'envoi il est probable que sont destinataire ait une boite pleine... un petit message en clair dans le forum, genre "ta boite semble saturée" peut aider à remettre les choses en ordre

Merci
ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Ce jour là

Partagez

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Mar 29 Mai 2018 - 22:32

Et il a fini avec un 28 cylindres Very Happy

c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Mer 30 Mai 2018 - 13:19

Poncho (Admin) a écrit:

Ca m'intéresse Very Happy

Fais signe pour les circuits ou perfos du Mercure qui t'intéressent. Je possède les manuels papier, l'édition sera donc limitée..

Et ce sera un hommage à Marcel !

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Mer 30 Mai 2018 - 13:35

Les perfos .

J'suis pas très manuel (deux mains gauches !)

Very Happy
avatar
Patricia Lemonier

Re: Ce jour là

Message par Patricia Lemonier le Mer 30 Mai 2018 - 18:10

30 mai 1958


A.G. Heimerdinger, William Magruder, et Paul Patten alignent le prototype du Douglas DC-8 sur la piste ( refaite ) où le DC-3 fit son premier vol en 1935.

Les quatre Pratt & Whitney JT3 C tournent à 8,000 tours/mn, délivrant chacun 6,000 daN.

Le premier Douglas DC-8 s’élève lentement au dessus de l'ancien aérodrome "Clover Field" accompagné d'un petit Cessna A 37.

Sept ans plus tôt, Cyrus Smith d' American Airlines demande à Don Douglas Sr un avion rapide pour remplacer le DC-6 et capable de traverser les Etats Unis sans escale.

Arthur Raymond, l'ingénieur en chef pense au turboréacteur J-57 mais voit encore le Constellation comme le meilleur avion civil au monde ( Richard G Hubler in Big Eight ).

L'USAF cherchant un complément au Boeing KC-97, Douglas et Raymond pensent qu'un quadriréacteur pourrait répondre à ces besoins et ainsi faire d'une pierre deux coups.

Boeing travaille au Dash 80 qui devient le 707. Les ingénieurs de Boieng dont Bill Allen ont exactement la même idée.

Et Le C-135 devient la version militaire du 707.

L'usine californienne de Douglas produira le DC-8 en de nombreuses déclinaisons civiles jusqu'en 1972.

En France la T.A.I. reçoit le 134eme DC-8, version - 33, en mars 1961. 

Il défriche les routes d'Extreme Orient, notamment vers Nouméa et Papeete en utilisant la navigation astronomique. L'avion se révèle solide. 

La suite étant prise par UTA.
 

avatar
massemini
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par massemini le Mer 30 Mai 2018 - 18:56

Le 1er KC135 est sorti pratiquement en même temps que le dernier KC97 à la mi 56, le 1er 707 a volé en décembre 57.
avatar
Apollo11
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par Apollo11 le Mer 30 Mai 2018 - 23:01

Cet avion était superbe. Il ne lui a sans doute pas manqué grand chose pour faire mieux que le 707, mais... industriellement Boeing aura mieux joué.
avatar
Patricia Lemonier

Re: Ce jour là

Message par Patricia Lemonier le Jeu 31 Mai 2018 - 14:30

En 1935, les Beech Staggerwing et autres Spartan Executive font rêver, devenus limousines volantes, ils incarnent l'élégance et le savoir faire.

Sherman Fairchild est connu pour ses FC1 et 2 de photographie aérienne qui sont réputés bien conçus, ( les premiers à cockpits fermés ) les appareils photographiques de précision pesant lourd au milieu des années 20.

Le F-24 monomoteur, aile haute est une réussite.

Dans son bureau de Hagerstown dans le Maryland, il pense qu'un Fairchild limousine serait bon.

Le Model 45 prend forme, sous la supervision de Geo Hardman, une cabine fermée pour 5 places, vitrée, monoplan aile basse cantilever, un cockpit dégagé devant le moteur en étoile Jacobs L-4.

Le caisson central est entièrement métallique.

Le 31 mai 1935, le Fairchild Model 45 décolle aux mains de Dick Henson pour un vol de 3 heures 20 mn, un record absolu pour l'époque.

Fairchild croit qu'un acquéreur de Model 45 doit pouvoir piloter lui même son "bijou".

Atterrir et décoller depuis son ranch.

Mais, en cela, le Jacob L-4 de 220 chevaux semble anémié.

Il est donc remplacé par un Wright R-760 de 320 chevaux, plus lourd.

Malgré ses qualités, le Fairchild 45 ne connaît pas le succès attendu et la production cesse après livraison de 17 machines.
 

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Sam 2 Juin 2018 - 13:54

Les nageoires de Clark

En 1956, Vought a déjà fait voler le F-8 Crusader et son arrivée en escadrilles doit bientôt débuter.

C'est l'avion supersonique de défense de la flotte dont l'aile à incidence variable conçue par l'ingénieur Russell Clark semble un réel avantage dans les phases d'approche de pont qui s’accommode des 4,700 daN à sec du Pratt & Whitney J57 qui le propulse.

Russ Clark pense déjà à son successeur. 

La cellule est jugée tellement efficace sur les feuilles de calculs que le projet Vought V401 en reprend les lignes.

L'avion doit aller encore plus vite; mach 2,5. Le nez est allongé pour abriter le radar Westinghouse AN/APG-74 en développement.

Le fuselage est plus large et plus long pour y loger le nouveau Pratt & Whitney J 75 qui peut délivrer 7,000 daN et dont le Republic F-105 Thunderchief est muni.

Deux grandes dérives sont installées sous le fuselage.
 
Elles doivent améliorer la stabilité supersonique du futur Crusader III et sont repliables avant atterrissages ou appontages.
L'ensemble masse à 17,500 kg maxi contre 15 tonnes pour un F-8 U2. Tous les canons sont retirés, trois missiles Sparrow à demi encastrés doivent suffire.
McDonnell propose un bimoteur GE J-79 plus simple. Le F-4 Phantom II.

Le premier vol du Vought XF-8 U3 ( Crusader III ) a lieu le lundi 2 mai 1958 sur une piste d'Edwards AFB avec John Konrad aux commandes, six jours après le premier vol du Phantom II.

Le prototype n'a pas le nouveau radar Westinghouse mais tout le reste fonctionne parfaitement.
John Konrad atteint mach 2,39 quelques jours plus tard.

Il grimpe à 65,000 ft ( 19,800 mètres )

Et le seul problème sérieux apparaît alors, les métaux de revêtement du Crusader III chauffent trop, rendant invivable l'habitacle qui doit être revu pour que ce nouvel avion aille encore plus vite, le Pratt & Whitney J 75 étant tout à fait apte à pousser encore plus fort, au delà des 7,000 daN à 8,000 tours.

Le système de dérives verticales rabattables rajoute de la complexité au XF-8 -3.

Le Crusader III est de fait un avion nouveau qui n'a plus rein à voir avec le " Crouze "

Le F-4 Phantom, biréacteur, plus simple est finalement retenu.

Russell Clark remise les nageoires du XF-8 U3 dans ses tiroirs.
 

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Dim 3 Juin 2018 - 12:46

Les flèches de Kelly Johnson

Kelly Johnson, Don Palmer et Bill Ralston ont déjà réalisé le Lockheed P-80 Shooting Star et l'US Air Force veut un avion à réaction plus rapide, plus loin, d'escorte de bombardiers et capable d'effectuer des missions d'attaque au sol.

Un P-47 Thunderbolt à réaction.

Mais le cahier des charges change souvent, l'autonomie réclamée variant de 950 à 2,300 km.

Lockheed soumet une cinquantaine de projets. Un est basé sur le turboréacteur Lockheed L 1000 original étudié par Jonathan Price depuis 1941; un autre muni du General Electric TG-180 tres inspiré des travaux de Frank Whittle.

Un autre à ailes en flèche à 35°, le modèle 90, est un biréacteur Westinghouse J34 installés à l’arrière de la cellule, le cockpit est pressurisé avec un siège éjectable.

L'airframe est composé du nouvel alliage alu ST 75 dont la résistance renvoie l'alu 24 au musée.

Lorsque le XJ34-WE-11 de 1,330 daN , non pourvu de post combustion, est prêt chez Westinghouse Aviation Gas Turbine, le XP / XF-90 est envoyé à Muroc Field ( Edwards ) où Tony LeVier le décolle le 3 juin 1949 sous un soleil de plomb.

L'avion est bien né mais les moteurs sont notoirement poussifs.

Deux Westinghouse XJ34 WE-15 de 1,900 daN avec PC sont montés sur le XF-90A.

Des fusées RATO sont aussi installées pour racourcir la distance de décollage.

LeVier prend l'habitude de grimper à 30,000 pieds et bascule dans un piqué pour franchir Mach 1.

Il répète la manœuvre une quinzaine de fois, les suiveurs au sol percevant toujours les bangs, les confondant parfois avec des explosions de munitions au Rogers dry lake.

Les performances globales sont nettement inférieures à celles du North American F-86 Sabre et McDonnell prépare le F-101 Voodoo....

Le premier F-90 est transféré au Naca de Cleveland après son abandon en 1953.
 

avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Dim 3 Juin 2018 - 18:55

Liscariote a écrit:Les flèches de Kelly Johnson

.../...

LeVier prend l'habitude de grimper à 30,000 pieds et bascule dans un piqué pour franchir Mach 1.





 Tony Le Vier a été de toute l'aventure de Lockheed et de Kelly Johnson (ne ratez pas son livre "skunk works" en particulier la conception et fabrication du F 117)

Cette inventivité et artisanat ont fabriqué des avions qui volent encore parfois comme le U2 piloté pour la 1 ère fois par Le Vier en 1955. De nos jours, la pseudo inventivité est financée par de scandaleux budgets (F 22, F 35) pour satisfaire le lobby militaro industriel.


U 2 à Groom Lake en 1955:


avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Sam 9 Juin 2018 - 13:31

Salon du Bourget 1958

Inauguré par René Coty

René Leduc expose le 021 pour la première fois devant un Lockheed P2V 6 "Neptune" de l'Aeronavale française. Il est arrivé sur le dos d'un Languedoc.

Air France a installé sur le tarmac un DC 6B, un Super Constellation et un Vickers Viscount.

Le SE 3130 Alouette III du record d'altitude est à bonne distance d'un Piasecki HUP 2.

Un Agusta-Zappata AZ.8 quadrimoteur Alvis Leonides, très élégant est cependant un peu caché par le Breguet 761 Deux Ponts et le Sud Est Armagnac plutôt imposants.

Hurel Dubois montre le HD 32 triple dérive aux couleurs de l'Institut Géographique National, il établira une cartographie très précise de la France dans les années suivantes.

Le Nord 2501 n° 73 est aux couleurs de l'Armée de l'Air et un Fairchild C 119 G lui tient compagnie.

Les spectateurs peuvent aussi admirer le Max Holste Broussard,

le Bristol 171, 

un Cessna 180, 

le Dassault Mystere IV A N°. 28, 

le S.O.1221 Djinn, 

le Jodel-Wassmer D.120,

Un Republic F 84F, un Canberra T4, le Fouga 170R Magister sont aussi présents.

le Fokker S.14 Mach Trainer,

le Payen 40 Katy et deux Bell 47,

Un Stampe est également visible

En vol, une Alouette II soulève la formidable Citroën 2 CV 

Et tout le monde espère un passage dun prototype S.E.210 Caravelle.....



avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Lun 11 Juin 2018 - 11:05

Y étais-tu ?


_________________
@avia.poncho
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Mar 12 Juin 2018 - 15:10

Liscariote a écrit:Salon du Bourget 1958

Inauguré par René Coty

…/...

Un Agusta-Zappata AZ.8 quadrimoteur Alvis Leonides, très élégant est cependant un peu caché par le Breguet 761 Deux Ponts et le Sud Est Armagnac plutôt imposants.

…/...

le Payen 40 Katy


2 perles dans cette liste:


Agusta Zappata AZ 8


https://en.wikipedia.org/wiki/Agusta_AZ.8L






Payen 40 ? ne serait-ce pas plutôt le 49 ?


http://www.museeairespace.fr/aller-plus-haut/collections/payen-pa-49-katy/


http://patrimoine-memoire.aviation-civile.gouv.fr/pdf/autres/Exposition_Nicolas_Roland_Payen_createur_d_avions_a_aile_delta_-_par_Pierre_Gaillard.pdf
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par eolien le Mar 12 Juin 2018 - 20:06

c.foussa a écrit:
http://patrimoine-memoire.aviation-civile.gouv.fr/pdf/autres/Exposition_Nicolas_Roland_Payen_createur_d_avions_a_aile_delta_-_par_Pierre_Gaillard.pdf

Merci C.Foussa de nous faire découvrir Roland Payen, ce génial inventeur qui mériterait une plus grande notoriété ...


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par eolien le Mar 12 Juin 2018 - 23:18

et Merci aussi bien entendu à Liscariote pour toutes ces découvertes ! Smile


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Jeu 14 Juin 2018 - 13:00

A Wichita, Ks, le 14 juin 1982, c'est un "bel" oiseau qui décolle piloté par Lou Johansen.

L'avion , N336BA, n'a pas l'air révolutionnaire....

Il hérite du fuselage du Baron 58P et de l'aile du Bonanza A36.

La cabine est pressurisée et l'ensemble est équipé d’une turbine Garrett AiResearch TPE-331-9 de 550 ch.

Cet appareil réalise 133 vols d’essais jusqu’en 1983 lorsqu'un Pratt & Whitney Canada PT6A 40 de 630 hp est installé à la place du Garrett.

Lou Johansen reprend les vols d'essais de ce Beech 38 P Lightning en 1984; qui intrigue autant qu'il intéresse.

Les futurs acquéreurs se font connaitre mais Beechcraft abandonne le Lightning malgré des performances intéressantes.

Mooney et Socata font voler le TBM en 1988, dérivé proche du Mooney 301 ( Avril 1983 ) propulsé à l'origine par un Lycoming 540 à pistons.

avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Jeu 14 Juin 2018 - 16:48

Liscariote a écrit:A Wichita, Ks, le 14 juin 1982, c'est un "bel" oiseau qui décolle piloté par Lou Johansen.

L'avion , N336BA, n'a pas l'air révolutionnaire....

Il hérite du fuselage du Baron 58P et de l'aile du Bonanza A36.

La cabine est pressurisée et l'ensemble est équipé d’une turbine Garrett AiResearch TPE-331-9 de 550 ch.

Cet appareil réalise 133 vols d’essais jusqu’en 1983 lorsqu'un Pratt & Whitney Canada PT6A 40 de 630 hp est installé à la place du Garrett.

Lou Johansen reprend les vols d'essais de ce Beech 38 P Lightning en 1984; qui intrigue autant qu'il intéresse.

Les futurs acquéreurs se font connaitre mais Beechcraft abandonne le Lightning malgré des performances intéressantes.

Mooney et Socata font voler le TBM en 1988, dérivé proche du Mooney 301 ( Avril 1983 ) propulsé à l'origine par un Lycoming 540 à pistons.



Cela donnera la série des TBM (comme TarBes Mooney) 700 et autres, motorisés par un turbopropulseur.

Avions puissants, rapides et pilotables en monopilote et en IFR (je ne sais pas si une qualif de type est nécessaire) ce qui le rend potentiellement dangereux entre des mains peu formées et avec peu d'expérience.


Une étude du BEA sur le sujet:



https://www.bea.aero/uploads/tx_scalaetudessecurite/pertes.de.controle.sur.monoturbopropulseur.rapide_02.pdf




avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mer 20 Juin 2018 - 13:54

20 Juin 1951

Premier vol du Bell X-5 par Jean 'Skip' Ziegler

Au printemps 1945 les troupes américaines mirent la main sur plusieurs avions ou projets allemands plus ou moins avancés.

Parmi ceux-ci figurait un avion de chasse ayant la possibilité au sol de modifier la flèche de l’aile.

Désigné Messerschmitt P.1101 Cet appareil fut t saisi et analysé sur le site même d’Oberammergau

Assemblé à environ 80% il impressionna grandement les ingénieurs de l’US Army Air Force dépêchés sur place et notamment Robert J. Woods alors en charge d’études chez Bell Aircraft

Au début de l’année 1949, Woods soumis aux responsables de Bell un projet visant à la réalisation de deux avions expérimentaux destinés à étudier la géométrie variable.

L’ingénieur américain envisageait en fait d’améliorer sensiblement la technique initiée par ses homologues allemands.

Son futur avion devait pouvoir modifier sa flèche en plein vol et pas uniquement depuis le sol.

Les enseignements tirés de ces essais permirent au bureau d'étude de Grumman d’adapter cette technologie sur le chasseur embarqué XF 10F Jaguar.

Le 13 octobre 1953 Ray Popson, un vétéran des combats en Europe, se tua lors d’un vol à très basse altitude  du X 5

L’avion fut pulvérisé au-dessus du désert californien de Mojave.

http://www.primeportal.net/hangar/howard_mason3/x-5/
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp…

avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Mer 20 Juin 2018 - 15:25

Liscariote a écrit:20 Juin 1951

Premier vol du Bell X-5 par Jean 'Skip' Ziegler

Au printemps 1945 les troupes américaines mirent la main sur plusieurs avions ou projets allemands plus ou moins avancés.

Parmi ceux-ci figurait un avion de chasse ayant la possibilité au sol de modifier la flèche de l’aile.

Désigné Messerschmitt P.1101 Cet appareil fut t saisi et analysé sur le site même d’Oberammergau

Assemblé à environ 80% il impressionna grandement les ingénieurs de l’US Army Air Force dépêchés sur place et notamment Robert J. Woods alors en charge d’études chez Bell Aircraft

…/…




http://www.luft46.com/mess/mep1101.html
avatar
Patricia Lemonier

Re: Ce jour là

Message par Patricia Lemonier le Sam 23 Juin 2018 - 13:05




A la fin de l’année 1945, l'Arsenal de l'Aéronautique, qui avait récupéré une petite vingtaine d’ingénieurs allemands, décide de construire un prototype conçu autour du turboréacteur Jumo 004 propulsant le Messerschmitt Me 262.

L’Arsenal VG 70 numéro 01, immatriculé F-WFDK est un monoplan à aile médiane avec une aile en flèche à 38 degrés.

Conçu par Jean Galtier, il disposait d’un train d'atterrissage tricycle escamotable et d’un unique moteur Junkers Jumo 004B alimenté par une prise d’air ventrale, située sous le cockpit.

La construction était mixte, fuselage métallique et voilure et empennages en bois.

Le premier vol se déroule le 23 juin 1948 aux mains de Modeste Vonner à Villaroche.

Avec son réacteur poussif et sa masse de 3 tonnes, l’appareil effaça entièrement la piste avant de décoller.
L’appareil atteignit tout de même les 760 km/h en palier.

Il devient donc le deuxième appareil à réaction français à voler après le SO.6000 Triton.

Le VG 70 fit 5 vols avant l’abandon du programme.

Le Jumo 004 avait un temps de réponse lent et soufrait d’une fiabilité capricieuse.

Un Rolls-Royce Derwent 5 ( plus tard Nene ) poussant à 1,600 kilos/ force fut envisagé.

Le nouvel avion devait s’appeler VG 80 mais l’étude n’aboutit pas du fait de l’ampleur de la modification à effectuer sur la cellule pour y loger le nouveau moteur.

D’autre part, l'Arsenal de l'Aéronautique décida de se recentrer sur le programme de chasseurs embarqués à réaction lancé en 1946 par le ministère de l’Air.

La débauche de moyens sur deniers de l'état d'une belle série d'avions expérimentaux ou d'études ramena à plus de réalisme, certains programmes étant naturellement sorti du Programme d'Assistance Mutuelle

Les ingénieurs s’inspirèrent du VG 70 pour réaliser le VG 90
 
 


Belle journée à tous <3
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Ce jour là

Message par Poncho (Admin) le Dim 24 Juin 2018 - 18:33

Merci...

Arsenal et le bois ! une drôle d'histoire


_________________
@avia.poncho
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mar 26 Juin 2018 - 6:02

26 Juin 1934

Premier vol de l' Airspeed AS.6 Envoy (G-ACMT), piloté par le F/Lt 'Percy' Colman à Portsmouth

Un an après le vol inaugural du AS.5 Courier alors que celui-ci entame des vols réguliers de fret, la société Airspeed connait le succès et est rejointe par quelques noms localement célèbres : F/Lt G H Stainforth - Schneider Trophy winner - Leonard Tetley, Alan Cobham, Sir Philip Wigham Richardson et George Wigham Richardson - construction navale à Newcastle-upon-Tyne ...etc.

L'ingénieur Hessell Tiltman reprend le principe de l'AS 5 Courier en bois léger pour en faire un bimoteur " rapide " dont la voilure est pourvue de volets de bords de fuite en extrémité ( produits seulement sur la seconde série )
L'avion peut emporter 8 passagers et, particularité, est offert avec plusieurs motorisations :

Wolseley AR9 Aries - Bélier _ ( 9 cylindres radiaux 225hp ), 
Armstrong Siddeley Lynx IVC ( 9 cylindres radiaux, 225hp )
Wright R-760-E2 Whirlwind,( 250 hp avec toutes nouvelles têtes de cylindre)
Walter "Castor" II 340hp ( 7 cylindres radiaux, Tchécoslovaquie )
Wolseley Scorpio, ( 9 cylindres, air-cooled radial 250hp )
Armstrong Siddeley Cheetah V, 270 hp le plus efficient avec 13.65 L de cylindrée )

Chacun nécessitant un capotage particulier

L' AS.8 Viceroy est un Envoy modifié pour la course MacRobertson Air Race - England-Australia -

Pour une production totale de 52 machines mais qui donne l'AS 10 Oxford dont 8 500 exemplaires sortent d'usines

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mer 27 Juin 2018 - 9:37

Juin 1948

A la suite du blocus de Berlin, les alliés commencent un pont aérien pour ravitailler la ville allemande encerclée où plus rien ne passe sur ordre de Staline

CF tous les liens disponibles sur le net sur les origines du blocus... ( c'est long )

Coté français, l'Armée de l'Air Française ne dispose que de peu de moyens matériels et humains, les Dakota et Ju 52 portant la cocarde étant affectés en priorité à Madagascar et en Indochine.

Pourtant, des mécaniciens, pilotes et personnels de l'AA reçoivent l'ordre de s’intégrer à ce plan gigantesque d’approvisionnement de la capitale allemande.

Les quelques Dak' et Ju 52 français vont effectuer 2 470 heures de vol, acheminant 850 tonnes de fret et transférant 10 300 passagers, principalement entre Tempelhof , Baden Baden et Bückeburg.

Les avions dépourvus d'armes à cocarde se retrouvant escortés plusieurs fois par des chasseurs Mig des VVS.

La moyenne d'âge des mécaniciens est de 23 ans

Ils terminent leurs missions une année plus tard, éreintés.

Qui se souvient d'eux ?

La seul photo de Ju 52 français que j'ai trouvé sur la toile, il s'agit en fait d'un CASA 352 :






avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Ce jour là

Message par c.foussa le Mer 27 Juin 2018 - 13:22

Liscariote a écrit:Juin 1948

…/...

La seul photo de Ju 52 français que j'ai trouvé sur la toile, il s'agit en fait d'un CASA 352 :










Ta photo est me semble t-il plutôt un AAC-1 dit Toucan. A vrai dire, il n'y a pas de différence entre la Tante Ju, les CASA et les AAC-1 si ce n'est le site de production (Colombes ou CASA en Espagne).








http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-22562110.html
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Jeu 28 Juin 2018 - 0:48

Oui, merci pour le lien, que j'ai oublié de poster, J. Moulin n'est pas mauvais

Je ne sais plus, mais j'en suis sûr, où j'ai lu un mécanicien raconter qu'il volait sur Casa durant l'été 1948...  Shocked
avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Jeu 28 Juin 2018 - 7:04

Sukhoi Su-35

Lorsque le T-10 M décolle aux mains d'Oleg Tsoi, il ressemble bien au Sukhoi Su 27 si manœuvrant. 
C'est le 28 Juin 1988

L'URSS est alors incapable de rivaliser avec les nouveaux missiles US du type " tire et oublie " : AMRAAM; AIM 120 qui équipent les F-14 Grumman, les F-15C puis E, les F-16 et F-18
(voire la bataille aérienne de la Bekaa )

Il faut donc en urgence un nouveau système de navigation et d'attaque au Su 27 qui nécessite une évolution sérieuse 

de la cellule avec alliage Alu-Lithium 
des moteurs : deux Lyulka AL-31F ( izdeliye 117 )
des sous ensembles de communications et de brouillages passifs
du radar N011 permettant de regarder " vers le bas " - pour l'attaque au sol
un nouveau casque connecté de visée

Et des premiers écrans led mtulifonction air-air et air sol

15 machines sont fabriquées

En 2008, un autre programme de modernisation est lancé par V. Putin avec la poussée vectorielle. Le Su-35S prétend cette fois monter au niveau du F-22 Raptor

Une soixantaine fabriquée

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Ven 29 Juin 2018 - 12:07

29 Juin 1962.

'Jock' Bryce, Brian Trubshaw et Bill Cairns décollent de Brooklands en direction de Wisley à bord du prototype du Vickers VC 10 ( G-ARTA ).

Le quadriréacteur Type 1100 équipé de Rolls-Royce Conway à double flux est muni d'une voilure à carottes de Küchemann.

L'avion de 140 tonnes doit pouvoir emmener 145 passagers sur 9,000 km.

Le VC 10 découlait d'études très poussées dont la carrière commerciale ne reflète pas l'excellence technique.

Le Super VC10 muni de Conway RCo.43 de plus de 110 kN vole en 1964. Ce sont les turboréacteurs occidentaux les plus puissants à ce moment

Il disposait des meilleurs performances du moment à haute altitude par forte chaleur : Kenya East African Airways, Ghana, Gulf Air et BOAC

La RAF l'utilise de 1966 à 2013 comme transport de troupe et ravitailleur

avatar
Liscariote

Re: Ce jour là

Message par Liscariote le Mar 3 Juil 2018 - 12:51

3 Juillet 1982

James McKinney décolle le premier General Dynamics F-16 XL

La cellule du YF-16 n° 3 est allongée d' 1m40

La voilure en double delta cassé a une surface augmentée de 120 %, le poids total affichant 1 300 kg de plus

La finesse du XL est améliorée de 25% en supersonique et 11 en subsonique

Harry Hillaker, Andrew Lewis, Kenny Barnes et Jim Gordon ont repris tous les résultats des essais en soufflerie du YF-16 pour donner à l'avion la capacité de croisiere supersonique avec un Pratt & Whitney F 100 P&W 201 de 105.kN avec PC

Le XL répond à plusieurs demandes : les remplacement des F-111, des F-105 Wild Weasel...et un avion de chasse capable de missions air sol "lourdes "

Son armement comprend deux Sidewinders, quatre AMRAAM et douze bombes Mk82 et deux pods Lantirn

McDonnell Douglas propose le F-15E Strike Eagle dont le rapport poids / poussée est très supérieur
Mais la Nasa Langley et Dryden Flight Research Center, Edwards AFB étudient le comportement du F-16 XL en croisiere supersonique : Mach 1.1 à 6 000 m muni des maquettes de différentes charges militaires

Le second XL étant propulsé par un General Electric F110-129.

En 2009, les F-16 XL sont parqués dans le désert de Mojave

https://www.nasa.gov/…/f…/atoms/files/elegance_in_flight.pdf


Contenu sponsorisé

Re: Ce jour là

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû 2018 - 17:20