ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Amour et maths de haut vol ...

Partagez
avatar
domino

Amour et maths de haut vol ...

Message par domino le Sam 31 Mar 2018 - 15:06

 "Amour et Maths"  livre d'Edward Frenkel ( Flammarion 2015)

 Le mathématicien russo-américain quinquagénaire Edward Frenkel, au parcours universitaire sinueux (Moscou, Harvard, Princeton, Berkeley, ...)nous décrit dans une fascinante autobiographie, sa passion des maths, son amour de la vie, sa haine de la discrimination raciale.
 Les sujets scientifiques traités sont variés:groupes de symétrie ; théorie de Galois ; la "pierre de Rosette" d'André Weil reliant théorie des nombres, géométrie des courbes sur les corps finis et surfaces de Riemann ; la conjecture de Shimura-Tanyiama-Weil et son impact sur le grandthéorème de Fermat ; le programme de Langlands (PL) et son analogue géométrique, ses relations avec la théorie quantique des champs ; ...

Pour le PL, Frenkel est éloquent:
 "Le PL est l'objet principal de ce livre. Par sa profonde structure conceptuelle, ses avancées révolutionnaires, ses conjectures séduisantes, ses théories pénétrantes et les différents domaines qu'il unit, il offre une vue panoramique sur les maths actuelles.
Il illustre aussi parfaitement le lien indéfectible maths-physique et la richesse du dialogue entre ces 2 disciplines.
Enfin, ce programme recèle les 4 qualités des théories mathématiques :universalité, objectivité, persistance, pertinence quant au monde physique."
Et aussi:
"Grâce au PL, nous observons des régularités similaires dans des champs différents.S'ils ont chacun des atours propres, ces phénomènes affichent des caractéristiques  communes  comme l'apparition du groupe dual de Langlands.Cette ubiquité indique
l'existence d'une mystérieuse structure sous-jacente à toutes les maths, leur "code source" pour ainsi dire"
 (le "code cosmique" des frères Bogdanov ?)


 Langlands, un passionné d'une grande théorie unificatrice des maths comme Einstein le fut pour la physique !
Alors faut-il s'étonner du fait  que Langlands occupe depuis longtemps le bureau qui fut celui du prestigieux physicien
dans le fameux Fuld Hall de l'IAS de Princeton.Et qu'il vienne d'être couronné par le prestigieux prix Abel (1 million de dollars)
l'équivalent du prix Nobel autrefois attribué à Einstein !

Frenkel narre aussi l'éblouissement de sa première découverte mathématique qui fit l'objet d'une publication
(groupes de tresses et nombres de Betti) :
"Et soudain, comme par un coup de baguette magique, tout s'est éclairci.Le puzzle s'est assemblé, l'image finale s'est révélée à moi, aussi simple qu'élégante.Je n'oublierai jamais cet instant, un incroyable sentiment de plénitude, une large récompense de toutes mes nuits sans sommeil. Pour le première fois de ma vie, je connaissais quelque chose que personne d'autre au monde ne connaissait.
J'avais du neuf à dire sur l' Univers !
Qui a goûté ce plaisir cherchera toujours à y revenir. C'était une première fois, une expérience aussi émouvante qu'un premier baiser ... "

Et l'amour dans tout ça ?
Frenkel ose écrire:
"Si quelqu'un parvenait à déterminer la Vérité Ultime et à l'exprimer par une formule mathématique,
ce serait "la formule de l'amour" !

Qu'on se le dise !
Et encore:
"Les maths sont la souce d'un savoir profond et éternel qui plonge au coeur de la matière et nous unit par-delà les continents, les cultures et les siècles.Je rêve que chacun de nous puisse contempler et apprécier la beauté magique et l'harmonie délicate de ces idées, de ces formules et de ces équations;
et que cet émerveillement donne plus de sens à notre amour pour le monde et pour autrui"

Frenkel s'est même lancé, lors de son séjour à Paris, dans la production d'un court métrage intitulé "Rites d'amour et de maths" accessible sur Internet ; un extrait "hot" (supprimé mais facilement retrouvable) :


 
il y apparaît nu comme un ver, de face et de dos. Notre collègue Antoine Chambert (Université Paris-Diderot)  dans sa recension du livre de Frenkel parue dans le n° 155 de"La Gazette des mathématiciens" ose écrire:
"cet aspect du personnage "beau gosse qui montre ses fesses" rebute plus d'un collègue ! "
Bah, soyons plus tolérants !

Et rejoignons Frenkel dans son conseil aux jeunes:
"Capitalisez au maximum sur le potentiel immense des maths ! "

Joyeux week-end pascal   à tous !

Kosmanek Edith-Edwige
Universitaire retraitée

P.S. VICTOR va encore me reprocher le "hors sujet"
Mais il s'agit toujours de s'envoyer en l'air, d'une façon ou d'une autre ...
Vos commentaires sur l'extrait du film?
Le film intégral est aussi disponible sur Internet mais c'est payant .


Dernière édition par domino le Mer 4 Avr 2018 - 22:24, édité 4 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par eolien le Dim 1 Avr 2018 - 0:31

Pour moi, c'est raté ! Dans mon microcosme aéronautique, PL, c'est l'abréviation, l'acronyme de Pilote de Ligne.
Pour l'exemple, le commandant de bord de l'AF447, quelques instants avant de partir prendre son temps de repose a demandé au copilote qui devait le "remplacer" :
-" Tu es PL ?"
S'il n'avait été que PP1 il n'aurait pas pu rester assis en place droite.

Voilà, en aviation, c'est ça un PL. Une licence de Pilote de Ligne. Pas un Programme de Langlands ...

Enfin, c'était ... notre monde d'eurocrates en a fait l'ATPL ... Sad


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
domino

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par domino le Dim 1 Avr 2018 - 17:35

Merci pour vos commentaires, eolien.
"Le beau gosse qui montre ses fesses" c'est extrêmement rare chez les matheux de haut niveau,  plutôt austères en général !


Dernière édition par domino le Lun 2 Avr 2018 - 8:37, édité 1 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par eolien le Lun 2 Avr 2018 - 2:10

Attention Domino, à ces histoires de Cu.
Car en aviation un Cu est un Cumulus et un gros Cu un Cu ... nimb.
Attention aussi au TCU qu’une traduction rapide pourrait donner Tour de Cu alors qu’il s’agit d’un gros Cu
(TCU : Tower Cumulus .’)


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
domino

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par domino le Jeu 5 Avr 2018 - 12:30

Pas encore de commentaires de Beochien sur "Rites d'amour et de maths" ? flower

Les grèves perlées prolongées,  c'est aussi toléré chez Air France   ? fee
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par Beochien le Jeu 5 Avr 2018 - 17:20

Désolé, Domino, pas trop vu de poésie ou d'amour dans ces équations (Ou considérations) que je ne suis pas trop ...
Plus, des vacances "Atlantiques", volontairement hors com's et plutôt perlées 7/7 ... Wink  pluie

Pas facile de tout lire avec du retard ... et encore moins de commenter !
avatar
domino

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par domino le Mer 11 Avr 2018 - 15:02

Voici la réponse reçue ce matin, de la part de la cosmologue Yvonne CHOQUET-BRUHAT (première femme entrée à l'Académie des sciences française) suite à l'envoi de ma recension du livre de Frenkel . Après son départ à la retraite , cette universitaire  a bénéficié d'un bureau à l'IHES (fameux Institut des Hautes Etudes Scientifiques de Bures sur Yvette) car son mari Gustave CHOQUET avait été le directeur de thèse du mécène-fondateur de l'IHES, Léon  MOTCHANE


Bonjour Mme Kosmanek
Je vous remercie de m'avoir signalé le livre de Frenkel. Je l'ai acheté sur Amazon et je le lis avec grand plaisir. Je m'étais liée d'amitié  à l'IHES avec Laurent Laforgue, son travail sur le programme de Langlands lui a valu la médaille Fields, cependant ces généralités qui me semblaient très abstraites ne m'avaient pas intéressée. Le livre de Frenkel m'a fait changer d'avis.
C'est merveilleux qu'à mon âge et encore en vie, je découvre un nouvel univers, grâce à Frenkel et à vous.
 

Bien amicalement
Yvonne


Dernière édition par domino le Sam 14 Avr 2018 - 13:46, édité 3 fois
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par eolien le Mer 11 Avr 2018 - 17:44

Alarme décrochage ... en espérant qu'il s'agit d'une alarme d'Airbus ... Twisted Evil


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.
avatar
domino

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par domino le Mer 11 Avr 2018 - 18:20

Je m'explique mal la cause de cette "alarme décrochage", eolien !
Et encore moins la référence à Airbus ... Question
avatar
eolien
Whisky Quebec

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par eolien le Mer 11 Avr 2018 - 22:56

Par analogie à vos derniers props sur un forum d’aéronautique le décrochage c’est lorsqu’on atteint les limites du domaine d’activité.

il est apparu lors de l’analyse de l’accident de l’Airbus Rio-Paris (AF447),que le système d’alarme avait présenté un fonctionnement inversé.

Soit, toujours par analogie à vos propos, si une alarme de décrochage - rapport vos propos / thème du forum - se déclenche, et si c’est une alarme type AF 447, pas de soucis, c’est soit une alarme intempestive, soit une alarme inversée : traduire c’est que vous réintégrez le monde de l’aviation !


_________________
Eolien
La dialectique est l'art d'atteindre la vérité au moyen de la discussion des opinions.

Contenu sponsorisé

Re: Amour et maths de haut vol ...

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 24 Sep 2018 - 17:34