ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


A320neo MPA

Partagez
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

A320neo MPA

Message par Laurent Simon le Mar 23 Oct 2018 - 8:26

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/et-si-l-airbus-a320neo-mpa-bousculait-le-marche-de-la-patrouille-maritime-794924.html

'A l'image du P-8 Poseidon (Boeing), un dérivé du B737, Airbus souhaite lancer l'A320neo sur le marché de la patrouille maritime (PATMAR). Un nouveau duel entre les deux géants de l'aéronautique.

C'est un joli pari. Mais un pari qui pourrait bousculer le marché PATMAR (patrouille maritime). A condition bien sûr d'être sélectionné par la France et l'Allemagne dans le cadre du programme MAWS (Maritime Airborne Warfare System). Ce programme vise à remplacer à l'horizon de 2030-2035 les 22 appareils de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale (Dassault Aviation) et les huit P3 Orion allemands (Lockheed Martin).

... Pour l'heure, la France et l'Allemagne ont lancé la modernisation de leur flotte PATMAR.  Dix-huit avions de patrouille maritime Atlantique 2 seront rénovés, dont le premier à partir de 2019, les trois suivants en 2020, puis cinq encore en 2021. "Les senseurs de ces appareils rénovés sont très prometteurs, a expliqué en février dernier le chef d'état-major de la marine, l'amiral Christophe Prazuck. Ils seront mis en service opérationnel à partir de 2021". Lancée en 2015, la modernisation de la flotte allemande de P-3C Orion devrait permettre aux appareils de rester en service encore 20 ans.


... Après avoir déjà écarté semble-t-il une proposition japonaise Kawazaki P-1, l'Allemagne et la France devraient avoir le choix entre deux plates-formes : soit un Falcon, soit un A320neo, qui dispose d'un rayon d'action de 6.300 km. "Nous pensons que nous avons une plateforme qui répond très bien aux besoins des Français et des Allemands", a expliqué le patron d'Airbus Defence & Space Dirk Hoke dans une interview récemment accordée à La Tribune. Selon le rapport du président de la commission de la défense de l'Assemblée nationale Jean-Jacques Bridey sur la prochaine loi de programmation militaire, le programme PATMAR "sera élaboré courant 2022, pour une réalisation à compter de 2025 et des livraisons prévues après 2030".
Au sein d'Airbus, on plaide pour que le programme franco-allemand soit rapidement lancé afin de disposer d'un programme crédible à l'export.
Car la flotte mondiale PATMAR est déjà entrée dans une phase de renouvellement très active.
Ainsi, après l'Inde, l'Australie, le Royaume-Uni et la Norvège, la Corée du Sud va acquérir six P-8 Poseidon (Boeing), dérivé du B737, afin de moderniser ses capacités de patrouille maritime. Airbus, qui estime le marché potentiel global à une centaine d'appareils PATMAR, redoute "un effet domino" en faveur de Boeing.

D'autant que plusieurs pays dont la France en 2017, ont rejoint le programme "Multinational Maritime Multinational Mission" dans le cadre de l'OTAN : Allemagne, Grèce, Italie, Espagne, Turquie. Un programme qui a également attiré le Canada et la Pologne en février 2018. Il permet aux participants de ce programme de définir leurs capacités et leurs besoins communs dans le domaine de l'aviation de patrouille maritime. C'est pour cela qu'Airbus préconise "une solution européenne". En outre, quelques pays asiatiques devraient se doter d'un tel système d'arme au regard du réarmement dans cette région, notamment en mer de Chine.

... Au-delà de la plateforme A320neo peu coûteuse et la plus performante du marché, selon Airbus, ce qui compte pour le constructeur européen, c'est bien l'aspect système. Le géant européen sait faire, il a déjà remporté des succès avec les versions maritimes des C295 et C235. Ce qui en fera un redoutable compétiteur si l'A320neo MPA décolle un jour.  ...'
Aussi, Airbus et/ou Dassault Aviation doivent être en mesure d'apporter rapidement une réponse face à Boeing

----
3 octobre 2013
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20131003trib000786529/defense-le-ministre-jean-yves-le-drian-lance-la-modernisation-des-atlantique-2.html

... Le retrait du service de l'ATL 2 est prévu à partir de 2032 après plus de 40 ans d'activité au cours desquels les cellules et les moteurs auront été constamment maintenus, tandis que le système de combat faisait l'objet de nombreuses modifications. Le coût annuel du maintien en condition opérationnelle (MCO) de ces appareils est estimé à près de 140 millions d'euros et le coût d'utilisation à près de 30 millions d'euros. 
Ainsi, pour les quarante ans de vie de ces avions, dont la fabrication a débuté à Toulouse (usine Bréguet), le coût global de possession serait de l'ordre de 12 milliards d'euros (5,6 milliards pour l'acquisition : 5,6 milliards et 6,4 milliards pour l'utilisation). Soit plus de 50 % consacrés à l'entretien, au fonctionnement et au soutien. « Celui-ci est particulièrement élevé, car pour préserver le capital opérationnel irremplaçable représenté par ces avions, de multiples ajouts d'équipements ou améliorations ont été nécessaires », ont expliqué les auteurs de ce rapport.

...
L'ATL2 assure son activité principale de combat au profit de la force océanique stratégique (FOS). Ils sont prioritairement destinés à la lutte contre les sous-marins et les navires de surface. Ils servent également pour des missions de surveillance des côtes pour lutter contre les narco-trafiquants, la pêche illicite, les navires pratiquant le déballastage. Faute de pouvoir utiliser des drones de surveillance au Sahel, les Atlantique 2 ont également été déployés pour localiser les otages. Facilement déployables hors du territoire métropolitain, ces appareils disposent d'une grande autonomie de vol à basse altitude et nécessitent une grande cohésion de l'équipage, qui exige une formation et une régénération permanente.
C'est un programme ancien, étudié à partir de 1977 et dont l'entrée en service opérationnel a eu lieu en 1991. Il a connu des réductions de cibles successives, passant de 42 à 28, puis 22 appareils. Sa clôture a été prononcée en janvier 1998, soit plus de vingt ans après la phase de définition


Dernière édition par Laurent Simon le Mar 23 Oct 2018 - 8:32, édité 1 fois
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Poncho (Admin) le Mar 23 Oct 2018 - 8:32

Sans compter que passer du poste d'un A330 MRTT à un A320 nécessite une formation assez courte...

(je ne connais pas les synergies avec l'A400M mais elles doivent être nombreuses aussi)


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Beochien le Mar 23 Oct 2018 - 12:44

Tout ce secteur me laisse un peu songeur ...
Beaucoup de secteurs et d'utilisation différentes à cerner ...
Noter au passage qu'un MC adapté, et équipé, comme le B737 P8, se vend au moins 2-4 X le prix de la coque de base (Plus de 200 Millions, développement inclus, pour qq dizaines aux USA)

http://www.eltis.org/discover/case-studies/hydrogen-driven-fuel-cell-buses-public-transport-luxembourg

Surveillance maritime "Côtière", on voit que les altitudes sont parfois faibles, d'ou l'utilisation préférable de turboprop's et de petits avions.
Maintenant, des drones bien conçus pour ces services peuvent assurer 98% des fonctions.
Je pense un peu au Piaggio" Italien.

Juste pour rire, je me souviens, d'avoir vu un Atlantic, nous passer en ras des vagues, à nous décrocher la tête de mât (16 mètres) il y a bien longtemps, dans le golf du Morbihan, juste pour la photo par beau temps, on a senti le souffle, ils ne l'auraient peut être pas fait avec un MC transformé et trop gourmand à cette altitude ... On l'a crédité de 100 pieds ...

La capacité de largage de matériaux divers, du radeau de survie, en passant par des bouées d'écoute, et d'éventuels nageurs de combat, passe par un hayon AR, une soute de bombardier, ou des équipements très spécialisés sur un MC convertit. 
Alors que faire ... un peu bouleverser tout l'avion, d'un seul coup, côté capa de fuel, soutes à bombes et torpilles, missiles en soute, et programmes de missiles anti missiles qui seront d'actualité dans 10 ans !
Se présenter petit bras pour pas trop cher, et encore moins d'investissements ne servira à rien, les USA DOD ont du mettre 2-3 milliards, et plus, avec l'électronique, pour développer leur Poseidon depuis longtemps, bricoler un A320 avec armement externe, à ce stade est voué à l'échec.
Juste mon idée.
Le trop peu, trop tard, et trop cher, une spécialité EU dans l'aviation militaire ...

https://www.google.fr/search?q=P8+poseidon+torpedo&safe=off&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=20sVdxHfMxXt9M%253A%252C-UP4qoY1tq8wcM%252C_&usg=AI4_-kQ7I25p4e-YFRILk58lkZIwAmhJZg&sa=X&ved=2ahUKEwjr6cePsZzeAhVGUhoKHfcvDG4Q9QEwA3oECAAQCA#imgrc=20sVdxHfMxXt9M:

Côté armement, les torpilles "Suspendues" vont "Freiner" et consommer beaucoup de fuel, pendant toutes les missions. Et pour les mettre "En soute" eh bien il faut en adapter une ...
Même chose pour un armement "Air-Air"

Et que dire des opérations extérieures, si on doit les mener à partir de la métropole, côtes de la Syrie, plein Atlantique, ou du côté des Dom-Tom éloignés. Un A330 converti, offrirait plus de rendement, et pourrait s'y rendre sans ravitailler, ni escale pour les Antilles....

Restent le fonctionnalités multiples, le couteau Suisse qui peut voir en haut comme en bas, tout en écoutant les signaux, et armé correctement (Une ou qq soutes à créer)
Plus lourd, plus gourmand, mais pas forcément plus cher, si on évite 3-4 types d'avions différents.
Je pense que les fonctions Awac's, Sigint et surveillance maritime "Haute" et aussi un commandement opérationnel local éventuellement embarqué hors de ses bases, peuvent cohabiter dans un même type d'avion, un type MRTT NEO adapté.
Avec des drones, et qq C-295 en complément.

Que dire du projet d'A320 "PATMAR"
Trop tard probablement, et on ne sait même pas si le A320 sera encore là après 2030.
Il ne sera pas adapté au vol à basse altitude (Ni moyenne) trop vite et trop de conso. Le C-295 est bien mieux adapté.
Beaucoup d'adaptations $$$ que les Américains ont mis 20 ans à accumuler et essayer.
Pour 2030, le A320 PATMAR sera peut être prêt, mais les marchés export se seront envolés.
Et today, ce ne sont que des promesses de réunir des expériences éparpillées (Pour un A330 aussi)

Bon, pas trop de religion sur le sujet, juste une crainte ... que l'on s'embarque dans une histoire à là A400M, vu les années que ça va prendre à réunir un consensus, pour des fonctionnalités différentes suivant les partenaires ...

J'ajoute que, au vu des lenteurs EU, Michel Cabirol a raison, dans la Tribune ...
Alors, quoi de mieux, ou de vraiment neuf, pour gagner ... et dans les 120-130 millions (Dernière négo US affichée today pour la suite, valable pour les prochaines séries, à l'export ??)

Au sein d'Airbus, on plaide pour que le programme franco-allemand soit rapidement lancé afin de disposer d'un programme crédible à l'export. Car la flotte mondiale PATMAR est déjà entrée dans une phase de renouvellement très acive. Ainsi, après l'Inde, l'Australie, le Royaume-Uni et la Norvège, la Corée du Sud va acquérir six P-8 Poseidon (Boeing), dérivé du B737, afin de moderniser ses capacités de patrouille maritime. Airbus, qui estime le marché potentiel global à une centaine d'appareils PATMAR, redoute "un effet domino" en faveur de Boeing.
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Poncho (Admin) le Jeu 25 Oct 2018 - 14:14

Il paraît que les sous-marin sont désormais tout à fait capable de se défendre contre les avions...
Voler haut ça aide donc ;D

En outre côté capteurs l'Europe n'est pas à la ramasse.
Il manque juste la plate-forme

Je note que la maquette a Euronaval a bien les mêmes dispositifs de sortie / portes que l'A321ACF ce qui est assez étonnant...
La porte médiane est équipée d'un petit hublot
Notable

Et soute pour les armements en place de la soute arrière

https://www.usinenouvelle.com/mediatheque/9/5/9/000702959_illustration_large.jpg



D'ailleurs je me demande si cette configuration n'est pas liée aux contraintes liées à la pressurisation de la soute à armement (est-ce que la partie arrière sera pressurisée?)


Pour la bonne bouche :
https://www.ttu.fr/l-airbus-a321lr-base-du-futur-patrouilleur-maritime/


_________________
@avia.poncho
avatar
Paul
Whisky Quebec

Re: A320neo MPA

Message par Paul le Jeu 25 Oct 2018 - 14:24

Donc pas d'ACT puisque ceux-ci sont installé dans la soute arrière.
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Poncho (Admin) le Jeu 25 Oct 2018 - 14:28

Sur l'A319ACJ on peut mettre des ACT dans toute la soute...

Sur le P-8 c'est ce qu'il se passe.

Après tu peux faire le réservoir au dessus de la soute qui en sera pas très profonde...

Avoir quelle sera la base en 2030 ? A321XLR ?


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Beochien le Jeu 25 Oct 2018 - 14:50

Merci Poncho, une soute rassurante côté image, c'est bien. !!! 
Si X opérateurs travaillent au dessus, qq hublots seraient les bienvenus pour déstresser 
Et évaluer vite et à l’œil (Awareness), le climat d'une opération en cours ... visi, état de la mer ect ... Une estimation, plus rapide, que celle apportée par XX senseurs plus ou moins bien calibrés ... Tout en déchargeant les pilotes ...
Pff une claustro de sous marins , pour 99 % du temps, juste en patrouille.
Comme sur le P-8

Oui une cloison de pressurisation certainement, en avant de la soute à bombes.
Et peut être avec un sas pour d'éventuelles interventions en soute ...

Pour les ACT, beuh ...
Pas besoin de réservoirs mobiles et lourds, ni de bagages, donc une extension dans la structure pour les réservoirs (Au point où ils en sont), à volonté pour l'autonomie, vs le MTOW, ils peuvent devant, derrière ou les deux pour équilibrer quand on largue des torpilles (4?) , à presque 400 Kg / pièce.

Ma question, pourquoi traîner un A321 NEO bien trop long pour la fonction ... Le A320 est plus léger ... Et figure sur la photo ...


Dernière édition par Beochien le Jeu 25 Oct 2018 - 15:14, édité 1 fois
avatar
Paul
Whisky Quebec

Re: A320neo MPA

Message par Paul le Jeu 25 Oct 2018 - 15:07

Beochien a écrit:
Pour les ACT, beuh ...
Pas besoin de réservoirs mobiles et lourds, ni de bagages, donc une extension dans la structure pour les réservoirs, à volonté pour l'autonomie, vs le MTOW, ils peuvent devant, derrière ou les deux pour équilibrer quand on largue des torpilles , à presque 400 Kg / pièce.

Mais beaucoup plus couteux et qui n'existe pas à ce jour. Boeing utilise 6 ACT dans les soutes avant et arrière du P-8. Si c'est la même configuration que les BBJ, c'est 2 à l'avant et 4 à l'arrière.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Beochien le Jeu 25 Oct 2018 - 15:25

Oui, Paul, 
6 ACT, sur le Poseidon, pour une autonomie qui semble de 10 heures ... 
Manque 10 000 lts voir un peu plus si on veut plus, pour un A320 NEO, s'il doit passer les 10 heures.
Mais bon, si on refait presque toute la coque, pourquoi ne pas inventer des réservoirs bien optimisés  Question
Ce n'est pas d'un autre monde, et pas besoin de modularité ...
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: A320neo MPA

Message par Poncho (Admin) le Jeu 25 Oct 2018 - 16:49

Ok vérifié

3 devant et 4 derrière (3 de l'arrière étant devant la soute et le quatrième au dessus de la soute)

Aux Tanks
• Fwd Gp: 1,563 USgal soit 2000 l par réservoir environ
• Aft Gp: 2,575 USgal


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: A320neo MPA

Message par Contenu sponsorisé

    Sujets similaires

    -

    La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 16:11