ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


hydravions bombardier d'eau et dérivés

Partagez

alain57
Whisky Quebec

hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Jeu 12 Fév 2009 - 19:28

Quel avenir pour l’amphibie russe Be-200 ?

http://red-stars.org/spip.php?breve1257



Selon Air & Cosmos, alors que Beriev estimait le marché de son
avion amphibie Be-200 à 400 unités au lancement du programme, il ne tablerait
actuellement plus que sur 50 à 70 appareils dans les 15 prochaines années. A ce
jour, le carnet de commandes de Beriev ne comprend que 8 appareils selon Air
& Cosmos dont 7 configurés en bombardiers d’eau commandés par le Ministère
des situations d’urgence russe en 1997 et un par l’Azerbaïdjan (pris sur les
commandes russes dont il constituait normalement le cinquième exemplaire). 4
Be-200 ont déjà été livrés à la Russie et deux autres sont en cours de
production. La Russie devrait recevoir un Be-200 en 2009 et deux autres en 2012
pour achever sa première commande.

D’autres commandes russes seraient attendues. Air & cosmos
évoque un second contrat du ministère des situations d’urgence pour 8
exemplaires supplémentaires qui pourrait être signé d’ici fin 2008. Interfax
semble indiquer de son côté qu’ils ont déjà été commandés pour des livraisons à
partir de 2011 bien que certains aspects financiers soient encore à régler. De
plus, Redstars a déjà évoqué l’intérêt de la marine russe pour
des Be-200
en versions de patrouille maritime et sauvetage ainsi que de
lutte ASM pour remplacer les Be-12 Mail de la Flotte de la Mer noire encore en
parc (9). Notons que la marine russe est pourtant déjà engagée dans l’acquisition de 4
amphibies A-42
pour l’horizon 2010-13 avec des commandes supplémentaires
possibles.

A l’export, hormis l’exemplaire vendu à l’Azerbaïdjan déjà cité,
la Russie cherche à placer le Be-200 en Europe auprès de pays comme la Grèce
(aucun contrat n’a encore été signé contrairement à ce qui avait été annoncé par les
médias russes fin 2007
), l’Italie ou le Portugal qui sont confrontés chaque
été à de gros incendies. Selon Gudok, Beriev espère leur vendre environ 15
appareils au total sachant que le Be-200 devrait être certifié aux normes
européennes d’ici fin 2008. Depuis 2004, la Russie a loué à plusieurs reprises
ses appareils à l’Italie, à la Grèce et au Portugal tandis que des
expérimentations ont été menées en France et en Allemagne sans déboucher sur des
commandes. La Russie a donc décidé selon Interfax de ne plus louer ses appareils
sauf en situation d’extrême urgence. Moscou a également longtemps proposé la
création d’une escadrille européenne de bombardiers d’eau comprenant des Be-200
mais sans succès même si Beriev et la presse russe
confondent souvent prospects et contrats signés
. Si le Grèce, l’Italie ou le
Portugal passaient toutefois des commandes, elles pourraient être prélevées sur
les exemplaires restant à livrer à la Russie.

D’autres opportunités pourraient découler du développement d’une
nouvelle version du Be-200 : le Be-250 d’alerte aérienne avancée. Le directeur
général de l’électronicien russe Vega, Vladimir Verba, a en effet affirmé que sa
société participait depuis 2 ans au développement de cette version, confirmant
ainsi qu’elle est toujours d’actualité. Ce Be-250 devrait entrer en production
de série en 2011. Ce serait alors le premier appareil de ce type sur une
plateforme amphibie ouvrant de nouvelles perspectives opérationnelles aux pays
disposant de grandes étendues d’eau à surveiller.

Beochien
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Beochien le Ven 13 Fév 2009 - 13:03

Celui là je l'attendais* depuis un An ! Ils l'ont fait! C'est bien !
*CF sur Aweb !

Enfin un 747-2 transformé en Bombardier d'eau !
Je pensais prés de 100 tonnes pour un 747/400 ... ce sera + / - 70 Tonnes pour ce 747-200 !
A la dimention des feux Californiens enfin ! Le saupoudrage précis est une chose, le Niagara c'est mieux !
Avec une douzaine comme celà on pourrait espérer des résultats !
Avis aux Kangourous !
Jamais compris d'ailleurs pourquoi les flottes de bombardiers d'eau ne migraient pas pour s'entre aider à l'échelle inter continentale !
Suivant les saisons, ce serait plus rentable !

------------------------Tucson Citizen, L'article ----------------
http://www.tucsoncitizen.com/daily/local/30782.php

The U.S. Forest Service probably will not use the Boeing 747 jetliner converted into a retardant carrier on the wildfire that killed four and charred more than 24,000 acres near Palm Springs, Calif.

The 747-200, capable of dousing a forest fire with 20,000 gallons of water or retardant on a single pass, was cleared for takeoff by the Federal Aviation Administration just before 4 p.m. Friday. It is based at Pinal Airpark, just north of Marana.

And it may stay there, said Jim Payne, regional spokesman for the Forest Service. The contract the Forest Service negotiated with Oregon-based Evergreen International Aviation has expired, and the California fire is the only blaze using tankers right now, so the Forest Service will have to use the smaller carriers that already are under contract.

A conventional heavy tanker, usually a P-3 Orion, is capable of dropping 2,400 gallons per pass.

Still, Evergreen will be ready, said Bob McAndrew, head of the supertanker program. "We could be on the fire by Monday if the federal officials want it.

"I've called the (California Department of Forestry) and the Forest Service, and I'm waiting for a reply."

The 747 uses a pressurized system that increases the flow of retardant, instead of relying on gravity like conventional tankers, he said. The plane works about 400 feet above the ground. The P-3 can descend to half that altitude.

McAndrew said he hopes the Forest Service will use the plane so officials will see how effective it can be.

alain57
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Ven 13 Fév 2009 - 14:23

exact Béochien, une flotte de beriev ( ou autres) qui se déplacerais sur le lieu d'important incendies, afin de faire masse et d'éteindre rapidement, avant que l'incendie ne ravage des provinces entières.

je pense aux beriev, car ils sont rapide, (comparé a nos canadaires, qui ne peuvent sortir de l'espace europeen) capable d'amerir, ( plus facile que le 747 qui necesite une infrastructure aéronautique importante,ce qui limite le nombre de pays ou on peut l'utilisé sans faire trop de trajet pour rejoindre un aéroport avec une piste approprié) et capable de parcourir de longues distances.
voila une idée a mettre en oeuvre, qui apporterais plus a la sauvegarde de notre planéte (et des habitants), que les discours sans lendemains de bien des politiciens.

vonrichthoffen

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par vonrichthoffen le Ven 13 Fév 2009 - 16:11

Le Be 200 est un peu limité en autonomie autrement qu'en convoyage (ce n'est pas forcément rédhibitoire pour un amphibie). Ca reste toutefois à mon sens le meilleur avion du moment, pour ne pas dire de la dernière décénie. Il peut emporter deux fois plus de flotte qu'un CL 415. Bizzare qu'il n'intéresse personne.
De l'Air Tractor au 747 en passant par les gabarits intermédiaires, on a besoin de toute la panoplie pour faire de la lutte anti-incendie efficacement, chaque feu étant un cas particulier.

Poncho

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Poncho le Mar 17 Fév 2009 - 13:34

Mes avis DOPES

1) Je pense que tout le monde attend le Be-200 RR pour éventuellement commencer à être vraiment crédible à l'ouest...

2) En situation chaude et basse le turboprop reste vraisemblablement supérieur au turbo fan, et principalement parce qu'il fonctionne assez largement à vitesse constante... réduisant donc les temps de latence à la remise de gaz...

3) Au passage le D-346 est un 3 arbres Wink
Ils prévoient une version TX avec un réducteur pour FAN
Et ce truc là fonctionne sans FADEC ? Me trompe-je ?

http://www.airfleet.ru/index.php?staid=1001122



D-436 engine family

The 7,500-kgf D-436T1 bypass turbofan, certificated in 2000, is flown at present on the Tu-334 passenger aircraft which passes through a flight test programme.

Development and series production of the 70-80-seat An-148 medium-haul passenger aircraft is one of the priorities of the Aviation Industrial Development State Programme of Ukraine.

The Ivchenko-Progress SE has developed the D-436-148 bypass turbofan engine (a modification of the D-436T1 bypass turbofan engine) for the new An-148 passenger aircraft. Its maiden flight powered by the engine was performed on December 17 2004.

The enterprise continues developing other bypass turbofan engines falling into the D-436 engine family with thrust values ranging from 6,400 to 12,000 kgf, intended for new large-capacity and cost-effective aircraft.

Its three-shaft turbofans with high bypass ratios, such as the D-436T1/TP, D-436T2, D-436T3, D-436-148, are modified versions of the D-36 family engines. The D-36s have been widely used on the Yak-42, An-72, An-74, An-74TK-300 aircraft having accumulated 8-mln flight hours and demonstrated high operational reliability.

New versions are designed to meet on-condition maintenance requirements and are provided with advanced testing and fault-finding systems. The Ivchenko-Progress SE offers today new engines of the D-436 family having a service life of 20,000 cycles with shop visits for module replacement after every 5,000 – 6,000 cycles of operation.

The corporate strategy for the D-436 engine family evolution consists in step-by-step improvements of engine components during follow-on development of its modified versions. Thanks to the use of a new wide-chord low-tip-speed fan without shroud platforms being developed and turbine entry temperature increase by 50-60°K, the D-436T2 bypass turbofan engine is expected to have its thrust increased by roughly 10%, specific fuel consumption reduced by 2-3%, and its noise characteristics improved.

The D-436T3 engine with a low pressure compressor featuring an additional "zero" stage (successfully operated on the AI-336-10 industrial gas-turbine drive) will have its thrust augmented by 12% without any increase of entry gas temperature.

Aircraft powered by the D-436T1/TP basic engine and its new modifications will generate noise on terrain during take-off and landing at a level lower than specified in Chapter 4 of the ICAO Standard by at least 10 EPNdB, estimated by summed-up levels measured in three test points. The engines’ emission level is lower than the ICAO current standards by 40-50%.

Future engine versions are supposed to have fewer compressor stages, upgraded turbine and combustion chamber to ensure a gas temperature increase by 100-150°K, introduction of new materials and technologies.

A 12,000-13,500-kgf modification of the D-436TX engine featuring a wide-chord noiseless fan driven by a reduction gear is also under development. It makes use of the D-436T3 engine’s compressor, upgraded combustion chamber and turbine (their prototypes were proven on the D-18T and D-27 engines). The engine is provided with a compact high-efficiency cascade-type thrust reverser.

A FADEC-type automatic control and monitoring system is at present under development for all modified bypass turbofan engine versions of the D-436 family.

Beochien
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Beochien le Mar 17 Fév 2009 - 13:56

Salut Poncho !

Attention aux formulations 2 -2 1/2 -3 Arbres surtout quand on parle de Turbo prop, ou du GTF le 3eme arbre étant souvent celui du Réducteur, Axial ou de l'arbre hélices déporté ...
3 arbres , ça ne veut pas dire qu'il y à 3 étages turbine, comme sur un Trent par exemple !
Je me suis fait avoir pour le TP 400 !
Donc à vérifier de prés !

vonrichthoffen

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par vonrichthoffen le Mar 17 Fév 2009 - 14:26

Moteur russe ou occidental, le Be 200 est incontournable, car qui peut fabriquer un amphibie de nouvelle génération en occident ? Là, c'est un autre exercice que d'optimiser la n-ième version d'un liner à vocation bronze-cul. Et qui aurait encore ce savoir-faire en Europe de l'Ouest ? Piaggio peut-être, si on lui donne du temps et des moyens ? Je pense (peut-être à tort) que le savoir s'est perdu chez Shorts et Blohm und Voss (ne parlons pas de Latécoère). Et lorsque l'on jette un coup d'oeil à la production de chez Beriev, on constate par exemple que le Be 103 est d'une conception radicalement opposée à celle du Be 200, ce qui donne une idée de la réserve d'expérience et de créativité dont ils disposent, y compris, dans le cas du Be 103, l'expérience accumulée avec les ekranoplanes.
Je pense aussi qu'il ne faut pas trop faire une fixette sur les moteurs en ce qui concerne un avion utilitaire, il ne s'agit pas là de réduire la conso/mile/passager, et il y a encore des Trackers ou des CL 215 qui tournent avec des Pratt à pistons. Cette méfiance chronique pour les moteurs de l'Est tourne un peu au prétexte facile (dans le cas du Be200) pour évacuer l'avion d'un choix éventuel.
Deuxième point, qui rejoint l'idée d'une flotte européenne d'avion de lutte anti-incendie, les pays d'Europe du Nord ne sont pas aussi équipés que les pays méditerranéens. Or la donne climatique est en train de changer, et il se pourait bien que les pays scandinaves, par exemple, soient eux aussi à terme confrontés à des feux de forêt importants et redondants en période estivale.
Le CL-415 est un excellent avion dans la tâche qui lui est dévolue, solide, robuste et dégourdi, mais il n'emporte que 6 tonnes d'eau. Si l'on veut disposer d'un amphibie qui puisse emporter plus, le choix s'impose de lui-même (le Martin Mars est un fossile volant, même s'il rend de grands services).
Quant aux zincs non-amphibies et gros porteurs, n'importe lequel peut faire l'affaire, DC 6, DC 7, DC, 10, 747 ou autre.
A suivre de toutes façons.


Dernière édition par vonrichthoffen le Mar 17 Fév 2009 - 14:39, édité 2 fois (Raison : faute à la société)

Poncho

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Poncho le Mar 17 Fév 2009 - 14:39

Bien entendu !

Mais cela ne répond pas à
1) quid de l'entretien et de la maintenance de ces moteurs qui si ils sont bons sont néanmoins méconnus
2) quid des turbofan en mission firefigher ?
3) redondance ? entre ces avions et le porteurs terrestres ?

Sikorsky n'a pu perdre la main sur les hydravions Wink

vonrichthoffen

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par vonrichthoffen le Mer 18 Fév 2009 - 20:02

1) Jusqu'à présent, on a réussi à entretenir (et à réparer) des moteurs russes en Algérie, en Egypte, en Inde ou à Cuba ( et j'en oublie). On devrait pouvoir en faire autant en occident, je me suis même laissé dire que certains moteurs américains permettaient aux MRO occidentaux de bien s'entraîner.
2) Un fan est certes plus fragile qu'une hélice, mais quelque soit le type de moteurs, lorsque celui-ci manque d'oxygène à l'admission, il s'arrête, c'est le risque pris lors du survol d'un incendie, et là, redémarrage ou pas, un turbofan marque des points en supprimant une action vitale à faire dans l'urgence, à savoir la mise en drapeau de l'hélice.
3) Ce n'est pas de l'exploitation en ligne, Monsieur Poncho, c'est une guerre, avec parfois hélas un vrai bilan de guerre, comme on l'a vu récement en Australie, et avec toujours un coût pour la collectivité.
Il ne peut pas y avoir de redondance entre des avions qui ne sont pas sensés servir lorsque tout va bien.
Par contre, autant un Firecat va rester au hangar en hiver, autant un amphibie peut servir à autre chose de par sa versatilité (missions SAR, par exemple).

vonrichthoffen

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par vonrichthoffen le Sam 21 Fév 2009 - 14:11


Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Poncho (Admin) le Lun 30 Mar 2009 - 22:29

Pour rédemarrer sur les chapeaux de roue

http://www.flightglobal.com/articles/2009/03/30/324526/firefighting-dc-10-available-to-lease.html


DATE:30/03/09
SOURCE:Flight International
Firefighting DC-10 available to lease
By Kate Sarsfield
A McDonnell Douglas DC-10 firefighting-configured aircraft is available for lease to European governments. The US-registered aircraft - the second of only two DC-10s available in this configuration - is owned and operated Victorville, California-based 10 Tanker Air Carrier and is being promoted through international air charter broker Air Partner.

"This additional capacity means that one of the jets is available for seasonal summer charter to any interested countries, or groups of countries, who are at risk of destructive and costly forest fires," says Air Partner.

The DC-10 supertankers took four years to develop and can fly as low as 200ft (60m) above ground level, hold 45,500 litres (12,000USgal) of fire retardant or water - up to 10 times more than other mainstream firefighting aircraft - that can be released in a continuous 800m line as wide as a football pitch, says Air Partner.

"Flying at speeds of up to 400kt (740km/h), the DC-10 can reach a disaster zone considerably faster than any other aircraft used for a similar purpose, none of which are jets," says the London Gatwick-based company.


Quelle efficacité réelle pour des feux en zone très accidentée ?
De belles photos en perspectives... Wink

alain57
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Mar 31 Mar 2009 - 19:44

il y a également celui-ci....permet de recycler les anciens 747.

Supertanker cleared for firefighting.

http://www.newsregister.com/article/38192-supertanker+cleared+firefighting

alain57
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Sam 4 Avr 2009 - 16:38

confusion entre amerrissage et atterrissage...?????




Québec Un avion-citerne atterrit sur le ventre

http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/regional/archives/2009/04/20090403-215422.html

Le pilote d'un avion-citerne CL-415 a eu chaud vendredi matin à l'aéroport de Québec.

Le train d'atterrissage ne s'est pas déployé et il a été forcé de poser son appareil sur le ventre.
Il s'agissait d'un vol d'entraînement en vue de la saison des feux de forêt.
Les deux pilotes qui se trouvaient à bord n'ont pas été blessés.
Une enquête du Bureau de la sécurité dans les transports a été ouverte.

alain57
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Sam 11 Avr 2009 - 23:37


Invité
Invité

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Invité le Dim 10 Mai 2009 - 2:53

Tanker 10

Un lien vers le site de la société qui exploite le DC10 en bombardier d'eau avec quelques photos.

http://www.10tanker.com/

alain57
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par alain57 le Ven 3 Juil 2009 - 18:57


jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Jeu 29 Oct 2009 - 10:43

Bonjour à tous,

Une commande de 4 CL415 par le gouvernement de Terre Neuve et du Labrador.

Le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador accroît ses capacités de lutte contre les incendies en commandant quatre avions amphibies Bombardier 415

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 28 oct. 2009) - Aujourd'hui, Bombardier Aéronautique a annoncé que le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador a acheté quatre avions amphibies Bombardier 415 qui serviront à remplacer une partie de sa flotte vieillissante d'avions de lutte contre les incendies. Au prix courant, ce contrat est estimé à 120 millions $US et comprend les modifications d'avion, l'approvisionnement en pièces de rechange, la formation et le soutien technique. La livraison de ces avions débutera au deuxième trimestre de 2010 et se poursuivra en 2011.

Le ministère des Transports et des Travaux publics du gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador exploite présentement six avions CL-215. Avec cette commande ferme, une partie de sa flotte vieillissante sera remplacée par quatre des appareils de lutte contre les incendies les plus efficaces du monde, les avions Bombardier 415.

"L'avion Bombardier 415 a constamment fait preuve de capacités uniques de lutte contre les incendies en assurant des interventions efficaces dans des conditions rudes et exigeantes dans le monde entier. Avec un grand territoire à couvrir et un accès limité à des aéroports en régions éloignées, l'avion Bombardier 415, avec les capacités de remplissage rapide de ses réservoirs, est l'outil aéronautique le plus productif et le plus fiable pour lutter contre les incendies forestiers sur le territoire riche en lacs de Terre-Neuve et du Labrador", a déclaré Michel Bourgeois, président, Avions spécialisés et avions amphibies et formation à l'aviation militaire, Bombardier Aéronautique.

"Seul avion spécialement conçu pour la lutte aérienne contre les incendies et reconnu dans le monde entier comme l'épine dorsale des missions de lutte contre les incendies, l'avion Bombardier 415 permettra au gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador de protéger ses collectivités, son environnement et sa faune. Avec une part importante du territoire de la province couvert par des forêts, l'avion Bombardier 415 soutiendra la capacité de Terre-Neuve et du Labrador à éteindre des incendies pendant de nombreuses décennies", a ajouté M. Bourgeois.

"Notre entente avec Bombardier pour l'achat de nouveaux avions Bombardier 415 de lutte contre les incendies nous permettra de remplacer certains vieux appareils de notre flotte existante par des avions modernes à la fine pointe de la technologie afin de rehausser nos capacités d'intervention contre les feux de forêt", a déclaré l'honorable Tom Marshall, ministre intérimaire des Transports et des Travaux publics du gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador. "Par nos négociations, nous avons construit une relation positive et mutuellement avantageuse avec Bombardier qui aidera au soutien et au développement futurs de notre secteur émergent de l'aéronautique et de la défense."

Depuis la première livraison du premier avion Bombardier 415 en 1994, quatre avions Bombardier 415 MP et 69 avions Bombardier 415 ont été livrés au total à des gouvernements et à des organismes de lutte contre les incendies en Croatie, en France, en Grèce, en Italie, en Malaisie, en Ontario, au Québec et en Espagne. De plus, 66 avions CL-215 à moteurs à pistons sont encore en service.

L'avion de lutte contre les incendies Bombardier 415 peut atteindre une vitesse maximale de 224 mi/h (359 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d'incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant quelque 55 233 litres (14 589 gallons US) de liquide extincteur.
...
http://www.marketwire.com/mw/release.do?id=1066812&lang=F5

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Mar 2 Fév 2010 - 23:44

Bonsoir à tous,

Bombardier vient de vendre des CL415 pour un montant de 126 millions $US à un client non identifié.

Bombardier vend des avions amphibies Bombardier 415 pour lutter contre les incendies

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui la vente d’avions amphibies Bombardier 415 à un client dont l’identité n'a pas été divulguée. L’identité du client et le nombre d’appareils ne seront pas révélés pour le moment. Selon le prix courant de l’appareil, le contrat est évalué à environ 126 millions $US et comprend la formation et le soutien technique. Les livraisons de ces avions commenceront au quatrième trimestre de 2010, et se poursuivront jusqu’en 2012.
http://www.bombardier.com/fr/bombardier/galerie-de-presse/communiques-de-presse/details?docID=0901260d800e7e88

Amicalement


_________________
Jullienaline

Beochien
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Beochien le Jeu 13 Mai 2010 - 21:28

Bonjour !

Tiens un nouveau bombardier d'eau ! ShinMaywa's US-2
Assez rare pour le saluer !
Issu d'un patrouilleur maritime JAP, en mal de marchés !
Il va plaire à Vector !
Un quadri, avec 15 tonnes d'eau ...


ShinMaywa's US-2 needs a big market
By
Leithen Francis
on May 12, 2010 6:55 PM

---------------------- Flightglobal L'article ------------------

Belle image, je sais pas transférer ça ! dommage !

http://www.flightglobal.com/blogs/asian-skies/2010/05/shinmaywas-us-2-needs-a-big-ma.html


Shinmaywa 003 (Custom).jpgI visited ShinMaywa Industries, on the outskirts of Tokyo, today and met with Yasuo Kawanishi, who is involved in business development. I also met with Eiichi Negishi, who is seconded to the Japan Aircraft Development Corporation, and is helping with commercialisation of the ShinMaywa US-2 amphibious aircraft.

The US-2 is a search and rescue (SAR) aircraft in service with the Japanese Maritime Self-Defence Force.

Because it is a niche product, ShinMaywa has only delivered four US-2s to the Maritime Self-Defence Force and has just one more on order, for delivery in 2012.

Clearly ShinMaywa needs to find other customers to justify the investment it has made in this aircraft.

Japanese companies are forbidden from exporting military equipment, except to the USA, so ShinMaywa has developed a concept for a civil variant, namely the US-2 fire-fighting amphibian. As the name suggests, this is a fire-fighting aircraft that can land and take-off from rough seas with waves of up to around 3m.

On paper the US-2 stacks up pretty well against other fire-fighting amphibious aircraft.
ShinMaywa's product spec sheet says the US-2 can carry 15t of water whereas the Beriev Be-200 and the Bombardier 415 can carry only 12t and 6t of water respectively.

The Malaysian Maritime Enforcement Agency tells me that they have difficulty landing their 415 in seas with more than one metre high waves. The US-2, meanwhile, can handle 3m high waves.

So the Japanese have a product that appears to be the best on paper and we know they can build it because they are already building the SAR version.

Meanwhile, China's AVIC General Aviation Company is trying to develop a fire-fighting amphibious aircraft called the Dragon 600.

I know that relations between China and Japan are strained and there is a lot of rivalry between the two. But if we put aside emotions and look at it rationally, it makes no sense for China and Japan to compete on their own in such a niche market.

It would make more sense for the two to co-operate and work together on this. One of ShinMaywa's problems is the high cost of manufacturing in Japan. If some of the manufacturing was done in China it would allow the US-2 amphibious aircraft to compete better on price.

Some would argue that having manufacturing of US-2 parts done in China would be giving the Chinese defence technology. I don't buy this argument. We're not talking about attack aircraft here. The US-2 is a four-engined turboprop SAR aircraft which is made almost entirely from metal with almost no composite materials.

If some of the systems on board have dual civil and military use then Japan, with regards to the civil variant, can always substitute these with other systems.

It is also worth adding that when Italy and France came to the realisation a few decades ago that they were developing very similar turboprop aircraft, they responded by teaming up rather than competing. The company they created was ATR, a 50-50 joint-venture between EADS and Italy's Alenia Aeronautica.
[img][/img]

jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Ven 14 Mai 2010 - 13:30

Bonjour Beochien,

Pour transférer une image, ce n'est pas très compliqué.
La plupart du temps, il suffit de la copier sur le site original et de la coller chez nous.
Par exemple :



http://www.flightglobal.com/blogs/asian-skies/2010/05/shinmaywas-us-2-needs-a-big-ma.html

Sur la très grande majorité des sites, cela fonctionne. Certains sites bloquent parfois la possibilité de copier et cela arrive chez Flight.

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Ven 14 Mai 2010 - 23:30

Bonsoir à tous,

Quelques précisions prises sur le site ShinMaywa







http://www.shinmaywa.co.jp/english/guide/museum_us2.htm

http://www.shinmaywa.co.jp/english/news/pdf/09-02-19.pdf

Bonne soirée


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Mer 16 Juin 2010 - 15:15

Bonjour à tous,

Be-200: la Grèce intéressée par l'avion-amphibie russe

http://fr.rian.ru/defense/20100607/186849570.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par jullienaline le Lun 20 Déc 2010 - 21:28

Bonsoir à tous,

Un article du Figaro traitant du remplacement de flotte actuelle française de bombardiers d'eau.
Une possibilité d'externalisation de la flotte à base de Be-200.
Pas sur que la souplesse procurée par les Trackers et Canadairs soit au rendez-vous. Par contre, une force de frappe certaine est à mettre au crédit de l'appareil.

Partenariat public-privé pour gérer les bombardiers d’eau

Dans le cadre d’un partenariat public-privé, Vitruve propose de remplacer les Canadair par des Beriev russes.

C’est une première. Le ministère de l’Intérieur envisage de recourir à un partenariat public-privé (PPP) pour gérer ses moyens aériens, en particulier la flotte d’avions basés à Marignane utilisés par la Sécurité civile, pour lutter contre les incendies dans le sud de la France. Une société privée, Vitruve D & S, a déposé jeudi dernier une offre spontanée de PPP au cabinet de Brice Hortefeux pour en devenir le prestataire.
Vitruve, créée par Didier Raoul, ancien membre du COS (Commandement des opérations spéciales), propose d’engager le renouvellement de la flotte actuelle qui compte quatre types d’appareils de bombardiers d’eau, de transport et de liaison. Dans le détail, il s’agit de 12 Canadair, 9 Tracker, 2 Dash-8 ainsi que 3 Beech 200. Cette flotte disparate coûte cher en maintenance : 37 millions d’euros par an. Et elle vieillit : «D’ici à 2015-2020, le ministère devra la remplacer car si rien n’est fait, elle se réduira à 4 Canadair dont l’âge moyen tournera autour de vingt-cinq ans et à 2 Dash. Les Tracker ont près de trente ans et ne pourront être remplacés à l’identique car ils ne sont plus fabriqués», explique Gilles Supply, directeur du projet Pélican, du nom de l’indicatif radio des avions bombardiers.
La seule modernisation de cette flotte représente un budget estimé de 500 millions d’euros. «En recourant à un PPP, le ministère pourrait réduire les frais de maintenance et lisser le coût du renouvellement de la flotte sur vingt à vingt-cinq ans», souligne Gilles Supply. Vitruve propose de bâtir progressivement une flotte homogène et moderne en mettant à disposition de la Sécurité civile jusqu’à 18 appareils Beriev-200, l’avion bombardier d’eau russe. Le premier appareil entrerait en service en 2015. «Avec les Beriev, la capacité horaire de largage d’eau de la flotte une fois constituée fait plus que tripler à 945 tonnes», assure le directeur du projet.
Vitruve prévoit d’acheter les appareils à EADS Irkut Seaplane, coentreprise russo-française, qui a fait certifier l’appareil en Europe en septembre 2010. La société en conserverait la propriété. «L’usufruit intégral et le taux d’utilisation des machines resteraient du ressort du ministère. Si le prestataire ne fournit pas les moyens aériens définis avec le client, des pénalités sont prévues», précise Gilles Supply.

Mutualiser la lutte contre les incendies

L’offre se veut souple afin que le client public construise lui-même son package de prestations en retenant une ou plusieurs options. Parmi celles-ci, le rachat de la flotte actuelle à sa valeur résiduelle au fur et à mesure des mises hors de service des appareils ainsi que leur maintenance.

Autre option, un volet «bâtiment». La société et ses partenaires dans le BTP sont prêts à gérer le projet de transfert de la base aérienne de la Sécurité civile de Marignane à Salon-de-Provence ou à moderniser l’existant. Si le ministère retenait ces trois options principales, le coût du projet se rapprocherait alors des 600 millions d’euros.
Pour Vitruve, l’équation économique du projet s’appuie aussi sur l’espoir de recettes annexes dans le cadre de programmes européens de lutte contre les incendies via une flotte mutualisée. L’activité des avions de la Sécurité civile française est concentrée sur quatre mois qui représentent 70 % des heures de vol. Le reste du temps, les appareils sont peu ou pas employés. Les Beriev qui sont des avions multimissions pourraient être mis à disposition de l’Union européenne et des pays du pourtour méditerranéen dans le cadre de missions diverses relevant de la protection civile.
Pour mener à bien ce projet ambitieux, Vitruve compte sur son expérience acquise dans le cadre d’un premier PPP proposé au ministère de la Défense pour l’École des parachutistes de Pau (lire nos éditions du 6 septembre). Elle a également pris pour conseil financier Détroyat Associés, et juridique le cabinet Hogan Lovells, un expert dans les PPP régaliens puisqu’il a été retenu dans le cadre de l’évaluation préalable du projet Balard, un PPP de 600 millions d’euros qui vise à créer un «Pentagone» à la française.

Guillermard, Véronique
http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=171048986

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Poncho (Admin) le Lun 20 Déc 2010 - 23:15

Bonsoir Jullienaline
Ils sont si vieux que ça les CL415 !

Le Beriev a effectivement été certifié mais de manière très limitative (pas de fret autre que de l'eau...) ... par contre c'est une très grosse machine... et faire un flotte monospécifique, peut apparaître gonflé !
Les Trackers ont en outre un usage de guet "armé" il me semble... à voir combien il en reste stockés dans le désert.


_________________
@avia.poncho

Vector
Whisky Quebec

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Vector le Jeu 10 Mai 2012 - 21:26

[quote="Beochien"]Bonjour !

Tiens un nouveau bombardier d'eau ! ShinMaywa's US-2
Assez rare pour le saluer !
Issu d'un patrouilleur maritime JAP, en mal de marchés !
Il va plaire à Vector !
Un quadri, avec 15 tonnes d'eau ...
/quote]

Ce n'est pas très nouveau, Shin-Meiwa avait dans les années 1985-90 une version de l'US-1 appelée SS-2A capable de déverser 15-16 tonnes d'eau écopées à la volée sur des feux de forêt. Je m'occupais de la commercialisation en Colombie-Britannique oû les conditions étaient particulièrement favorables pour cet avion qui était un vrai STOL à 5 moteur (4 T-64 + 1 T-58 pour le soufflage des volets). Dans les vallées étroites, il devait remplacer avantageusement les Martin Mars (dont un a été perdu dans ces conditions). A l'époque, on considérait qu'un seul SS-2A devait faire le travail de 5 CL-215 à cause de sa vitesse de transit et de sa capacité d'eau.
De plus, le SS-2A avait un avantage majeur pour les feux isolés dans les régions escarpées. Les 15 tonnes d'eau permettaient d'écraser dans une mare d'eau un arbre isolé frappé par la foudre (on appelle ça une chandelle). Le seul moyen de les éteindre est d'y aller en rappel en hélico et ça coûte très cher !
La vente ne s'est pas réalisée à cause de la constitution du Japon interdisant l'exportation de matériel pouvant être qualifié de militaire. Il y avait aussi des problèmes de certification pour l'approche STOL à 45 kt en cas de panne d'un moteur.
C'est dommage car c'était une machine fantastique qui aurait rendu bien des services grâce à la lenteur de son vol sur le feu. Décollage et amérissage de l'US-1 Amérissage

Contenu sponsorisé

Re: hydravions bombardier d'eau et dérivés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:25


    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 1:25