ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Rapport S2 AAIB, 737 Easyjet

Partagez

Invité
Invité

Rapport S2 AAIB, 737 Easyjet

Message par Invité le Jeu 5 Mar 2009 - 10:50

Le rapport S2 de l’AAIB sur l’incident du Boeing 737-700, G-EZJK d’Easyjet, qui a perdu brusquement de l’altitude lors d’un vol
de test au dessus du RU en janvier dernier

Les explications d’Aerocontact :

Le pilote et les techniciens de maintenance se sont mal compris. Telle est l’hypothèse retenue par le bureau d’enquête britannique
sur les accidents aériens (AAIB) dans son rapport préliminaire sur l’accident d’easyJet du mois de janvier, publié le 3 mars.

Le Boeing 737-700 de la low-cost, immatriculé G-EZJK, effectuait un vol de vérification après un passage en maintenance et de démonstration au client le 12 janvier dernier au-dessus de l’Angleterre. Il a soudainement piqué du nez et perdu 3 000 m d’altitude avant que l’équipage regagne le contrôle. Aucune des quatre personnes à bord – les deux pilotes, un représentant de la société de
leasing à qui appartenait l’appareil et un autre de la future compagnie cliente – n’a été blessée.

Lorsque l’appareil a accompli son vol de transfert vers la société chargée de sa maintenance, le pilote d’easyJet a réalisé un test d’assiette en mode direct par câble (manual reversion), c’est-à-dire sans utiliser les systèmes hydrauliques A et B et donc sans utiliser les ailerons permettant d'actionner la gouverne de profondeur (balance tabs). Il avait alors remarqué que la compensation en tangage (pitch trim) nécessaire pour maintenir l’appareil à son niveau de vol était dans les limites, mais de justesse. Il avait donc demandé
aux équipes de maintenance un ajustement mais sans faire de briefing ni l’inscrire dans le registre technique. Celles-ci ont bien réalisé un ajustement, mais inverse à celui qui était requis.

Lors du vol de vérification, le pilote a de nouveau réalisé le test d’assiette au neutre sans la protection des systèmes hydrauliques A et B. La compensation en tangage était bien au-delà des limites réglementaires et le pilote a eu beau tirer de toutes ses forces sur le manche, il n’a pas pu redresser l’appareil avant de rétablir le fonctionnement des systèmes hydrauliques.


http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-une-incomprehension-a-l-origine-du-pique-du-boeing-737-d-easyjet~07808.html

Le lien vers l’AAIB ( rapport en PDF )

http://www.aaib.gov.uk/publications/special_bulletins/s2_2009___boeing_737_73v__g_ezjk.cfm

    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 4:00