ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Airbus A350XWB (partie 1)

Partagez

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mer 11 Fév 2009 - 11:13

Beochien a écrit:Je me demandes comment se traduit "Tweaking" en français pour l'aéro ?
Ajuster ? Peaufiner c'est pas mal ....
C'est un terme souvent employé pour les mises au point "Fines" de moteurs et de l'Aerodynamique !

Salut, beochien ! A tort ou à raison, j'ai cherché, dans le poste ci-dessus, à utiliser le mot "peaufinages" pour traduire l'esprit du vocable "tweaks " ou "tweakings" ! Il faudrait demander aux "As" de la Formule 1 ! Ils passent leur temps à faire des "tweaks" ! Smile

TRIM2

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par TRIM2 le Mer 11 Fév 2009 - 12:04

En fait, pour moi, c'est 'bidouiller' des petites modifications ( voir F1, comme dit Sevrien), et de voir l'apport, positif, négatif ou nul desdites ' modifications'


Tout n'est pas transposable des résultats soufflerie, des anciennes 'trouvailles' à l'aiframe finale.

TRIM2

Voir 'Nombre de Reynolds' pour ceux qui ne connaissent pas.

alain57
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par alain57 le Mer 11 Fév 2009 - 12:31

je dirais "affiner " trouver le juste milieu, essayer d'améliorer au mieux sans perdre d'un coté ce que l'on gagne de l'autre. ce qu'écrit TRIM2 le résume parfaitement.

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mer 11 Fév 2009 - 13:00

Merci, TRIM2 & Alain57 !

Si l'on troque le 'littéraire" ('peaufiner') contre le familier, mais 'respectable & compréhensible', j'aime bien "bidouiller" ! Smile

Visiblement un bon sujet, beochien ! Wink

pascal83
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par pascal83 le Ven 13 Fév 2009 - 13:08


pascal83
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par pascal83 le Ven 13 Fév 2009 - 13:10


Beochien
Whisky Charlie

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Beochien le Ven 13 Fév 2009 - 17:09

Merci Pascal !

http://www.flightglobal.com/articles/2009/02/13/322311/airbus-and-partners-gear-up-for-a350-production.html

J'ouvre et je rajoute la part 2 qui est sortie chez FG !

Noter quand même que chez FG ils ont plus d'info que nous mêmes en Français ! grrr !
Airbus se méfie des journaliste Français !

Du post de Pascal ! Philippe Launay patron de l'industrialisation de Airbus !
-------------------
He says that the general policy for the A350 is that subassemblies will be delivered to the final assembly line with "a higher level of integration in terms of equipment" than current Airbus programmes.

"The central plateau arrangement means that all manufacturing and engineering competence is in one location -- even our suppliers," says Launay. "This allows us to revisit our processes and achieve a leaner, more efficient process to deliver the shorter lead-time."

The forward fuselage assembly process is an example of how the co-location of suppliers works - US partner Spirit AeroSystems will fabricate the composite fuselage shells at its new factory in Kinston, North Carolina, then ship them to its own new dedicated plant to be adjacent to Airbus facilities at St Nazaire, where the shells will be completed and then be delivered for assembly by Airbus. "Spirit will finalise the location of its St Nazaire building in the second quarter," says Launay.
---------------------

Noter la notion de co-location, jusqu'ici chère aux constructeurs Automobile ! Ingés des sous traitants et fab ou finitions du moins proches, sous la main d'Airbus !
L'expérience 787 fait son chemin ... Et l'expérience A400M rabbit

----------------------

Part 2 /

http://www.flightglobal.com/articles/2009/02/13/322313/airbus-targets-monthly-build-rate-of-10-13-a350s.html

Noter une possibilité de 10-13 A350 par mois !
Et des test du matériel intégré par les sous traitants plus en amont !
Des shémas, chart flow, de fonctionnement !
Merci les USA de nous montrer comment cela va fonctionner à Toulouse !

-----------------------------------------------------------

By increasing the state of subassembly completion, as well as integrating cabin installation with the assembly process, Airbus aims to reduce the lead time of the A350 by 30% compared with the current A330/A340. The A350’s optimised production process will see “power-on” being achieved for the first time in an Airbus aircraft after fuselage join-up, but before wing-mating, enabling cabin installation to begin earlier.

“This is achieved due to the higher level of completion that we will require for sections when delivered to the final assembly line,” says A350 industrial programme management chief Philippe Launay.

“For example, A350 nose fuselage sections will have wiring harnesses installed and have been tested before delivery to Toulouse,” he says. On the A330/A340 this happens during final assembly. The A350 process “allows a better overlapping of the activities and consequently enables power-on to take place sooner in the process”.

Béochien

pascal83
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par pascal83 le Lun 16 Fév 2009 - 19:54


pascal83
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par pascal83 le Mer 18 Fév 2009 - 10:40


art_way
Whisky Charlie

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par art_way le Lun 23 Fév 2009 - 14:10

L'A350 avance....

GKN manufactures A350 XWB wing-spar prototype


UK manufacturer GKN has shown off the first examples of prototype
composite rear wing spars for the Airbus A350 XWB wing-box demonstrator
at its Yeovil plant.
The prototype manufacture milestone is the latest for GKN's A350 XWB work package.
Announced in September 2008 the package gives GKN responsibility for
spar and fixed trailing-edge assembly development and supply.
GKN expects to start manufacturing spars at its Filton plant's new composite production facility within the next 12 months.

The company's engineering teams' composites development work is
taking place in Filton, Munich and on the UK's Isle of Wight while
prototype spar assembly is at Yeovil.
GKN is also responsible for the Airbus A400M military transporter wing spar. The company is applying what it has learnt from the A400M programme to its A350 spar production.
http://www.flightglobal.com/articles/2009/02/23/322929/picture-gkn-manufactures-a350-xwb-wing-spar-prototype.html


_________________
art_way

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Lun 23 Fév 2009 - 22:57

Merci, Art_Way !

Je cite :
The prototype manufacture milestone is the latest for GKN's A350 XWB work package.
Announced in September 2008 the package gives GKN responsibility for
spar and fixed trailing-edge assembly development and supply.
GKN expects to start manufacturing spars at its Filton plant's new composite production facility within the next 12 months.
Nous notons bien que le "work package" / 'package de travail' ou 'des tâches', donne à GKN toute la responsabilité des développement, realisation et livraison ("supply") du "spar spar and fixed trailing-edge assembly", à l'usine de Filton, au RU, et , plus précisément al a nouvelle "facilité" pour la productioin des Ciomposites.
Bien noter : "toute la responsabilité" !

Invité
Invité

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Invité le Mar 24 Fév 2009 - 0:31

Bonsoir,

Oui "Toute la responsabilité", nous sommes d'accord sur le terme responsable.

La reprise appuyée de cette annonce met en pièce le bel échafaudage d’un axe franco germano ibérique.

Quel fut le rôle des politiques ?

Je ne saurais l’évaluer sérieusement mais…est-ce le mot qui fâche ?

Quel poids ont encore les industriels ?

Ou faut-il un changement de commissaires européen, ou de
président de l’UE pour restituer aux industriels la place qui aurait du rester la leur ?

Ou bien encore :

Quelle fut la raison fondamentale du départ éclair de Ch.Streiff ?

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 9:04

Bonsoir, Terryan !

Merci beaucoup pour ces questions ! Plutôt que de chercher à faire une réponse "composite", allons y point par point.

Mais, avant de vous répondre directement, permettez-moi, s'il vous plaît, de poster un tableau général (je le ferai sous un ou plusieurs posts séparés de toutes façons), pour donner une toile de fond, sur laquelle les réponses devraient être plus faciles à comprendre, et à digérer, sans que ceci oblige le lecteur à être d'accord.

Aussi, pour faire un petit commentaire, je saisis ici vos phrases :
Terryan a écrit: Oui "Toute la responsabilité", nous sommes d'accord sur le terme responsable.

La reprise appuyée de cette annonce met en pièce le bel échafaudage d’un axe franco germano ibérique.
Point général. L'important dans ces échanges n'est pas d'avoir raison ou d'avoir tort, ..... c'est d'être pertinent. Cela permet de prolonger, élargir, approfondir et d'enrichir les échanges. Mais, surtout, il faut reconnaître quand les faits donnent le démenti aux avis infondés. Les avis seront toujours nécessaires, et intéressants, ... mais, dans des disciplines telles que l'aéronautique & l'aviation, elles doivent s'effacer devant la réalité des faits.
Et, quand des zones d'ombre et des désaccords restent, dans un contexte qui ne s'est pas encore dénoué, par exemple, il est plus utile de dire "Let's agree to disagree" ('mettons-nous d'accord sur l'existence de notre désaccord').
Autrement c'est le DPO à-go-go, et la pensée unique au bout de la rue !

Sans vouloir polémiquer, le pseudo Viking a des choses très intéressantes à dire sur les composites, et certains efforts consentis (ou non) dans les divers pays d'Europe, et dans différents secteurs d'activité économique. Il est très "knowledgeable" et transmet bien, dans ce sens que, là, il nous apprend des choses (factuelles, irréfutables), là ou nous sommes ignorants, ou avons besoin de précisions, ou d'un rappel de choses que nous oublions, et qui soient, justement pertinentes,.... sans pontifier ni "vendre" ses idées.
Les choses restent au niveau de l'information, et de la pédagogie directe, liée à la simple information. Stimulant !

Là ou cela pose des problèmes, ... c'est quand l'expert passe bien au-delà de ses frontières, pour bâtir sur des données incomplètes, et, donc, non maîtrisées,.... des visions et des fictions, qu'il prend pour des réalités, & tirer de grandes conclusions tonitruantes.
Surtout quand il s'aventure jusque dans la stratégie, en négligeant tout un paquet d'éléments pertinenents (parfois déagréables , mais réels, hélas), et lorsque, sans prise en compte de ces données, l'incohérence et l'erreur attendent ou coin du bois, avec toute la panoplie de conséquences (néfastes) imaginables.

Et, pour le cas Airbus, c'est ce que Ch. STREIFF a découvert & confirmé, &, notamment, que :
-- ce soi-disant ensemble 'intégré' n'avait rien d'intégré du tout, ...
-- précisément en raison des idées personnelles (sans vision, ni logique, ni cohérence industrielle, ni même le bon sens qui doit sous-tendre celles-ci), que des gens,.... qui se prenaient pour des Barons,......
--poursuivaient, le long d'axes (de dogme et d'idées reçues !) qui n'avaient ni queue ni tête, et qui conduiraient Airbus dans une impasse, dont il ne sortirait que très affaibli, de manière durable, par rapport au concurrent Boeing !

C'est dans cette analyse là qu'il y a lieu de :
-- éviter de croire que les seules connaissances technologiques suffisent à bâtir une vision & / ou une stratégie cohérentes et valables ;
-- étouffer toutes attitudes & prises de positions dogmatiques, risquant de conduire à des conclusions à côté de la plaque.

Il est heureux pour Airbus que Ch. STREIFF soit passé, quand il est passé !


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 4:53, édité 5 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 9:23

Post no. 1 dans la toile de fond mentionnée dans le post ci-dessus, positionnée vers le début de l'époque du plan Power8.
Début février, 2007.

Utile d'avoir une réflexion fondamentale !

Le "Financial Times" met le pied dans le plat !
Lien:
http://www.ft.com/cms/s/6aa1d48c-b262-1 ... e2340.html
Let's stop pretending and renationalise Airbus
By Paul Betts

Published: February 2 2007 02:00 | Last updated: February 2 2007 02:00 Le "Financial Times" met le pied dans le plat !
Article intéressant à lire ! Le lire à la lumière de nos divers commentaires sur le problème du positionnement du / des gouvernement(s) dans ce paysage !

Quand vous aurez lu l'article du FT, vous pourriez vous rappeler diverses interrogations , et vous poser au moins trois questions :
----------------

(i) Airbus, a-t-il vraiment été privatisé ?

(ii) Est-ce que ce n'est pas BAE qui a eu raison :
-- (a) en reconnaissant que Airbus n'est vraiment ni privatisé, ni privatisable, compte tenu des mentalités & cultures manifestées pas les branches françaises et allemandes aujourd'hui ;
-- (b) en anticipant que même les actionnaires vraiment privés, de France et d'Allemagne, finiraient par faire preuve de réalisme, et voudraient quitter le navire pour poursuivre leurs véritables intérêts dans leur "core businesses",
-- (c) et dire au revoir à cette ridicule (à leurs yeux) situation d'avoir, dans un monde moderne et concurrentiel, comme actionnaire d'une société mère cotée en bourse, un gouvernement français, qui reste accroché à sa préférence, son confort, sa "police d'assurance" de voir gérer ce genre d'entreprise presque comme un Service Publique, une antenne du Gouvernement ?

(iii) Ne devrait-on pas renationaliser Airbus, et le laisser entre les mains des Gouvernements français et allemand, et demander la permission à la terre entière d'autoriser ces Gouvernements à donner des subventions 'à volonté' pour avoir la paix sociale?

Et, dans les remarques (ii) (a), (b) & (c) ci-dessus, ne cherchez pas le moindre élément négatif ou la moindre critique à l'encontre de Louis GALLOIS et Thomas ENDERS, qui ont hérité d'une situation très difficile, laissée par les prédécesseurs, surtout quand, vraisemblablement, Louis GALLOIS est "l'homme de la situation", capable de résoudre, ou d'impulser les solutions des multiples problèmes chez Airbus à traiter simultanément avec doigté, équité et fermeté.

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 9:36

Post no. 2 dans la toile de fond mentionnée dans le post ci-dessus, positionnée vers le début de l'époque du plan Power8.

Papier que j'ai rédigé vers les 4 ou 5 février, 2007. Je le laisse tel quel. Ceci fut écrit "au fl de la plume".
----------------------

L'affaire est compliquée !

Les traditions respectives des Français et des Allemands, plus l'ampleur des investissements des collectivités allemandes, vont inciter à donner de la voix.

Le lettre à J. Chirac n'a de valeur que symbolique. Personne qui compte, hélas, n'écoute JC sur ce genre de sujet depuis longtemps. Et les Airbusiens auraient peut-être tort d'oublier si vite la descente tardive des Politiques sur Toulouse-Blagnac pour "récupérer politiquement" le 1er vol de l'A380 !

Sans parler des Espagnols à ce stade, les Britanniques d'Airbus UK (il y en a encore plus chez les fournisseurs & sous-traitants du RU), ont déjà payé lourd leur restructuration, sans y avoir été poussés par Power8. Et l'ex-partenaire BAE Systems et le Gouvernement britannique ont financé généreusement infrastructures et programmes. Aucun membre d'Airbus UK n'acceptera une trop grande pénalité pour s'être hissé, en quelque sorte, au rang du meilleur élève de la classe Airbus !

Les Français et Allemands vont vite comprendre que les Britanniques peuvent être forts en gueule, quand ils s'y mettent, et qu'être fort en gueule n'est pas forcément le monopole des Français!

Je répète qu'il n'est pas prouvé que les Allemands et Espagnols méritent les investissements en facilités de production des ailes en composite ! L'existence chez eux d'infrastructures et de facilités de production "surplus to current requirements" / superfétatoires signifie bien une capacité infrastructurelle de production, non pas une capacité en savoir-faire, compétence et talent! Ce dernier volet est loin d'être prouvé, pour l'Allemagne et l'Espagne et fait partie des idées reçues que les uns et les autres aiment à véhiculer, en préparant les jours rudes qui viennent, et la protection de leur prétendu pré carré (de quel droit ?)!

Déclarer, comme cela a été fait, le RU comme le centre d'Excellence du Système Airbus pour conception, "design" et production des ailes, pour ensuite refuser d'y investir afin de soigner les intérêts "arguably" politiques des cousins d'Europe Continentale, relève des lobbies et caprices des politiques et "fonctionnaires dans le soi-disant privé" de cette partie de l'UE, qui n'arriveront jamais à présenter et à "clore" un vrai Business Case, volet social inclus, aussi puissant et soutenable que celui que pourra démontrer aujourd'hui ou demain Airbus UK !

Si l'on commence à suivre les seuls critères et lobbies politiques, mieux vaudrait le dire clairement, renationaliser Airbus, et accepter de naviguer,
-- à coups de vraies subventions (pas d'avances remboursables, que les Free Cash Flows futurs réduits d'Airbus, dans cette hypothèse, n'arriveraient jamais à rembourser),
-- péniblement entre 25% & 35% de parts de marché,
-- ce qui donnerait largement l'opportunité à Embraer et à Bombardier, notamment, de jouer avec les grands, aux cotés de Boeing, qui roulera comme sur un boulevard sans les nids de poule normaux de la vraie concurrence ,
-- ayant réussi à "diviser pour régner", plus qu'aidé par les sottises d'Airbus et de certains de ses dirigeants précédents, qui ont eu l'arrogance de se prendre pour des industriels!

Après-tout, renationaliser permettrait aux Ministres de faire interférence et ingérence quasiment à volonté et impunément dans les affaires de l'entreprise ! Contraire à l'esprit du marché commun, et de l'UE, et au droit européen ! Mais après tout, si c'est ce qu'ils veulent ..!

Mais je ne le pense pas !

Et, s'il y a des composantes qui ne sont nullement responsables,... NULLEMENT responsables .... du soi-disant fiasco du Groupe Airbus aujourd'hui, ce sont bien Airbus UK et Airbus Espagne ! Et les deux pays, France et Allemagne, qui en partagent la responsabilité totale, le savent parfaitement, et ont le devoir de montrer le chemin de retour vers plus d'humilité et moins d'entêtement et de grandes déclarations, ... vides !

Enfin, Airbus UK, que l'on sache, n'a jamais menacé de faire grève en retenant les livraisons, et surtout pas quand Airbus a été en difficulté.

Les syndicats allemands viennent de le faire. Il est certain que A. MERKEL n'approuve pas ! Les Français sont coutumiers du recours aux manifestations de la rue, avant de se mettre à table pour discuter. Cela s'appelle donner un coup de pied à celui qui est déjà à genoux, pour le mettre par terre. Cela ne fait pas partie de la culture britannique en général, seulement à l'époque d'un certain type de syndicalisme, à une certaine époque de "Old Labour", longtemps oublié (du moins, on l'espère).

Il serait regrettable que les Allemands mettent leur menace à exécution, et que les Français les suivent. Même si la perspective est dure, ils ont mieux à faire. L'excellence européenne, allemande, britannique, espagnole, et française valent plus que ça !

Louis GALLOIS a raison de dire que ce serait un poison, que de raviver les nationalismes chez Airbus, alors qu'Airbus est censé être ou devenir enfin une véritable famille "corporate" européenne intégrée.

Espérons que L. GALLOIS aura la possibilité et le soutien sain de mener à bien son projet pour Airbus.
------------------------------

Pour ma part, ce texte reste parfaitement valable comme un combiné d'analyse et commentaire personnel, basé sur les faits de l'époque, et non sur les opinions infondées. Comme rappel du contexte du moment, il semble avoir conservé sa frâicheur.

Réactions ? Je ne demande pas qu'on soit d'accord avec moi !


Dernière édition par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 9:44, édité 1 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 10:04

Post no. 3 dans la toile de fond mentionnée dans le post ci-dessus, positionnée vers le début de l'époque du plan Power8.

Papier que j'ai rédigé vers les 8 février, 2007. Je le laisse tel quel. Ceci fut écrit, aussi, "au fl de la plume".
--------------------------------------

Voilure en composite de l'A400M
---------

Intéressant de constater que même la presse régionale au RU commence à véhiculer les idées que nous avons mentionnées sur les faits réels (non pas les avis et idées reçues) & comportements dans les usines de Broughton & de Filton au RU. Les syndicats britanniques & les salariés de ces usines au RU ne vont pas se laisser faire.

Arrticle du Daily Post Liverpool : Wing Plant Hopes to Escape Cutback
Source: Daily Post; Liverpool, 2007-02-06
----------
Lien; http://www.industrywatch.com/pages/iw/S ... &VNC=hnall
---------
Et la poilitique s'en mêle :
--------------------------
Welsh MPs, AMs and unions argue that Broughton's record as a centre of excellence for wingmaking has earned it the right to continue at the heart of the Airbus business.

L'argument est que la performance de Broughton, en tant que "Centre d'Excellence" pour la production des ailes (ce sont les usines de Filton & de Broughton qui pilotent les Equipes de Design), lui a gagné le droit de rester au coeur du système Airbus.
------------------

Un article de Flight International de Juillet, 2006, rappelle que Airbus UK représente :
-- 13,000 salariés "pur jus",
-- 3,000 jobs directement liés / 'dédiés' chez les principaux sous-traitants,
-- la génération de 140,000 postions salariées au Royaume Uni, qui seraient partiellement à risque, en cas de coupes sombres ou de non -investissement au RU, notamment dans les facilités de production des ailes de l'A350-XWB.

Les syndicats britanniques ne sont pas stupides. Eux savent & comprennent que ces éléments ne donnent pas de droit divin à la pérennité des jobs. Mais les salariés du RU souhaitent que les partenaires, qui ont causé le problème, supportent la majeure partie des solutions. En quelque sorte, c'est le principe du "pollueur- payeur". La France dit qu'elle l'a inventé ; il faut, donc, qu'elle l'applique ! Ce sont les partenaires France et Allemagne qui ont pollué, .. il faut qu'ils payent ! Disons que, inévitablement, 'il y de ça dans le climat actuel'.

Dans cette affaire, ce n'est surtout pas l'Espagne ou le RU qui sont les fautifs. Mais il ne s'agit pas de jouer au jeu du blâme, non plus. Chacun dans l'équipe doit aider ! Les Britanniques le savent. Mais ils veulent l'équité !

Mais les Syndicats disent, aussi, aux patrons ( sans casser, mais sans courbettes ni gants de velours): "Eh bien, patron : 'put your money where your mouth is', soit, "Assez de vos belles paroles ('Centre of Excellence') ! Faites l'investissement ! Consolidez vos belles paroles, en y mettant vos billes ! 'Acta non Verba' ".
---------------

Ce que certains ne comprennent pas, et ne comprendront peut-être jamais (surtout si, vivant / travaillant dans des systèmes transnationaux / multinationaux, .....ils persistent à ne consulter ou a ne prendre en compte que leurs propres media nationaux .... ), c'est que ces réalisme & maturité d'approche et dans le verbe, lors des discussions, proviennent directment de l'époque dure des réformes conduites par Mme THATCHER!

--------------

N'hésitez pas à manifester vos réactions ! J'essaie de brosser une toile de fond 'réelle', qui aide à comprendre ! Je n'ai pas de soupe à vendre ! Je n'invente pas les chiffres soigneusement analysés , déjà par les Economistes, et repris / commentés par Flight International, ... magazine professionnel et a-politique !


Dernière édition par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 14:52, édité 1 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 10:40

Post no. 4 dans la toile de fond mentionnée dans le post ci-dessus, positionnée vers le début de l'époque du plan Power8.

Papier du 10 février, 2007. Je le laisse tel quel. Ceci fut écrit, aussi, "au fl de la plume" pour montrer comment le Système Airbus n'était pas forcément adapté au monde dans lequel nous vivons !

Ironie, ... mais signalement du besoin de changer sa façon de penser , ou même, comme disent les Anglo-Saxons : "need to start thinking about one's thinking" !

Et, comme Molière , je prends mon bien où je le trouve, ... mais sans pouvoir écrire comme lui, hélas !
----------------------------------

Air & Cosmos nous permettait hier de lire le "flash" d'AFP, selon lequel "Paris & Berlin étaient d'accord pour un partage équitable' des frais de restructuration d'Airbus".

(i) Bravo! Paris et Berlin sont d'accord ! Le monde entier (système Airbus, Paris & Berlin, quoi), peut dormir tranquille, sachant que Paris et Berlin sont d'accord !
---------
(ii) Rappel ! Il s'agit d'une question de management. La restructuration fait partie des actes normaux dans la gestion des entreprises , pour lesquels il n'y a juridiquement nul besoin de la permission des Actionnaires ou des Gouvernements.

(iii) Devons-nous conclure que Paris et Berlin sont devenus Managers? Dirigeants de fait ? Intéressant. Cela est une affaire pour les juristes.
-----------

(iv) Mais, .. un "partage équitable"? Equitable aux yeux de qui? Equitable entre qui ? Pour qui ? Pour Paris et Berlin ? Ah bon !

Encore un coup de "la Grammaire des Affaires" (genre de manuel imaginaire, paraît-il, qu'un Ministre, auteur d'ouvrages de science fiction à ses heures, a sorti de sa poche, pour tenter d'empêcher MITTAL STEEL, société néerlandaise, de réussir son OPA 'hostile' sur ARCELOR, société luxembourgeoise, OPA devenue ensuite une sorte de fusion entre égaux) ?

Là, le but était de protéger, de faire valoir, voire même de faire prévaloir les intérêts & droits des "stakeholders" , c'est à dire, en français "Parties-Prenantes-Non-Actionnaires" (y compris le Gouvernement français, mentionné à l'époque).

(v) Ce qui est sauce pour l'oie doit être sauce pour le jars. Qui va assurer l'Equité au bénéfice des "Parties-Prenantes-Non-Actionnaires" britanniques et espagnols, y compris :
-- les Gouvernements britannique et espagnol, & les collectivités locales et régionales du Royaume Uni & d'Espagne, qui ont tous contribué financièrement aux projets d'Airbus,....
-- les salariés britanniques et espagnols (des filiales britannique & espagnole d'Airbus, & des salariés des partenaires et sous-traitants de celles-ci)?

(vi) Qui va décider pour les Britanniques et Espagnols ? Paris et Berlin ?

(vii) Et si ce n'était pas "Londres et Madrid",
-- nullement fautifs, mais victimes dans tout ce qui frappe le "Système Airbus",
-- et "non entachés" par toutes les erreurs de management,
-- & "arguably" plus objectifs, donc, dans une appréciation approfondie de l'affaire,

--qui devraient faire le diagnostic, "l'Audit", pour déterminer le partage équitable ?
--

Ne voyez surtout pas mon avis personnel en (vii) ci-dessus ! Voyez plutôt une tentative de sortir la pensée unique, le raisonnement conventionnel de leur 'inconscient collectif' & des torpeur et médiocrité de la boîte habituelle, dans laquelle les nébuleuses du style "Paris & Berlin" cherchent à nous cantonner !

Des réactions ? Comme disent les golfeurs, "there's still a lot of golf left in that hole" (cette affaire est loin d'être terminée) !

Ou, peut-être que certains pensent sincèrment que Paris et Berlin méritent la confiance de la planète tout entière !

Après tout, s'ils sont spontanément pour l'interférence de Paris et de Berlin dans cette affaire, dans le management de la restructuration, ou les 'règles d'équité' à établir pour le "partage équitable" précité, c'est, peut-être, qu'ils préfèrent la renationalisation !
--------------------

Oui ! Des remarques qui ont pu agacer ! Tant mieux !


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 5:06, édité 1 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 10:55

Post no. 5 dans la toile de fond mentionnée dans le post ci-dessus, positionnée vers le début de l'époque du plan Power8.

Doc. du 12 février, 2007, pour montrer qu'il n'ya aucun mépris pour les personnes qui souffrent dans le cadre du Plan Power8.
---------------------------------
En réponse à cette remarque :
"Je vois donc que personne se soucie des milliers de travailleurs que ce soit airbus ou sogerma , mais il est normal que l on crie au feu ...".
La répônse :
De telles généralisations ne font pas avancer les choses.

(1)Nous avons écrit :
05/02/2007

Aujourd'hui, le dossier Power8 a son importance, et est plus que d'actualité. ...N'y voyez, s'il vous plaît, aucune indifférence ou tendance à minimiser vis-à-vis de le Sogerma, ou des salariés touchés.

Vous pouvez nous croire.


(2) Nous avons mentionné (et évoqué leur sort) les salariés que Airbus UK représente :

-- 13,000 salariés "pur jus",
-- 3,000 jobs directement liés / 'dédiés' chez les principaux sous-traitants,
-- la génération de 140,000 postions salariées au Royaume Uni, qui seraient partiellement à risque, en cas de coupes sombres ou de non -investissement au RU, notamment dans les facilités de production des ailes de l'A350-XWB,

non pas pour les isolér, mais pour qu'ils soient pris en considération en même temps que les personnels équivalents d'Airbus Espagne, et d'Airbus Allemage et France.


(3) Aussi, parce que nous somme perspicaces, et que nous avons accordé un crédit de perspicacité à C. STREIFF & à l'quipe responsable du rapport du Plan Power8, sans faire de commentaire sur les effets de ce plan (ne connaissant pas son contenu, et "honnnêteé intellectuelle oblige"), nous avons écrit, entre autres :
--
"Ces discussions pourraient cibler l'exécution de Power8 sur une période suffisamment longue pour en atténuer les impacts sociaux de façon raisonnable. Tous les pays de l'UE, et surtout d'Europe Continentale, ont largement l'expérience de ce type de 'gradualisme', qui, pour le Royaume Uni, serait même une forme de 'médication forte à dosage contrôlé', bien moins rude pour les Britanniques, qui y trouveraient une certaine douceur, compte tenu de leurs habitude et culture d'accepter avec beaucoup plus de réalisme les vicissitudes du marché, dès lors qu'il y règne un esprit gagnant -gagnant." .............
--
".........Aussi, pour ces observateurs, la culture de discipline et "du raisonnable" des Allemands s'adapte à la notion d'un calendrier réaliste, avec des mesures d'accompagnement équitables. Les Espagnols se sont adaptés aux flexibilités inévitables du marché bien plus facilement que les Français.

Les Espagnols seront, surement, raisonnables et réalistes, aussi.............."
-----
"N'ayant pas tous les détails de Power8 sous les yeux, on parle un peu dans le vide !

Mais, enfin, il y a fort à parier que : -- malgré le réalisme brutal de M. STREIFF,
-- lui, en écrivant que "Airbus pourrait, peut-être, un jour, dans 15 ans, rattraper Boeing et faire jeu égal avec lui de nouveau",
-- avait en réalité prévu le genre de délai long et raisonnable auquel il est fait allusion ici, plan social 'à la clé', pour 'implémentation' / 'achèvement de mise en application de Power8

---------

Bien sûr, Ch. STREIFF n'avait pas pu prévoir les déboires de Boeing ! Il ne faut pas lui en vouloir ! Wink


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 5:12, édité 1 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 15:08

Post no. 6, qui finira cette série sur la "toile de fond".

Nous avons vu brièvement, dans le no. 3 ci dessus
que les députés locaux ("Welsh MP's") sont venus donner leur soutien aux salaries et syndicats, ... et, en réalité, à Airbus UK, et à son Equipe de Direction.

Aussi, au niveau "National", il est clair que les "Politiques" y on montré leur intérêt. Extrait d'un doc. rédigé entre les 15 & 20 février, 2007 :
Du nouveau! Mais il faut toujours se méfier un peu du Daily Telegraph, encore que, ..... dans ce contexte.....
Lien:
http://www.telegraph.co.uk/money/main.j ... aero18.xml
Airbus to reassure Britain on workload
By Sylvia Pfeifer, Sunday Telegraph
Last Updated: 11:59pm GMT 17/02/2007

Airbus, the Franco-German aerospace group, is to promise that Britain will retain 20 per cent of the work on all new aircraft when it unveils its sweeping restructuring programme this week.
RU gardera au moins 20% de la charge de travail d'Airbus ?
But the company (Airbus SAS) is expected to stop short of guaranteeing that all of that work will remain within Airbus UK's own operations, opening the door to joint ventures or asset sharing deals with contractors such as GKN or Saab.
Mais pas forcément 20% chez Airbus UK (distribution de travail chez des partenaires à l'extérieur du périmètre juridique d'Airbus, par exemple : chez GKN , SAAB ....)
Industry executives said the news, while good for Airbus UK's short-term prospects, would not allay concerns over the longer-term.
Déclaration OK à court terme, mais, ... pour le long terme ?
UK restera le Centre / Pôle d'Excellence pour le design & la fabrication des ailes, ... ?

L. GALLOIS semble avoir dit que oui, mais.....

Cependant une source de la Chambre des Communes (Westminster) semble avoir dit, "Pas de remise en question du principe selon lequel le RU restera le Centre / Pôle d'Excellence pour le design et l'intégration des ailes".
-----------

Le détail de ce qui est dit n'est pas l'essentiel.

Sans jugement aucun de ma part :
-- l'essentiel est que :


-- le Lobby d'Airbus UK a été efficace ; ceux qui ont décidé d'être forts en gueule ont fait porter le débat au Sommet Politique.

Ce qui est / était plutôt rare au RU, depuis l'époque de Margaret THATCHER !

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 16:59

Post no. 7, soit la conclusion ou la synthèse un peu "brutale", en deux parties, de la série de 6 posts qui précèdent
---------

-- Partie (i)

Airbus UK, a qui il avait été interdit par le Machin franco-allemand, sous l'influence des 'salopards' non identifiés que j'ai mentionnés, de faire les investissements appropriés,...
-- bien qu"il ait été obligé de licencier de nombreux salariés (et ça, ... BAE / Airbus UK l'ont fait tout de suite, les premiers, dans des conditions pénibles sur les plans humain et social, mais correcte sur le plan pécuniaire) ;
-- BAE &, ensuite, Airbus UK, avaient, par la force des choses, mis en place de véritables opérations d'externalisation / "outsourcing", chez les authentiques professionnels, notamment chez GKN ! Ce n'est pas de la sous-traitance !

C'est cela que Ch. STREIFF avait vu, ..et, plus tard, L. GALLOIS, aussi !

Opter pour, décider et réussir une telle "entreprise" dénote une véritable compétence managériale ! Celle du 'savoir déléguer & gérér', ..qui réfléchit une autre 'compétence', voire un autre talent managérial : 'le Savoir Etre" !

Ces compéténces et talents managériaux sont à la base du Savoir Faire qu'est le "Project Management" ou le "Programme Management", qui, malgré toutes les formations et prose sur le sujet en France, sont très loin d'avoir atteint leurs Lettres de Noblesse (écouter la conférence de presse de Louis GALLOIS à l'époque : janvier, 2008 ! ).

La culture britannique est très confortable avec 'l'intégration horizontale', ... la culture française, pour le moment, ... beaucoup moins ! Mais cela viendra !

Ch. STREIF, de culture à fort 'imprimatur' international, l'a compris tout de suite ! L. GALLOIS, dans son sillage, très vite aussi !
--------------

Et, à l'époque (16 janvier, 2008), Viking avait fini par lâcher une remarque intéressante, que je cite :
Il est clair qu'Airbus voulait centraliser la recherche sur les composites en Allemagne (Stade) et en Espagne. Ce qui relèverait presque d'une stratégie d'entreprise intégrée s'il n y avait pas eu cette cacophonie et de ce Lobbying pro Bremen et pro Stade 'against' Airbus UK.

Ce qui permet d'entrer dans :

-- la partie (ii) de la synthèse, qui réfléchit le fait que la suite des opérations d'Airbus UK ait été 'sécurisée', ainsi que ses 'responsabilités' sur les ailes de l'A350-XWB !

Oui, ...mais les observateurs avertis,
-- et dotés d'un peu de bon sens, et de mémoire, ...
-- leur permettant de voir et de se rappeler comment les "salopards cachés" .... avaient imposé l'interdiction d'investir directement (chez Airbus UK, et dans les Divisions 'dédiées Airbus GIE' chez BAE),....

.....retiendront le "Management Décisif" de Louis GALLOIS (LG) dans le sillage du rapport et des recommandations de Ch. STREIFF à la base de son PlanPower8.

En moins de 12 heures, y compris une nuit (courte, peut-être) de sommeil, pendant sa première visite officielle sur Power8 au RU, LG a déclaré sa décision irréversible de :
-- faire un investissement, sur le site de Filton, en une usine "nec plus ultra" / "State of the Art" de recherche et de production de composites,
-- qui serait sans doute piloté en tant que Join Venture entre Airbus et l'Externalisateur choisi, ...
-- et, par là, prolonger loin dans l'avenir, pour Airbus UK, le statut de "Centre d'Excellence" pour les ailes !

Alors les "courageux invisibles", ces manipulateurs de bas étage du machin franco-allemand,
-- qui sont tout sauf des industriels et hommes d'affaires, tout sauf des Managers, ...
-- car ils se sont montrés comme de petits 'combinards politiques' minables, avec un tout petit 'p',....
-- ils avaient l'air de quoi ?

Il faut écouter la chanson de James BLUNT sur les "3 Wise Men" (de son contexte....) et son refrain :
-- "Where are they now ? " !
----------

Les Leaders des Syndicats et leur soutien d'une ribambelle de députés de la House of Commons, prêts à faire feu, si LG & Co. tapaient sur Airbus UK, ... n'ont même pu "piper mot" !

Ils sont restés bouché béante ! Incrédules ! Comme KO par la bonne nouvelle !

C'est que LG avait tout compris ! Il n'y a pas que la France qui connaisse le système-D !

Les 'courageux cachés' n'ont pas compris comment Airbus UK pouvait réaliser une aile en carbone ! On leur avait interdit d'investir ! Pas de "Capex" !


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 5:19, édité 2 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 18:57

Bonjour, chers tous, et Terryan, et ceux que les questions de Terryan intéressent.
Avec toute cette série de posts, qu'on peut "virer", si les éléments s'avèrent trop encombrants, j'ai essayé de rendre vivantes pour vous -- j'ai , peut-être, échoué ! -- des années "d'histoire" et "d'histoires", dans le but de :
-- bien préparer la toile de fond sur laquelle les réponses peuvent avoir un sens et être appréciées,
-- faire des réponse simples, susceptibles d'être comprises, sans provoquer tout un enchaînement de questions et de réponses de clarifications par la suite.
Terryan a écrit: Bonsoir,
Oui "Toute la responsabilité", nous sommes d'accord sur le terme responsable.
La reprise appuyée de cette annonce met en pièce le bel échafaudage d’un axe franco germano ibérique.
Terryan a écrit:Quel fut le rôle des politiques ?
Je ne saurais l’évaluer sérieusement mais…est-ce le mot qui fâche ?
Dans les contexte, que vous avez pu apprécier dans les posts de "toile de fond", le mot fâche (localement, en Espage & au RU) moins que d'habitude. Je traiterai davantage le cas du RU, que celui de l'Espagne. Mais dans les deux cas, vous avez pu constater qu'il y avait comme une solidarité spontanée entre Elus & Entreprise (Salariés, Syndicats et Direction), contre les problèmes créés, à leurs yeux, par le tandem France et Allemagne.

Pour leurs raisons différentes, Airbus Espagne (situation économique générale & d'entreprise dégradée) et Airbus UK (effets néfastes d'un comportement managérial innacceptable parmi certains Dirigeants des Sièges du Groupe Airbus, en Allemagne et en France), ...

-- avaient été obligés d'élaguer l'effectif déjà, bien plus tôt, alors que la France et l'Allemagne avaient privilégié "de l'embauche et de l'investissement", ou maintenu l'effectif et le niveau de nouveaux investissements (CapEx), ... "accroissement d'assemblage final d'avions oblige" !

Au-delà de ces solidarité et soutien affichés, en Espagne & au RU, et de la convergence de vues entre toutes les parties dans chaque pays, y compris les "Politiques", les interventions de ces derniers ont pu être sobres, raisonnables, et bénéfiques pour les filiales britannique et espagnole. Les Salariés, Syndicats et Dirigeants étaient des "alliés objectifs", sans cacophonie entre eux. Tout le monde a pu se faire entendre, sans élever la voix, dans les phases cruciales de cet épisode ! Il n'y a pas eu besoin de sortir le mégaphone, comme dans les coulisses, avant les vrais discussions ! Interventions pas lourdes, donc, mais sans doute efficaces. Il est dit que les députés concernés connaissent / connaissaient bien le dossier.

Ceci semble correspondre au tempérament et au style de Louis GALLOIS (LG). Il s'est montré sous un jour très favorable pour lui, en tant qu'être humain, dirigeant au sommet, et apporteur de bons messages et de solutions constructives, d'un grand soulagement pour les interlocuteurs qui l'attendaient au RU ! Visiblement, l'appreciation fut positive en Espagne, qui, bien sûr, n'a eu aucune remarque de LG négative à formuler contre le traitement équitable réservé au RU. La petite phrase sur le 'poison', que sont tous les nationalismes, a été grandement appréciée au RU !

Une retombée positive serait que cette affaire a tout de même appris aux Britanniques à reconnaître les moments, où même le Britannique devrait montrer à ses cousins d'Europe Continentale (occidentale, centrale et orientale) qu'il peut élever la voix, et se montrer moins flegmatique ! Evil or Very Mad On l'a vu récemment sur l'affaire A400M !

J'espère que j'ai répondu à cette partie de vos interrogations. Je répondrai au reste dans un autre post.


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 5:24, édité 8 fois

Invité
Invité

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Invité le Mar 24 Fév 2009 - 19:15

Hou ! Ce n'est pas une réponse, c'est une "somme" au sens noble.
Qu'écrire après cela ?

Huit coup de chapeau, pour le moment, ma seule performance ici car je n'ai pas de chapeau. A-t-on l'air bête lorsqu'on remercie, pour moi non :
Merci Monsieur !

Danseuse disiez-vous sur un autre sujet, corps de ballet plutôt.

alain57
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par alain57 le Mar 24 Fév 2009 - 19:32

merci sevrien pour ces (long) post, intéressants et instructifs.

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mar 24 Fév 2009 - 19:41

Terryan a écrit:....
Quel poids ont encore les industriels ?

Oh ! Les Industriels ont encore du poids, en raison de la combinaison de leurs caractéristiques, potentialités, éléments qu'ils maîtrisent, ....etc :

-- dimension, complexité, diversité, .....

-- couverture planétaire / "global reach",....

-- capacité à générer des flux économques enricihissants, y compris dans des activités d'exportation,...
-- compétitivité intrinsèque,....

-- sécurité (eu sens large, pas uniquement en matière aérienne), formations pour plusieurs métiers, .....

-- capacité à créer des emplois (en temps normal) y compris dans des industries connexes lourdes & / ou légères de fabrication, de services (ingénierie et autres branches), et des domaines divers d'innovation,...avec dépose de brevets, .... mais surtout innovation en matière de "processes", ....

-- ressources corporelles et incorporelles, savoir-faire, compétences, "'base-connaissances" / "knowledge base" colossale, inhérent à leurs opérations, & à leur développement,

-- gisements de progrès (R&D, R&T, ... nouvelles technologies, sans négliger tout ce qui touche au développment durable "sustainability", et au progrès sur les plans de l'environnement et de l'écologie, ...des bio-carburants ....)
--
-- nouveaux matérieux et produits.....

J'arrête la liste là ! Et j'ai surement oublié des choses banales !

---------------------

A suivre !

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Poncho (Admin) le Mar 24 Fév 2009 - 23:21

Bon j'annule mon WE bricolage pour bien digérer ça Wink
Merci !

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mer 25 Fév 2009 - 0:18

Terryan a écrit:
Ou faut-il un changement de commissaires européen, ou de
président de l’UE pour restituer aux industriels la place qui aurait du rester la leur ?
Cela ne servirait à rien !
Il faudrait que les lames de fond viennent du .... fond ! De la base des Etats Membres.

Mais le problème est que nous avons pris trop l'habitude des Aides Communautaires ! Qui donne l'aidee exige un droit de regard ! L'interventionnisme est là !

Je me demande si AUA ne va pas mourir avant que l'UE ne donne sa réponse à LHA !

Si l'UE est perçue comme étant pe fossoyeur d'AUA , ..... cela créera des problèmes !

sevrien
Whisky Quebec

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par sevrien le Mer 25 Fév 2009 - 19:44

Terryan a écrit:
Quelle fut la raison fondamentale du départ éclair de Ch.Streiff ?
La raison qui est / fut donnée officiellement est que Ch. STREIFF,

-- rempli de ses connaissances du dossier, et des vues claires et tranchées sur les actions à mener tambour battant,
-- ayant bien aidé Airbus à réussir le Salon de FARNBOROUGH 2006, avec l'annonce plutôt réussie de l'A350-XWB,
-- était déterminé à pouvoir, en tant que CEO d'Airbus SAS, conduire l'implémentation et la réalisation du plan Power8, comme son "enfant",

-- ce qui, d'un point de vue humain, motivationnel et professionnel, était compréhensible.

Dans ce contexte et l'élan ressenti par beaucoup, du côté de la Direction, Ch. STREIFF a présumé qu'il pourrait jouir des 'pleins pouvoirs' & d'une autonomie de 'Autorité, de Décision, et de Management' d'Airbus, ce cocktail étant, de toutes façons, basé sur la plate-forme du Plan Power8, avec une colonne vertébrale qui serait, aussi, Plan Power8 et ainsi de suite !

Compte tenu du contexte, des secousses que venaient de vivre Airbus SAS, et EADS, toute la "Corporate Governance" du Groupe EADS avait besoin d'être remise à plat, et "rendu rapidement conforme" aux Normes "Best Practice " de la Corporate Governance appliquées sur la Planète.

Ses exigences furent refusées. Il faudrait qu'il compte avec la supervision et la coordination de la Maison Mère, et du "reporting financier mensuel" interne etc. que cela impliquerait !

Il a décidé de partir !

Bien sûr, il est dit que :
-- au moment où son contrat "Airbus " était en train d'être mis au point, avec les contraintes que Ch. STREIFF ne voulaient pas signer et accepter, ....
-- il avait en poche une offre ferme du Poste, qu'il occupe aujourd'hui, à la tête du Groupe PSA, en attente de sa simple signature de ratification définitive.

Mais il ne nous appartient pas de connaître ou de commenter la véracité de ce dernier point ! Wink
------------------------

Ai-je répondu à vos questions, Terryan ?


Dernière édition par sevrien le Jeu 26 Fév 2009 - 5:31, édité 2 fois

Beochien
Whisky Charlie

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Beochien le Mer 25 Fév 2009 - 20:18

Christian Streiff !

Vient de sortir d'un accident cérebro vasculaire si je ne me trompes !
Ou un pépin majeur de ce type ...
Ou en est il !
Full command chez PSA ou convalescent !

QQ sait ??
Peu de nouvelles !

Contenu sponsorisé

Re: Airbus A350XWB (partie 1)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:01


    La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 23:01