ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Programme FX2 brésilien

Partagez

Skylander

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Skylander le Jeu 1 Avr 2010 - 3:37

Il faudrait que Lula prenne rapidement sa décision et l'annone officiellement pour éviter les pressions américaines qui vont arriver très vite

Secretário de Defesa dos EUA vem ao país negociar parceria


Relações Exteriores

Escrito por Defesa Brasil

Sáb, 27 de Março de 2010 10:37
Robert Gates desembarca em Brasília em meados
de abril para tratar de política regional e da venda de armamentos;
Compra de caças para a FAB deve ficar fora da pauta de discussões;
Embraer quer vender 200 aviões para a Marinha norte-americana.



Andrea
Murta


(Folha de São Paulo) - O secretário da Defesa
dos Estados Unidos, Robert Gates, fará uma visita ao Brasil em meados de
abril -a data final ainda está sendo negociada.

Segundo a Folha
apurou, as discussões com o governo brasileiro deverão ter como foco as
negociações militares, a política regional e a elaboração de um
documento de parceria estratégica.

Gates deverá passar também por
outros países da América do Sul que ainda não foram anunciados. A
viagem ao Brasil ocorre após convite do ministro Nelson Jobim (Defesa),
que se encontrou com o secretário americano em Nova York no mês de
fevereiro.

Pelo menos um grande negócio será discutido. A Embraer
quer fornecer aviões Super Tucano para a Marinha dos EUA, e já há
tratativas para uma eventual compra, que pode chegar a 200 unidades.


Caças


a compra de caças pela FAB, negócio bilionário que se arrasta há uma
década e tem um concorrente americano na disputa, não deverá ser
discutida caso o cronograma anunciado por Jobim seja cumprido. Ele diz
que a escolha ocorrerá até a Páscoa, e o F-18 americano é dado como
descartado.

O temor em alguns setores do governo e da indústria é
de que a quase certa escolha do caça francês Rafale pelo Brasil afete a
compra dos Super Tucanos e outros negócios da empresa brasileira, que
depende de fornecedores americanos. Para os EUA, mesmo se o F-18 não for
escolhido, a seleção do preferido da FAB, o sueco Gripen, seria mais
palatável.

Gates deverá também avançar na negociação de um acordo
de parceria estratégica com o Brasil, mas sabe que há resistências no
Itamaraty em torno de uma percepção de alinhamento a Washington. É mais
provável que seja anunciada uma parceria mais genérica.


Tensão
regional


O secretário americano deverá ainda manter
conversas sobre um dos focos de tensão regional, o contencioso
Venezuela-Colômbia. O antagonismo da pró-EUA Bogotá e a anti-EUA Caracas
é uma das situações mais inflamáveis no subcontinente hoje. Alguns no
lado brasileiro esperam que a Unasul (União das Nações Sul-Americanas)
entre na pauta.

A questão do uso de sete bases em território
colombiano pelos EUA, que gerou protestos brasileiros e uma crítica
estridente de boa parte da Unasul ano passado, por ora é dada como
resolvida.

No ano passado, a Unasul firmou um documento que diz
que "os EUA se comprometem formalmente" a fazer com que pactos não sejam
fonte de ameaça também à estabilidade e que não terão efeito sobre nem o
território nem espaço de outros Estados.

A visita de Gates chega
pouco após o Brasil receber a secretária de Estado dos EUA, Hillary
Clinton, no começo do mês. O presidente Barack Obama também poderá ir ao
país ainda neste semestre. Para analistas, porém, existem poucas
chances de haver uma aproximação prática real, devido à divergência de
interesses.
http://defesabrasil.com/site/noticias/relacoes-exteriores/secretario-de-defesa-dos-eua-vem-ao-pais-negociar-parceria.php

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Jeu 8 Avr 2010 - 12:42

Bonjour à tous

Ne devrions nous pas avoir des nouvelles sur ce programme ?

Skylander

Ca se précise peut-être pour le Rafale au Brésil !!

Message par Skylander le Dim 9 Mai 2010 - 21:54

Ministro da Defesa vai entregar para Lula na semana que vem nome de caça

Documento do ministério deve ficar ponto já no começo da semana que vem.
Fabio Murakawa

O ministro da Nelson Jobim (Defesa) afirmou nesta quarta-feira (5) em São Paulo que já escolheu o caça que vai equipar a FAB (Força Aérea
Brasileira) e que vai entregar a sugestão para o presidente Luiz Inácio Lula da Silva no final da semana que vem. Ele está terminando de
elaborar o documento sobre a licitação para a compra das 36 aeronaves de guerra.

Os caças de três países estão na concorrência, estimada em R$ 10 bilhões: o francês Rafale, da Dassault, o norte-americano F-18 Super Hornet, da Boeing, e o sueco Gripen NG, da Saab.

- Estou terminando de elaborar uma exposição de motivos. Acertei com o presidente da República o seguinte: o ministro da Defesa não
mandaria para ele as três opções para ele fazer uma escolha. O ministro da Defesa manifestaria a opção do ministério e para tal opção daria a sua justificativa.

Jobim disse que o documento estará pronto entre o final desta semana e o início da semana que vem, mas afirmou que deve fazer o anúncio ao presidente quando ele voltar de uma viagem à Russia e ao Irã, no final da semana que vem.

Ele disse ainda que, uma vez de posse do documento elaborado pelo ministério, Lula o encaminhará para consulta no Conselho Nacional de Defesa para só então tomar sua decisão.

Jobim afirmou que o preço dos caças não foi o critério mais importante para a escolha:

- O que pesa são os interesses do país. Ou seja, o Brasil não precisa comprar qualquer coisa a preço de banana. Nós não queremos banana, queremos coisas que dêem consistência para o Brasil.

O ministro das Relações Exteriores, Celso Amorim, afirmou em janeiro último que “o barato às vezes sai caro”, em referência ao modelo sueco. A Saab – fabricante do Gripen – já prometera oferecer dois aviões pelo preço equivalente ao de um Rafale, que é o favorito para vencer a disputa.

http://www.fab.mil.br/portal/capa/index.php?datan=06/05/2010&page=mostra_notimpol

Je vous laisse le soin de traduire avec les outils habituels !

Ce que j'en retire:
- Le ministre Nelson Jobim aurait déjà fait son choix.
- Il serait en train de rédiger un rapport pour Lula.
- Ce rapport exposerait les raisons du choix et ne laisserait donc pas au Président Lula la responsabilité de cet acte "politique".
- Ce rapport et l'annonce qui devrait suivre se ferait au retour du Président Lula d'un voyage en Russie et en Iran, après consultation du conseil de défense.

Plus quelques réflexions "personnelles" de Nelson Jobim qui semble dire qu'ils n'achètent pas des "bananes" mais quelque chose qui donnerait de la "consistance " au Brésil.

De la même façon, le ministre des AE, Celso Amorim, avait déclaré en janvier lors de son passage à Paris, que le moins cher n'est pas forcément le plus avantageux , en référence au Suédois qui promettait 2 Gripen pour un Rafale.
http://noticias.r7.com/brasil/noticias/-o-barato-as-vezes-sai-caro-diz-celso-amorim-sobre-compra-de-cacas-20100107.html

La chronologie de l'AO et les petites phrases !!
http://noticias.r7.com/brasil/noticias/cronologia-da-compra-para-os-novos-cacas-para-a-forca-aerea-brasileira-20091002.html

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Dim 9 Mai 2010 - 22:35

Merci Skylander,
Quand est ce qu'il revient LULA ?


_________________
@avia.poncho

Skylander

Ca commence à sentir bon ............

Message par Skylander le Dim 9 Mai 2010 - 23:26

Admin a écrit:Merci Skylander,
Quand est ce qu'il revient LULA ?




Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

16:08 06/04/2010
© RIA Novosti. Sergei Jukov
MOSCOU, 6 avril - RIA Novosti


Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva effectuera une visite officielle en Russie les 13 et 14 mai prochains, a annoncé mardi l'ambassadeur du Brésil à Moscou Carlos Antonio Da Rocha Paranhos.
"Nous attendons une visite officielle du président en Russie programmée pour les 13-14 mai", a indiqué le diplomate devant les
journalistes.
"Nous comptons signer un plan de renforcement du partenariat stratégique dans les domaines économique, commercial, politique,
scientifique et technique (…). Cette visite confirmera la détermination de nos pays à intensifier leur dialogue politique", a conclu l'ambassadeur.

http://fr.rian.ru/world/20100406/186403005.html

Skylander

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Skylander le Dim 9 Mai 2010 - 23:36


jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Mer 19 Mai 2010 - 17:01

Bonjour à tous,

Le président Lula est de retour au Brésil après une escale à Madrid pour assister au sommet Union Européenne-Amérique du Sud.
A l'occasion il a rencontré le président Sarkozy qui a, une nouvelle fois, abordé la question.

Dernière ligne droite pour le Rafale au Brésil

La France espère remporter une victoire stratégique au Brésil en plaçant 36 avions de combat Rafale, mais les Etats-Unis n'ont pas dit leur dernier mot et l'élection présidentielle brésilienne du 3 octobre prochain pourrait rebattre les cartes.
Brasilia doit se prononcer d'ici fin juillet sur un appel d'offres de renouvellement de sa flotte d'avions de combat et choisir un partenaire pour une négociation exclusive.
Aux côtés du Rafale de Dassault Aviation, le Gripen du suédois Saab et le F-18 Super Hornet de l'américain Boeing sont finalistes pour un contrat estimé à quelque cinq milliards d'euros.
Le président Nicolas Sarkozy, très actif dans le dossier, a une nouvelle fois abordé la question mardi lors d'une rencontre bilatérale avec son homologue Luiz Inacio Lula da Silva, en marge d'un sommet Union Européenne-Amérique du Sud à Madrid.
"On retire de cette discussion que la préférence (pour le Rafale) qui avait été exprimée par le Brésil en septembre dernier devrait être confirmée prochainement", a-t-on estimé de source diplomatique française après cet entretien.
Les analystes et experts interrogés par Reuters s'accordent sur le fait que le constructeur français a de bonnes chances d'être retenu, mais ils préviennent aussi que la bataille se livrera jusqu'au dernier jour et qu'une entrée en négociation ne saurait assurer le fameux "ticket export" que Dassault attend depuis plusieurs années et après plusieurs échecs, notamment au Maroc et en Corée du Sud.
"Les contacts entre les Brésiliens et les Français ont bien avancé, tant sur la question des transferts de technologie que de la maintenance en condition opérationnelle (MCO) mais Dassault ne veut pas réduire ses prix. Et puis il y a l'élection, et là on ne sait pas ce qui peut se passer politiquement", a déclaré à Reuters une source industrielle qui a tenu à garder l'anonymat.
"Chaque semaine qui nous rapproche de l'élection nous inquiète un peu plus", ajoute une autre source, proche de la partie française.
TENSIONS AVEC L'ARMÉE DE L'AIR
Le ministre brésilien de la Défense, Nelson Jobim, s'est prononcé le 7 avril en faveur du Rafale en dépit de son coût, jugé plus élevé que celui de ses deux concurrents, tandis que le président "Lula" a exprimé sa préférence pour l'avion français à plusieurs reprises.
Les électeurs brésiliens sont toutefois appelés aux urnes le 3 octobre pour élire un successeur au président "Lula", contraint de passer la main après deux mandats consécutifs, et, quelle que soit son étiquette politique, le futur président sera amené à s'impliquer dans le choix des avions de combat.
"Même si le Rafale est retenu, et qu'une négociation exclusive s'engage dans les jours qui viennent, il est peu probable qu'elle aboutisse avant le passage de pouvoirs prévu fin octobre", explique une troisième source.
Certains experts estiment même que le nouveau président pourrait exiger une pause de la négociation, voire le lancement d'un nouvel appel d'offres, car des généraux brésiliens plaident la cause du Gripen.
"Il y a toujours des tensions entre l'armée de l'air et le gouvernement. Lula a opté pour Dassault et pour des relations industrielles avec la France, mais l'armée se fait une autre idée", fait valoir Richard Aboulafia, analyste Défense auprès du cabinet Teal Group, à Washington.
"N'importe quel ministre de la Défense se range du côté de son gouvernement, mais le Rafale va peser sur le budget de l'armée qui privilégie le nombre d'avions et les heures de vol", poursuit-il.
TRIPLE ENJEU
L'arbitrage ne relève cependant pas seulement de considérations techniques. L'enjeu est stratégique, politique et économique pour le Brésil qui a fait du secteur aéronautique une de ses priorités autour de son constructeur phare Embraer.
En sus de la question sensible du prix, la qualité des transferts de technologie proposés devrait jouer un rôle clé.
Politiquement en revanche, le choix d'un constructeur américain pourrait s'avérer délicat pour Brasilia.
"Il ne serait pas facile de justifier l'achat d'un appareil US dans un pays sud-américain. Les Etats-Unis ne sont pas populaires dans la région même s'ils ont une influence économique indéniable", observe François Heisbourg, conseiller spécial auprès de la Fondation pour la recherche stratégique.
"Le choix du Gripen ou du Rafale serait bien moins difficile à faire passer dans l'opinion publique et auprès des voisins du Brésil", ajoute-t-il, un point de vue partagé par Richard Aboulafia.
Boeing et le Pentagone resteront néanmoins très attentifs. Le porte-avions Carl Vinson de l'US Navy a effectué une visite en février à Rio de Janeiro avec des F-18 à son bord et un nouveau pacte de défense vient d'être signé entre les Etats-Unis et le Brésil, à l'image d'un accord comparable noué avec la France l'an passé.
http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-05-18/derniere-ligne-droite-pour-le-rafale-au-bresil/924/0/456238

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Mer 19 Mai 2010 - 17:12

Donc on part pour une nouvelles consultation en octobre 2010 ?

Ca ne finit jamais cette histoire !
J'imagine les gars chez Dassault..


_________________
@avia.poncho

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Dim 30 Mai 2010 - 16:36

Bonjour à tous,

Un article de La Tribune qui résume la situation. Il y est même écrit que la décision est reportée à juillet, je ne l'ai pas vu ailleurs. Aurais-je raté un épisode. Ce qui semble sur est que plus la décision tarde plus la position de favori s'érode...


Les élections au Brésil compliquent la vente du Rafale

La décision brésilienne sur le renouvellement de sa flotte d'avions de combat, contrat pour lequel Dassault est en lice avec son Rafale, est attendue anxieusement par la France. Mais les élections présidentielle et législatives qui approchent au Brésil compliquent la donne.

"La vente d'avions au Brésil rend la France nerveuse" écrivait le 18 mai le site Internet du groupe de médias brésilien O Globo. Et pour cause, selon des sources françaises au Brésil, le président brésilien Inácio Lula da Silva pourrait s'abstenir de prendre une décision sur l'achat de 36 avions de combat - contrat sur lequel Dassault est en lice avec son Rafale - avant les élections du 3 octobre.
Le Rafale du constructeur aéronautique français est en effet sévèrement critiqué par l'armée brésilienne, et Lula, qui espère faire élire à la tête du pays sa dauphine Dilma Rousseff, veut éviter à tout prix une avalanche de critiques en pleine campagne électorale.
L'armée brésilienne, toujours influente au Brésil, plus de vingt ans après la fin de la dictature militaire, estime le Rafale trop onéreux (6,2 milliards de dollars, contre une offre du constructeur suédois Saab de 4,5 milliards de dollars) et surdimensionné pour les besoins du pays. Qui va attaquer le Brésil aujourd'hui ? explique en substance une source française à Brasília.
La préférence des militaires va ainsi au Gripen NG de Saab et en deuxième position au F/A-18 Super Hornet de l'Américain Boeing, le Rafale ne venant qu'en troisième place. Le syndicat des métallurgistes de São Paulo, affilié à la puissante centrale syndicale brésilienne, la CUT, a également appuyé le projet suédois, estimant qu'il créera de 5.000 à 6.000 emplois directs au Brésil.
L'annonce officielle du choix brésilien a plusieurs fois été reportée, dernièrement encore à début avril puis à la mi-mai et enfin à juillet prochain. Chaque semaine qui se rapproche de l'échéance électorale nous préoccupe un peu plus, a déclaré au Globo un proche du dossier, côté français.
L'attention de Lula se focalise désormais sur l'enjeu du 3 octobre, date à laquelle les Brésiliens éliront non seulement leur président, mais aussi leurs députés, une partie des sénateurs, les gouverneurs et les assemblées législatives des Etats. Le processus électoral a démarré fin avril avec la démission des ministres postulant à un mandat et culminera avec la campagne télévisée des candidats, qui commencera le 17 août.
Pénurie de main d'œuvre qualifiée
L'espoir de Dassault tient à un fil : la préférence que le président brésilien a plusieurs fois marquée pour le Rafale grâce au transfert de technologie promis "sans restrictions" par le président français Nicolas Sarkozy lors d'une visite en septembre à Brasília. "Nous ne négocions pas un avion, nous négocions l'achat d'un paquet technologique", a rappelé début avril le ministre brésilien de la Défense, Nelson Jobim, qui soutient également l'offre française.
De fait, le Brésil vit une période de forte croissance (9,85% de son produit intérieur brut au premier trimestre 2010 par rapport à la même période de 2009, selon les estimations de la banque centrale en mai) mais fait face à une absence de main d'œuvre qualifiée. Le pays s'efforce ainsi de créer le vivier de techniciens et de cadres qui lui fait défaut, par le biais des transferts de technologies et d'accords portant sur la formation.
A l'heure actuelle, quand le Brésil crée une filière de production industrielle, il cherche - évidemment - la croissance, mais plus encore à s'allier et s'octroyer "des compétences", souligne l'ambassadeur de France à Brasilia, Yves Saint-Geours, interrogé par des journalistes de l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale). Pour Yves Saint-Geours, Lula a désormais "tous les éléments en main pour prendre une décision".
Report à 2011
Il devient cependant difficile de croire que la décision de l'Etat brésilien et la signature du contrat puissent aboutir avant octobre. Le processus pourraient marquer une longue pause, le temps qu'un nouvel exécutif se mette en place, en janvier 2011, ou même revenir à la case départ si le candidat de l'opposition, le social-démocrate José Serra (PSDB, le parti de l'ancien président Fernando Henrique Cardoso), venait à être élu.
Car si les deux candidats, Dilma Rousseff et José Serra, proposent des programmes assez semblables sur le plan intérieur, ils se distinguent sur leurs politiques extérieures. Lula "s'est affranchi de la relation de soumission vis-à-vis des Etats-Unis", au niveau "diplomatique, social, économique", explique Agostinho Guerreiro, le président de la fédération professionnelle des ingénieurs de l'Etat de Rio, un proche du président. Et rien n'indique que sa dauphine, connue pour sa fidélité au président, changera de cap.
A l'opposé, le parti de Serra défend traditionnellement un axe stratégique américain. L'offre de Boeing connaîtrait peut-être alors un regain d'intérêt aux yeux du Brésil.[/font]
http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/aeronautique-defense/20100527trib000513271/les-elections-au-bresil-compliquent-la-vente-du-rafale-.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Jeu 8 Juil 2010 - 22:47

Bonsoir à tous,

En l'absence de nouvelle, un petit point sur la situation.

Une opinion qui conmmence sérieusement à émerger au Brésil : la décision ne peut plus être prise. Nous sommes trop proche de l'élection présidentielle du 3 octobre et surtout de la date d'investiture du futur nouveau président le 1er janvier 2010. Comme le président Lula ne peut plus se représenter, il y aura forcément une nouvelle équipe présidentielle (les deux candidats principaux sont pour l'instant dans les sondages au coude à coude avec un petit avantage à la candidate de Lula).



http://antonydumas.blogspot.com/2010/06/election-presidentielle-bresilienne.html

Les parties concernées s'accordant pour une durée supérieure à 6 mois pour mettre en forme et signer le contrat d'achat définitif après l'annonce officielle, on comprend le pourquoi de l'apparition de cette opinion.

http://www.defesanet.com.br/dn/05JUL10.htmhttp://www.defesanet.com.br/dn/05JUL10.htm

Est-ce que les compteurs vont être remis à zéro ? A suivre.

Ne pas oublier aussi que Lula a commis un impair au mois de mai (du point de vue des Etats-Unis), signant un accord avec l'Iran sur l'uranium de ce dernier. Lula fut désavoué un mois plus tard par un vote sans appel du conseil de sécurité de l'ONU accentuant les sanctions contre l'Iran.

http://www.gribresil.org/index.php?option=com_content&view=article&id=257:iran-le-surprenant-faux-pas-de-la-diplomatie-bresilienne-&catid=102:linternational-un-enjeu-electoral-&Itemid=144

Tout ça pour dire que la situation du Rafale se complique sérieusement et que tout redevient possible. Crying or Very sad

Amicalement



_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Jeu 8 Juil 2010 - 23:03

Pour compléter:



Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Mer 8 Sep 2010 - 17:21

Bonjour à tous,

Le président Lula devrait annoncer sa décision à la fin de son mandat, c'est à dire après les élections.

Lula tranchera avant la fin de son mandat sur le Rafale

Le président brésilien rendra sa décision sur les 36 avions de chasse que son armée de l'air veut acheter avant la fin de son mandat fin décembre, a déclaré mardi le ministre de la Défense brésilien, Nelson Jobim.

Luiz Inacio Lula da Silva devait initialement annoncer fin mai, puis fin juillet, son choix entre le Français Dassault avec son Rafale (AVMD.PA: Cotation), l'Américain Boeing (BA.N: Cotation) avec son F18 et le Suédois Saab et son Gripen (SAABb.ST: Cotation).

"Le président désire rendre sa décision cette année", a dit mardi Nelson Jobim à des journalistes à Brasilia.

Le président Lula se penchera sur le dossier après les élections présidentielles", le premier tour de scrutin ayant lieu le 3 octobre et le second le 31 octobre, a-t-il ajouté.

Le mandat du président Lula s'achèvera le 31 décembre.

Le président brésilien n'avait pas caché sa préférence pour le chasseur-bombardier Rafale mais son état-major ne semblait pas aussi déterminé et le dossier traîne depuis plusieurs mois.

Aux côtés du Rafale, le Gripen et le F-18 Super Hornet sont finalistes pour un contrat estimé à cinq milliards d'euros.

Le président Nicolas Sarkozy, très actif dans le dossier, avait une nouvelle fois abordé la question en mai lors d'une rencontre bilatérale avec son homologue brésilien, en marge d'un sommet Union Européenne-Amérique du Sud à Madrid.

"On retire de cette discussion que la préférence (pour le Rafale) qui avait été exprimée par le Brésil en septembre dernier devrait être confirmée prochainement", avait-on estimé de source diplomatique française après cet entretien.

Des analystes et experts interrogés par Reuters s'accordaient sur le fait que le constructeur français avait de bonnes chances d'être retenu, mais que la bataille se livrerait jusqu'au dernier jour.

Nelson Jobim s'était prononcé le 7 avril en faveur du Rafale en dépit de son coût, jugé plus élevé que celui de ses deux concurrents, tandis que le président brésilien a exprimé sa préférence pour l'avion français à plusieurs reprises.
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE68626A20100907?sp=true

Est-ce que cette décision sera suivie par le futur président ? On peut le penser car la candidate du PT, poussée et adoubée par Lula, a le vent en poupe. Mais attention au pêché d'orgueil !

http://antonydumas.blogspot.com/2010_09_01_archive.html

Le vent tournera-t-il alors définitivement pour le Rafale ? désopilant

Amicalement



_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Ven 8 Oct 2010 - 22:03

Bonsoir à tous,

Un petit éclairage sur les résultats des élections du WE dernier.
Un net avantage pour Dilma Rousseff.



http://antonydumas.blogspot.com/2010/10/presidentielle-au-bresil-en-route-vers.html

D'un autre côté, Nelson Jobim, le ministre brésilien de la défense, semble confirmé que Lula prendra la décision juste avant de quitter le pouvoir.


Analysis of the Project F-X2 Will Resume in November, Jobim Says

Defense Minister Nelson Jobim predicted that the process of choosing a vendor for the new fighter of the Brazilian Air Force (F-X2 program) will be resumed in November, after the conclusion of the presidential elections. According to Jobim, the President expressed his interest in discussing the case with his successor.

This information was given by the minister at a press conference after the opening of a symposium on the Modernization of the Armed Forces, sponsored by the Federation of Industries of São Paulo (FIESP).

Jobim reiterated that no decision had yet been taken, and said that the recommendation that the Defense Ministry will submit to the President will give priority to the transfer of technology by the vendor, and that this transfer must be guaranteed by the government of the vendor’s country of origin. "What we want is national capacity, we do not (just) want a plane," he argued.

The choice of supplier will open a new phase of contract negotiations to define commercial and financial aspects, which can take several months. In the case of submarines, negotiations took nearly a year after the supplier was selected.

The first units of the new fighter aircraft will arrive in Brazil in 2016, according to the Air Force Commander, Lieutenant General Juniti Saito.

Jobim said that plans to equip the armed forces, tailored to meet future needs, are still under development and will have a 20-year horizon. Project F-X2 will be part of this plan, together with Pro-sub (submarine construction), the Guarani armored vehicle, which will replace the Urutrus; the 50 transport helicopters being built in Helibras, and the KC-390 military cargo aircraft being developed by Embraer. Also included are the Integrated Border Monitoring (SISFRON) and the Blue Amazon Management System (SisGAAz), both based on satellites.

The minister explained that there are no defined budgets for the plan. "The number is the result of requirements," he said, pointing out that there are several ways that may supplement budget revenues: premium collection from banks that pay military salaries, and revenue from a property fund controlling non-operational real estate assets of the armed forces, among others.

Jobim mentioned the KC-390 project to businessmen in the audience as a paradigm to be followed: it occupies a niche in the international market because it could replace the Hercules around the world that will retire in coming years, and it has foreign partners for its production. Agreements for production have already been concluded with Chile, Colombia, Portugal and the Czech Republic.
http://www.defpro.com/news/details/18585/

Amicalement


Dernière édition par jullienaline le Ven 8 Oct 2010 - 22:32, édité 1 fois (Raison : Confusion entre Dilma et Marina...)


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Mer 24 Nov 2010 - 15:50

Bonjour à tous,

Alain Juppé espère une bonne nouvelle fin novembre ou début décembre.

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE6AM0DB20101123

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par jullienaline le Mer 8 Déc 2010 - 14:55

Bonjour à tous,

Peut-être la fin du programme FX-2. En tout cas la décision est repoussée à 2011, mais plus personne ne croit à la poursuite de ce programme à la lumière des coupes budgetaires annoncées.

Brésil: Lula laisse à son successeur le choix des avions de chasse

BRASILIA — Faisant volte-face, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a déclaré qu'il ne prendra pas de décision avant la fin de son mandat le 1er janvier sur l'achat par le Brésil de 36 avions de chasse, dont le Rafale français était le grand favori, laissant cette difficile décision à son successeur Dilma Rousseff.

Ce nouveau rebondissement dans une longue saga signifie "la mort" du projet de modernisation de l'armée de l'air brésilienne, selon des experts interrogés par l'AFP.

La décision intervient dans un contexte de coupes budgétaires annoncées lundi par le gouvernement et qui toucheront tous les secteurs, y compris la Défense, à l'exception des programmes sociaux.

La décision sur l'achat d'avions de combat multirôles est "un héritage très lourd, un héritage à long terme pour le Brésil. Je pourrais signer et faire un accord avec la France, mais je ne le ferai pas", a dit Lula dans une interview à TV Brasil dont l'agence officielle a publié un extrait.

Lula avait affirmé jusqu'à présent qu'il prendrait la décision avant de transmettre le pouvoir à son successeur Dilma Rousseff le 1er janvier.

L'avion Rafale du constructeur français Dassault, encore jamais vendu à l'étranger, est en lice avec le F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing et le Gripen NG du suédois Saab pour fournir 36 avions de chasse au Brésil, un marché estimé entre 4 et 7 milliards de dollars.

Jusqu'à présent, Lula avait toujours déclaré qu'il prendrait la décision avant de quitter la présidence, après avoir consulté Dilma Rousseff.

Celle-ci s'est entretenue pendant plus de deux heures lundi avec le ministre de la Défense Nelson Jobim qui devait aussi se réunir mardi avec les chefs d'état-major des trois armes.

Le Rafale, en dépit de son prix plus élevé, était le favori en raison du transfert de technologie "sans restrictions" promis par le président français Nicolas Sarkozy.

Lula a toujours insisté sur le caractère politique de la décision, soulignant que le Brésil ne voulait pas seulement acheter un avion mais aussi une technologie pour lui permettre de construire son propre appareil et de pouvoir le vendre à ses voisins latino-américains.

Les présidents brésilien et français avaient annoncé en septembre 2009 que le Brésil avait décidé de mener des négociations exclusives avec Dassault mais le gouvernement brésilien avait ensuite reculé et annoncé que la compétition était encore ouverte.

Pour l'expert Nelson During, directeur du site spécialisé DefesaNet, cette décision "était attendue". "Mon impression est que le projet FX2 (d'achat d'avions de chasse) est mort et enterré", a-t-il dit à l'AFP.

Il a rappelé que Lula avait déjà annulé en arrivant au pouvoir en 2003 le précédent programme d'achat d'avions de chasse lancé par son prédédesseur Fernando Henrique Cardoso pour consacrer son coût à des dépenses sociales.

Selon lui, "Dilma devra revoir le projet à la lumière des priorités de son gouvernement".

Un autre expert Marcelo Rech, du site spécialisé en défense et relations internationales InfoRel, a souligné que Dilma Rousseff, dans son discours de victoire en novembre, avait fait de "la lutte contre la faim et la misère la priorité absolue de son gouvernement".

"Pour moi, cela fut le signal clair que le projet FX2 avait cessé d'être une priorité", a-t-il dit à l'AFP.

Selon cet expert, le gouvernement et l'armée de l'air ont "failli" parce qu'ils ne sont jamais parvenus à surmonter leurs divisions internes et à atteindre un consensus.

Les deux experts concordent également sur le fait que Dilma Rousseff tentera de "se rapprocher des Etats-Unis", ce qui pourrait donner une nouvelle chance à Boeing.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h3jJBHwwSoLJ96UD562tjj7J4ZZw?docId=CNG.6c49614a34b693207776727e3f2d56c9.41

Amicalement


_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Jeu 9 Déc 2010 - 9:55

Bonjour à tous

Un lien vers le blog Secret Défense

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/

Sur le sujet

Pas trop pessimiste en fait



_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Jeu 10 Fév 2011 - 11:28

Bon les jours se suivent...

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Rafale-le-Bresil-prefererait-le-F-18-actualise-2_a127.html
A lire
C'est opaque

J'en profite pour rappeler que le SuperHornet également aligné en Inde face au Rafale va bénéficier quelques améliorations spectaculaires...
http://www.flightglobal.com/articles/2011/02/10/353026/aero-india-boeing-underlines-super-hornets-proven.html
Réservoirs conformes
Container à armement
Motorisation renforcée
Ca merite un fil Wink


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Mar 9 Aoû 2011 - 10:16

Bonjour à tous

http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-demission-de-nelson-jobim-ministre-bresilien-de-la-defense~12498.html

Démission de Nelson Jobim

Je ne sais pas si c'est une bonne ou mauvaise nouvelle pour le Rafale


_________________
@avia.poncho

Beochien
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Beochien le Mar 9 Aoû 2011 - 10:27

Vu Ailleurs ...

Ca veut surtout dire que toute la négo (Les offres) va caduquer côté timing pour le budget Brésilien et des autres parties aussi!
Donc tout re-partira de zéro , dans ... un certain temps !
Pas perdu, ni gagné pour autant !

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Lun 14 Nov 2011 - 9:25

Bonjour à tous

Nouvel échéancier à priori

http://www.aviationweek.com/aw/blogs/defense/index.jsp?plckController=Blog&plckBlogPage=BlogViewPost&newspaperUserId=27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7&plckPostId=Blog%3a27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7Post%3abfe8128a-48cd-4aaa-93ec-2ba82417d731&plckScript=blogScript&plckElementId=blogDest


A decision in Brazil’s F-X2 fighter competition has slid into 2012, with Lt. Gen. Gilberto Antonio Saboya Burnier, Commander-General of Air Operations for the Brazilian air force now projecting a contract award in the first quarter of next year.

Importantly, he says, there is not much more slack in the schedule, which has already seen repeated slips in making a decisions. The commander warns that the Brazilian air force needs to see the new aircraft enter service in 2017 and if the decision is delayed further, that could be at risk.

The 2017 date is critical because that is when the first remanufactured and modernized F-5s will need to be retired. Embraer is still in the process of upgrading some of the air force’s F-5s.
One of the new nuances in the competition appears to be a Brazilian interest in making sure the fighter it acquires will provide proper interoperability when operating with coalition forces, according to an industry official. That could reflect Brazil watching what happened with the NATO-led air campaign in Libya, where non-NATO states contributed.

In the fight for F-X2 are the Boeing F/A-18E/F, Dassault Rafale, and Saab Gripen.

Q1 2012 donc pour livraison 2017

A suivre


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Lun 13 Fév 2012 - 8:35

Tout ça pour ça ?

http://www.reuters.com/article/2012/02/13/brazil-jets-idUSL2E8DC13A20120213

SAO PAULO, Feb 12 (Reuters) - Brazil is "very likely" to choose France's Rafale fighter jet to refurbish its air force, government sources say, a decision that would award one of the emerging-market world's most coveted defense contracts to a jet whose future was in doubt only two weeks ago.

President Dilma Rousseff and her top advisers believe that Dassault Aviation's bid to sell at least 36 Rafales offers the best terms among the three finalists, the sources told Reuters on condition of anonymity.

The other two bidders are Boeing's F-18 and Saab's Gripen.

Rousseff has cast the deal as a watershed decision that will help mold Brazil's military and strategic alliances for the next few decades as it continues to establish itself as a leading economic power. The contract will have an initial value of about $4 billion but will likely be worth considerably more over time once maintenance and follow-on orders are included.

Rousseff previously had concerns about the Rafale because the jet had not found any buyers outside France. That raised doubts about whether Dassault would have the scale necessary to build the jets at a reasonable cost and maintain them over time.

The sources said those concerns were assuaged when India announced on Jan. 31 that it had entered exclusive talks to buy 126 Rafales. Brazilian Defense Minister Celso Amorim traveled to New Delhi last week to discuss the deal with Indian officials and examine documents related to Dassault's bid.

"The India deal changed everything," one of the Brazilian sources said. "With India's decision, it's now very likely the Rafale will be the winner here."

The sources said that Dassault offered the best combination of a high-quality aircraft and the sharing of proprietary technology that Amorim has said is critical to the deal. Brazil hopes to use that technology to expand its own budding defense industry, led by aircraft maker Embraer.

Dassault touts the Rafale as an agile, medium-sized aircraft with low operating costs that can be more quickly deployed than its bulkier competitors. Those attributes may appeal to Brazil, which has no significant problems with its neighbors and plans to use the aircraft mainly for defensive purposes such as patrolling its recently discovered offshore oil fields.

Boeing's offer of technology has yet to be finalized but the sources said they believe it cannot compete with Dassault's bid because the United States has historically placed tight restrictions on the sale of military technology abroad.

If confirmed, the deals would enhance France's partnerships with two of the world's biggest up-and-coming economic powers - Brazil and India. They could also provide a boost to President Nicolas Sarkozy, who has cast himself as a champion of French industry and an energetic salesman of the Rafale in particular as he faces a tough re-election fight this year.

The sources said that unexpected developments, especially a breakdown in India's talks with Dassault, could still cause Rousseff to change her mind.

They also said her decision would probably not be announced until after France's April-May election, in an attempt to keep the deal from becoming overly politicized.

MEMORIES OF U.S. TENSIONS OVER JETS SALE

Brazil's air force contract is one of several deals in developing countries that have been highly contested by European and U.S. defense companies as their home markets suffer due to budget cuts. Companies are also competing for jet contracts in the United Arab Emirates, Qatar and South Korea.

Brazil's bidding process has gone through several ups and downs over the years. Rousseff's predecessor, Luiz Inacio Lula da Silva, said in 2009 that Brazil would choose the Rafale. However, he left office without finalizing the deal.

Rousseff was extremely close to Lula as his chief of staff, but upon becoming president in January 2011 she surprised her Cabinet ministers by asking them to re-evaluate the bids from scratch. A month later, Rousseff told visiting U.S. Treasury Secretary Timothy Geithner that Boeing's F-18 was the best jet among the three finalists, but she still wanted better terms on the technology transfers.

The F-18 is widely believed to be cheaper than the Rafale. Boeing recently confirmed that it will offer the F-18 to Brazil at the same per-unit price as during the last round of bidding in 2009, Reuters reported on Friday.

Ultimately, though, Rousseff grew frustrated by what she perceived as Boeing's inability to improve the guarantees on the transfers, the officials said. Rousseff is a moderate leftist who has built her presidency around policies she believes will help Brazilian industries in areas from oil exploration to auto production.

The officials said that Rousseff was also wary of a 2006 incident in which the United States blocked the sale of Embraer's Super Tucano military aircraft to Venezuela's leftist government. Washington had the power to veto the deal because Embraer's planes contained U.S. technology.

In a separate incident in 2009, Embraer said it was temporarily blocked from selling commercial jets to Venezuela because they contained U.S. communications systems.

The episodes raised doubts about whether Brazil would face similar restrictions in the future with the technology it received from Boeing as part of the F-18 bid. "Nobody's ever forgotten what happened with Venezuela," one official said.

Brazil's point man in the confrontation with the United States in both Embraer incidents was Amorim - he was Lula's foreign minister at the time and Rousseff appointed him as her defense minister in August.

Despite her misgivings regarding Boeing, Rousseff also did not want to choose a jet that might not even be in production a decade into the future. In December, French Defense Minister Gerard Longuet warned that Dassault would stop production of the Rafale in 2021 if it did not win any export orders.

Within days of India's announcement regarding talks for the Rafale, Amorim traveled to New Delhi to gauge the bid's terms and its likelihood of proceeding as planned.

Amorim told the Times of India on Wednesday that Indian officials "promised to give us some documents ... such as basic rules on the tender process that we could compare to ours."

Brazil is not the only country that appears to be suddenly following India's lead. French newspaper La Tribune reported on Feb. 2 that Dassault could soon seal a sale of at least 60 Rafale fighter jets to the United Arab Emirates, turning around a deal that also appeared to be a lost cause.

Passe de trois ?

Si on avait su qu'il fallait le vendre une première fois à l'export pour gagner d'autres marchés on en aurait vendu à Andorre et Monaco


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Mer 4 Avr 2012 - 9:31



_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Mer 11 Sep 2013 - 16:07



_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Lun 7 Oct 2013 - 16:22

Et hop

http://www.challenges.fr/transports-et-defense/20131007.CHA5288/le-rafale-a-t-il-encore-sa-chance-au-bresil.html

Un long long article que vaut la peine jusqu'au bout

Moi je dis que 10-12 M2000-5 d'occaze pourraient faire l'affaire (ceux du qatar ?)


_________________
@avia.poncho

Paul
Whisky Quebec

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Paul le Dim 15 Déc 2013 - 17:42

Selon un quotidien brésilien, Dilma Roussef aurait avisé François Hollande que le Rafale n'est plus dans la course, ce sera entre le Super Hornet et le Gripen NG.

En portugais: http://www1.folha.uol.com.br/colunas/painel/2013/12/1385578-dilma-diz-a-francois-hollande-que-o-brasil-nao-comprara-cacas-da-franca.shtml

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Poncho (Admin) le Dim 15 Déc 2013 - 22:46

On va voir si les sources concordent ...


_________________
@avia.poncho

Paul
Whisky Quebec

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Paul le Mer 18 Déc 2013 - 23:05

Dassault confirme que le Brésil a choisi le Gripen NG

http://www.dassault-aviation.com/fr/dassault-aviation/presse/press-kits/competition-fx2/

Dassault a écrit:Depuis 15 ans, au Brésil, DASSAULT AVIATION et ses partenaires SNECMA (Groupe Safran) et THALES, regroupés dans le GIE RAFALE International, ont fait la promotion du MIRAGE 2000 pour l’appel d’offres FX, puis du RAFALE pour FX2, animés par la volonté de coopérer sur le long terme avec l’industrie brésilienne, en particulier avec EMBRAER. Les transferts de technologies sans restriction et les partenariats scientifiques, techniques et industriels demandés par le Brésil comptaient parmi les points forts de l’offre du GIE RAFALE International, avec le soutien des autorités françaises.

Nous regrettons que le choix se porte sur le GRIPEN, doté de nombreux équipements d’origine tierce, notamment américaine. Il n’appartient pas à la même catégorie que le RAFALE : monomoteur et plus léger, le GRIPEN n’est pas équivalent en termes de performances et donc de prix. Cette logique financière ne prend en compte ni le ratio coût-efficacité favorable au RAFALE, ni le niveau de la technologie offerte.

Paul
Whisky Quebec

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Paul le Mer 18 Déc 2013 - 23:19


Contenu sponsorisé

Re: Programme FX2 brésilien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:29


    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 13:29