ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


AF447 Rio Paris

Partagez

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par Vector le Lun 8 Juin 2009 - 3:10

Est-ce que l'emploi de composites et de nid d'abeilles favorise la présence de débris flottants ? Par ailleurs, l'analyse des débris devrait permettre d'en savoir plus sur la nature de l'accident : traces de feu, grandeur des morceaux, caractéristiques des surfaces de rupture. etc.
En résumé, le BEA va pouvoir commencer à travailler sur autre chose que les messages ACARS.

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Lun 8 Juin 2009 - 3:30

Vector a écrit:Est-ce que l'emploi de composites et de nid d'abeilles favorise la présence de débris flottants ?
Normalement, ... oui.
Vector a écrit:Par ailleurs, l'analyse des débris devrait permettre d'en savoir plus sur la nature de l'accident : traces de feu, grandeur des morceaux, caractéristiques des surfaces de rupture. etc.
Ou traces d'explosifs...., le cas échéant (remarque faite sans préjuger des trouvailles).
Vector a écrit: En résumé, le BEA va pouvoir commencer à travailler sur autre chose que les messages ACARS.
Oui, .... mais, comme il se doit, ..... la prudence sera de mise ! Pas d'hypothèses ou de conclusions hâtives.

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par Vector le Lun 8 Juin 2009 - 3:56

Pour les traces d'explosifs, après une semaine dans l'eau, ce sera difficile à détecter (les nitrates sont solubles dans l'eau) dans le cas de Lockerbie, c'était sur terre. Par contre, les traces d'explosion sont assez faciles à identifier (TWA 800).

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Lun 8 Juin 2009 - 7:09

J'utilisais le terme "explosifs" de manière générique ; "traces de choses qui peuvent faire explosion / exploser".

Il y a eu des avions qui "ont eu feu et explosions", dans la soute, dans un énchaïnement d'événements" en raison de "choses en soute", déclarées / décrites incorrectement. On se rappelle le cas du DC-9 de ValuJet (trbaptisé "AirTran") dans les Everglades.

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Lun 8 Juin 2009 - 7:32

Sans mentionner toute la liste d'équipments et moyens mis en oeuvre dans la mission colossale, et nécessaires pour "résoudre" les causes de cet accident tragique, ces quelques phrases servent à illustrer encore la difficulté de la tâche des intervenants :

Lien :
http://news.airwise.com/story/view/1244412322.html
.........More Bodies Found Near Air France Crash Site.June 7, 2009

Search crews retrieved four more bodies from a crashed Air France jet on Sunday, spotted other corpses and found a large amount of debris from the plane that crashed into the Atlantic ocean.

Brazil's navy said on Sunday it had retrieved three more bodies and France said a helicopter operating from one of its naval frigates had recovered another body from the world's worst air disaster since 2001.

"Hundreds of items are being found and being stored until we know where they should go," Brazilian Air Force spokesman Henry Munhoz told reporters in the northeastern city of Recife, where the bodies and debris will eventually be brought.

Several other corpses spotted on Sunday by Brazilian Air Force planes are expected to be picked up later in the day, search officials said.
Brazilian network Globo reported on its web site that a refrigerated truck used to store corpses was waiting on the islands of Fernando de Noronha, 230 miles off the coast of Brazil.
Sans autre commentaire.

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par Vector le Lun 8 Juin 2009 - 15:52

A titre d'autre exemple d'une enquête de ce genre, la Caravelle revenant de Corse qui est tombée en Méditerranée à cause d'un incendie en soute et de la perte de ses commandes hydrauliques (les câbles ont du bon !).


Dernière édition par Vector le Mar 9 Juin 2009 - 15:19, édité 1 fois

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Mar 9 Juin 2009 - 0:38

Dernier communiqué du BEA, 5 juin :

De nombreuses informations plus ou moins exactes ou tentatives d'explications de l'accident circulent actuellement. Le BEA rappelle qu'en de telles circonstances, il convient d'éviter toute interprétation hâtive ou spéculation sur la base d'informations parcellaires et non validées.

A ce stade de l'enquête, les seuls éléments établis sont :

  • la présence à proximité de la route prévue de l'avion au-dessus de l'Atlantique d'importantes
    cellules convectives caractéristiques des régions équatoriales ;


  • à partir de l'exploitation des messages automatiques transmis par l'avion, l'incohérence des
    différentes vitesses mesurées.
http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.af.447/com05juin2009.php

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Mar 9 Juin 2009 - 8:19

Réaction de Qantas.

Pas besoin de'interventions particulières sur leurs avions A330.

Lien :
http://www.air-cosmos.com/site/afp.php?Id=090609053025.t0db4zlq.xml
Qantas says no A330 action needed after Air France crash

SYDNEY, June 9, 2009 (AFP)Australian flag-carrier Qantas on Tuesday said it had confidence in its Airbus A330s, despite last week's Air France crash, and rejected any link to an incident that left 14 injured last year.

© 2009 AFP
No comment.

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Mar 9 Juin 2009 - 16:43

Bonjour,

Quelques images des moyens mis en œuvre pour les recherches et récupérations :



L'EMB R-99 de la FAB :



Le C-105 de la FAB décollant de Fernando de Ronha



Des marins militaires bresiliens dans une zone de recherche :


Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par Vector le Mer 10 Juin 2009 - 6:03

Si je ne me trompe pas, la zone de recherche doit être très proche des Rochers Saint-Pierre et Saint-Paul où il y a juste un phare et sans doute une installation radio. D'après Google Earth, ces petits îlots sont à 630 km au nord-est de Fernando de Noronha. Est-ce que quelqu'un sait si c'est un point de compte rendu sur la route ?

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Mer 10 Juin 2009 - 8:19

Désolé !

Aucune idée !

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Mer 10 Juin 2009 - 12:29

Bonjour,

Quelques précisions prises sur Aerocontact :

PARIS, 10 juin (Reuters) - Le sous-marin nucléaire français Emeraude commencera mercredi matin à rechercher les boîtes noires de l'Airbus qui s'est abîmé dans l'Atlantique avec 228 personnes à bord
le 1er juin, a annoncé l'armée française.

"L'Emeraude commencera sa patrouille dans la matinée avec une première zone de recherches de 36 km sur 36", a précisé le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, porte-parole de l'état-major des armées.

Le sous-marin d'attaque devrait changer de zone tous les jours.

Son objectif est de localiser les boîtes noires de l'avion, qui pourraient être récupérées en cas de découverte par des robots sous-marins embarqués à bord du navire français "Pourquoi Pas ?"

Deux instruments d'écoute ont été également prêtés par le Pentagone pour aider à localiser les boîtes noires, essentielles aux yeux des enquêteurs pour comprendre les causes de la catastrophe.

Quarante-et-un corps ont été repêchés jusqu'à présent dans la zone de l'Atlantique où l'Airbus s'est abîmé, ont annoncé mardi soir l'armée de l'air et la marine brésiliennes.

Certains corps ont été acheminés vers l'archipel de Fernando de Noronha, au large des côtes nord-est du Brésil, utilisé comme base pour les opérations de recherches. (Gérard Bon)

http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-af447---le-sous-marin-emeraude-va-entamer-ses-recherches~08277.html

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Mer 10 Juin 2009 - 13:13

Merci , Fortalis22, pour ces précisions, et pour la manière dont elles sont présentées.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF447 Rio Paris

Message par Poncho (Admin) le Mer 10 Juin 2009 - 16:29

Bonjour,

A titre d'illustration, et sans préjuger en quoi que ce soit, des causes du crash AF447, voici un retour d'expérience d'Air Caraïbe sur des gels de sondes et la cascade d'alarmes en résultant

En Français Wink

Bonne lecture



NB ! si quelqu'un sait sauver ce document, qu'il pense à moi.. que j'en garde une copie.


_________________
@avia.poncho

jullienaline
Whisky Charlie

Re: AF447 Rio Paris

Message par jullienaline le Mer 10 Juin 2009 - 23:43

Bonsoir à tous,

Ce document est aussi à cette adresse :

http://www.eurocockpit.com/docs/ACA.pdf

Et on peut le sauvegarder !

Amicalement

Jullienaline

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2009 - 12:06

Bonjour,

Un feuillet intéressant sur le SNA Emeraude, classe Rubis et le pourquoi de son utilisation dans cette affaire.

Du bon site Mer et Marine :

Pour la Marine nationale, l'emploi d'un SNA dans ce genre d'opération est une première.
Le recours à ce type de moyen est, notamment, consécutif à la nature de la zone où s'est crashé l'avion.
Situé à plus de 1000 kilomètres des côtes brésiliennes, en plein océan Atlantique, ce secteur descend, par endroits, à plus de 4000 mètres.
L'Emeraude ne peut pas plonger aussi profondément mais ses sonars sont à même de détecter les signaux émis par les enregistreurs. « Le sous-marin dispose de moyens d'écoute adaptés : des sonars, qui sont des microphones immergés. Les boites noires émettent sur des fréquences élevées, qui ne peuvent pas être entendues par l'oreille humaine.
Les pings (bips, ndlr) émis par les boites pourront être captés par le sonar, puis seront traités par un ordinateur et matérialisés sur un écran, de manière à ce qu'ils puissent être exploités par les opérateurs.
Cette recherche s'apparente au travail réalisé tous les jours par les équipages, qui surveillent le trafic maritime, pistent d'autres sous-marins ou effectuent des missions de renseignement », explique le capitaine de frégate Stéphan Meunier, expert en sous-marins à l'état-major de la marine.
Très pointue, la détection sous-marine, pour être efficace, nécessite de « maîtriser » de nombreux
paramètres. La propagation des ondes dans l'océan dépend, en effet, du bruit ambiant.
Ainsi, plus l'activité biologique est importante, moins l'écoute est aisée. Elle dépend aussi de la météo, de la salinité de l'eau, de la température, de la pression, ou encore de la nature des fonds (sable ou roche par exemple). Le relief est, par ailleurs, très important.
Or, dans la zone où l'Airbus d'Air France s'est crashé, les fonds pourraient s'apparenter aux
Alpes, mais sous l'eau.
En clair, si une montagne se situe entre les enregistreurs et le sous-marin, ce dernier ne détectera pas les échos. La zone doit donc être minutieusement investiguée pour éviter toutes les zones d'ombre liées au relief.


Environ 1300 km² carrés couverts chaque jour

La première mission du SNA, une fois sur place, est donc de connaître son environnement pour optimiser au mieux ses moyens de détection. En fonction des paramètres, compilés à bord par un ordinateur, l'équipage connaîtra la portée théorique des sonars. On peut l'estimer à, environ, 2000 mètres, mais cette distance varie évidemment suivant les paramètres, qui peuvent évoluer d'un jour
sur l'autre. Lorsque l'on évoque 2000 mètres, on entend à l'horizontale du sous-marin, et non en profondeur. Cela ne signifie toutefois pas que le bâtiment restera sourd à une émission plus profonde que son immersion. Les ondes sonores peuvent en effet remonter vers la surface. Même si le SNA évolue à 300 mètres et que les boites noires sont situées à 3000 ou 4000 mètres, il peut
donc, en théorie, être à même de les repérer (tout cela dépendant toujours des paramètres extérieurs, dont le bruit ambiant). Mais, pour cela, encore faut-il être au bon endroit pour pénétrer dans le volume d'eau où les boites sont audibles. Or, on ne sait pas avec précision où est tombé l'avion.
Le SNA va donc inspecter la zone parcelle par parcelle. On estime qu'il devrait pouvoir couvrir un carreau de 20 nautiques de côté chaque jour (soit un secteur de 36 km/36km).

Ce travail sera réalisé en étroite coopération avec les autres moyens déployés. Participeront aux recherches le bâtiment océanographique Pourquoi Pas ?, équipé d'un hydrophone, ainsi que deux remorqueurs civils de Fairmount (filiale de Louis Dreyfus Armateurs), sur lesquels des sonars tractés de l'US Navy vont être embarqués.





« Rester modeste et prudent sur les chances de succès »

Les moyens sont donc importants alors qu'une véritable course contre la montre s'est engagée. Car les boites noires sont conçues pour pouvoir émettre durant seulement 30 jours. Il reste, par conséquent, moins de trois semaines pour les retrouver. De plus, il n'y a aucune certitude quant à l'état des enregistreurs et sur leur position. Sont-ils toujours en capacité de fonctionner ? Et, si c'est le cas, se situe-t-ils dans une zone ou une position où leurs signaux pourront être captés ? Pour le commandant Meunier : « Il faut vraiment que les boites noires soient en bon état pour augmenter les chances de succès. Si elles sont en haut d'une colline sous-marine, pas trop profond et en bon état, on a bon espoir de les détecter. Mais elles peuvent aussi être endommagées, enfouies au fond d'une faille ou cachées par un morceau de carlingue. Il faut donc rester modeste et prudent sur les chances de succès ».
Si les sous-mariniers français où les moyens en surface parviennent à localiser les enregistreurs, dont les informations permettraient de comprendre ce qui est arrivé au vol AF 447, il faudra ensuite aller les repêcher. Ce sera le travail du Pourquoi Pas ? et de ses deux sous-marins embarqués, capables de réaliser ce genre d'intervention jusqu'à 6000 mètres de profondeur.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=110484&u=49450

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF447 Rio Paris

Message par Poncho (Admin) le Jeu 11 Juin 2009 - 12:26

Merci Terryan !

D'après ce que je peux comprendre : la détection est donc passive, probablement par une antenne filaire tractée par le sous marin. C'est là la plus grosse plus value du sous marin.

Bonne journée à tous


_________________
@avia.poncho

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2009 - 13:34

Bonjour, et merci !

Personnellement, je n'y connais rien en moyens de détection sous marine.

Et tan qu'il n'y aura pas de sous marins civils, je crois qu'on ne saura jamais vraiment de quoi est fait ce submersible. Secret défense.

-------------------

Par ailleurs, Airbus déclare qu'il n'a aucune intention d'immobiliser la flotte mondiale d'A 330 ( on peut même lire ici et là des diatribes contre tous les A, y compris le 320 ), ça commence à ressembler à une vraie campagne bien orchestrée qui profite à....?

Sur Aerocontact :

PARIS, 10 juin (Reuters) - Airbus n'a aucune intention de clouer au sol sa flotte d'A330 et d'A340, qui sont des avions sûrs, a déclaré mercredi un porte-parole de l'avionneur européen, réagissant
ainsi à un article à paraître dans le Figaro.

En une de son édition de jeudi, le journal écrit qu'Airbus "n'exclut pas une immobilisation de sa flotte de mille A330 et A340 pour changer les capteurs (de vitesse)".

Les causes de la catastrophe du vol AF447 Rio-Paris, qui a fait 228 morts la semaine dernière, n'ont toujours pas été établies mais, selon les termes du porte-parole du syndicat de pilotes SNPL, il y a un "faisceau de présomptions" montrant qu'une défaillance de ces capteurs était peut-être un facteur déclenchant de l'accident.

En septembre 2007, Airbus avait conseillé aux compagnies aériennes de remplacer ces capteurs - surnommés "tubes de Pitot" - sur leur flotte d'A320, A330 et A340 à la suite d'une série d'anomalies.

"Nous n'envisageons pas d'immobiliser la flotte parce que ce sont des appareils sûrs", a dit à Reuters Stefan Schaffrath, le porte-parole d'Airbus.

(Tim Hepher, version française Benoit Van Overstraeten)
http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-airbus-dement-vouloir-immobiliser-les-a330-et-a340~08283.html

Et aussi, Airbus envisage au moins une plainte contre un organe de presse (entendu à la radio )

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF447 Rio Paris

Message par Poncho (Admin) le Jeu 11 Juin 2009 - 13:48

Merci Swift !

Si j'ai bien tout suivi, les pitots sont communes à toute la gamme Airbus comprise entre A320 et A340.
Au moins deux fournisseurs (Thales et Honeywell) qui fournissent des sondes interchangeables entre elles.
Thales et Honeywell proposent tous les deux une sonde pitot "améliorée".

Il est clair, que sans préjuger du lien avec l'accident AF447, pas mal d'infos sortent sur les petits et le gros problèmes de la vie quotidienne en atmosphère givrante sur Airbus... des petites choses indolores en terme de maintenance ou de coût d'exploitation, mais certainement très traumatisantes pour un équipage dans le feu de l'action.


Quelques éléments sur ACARS :

http://www.iag-inc.com/premium/acars2.pdf

Pour information, et sans préjuger de la véracité de l'info.

Bonne journée à tous


_________________
@avia.poncho

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2009 - 15:26

Bonjour,

Je crois qu'il ne faudrait pas tirer trop vite à la conclusion.

A se retrouve sur la défensive, il est vrai. De la à dire que B placera plus facilement ses T7, à ce stade c'est un peu rapide.

Et on peut assister un peu partout aussi à de nouvelles attaques contre le fly by wire. Pas sur ce forum, merci à l'administration.

Ceci ne préjugeant en rien des capacités des pilotes de ligne, dans leur domaine de comptétence. Very Happy

Bonne journée

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Jeu 11 Juin 2009 - 21:01

Merci, Terryan, pour votre post ci-dessus (jeudi, 11/06/2009, à 12h06).

Merci !

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Jeu 11 Juin 2009 - 21:27

Merci, Swift60 !
Swift60 a écrit:Bonjour, et merci !
-------------------

Par ailleurs, Airbus déclare qu'il n'a aucune intention d'immobiliser la flotte mondiale d'A 330 ( on peut même lire ici et là des diatribes contre tous les A, y compris le 320 ), ça commence à ressembler à une vraie campagne bien orchestrée qui profite à....?
Airbus a raison ! Il faut laisser les chiens aboyer ! Ils ne savent pas ce qu'ils font !
Swift60 a écrit: Sur Aerocontact :

PARIS, 10 juin (Reuters) - Airbus n'a aucune intention de clouer au sol sa flotte d'A330 et d'A340, qui sont des avions sûrs, a déclaré mercredi un porte-parole de l'avionneur européen, réagissant ainsi à un article à paraître dans le Figaro.
Cette bave dont on a pu voir les traces, telles celles d'une limace sur de la pièrre propre, réfléchit une certaine ligne de la Rédaction du Figaro qui semble faire faire le sale boulot par ses exécutants ! Cela n'est pas "Le Figaro" ! Un tel article n'a rien de professionnel ! C'est de la "bave de sensationnaliste" !
Il suffit de noter qui n'a rien dit : Thierry VIGOUROUX. Autrement dit, personne de crédible du Figaro ne s'est prononcé ! Il ne faut pas attacher de l'importance à un tel ouvrage! On dirait une grosse faute d'impression ! Laughing
Swift60 a écrit: "Nous n'envisageons pas d'immobiliser la flotte parce que ce sont des appareils sûrs", a dit à Reuters Stefan Schaffrath, le porte-parole d'Airbus.

(Tim Hepher, version française Benoit Van Overstraeten)
http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-airbus-dement-vouloir-immobiliser-les-a330-et-a340~08283.html

Et aussi, Airbus envisage au moins une plainte contre un organe de presse (entendu à la radio )
Airbus a raison ! Mais on ne peut pas empêcher les idiots de raconter des âneries,.... ou les machines à hypothèses de faire des hypothèses (ou, si vous aimez mieux, ... d'avancer des bobards). On l'a vu si souvent ! Cette faune-là est assez bête pour appeler ça "la liberté d'expression" ! Rolling Eyes


Dernière édition par sevrien le Jeu 11 Juin 2009 - 23:56, édité 1 fois

Invité
Invité

Re: AF447 Rio Paris

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2009 - 21:52

Bonsoir,

J'ai entendu et vu M.Gourgeon sur la 2 à la télévision.

Il dit la même chose que vous Sevrien, en d'autres termes.

Il semblait sincèrement agacé par toutes les hypothèses émises par "ceux qui se prétendent experts" et a insisté sur le fait que l'info Airbus sur les sondes, relayée une semaine plus tard par AF, était anterieur à ce tragique accident.

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Ven 12 Juin 2009 - 0:52

Bonjour / bonsoir, Kasper ! Merci pour ce post !
Kasper a écrit:Bonsoir,

J'ai entendu et vu M.Gourgeon sur la 2 à la télévision.
Oui ! Moi, aussi ! Je l'ai écouté attentivement. J'ai grandement apprécié son intervention, ....sa performance. Je l'ai trouvé digne, .... à tous points de vue. Il convient de retenir le justesse et le dignité de ses propos.
Kasper a écrit:Il dit la même chose que vous Sevrien, en d'autres termes.
Oh, oui ! Il a été bien plus élégant que moi ! Je me suis permis d'exercer ma liberté d'expression d'une façon plus musclée ! Lui, c'est lui ; moi , c'est moi ! Il est dans son contexte, avec d'autres contraintes, ... moi dans le mien, ... voire dans le nôtre, ... sur Avia !
Kasper a écrit:Il semblait sincèrement agacé par toutes les hypothèses émises par "ceux qui se prétendent experts" et a insisté sur le fait que l'info Airbus sur les sondes, relayée une semaine plus tard par AF, était anterieur à ce tragique accident.
Oui ! J'ai apprécié son professionnalisme, et son "humanité" ! Il a fait une bien meilleure prestation que certains que nous avons vus dans des circonstances similaires !

Son sérieux me rappelle agréablement celui de Monsieur Paul-Louis ARSLANIAN, Directeur du BEA !
Si, par hasard, il devait lire ce post, j'espère qu'il aura la consolation de se rendre compte qu'il n'est pas tout seul à avoir ces pensées !

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Ven 12 Juin 2009 - 1:50

"Just for the record".

Lien :
http://www.flightglobal.com/articles/2009/06/11/327738/air-caraibes-atlantique-memo-details-pitot-icing-incidents.html
DATE:11/06/09. SOURCE:Flight InternationalAir Caraibes Atlantique memo details pitot icing incidents
By Kieran Daly
The most detailed account of previous pitot icing incidents on the A330 comes in a memo written by the flight safety officer of Paris Orly-based Air Caraïbes Atlantique after the carrier suffered two in quick succession.
Significatif !
Hugues Houang describes how A330-200s F-OFDF and F-OPTP encountered severe icing in virtually identical circumstances at FL350 on North Atlantic flights between Paris and Martinique in August and September last year.

A noter !
Stressing their similarity, he relates how one crew then encountered turbulence followed by what appears to have been pitot icing - identifiable because the detected temperature climbed to the temperature of the ice (-5°C/23°F).

Intéressant.
Over a 2min period they then observed grossly incorrect airspeed and Mach indications followed by multiple warnings reminiscent of those experienced on AF447, autopilot disconnect, a period in alternate law, and a stall warning.

Similitudes, ... effectivement ! Mais, ..... ne préjugeons de rien !
The crew managed to control the aircraft and very quickly the measured temperature returned to normal, speed indications were resumed and they were able to re-engage the autopilot. Houang describes the full sequence of symptoms in great technical detail in his report.

Il a dû écrire un rapport circonstancié !
Subsequently the airline called a meeting with Airbus. Houang says: "At the initiative of our training manager we stressed the difficulty encountered by the crew in applying the 'unreliable speed indication' checklist."

A noter !
He explains how the quick reference handbook includes potentially contradictory guidance about the probable validity of stall warnings in the conditions experienced, particularly in alternate law.
He concludes: "Despite these contradictory aspects, the pilots of [the aircraft] knew how to react to the two inappropriate stall warnings.

Bonne chose !
Furthermore the Airbus engineers understood all the difficulties encountered by the crew in applying rapidly and effectively the 'unreliable speed indication' procedure."

Compréhension, donc, entre Airbus, et la Cie. aérienne !
Houang says the Airbus engineers agreed to consider modifying the checklists and at the time of writing the memo, on 1 December last year, he was waiting to see what happened.
Meanwhile, the airline immediately upgraded the pitot tubes on its four-strong A330 fleet to the improved Thales model designed to address the icing issue.

OK !
An Air France air safety message to its pilots last November talks of six related incidents on A330/A340s resulting in incorrect airspeed indications, numerous warning messages, and sometimes configuration alerts.
It urges pilots to be vigilant at high altitude when icing and turbulence are encountered, and to fly the aircraft gently if they take manual control.

Merci, Flight International ! Jullienaline, ...... pour des rasions que j'ignore, je n'arrive pas à ouvrir le lien que vous avez indiqué !

sevrien
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par sevrien le Ven 12 Juin 2009 - 8:42

Bonjour chers tous.

Pendant que Pierre-Henri GOURGEON répondait avec élégance, fermeté, savoir et savoir-faire à son interviewer, dans les studios de le Télévision, la bande défilante nous confirmait l'information d'attente, fournie par Paul-Louis ARSLANIAN, Directeur du BEA :
--
-- "Il n'y a "encore aucun lien établi" entre les sondes Pitot de mesures de vitesse qui équipent les A330 et le crash de l'appareil d'Air France".

Dommage que ces soi-disant journalistes,
-- adeptes des idées reçues (infondées), et du caquetage, de la jacasserie, et de la scribouillardise,......champions et championnes de l'ignardise sans frontières, ......
-- ne s'en tiennent pas à cela.

N'est-ce pas ?

Lien :
http://www.letelegramme.com/une/vol-af-447-aucun-lien-etabli-avec-les-sondes-par-le-bea-video-diapo-11-06-2009-421207.php


Dernière édition par Gaïa le Jeu 18 Juin 2009 - 13:46, édité 1 fois (Raison : Début du message censuré car un peu trop calomnieux)

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: AF447 Rio Paris

Message par Poncho (Admin) le Ven 12 Juin 2009 - 10:38

Bonjour,

Voici quelques éléments de réflexions complémentaires pris sous la plume de David Learmount

http://www.flightglobal.com/articles/2009/06/12/327732/air-france-crash-inquiry-stalls-over-missing-data.html


Data transmitted from the Air France Airbus A330 that crashed into the South Atlantic has given French accident investigators some insight into a range of aircraft system faults, but no information about the nature of its trajectory during its descent into the sea or its structural integrity. The aircraft crashed en route from Rio de Janeiro to Paris on 1 June with the loss of 216 passengers and 12 crew
Some debris has been retrieved from the surface, but efforts to find AF447 - and the flight data recorder that will be the key to establishing the cause of the crash - are hindered by the great sea depth in the crash region, of up to 6,000m (19,700ft).
BEA investigations agency director Paul-Louis Arslanian has cautioned the international media about the value of the error signals transmitted automatically by the aircraft (see box), stating that they were "not designed for investigations" and only gave an indication as to the status of particular systems without providing information about why the systems status had changed.

Arslanian says that while a connection between the signals and the loss of flight AF447 "would appear probable", there was no direct evidence of "causality between the messages and the accident".

A330 ACARS data provides symptoms not cause

Between 02:10 and 02:14 GMT AF447's aircraft communications addressing and reporting system (ACARS) reported five failure reports and 19 warnings; including some repeats.

  • 02:10 - 12 messages, indicating a difference in airspeed sensor inputs, the autopilot and auto-thrust disengaged, TCAS indicated fault mode and flight control law changed from normal to alternate.
  • 02:11 - fault message for an air data inertial reference unit and the integrated standby instrument system.
  • 02:12 - warning message "NAV ADR DISAGREE" indicated that there was a disagreement between the independent air data systems.
  • 02:13 - the flight management guidance and envelope computer indicated faulty.
  • 02:14 - warning about the ADR, a cabin vertical speed message was triggered.


The region in which the aircraft disappeared, the inter-tropical convergence zone, is characterised by cumulonimbus cloud and thunderstorms caused by vigorous convective activity generated by surface heating. Meteo France deputy director Alain Ratier, however, says the weather systems on 1 June were "normal" for the tropics: "We cannot conclude that this situation was exceptional."
A systems anomaly, the details of which were datalinked to Air France, would have given the crew a very high workload shortly before the aircraft's loss. A disparity developed between the information provided by the aircraft's three pitot-static systems. This would have provided the crew with different, possibly fluctuating, airspeed and altitude indications and, at the same time, it caused the autopilot and autothrottle to trip out, leaving the pilots to fly the aircraft manually.
The problem is believed to have been caused by the pitot tubes becoming corrupted by ice and/or water, because the probes installed on this airframe were of a model that had a record of such problems in bad weather. Air France is currently replacing them with an improved model that has more effective water drainage.
Meanwhile, Airbus has reissued a bulletin originally promulgated in 2001 about the procedure for dealing with this situation, which consists of maintaining a combination of aircraft attitude and power that is known to keep the airspeed within an acceptable range.
The fact that the aircraft was lost within minutes of this problem arising makes the circumstances strikingly similar to previous accidents in which a system failure or anomaly distracted the pilots, following which the aircraft entered a rapid descent that the crew failed to arrest.
These accidents, which all took place over sea at night, include the 1996 Birgenair Boeing 757 pitot-static corruption incident in which false airspeed indications led to a stall warning and loss of control, the 2004 Flash Airlines 737-300 loss over the Red Sea and the 2007 Adam Air 737-400 loss of control over the Java Sea when the crew fixated on troubleshooting a failed system

La fin de l'article est intéressante, enfin c'est mon avis personnel.

Bonne journée à tous


_________________
@avia.poncho

Vector
Whisky Quebec

Re: AF447 Rio Paris

Message par Vector le Ven 12 Juin 2009 - 22:03

Bonjour Poncho, bonjour tous,
Le plus troublant dans cette affaire, c'est que des systèmes totalement indépendants, comme les données aérodynamiques et les gyros d'assiette soient tombés en panne quasi simultanément. La cause pourrait être les ADIRUs eux-mêmes, et non les circuits pitot-statique. Cette étrange affaire me paraît beaucoup plus caractéristique d'un système informatique que de l'avionique qui obéit à des lois simples. On dirait un ordinateur qui rencontre une situation non prévue par le programmeur. Les déclarations d'Airbus et d'AF semblent préparer une "erreur humaine" pour dédouaner le matériel. J'espère me tromper !

Contenu sponsorisé

Re: AF447 Rio Paris

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:04


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 2:04