ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


ALITALIA Devenir & Avenir

Partagez

Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Mar 13 Jan 2009 - 23:08

Une vrai danse de Saint-Guy cette histoire Alitalia/AF-KLM!
Ça gesticule dans tous les sens.
Il ne faut pas oublier, que pour l'instant, cette "Nuova Italia" est totalement virtuelle.
Dans aucun pays du monde il est possible de créer, comme ça, de toutes pièces une Société et particulièrement pas en Italie et en deux jours!
Les allez et retours des papiers entre organes officiels, avocats, notaires, juristes et politiques vont bien prendre au minimum 6 mois après l'accord de Bruxelles qui lui est attendu que dans 2-3 mois.
Il y a les contrats en cours (employée, fournisseurs, banques, etc) qu'il faut entièrement refaire.
Qui a donné l'autorisation d'avoir 2 Alitalia au registre du commerce?
Quand les actifs de "l'ex Alitalia" ont-ils été évalués et transférés?
Inutile d'allonger. Sevrien va nous le faire mieux que moi.
Des surprises de taille vont sauter à la tête de pas mal de gens.
Il y a toujours lieu de chanter et de s'extasier devant le fou rire de LH.
Oiseau de mauvais augures? Non, quelques souvenirs...

Bonne nuit quand même.
Dormez mieux que ceux qui ruminent à comment défaire ce sac de noeuds!

sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Mer 14 Jan 2009 - 2:19

Bonsoir / bonjour ! Merci pour ces réactions !

Il est certain que l'encre va couler !

Il ne semble y avoir aucune vision stratégique chez AF dans cette affaire ! Juste une ambition de récupérer la place de "Leader européen", et le désir de ne pas laisser à LHA la liberté de 'faire des emplettes' et de se développer ! Il y a un aspect défensif dans cet investissement !

Mais courir après Alitalia, dans ce but-là ! Il fauit vraiment en avoir envie !

On se rappelle la fameuse phrase de JCS : "I don't know if we have vision ! But we do have cash " / 'Je ne sais pas si nous avons de la vision, ... mais nous avons de l'argent' / du 'cash' !

Et, comme disent les Anglo-Saxons, peut-être même : "More money than sense" / 'plus d'argent que de bon sens ' !

Et pour ceux qui aiment embrasser le sol là ou marche JCS, je ferai un petit développement comptable & financier, qui montrera le belle naïveté d'avoir acheté 20% ou 25% du capital et des droits de vote de cette nouvelle Alitalia ! Ces inconditionnels, aveugles dans leur adoration, comprennent si peu ces aspects de l'activité "M&A" / 'Fusions -Acquisitions" !

Il serait bon de savoir :
-- qui a vraiment conseillé AF ;
-- ou, si quelqu'un a vraiment conseillé AF, .... jusqu'à quel point AF a écouté ces conseils !

On ne parle pas de KLM, ... car l'expérience (de longues années avec les Grands Groupes hollandais, cotés en bourse, ....et avec les SME / PME hollandais, aussi ) a tendance à montrer que le montage d'une affaire de ce genre -- AF-KLM / Alitalia -- n'est pas habituel chez les professionnels hollandais !

Il y a un truc qui cloche !
Les Groupes hollandais n'ont pas l'habitude de se mettre en porte-à-faux par rapport aux normes "best practice", et surtout pas en matière de "due digence" & de "Corporate Governance" !

Peut être y aura-t-il des lecteurs, qui trouveront le contenu mon post ci-dessus d'hier, 13/01/2009 à 14:28, sévère et lourd ! Helas, il est absolument vrai ! Et , demain, j'irai bien plus loin dans mon analyse !

C'est clair comme l'eau de roche ! AF voulait faire cette opération, coûte que coûte, ... pour être "Le Leader Incontesté" / "Top o' the Heap" ....comme titrait "le Figaro" d'hier, 13/01/2009 !

Au-delà de l'analyse,...j'ai une source, qui, une fois mise sous pression, l'a confirmé ! Source ? Oui, ... journaliste français, qui souhaite rester anonyme ! Mais quelqu'un lui aurait parlé : quelqu'un d'AF !

Intéressant d'entendre cela ! Quand on lit les posts de Nago, ci-dessus, cela donne matière à réflexion, aussi !

"The Fat Lady's still humming " !

A+ !


Dernière édition par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 13:53, édité 1 fois

sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Jeu 15 Jan 2009 - 17:58

Quand c'est AF, ...c'est différent, .....c'est spécial ! Eh, oui ! AF, ..., ..."what else" ?
Lien:
http://www.ft.com/cms/s/1/874e6122-e0b9-11dd-b0e8-000077b07658.html

Alitalia/Air France-KLM
Published: January 12 2009 14:59 | Last updated: January 12 2009 19:42
The inglorious Alitalia imbroglio has finally reached its end. Having teetered on the brink of collapse for the best part of a decade, the Italian carrier re-launches this week. That Air France-KLM has paid some €320m for a 25 per cent stake is a further vote of confidence in its future. That should make its take-off an entirely happy event for all. Sadly, it is not.
Pas un événement heureux, cette affaire de reprise de la nouvelle Alitalia par AF-KLM, du moins, ... losquer vue par les yeux de personnes "lettrées" sur le plan financier, et qui ont des critères d'appréciation plus fins que les notions de "Being Top o' the Heap" ou "I'm bigger than you again" !
To see why, go back to last March, when Air France offered €140m for the airline in a takeover that would also have assumed its €1.2bn of debt. However, Silvio Berlusconi, prime minister, blocked that deal on patriotic grounds. In December, after Alitalia went bust, an Italian consortium paid €427m for the bits of the company that worked, combining them with local carrier, Air One. Now, a month later, its Air France deal values that same company at over €1.2bn.

Rappel utile !
Nice work: in less than a month, the consortium has tripled the value of its investment.

En moins d'un mois, le Consortium italien a plus que triplé la valeur son investissement ! Eh, oui ! Machiavel-&-demi fait ça pour les amis !
As for Air France, expected synergies from the tie-up are about €280m a year.

Pris au niveau 100% du Groupe / de la Société (nouvelle Alitalia) par Lex.
Its quarter share of those savings, taxed and capitalised, more than cover the acquisition cost of its stake.

Les partenaires italiens ont déjà été servis ! Les retombées estimatives des synergies sont censées récupérer l'investisement consenti par AF-KLM ! Mais, comment les compte-t-on ? D'où la clause de possibilité d'annulation unilatérale du deal (retour à la case départ ?) par les partenaires itialiens, si les synergies envisagées se réalisent pour moins de 50% du total prévu ? Bravo, AF-KLM !
Italy, however, comes out only evens.

Oui, le pays, ou, plutôt, les contribuables payant des impôts ern Italie, ne pourront espérer , au mieux, qu'une opération blanche , ...dans la durée, .... en fin de parcours ! Mali, Machiavel -et-demi !
The country gets to keep an “Italian” airline – in much the same way that Swiss, owned by Lufthansa, is “Swiss”.

Patriotisme oblige, ..... l'Italie arrrive a préserver une Cie. aérienne "italienne" , comme la Cie. "SWISS", détenue par LHA, arrive a rester "suisse"!
Some international routes out of Italy will be kept that might otherwise have been lost, and perhaps some jobs could be saved as a result.

Peut -être que quelques routes internationales pourront être sauvées, ..... lesquelles auraient pu disparaître tout simplement !
But by combining Air One and Alitalia, the result is a less competitive internal air market – and higher air fares.

Mais, selon Lex, en 'combinant' Air One et Alitalia, les acteurs ont rendu le marché intérieur moins compétitif, & les prix des billets plus chers ! Les Italiens ne vont pas forcément être très reconnaissants envers AF-KLM !
Italy is also left with some €600m of debt, attached to the bad Alitalia, that would not exist if Berlusconi had allowed the Air France deal last year.

Selon Lex, si SB n'avait pas fait obstruction, l'an dernier, les Italiens n'auraient pas eu à pendre en charge, comme cela est le cas aujourd'hui, des dettes de €600m ! A voir, parce qu'il serait étonnant que SB & les négociateurs italiens, n'aient pas vu ça ! Mais, cela peut être le piège, ... au niveau des yeux des autorités européennes (la CE). Le risque pour AF-KLM est de se trouver devant l'obligation de couvrir ces dettes !
Et AF-KLM serait mal placé, puisque c'est sur ce plan -là qu'il a lancé la version définitive de sa plainte contre les Autorités autrichiennes, dans le cadre du dossier AUA !
The price for patriotism is a bill that .....taxpayers will have to meet.

Lex dit que le prix à payer pour le patriotisme est une note supplémentaire pour le contribuable ! Et si cette note à payer était a supporter par AF-KLM ? !

Il s'agit d'une affaire bien à l'italienne ! Wink


Dernière édition par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 3:27, édité 1 fois
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 2:12

Bonjour, chers tous !

Bizarre, ...cette affaire d'une participation AF-KLM dans la nouvelle Alitalia..............de 20% ou de 25% (pourquoi pas légèrement moins de 20% ? ) !

Pourquoi est-ce que ces pourcentages pourraient être significatifs, futiles et / ou utiles ?

On y reviendra ! Wink
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 2:56

Bonjour, chers tous ! Voici ce qu'on a pu lire !

Un résumé qui se veut sérieux du projrt de partenariat entre Alitalia et AF-KLM (AEROCONTACT) !

Lien http://www.aerocontact.com/actualite_ae ... 07650.html
[quote] Alitalia est repartie sur de nouvelles bases. L’ancienne compagnie publique criblée de dettes a réalisé son premier vol en tant que compagnie privée le 13 janvier, après s’être assurée la veille du soutien de l’une des plus importantes compagnies mondiales, Air France KLM. La compagnie italienne a .......choisi le groupe franco-néerlandais comme partenaire stratégique.
OK ! Factuel.
Air France KLM a donc souscrit une augmentation de capital réservée de 323 millions d’euros ...... pour acquérir 25% du capital & ses droits de vote dans Alitalia. Il a reçu trois sièges (sur dix-neuf) au Conseil d’Administration de la compagnie italienne et deux (sur neuf) au Comité Exécutif. Toutefois, le groupe ne pourra pas prendre possession d'actions supplémentaires avant au moins quatre ans.

Exact.

Commentaires du rédacteur d'Aérocontact.
Air France KLM ne pouvait pas en effet laisser Alitalia entre les mains de ses concurrentes européennes, notamment Lufthansa, car elles auraient ainsi pu l’isoler et prendre de l’importance face au groupe.

Vraiment ? Alors ceci est surtout une mesure défensive ? L'expérience tend à montrer que sont ces opérations défensives qui finsissent par coûter, in fine , & quasi-systématiquement le plus cher !
Cependant, il ne s’agit pas non plus d’un investissement à perte.
Rolling Eyes
Quelle drôle d'idée ! Mais des pertes, il y en aura ! Et pendant plusieures années consécutives après la naissance !
Air France KLM acquiert en effet un accès élargi au marché italien, très touristique, et devrait dégager des synergies évaluées à 90 millions d’euros par an les deuxième et troisième années du partenariat.

Comment va-t-on les compter / comptabiliser ? Comment peut AF-KLM, et, surtout, Aérocontact, avancer des choses pareilles, de manière crédible, quand il n'y a pas de transparence ! Si nous croyons ce qu'aurait dit CAI, selon plusieurs sources, y compris le Financial Times (pas l'édition Deutschland ! Very Happy ), ...
-- citant une source 'proche du dossier' / 'connaissant le sujet', .....
....AF n'aurait même pas eu acceès au Business Plans de CAI, ou de la nouvelle Alitalia, .... nécessaire pour faire une simple "appréciation rudimentaire et approximative" de l'affaire, "going forward", ....
-- sans AF-KLM, avec AF-KLM, ... part due à la "combinazzione" nouvelle Alitalia / AF-KLM ! C'est le minimum, .... "the ABC", ... "le B-A-Ba".... !
Sauf si AF-KLM a pu avoir accès à ces éléments ! Oh, là-là ! Cet accès ayant été refusé à LHA ? Non ! Pas de discrimination !
Bien sûr, les bénéfices de ces synergies seront encore plus importants pour Alitalia, qui les estime à 720 millions d’euros sur les trois premières années.

Quels en sont les bases de calcul et de comptabilisation ? Quels principes comptables ? "French GAAP" ? "Italian GAAP" ? "US GAAP" ? "IAS" ?
Et, ne possédant que 25% des actions (Capital & Droits de Vote) comment AF-KLM va-t-il obtenir le droit d'accéder aux livres de comptes ("le Grand Livre") à partir desquels sont tirés la Balance Générale, et ensuite les Compte de Résultat et le Bilan?
Ne pas oublier que, si les synergies réelles n'atteignent pas le seuil de 50% des synergies envisagées, et signées dans l'accord de l'opération entre Alitailia & AF-KLM, la partie italienne a, et pourra exercer le droit d'annuler unilatéralement l'opération !
Le partenariat sera basé sur un système de multi-hub, dans lequel les plateformes d’Amsterdam, Paris (CDG), Rome et Milan seront au même niveau.

Comment assurer cela, concrètement ? Quelles vont être les "mètres de mesure" ?
Cependant, dans les faits, le hub de Rome restera initialement bien plus important, notamment dans le domaine des vols intercontinentaux. Le joint-venture entre Air France et Alitalia va être renforcé tandis que celui entre KLM et la compagnie italienne va être créé.

Ceci, ...il faudra le voir !
Ainsi, l’ensemble du trafic des trois pays sera couvert.

là on sous-entend volume de trafic ! Quid des "traffic rights", qui sont "une autre paire de manches" !
L’accord entrera en vigueur dès qu’il aura reçu le feu vert des autorités de la concurrence et de l’Union Européenne, ce qui devrait intervenir d’ici la fin du trimestre.

A voir !
----------------------

La nouvelle Alitalia en piste
.........................
La renaissance d’Alitalia met un terme à quatre ans de tentatives de vente du gouvernement italien. Après l’échec de la seule offre sérieuse de rachat présentée par Air France, la compagnie s’est déclarée en faillite et a été placée sous administration extraordinaire en août 2008. Le consortium d’investisseurs italiens CAI a finalement réussi, malgré la très forte opposition des syndicats du personnel navigant, à faire accepter son offre de sauvetage et a racheté les activités de transport aérien d’Alitalia le 12 décembre pour plus d’un milliard d’euros. Aujourd’hui, Alitalia s’offre un nouveau départ.

On verra !

"The Fat Lady is Still Humming" !


Dernière édition par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 13:58, édité 1 fois
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 9:08

Il faut vraiment relire !

Commentaires du rédacteur d'Aérocontact.
Air France KLM ne pouvait pas en effet laisser Alitalia entre les mains de ses concurrentes européennes, notamment Lufthansa, car elles auraient ainsi pu l’isoler et prendre de l’importance face au groupe.

C'était une question de vie ou de mort ? Vraiment ?
Mais il y en a qui ont le clavier facile ! Ils tapent dans le clavier pour dire ou justifier n'importe quoi !
Il n'y a aucune stratégie là-dedans ! Les Italiens avaient bien compris à quel point AF-KLM voulaient cette affaire ! N'ont -ils pas vu tout simplement une "bonne poire à taper" !
"I don't know if we have vision ! But we do have cash ! Have cash, ... will buy" !

Oui, ... dans ses moments, il faut se souvenir de 'Hubris et Nemesis' ! Mais ... c'est vrai, .... les "Humanités", ....la France les a abandonnées ! "Culture"? Qui a dit "culture" ?
Peut-être que certains se souviendront plus facilement du vieil adage en anglais : " A fool & his money are soon parted" ('Un imbécile & son fric sont vité séparés' ) ! Mad

Remarquez ... l'argent des autres ... !
Quand Alitalia se sera refait une santé, et compte tenu de la manière approximative dont cette affaire semble 'bouclée et bâclée', quest-ce qui empêche Alitalia de reprendre sa liberté ?
"The Fat Lady is Still Humming" !
En plus, elle tape du pied, ....d'irritation !
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 10:19

Juste ce qu'il fallait ! La cerise sur le gateau !
Lien :
http://news.airwise.com/story/view/1232076068.html
Air France Unions Call For January 29 Strike
January 16, 2009
Unions at Air France said they called for strike action on January 29, to coincide with industrial action planned throughout France to highlight dwindling purchasing power and job security.
In a statement on Thursday, seven unions said they planned to join nationwide protests over wages and conditions negotiations.
In November, traffic at Air France fell 0.8 percent, due notably to a four-day strike by pilots.

(Reuters)

Mais oui, voyons ! Normal ! "Une bonne grève ; what else ?"
Pour la nouvelle Alitalia, ... et les Italiens, ....exaspérés,..... le magnifique spèctre du syndicalisme transnational, et les grèves transnationales !

Et, en plus, les contribuables, personnes physiques et morales, payant des impôts en Italie, seront bientôt en train de financer, de fait, ces spectacles ! Des aides publiques pour les grèves transnationales ! Bel investissement !

Ceci n'échappera pas forcément à Neelie KROES !
"The Fat Lady" ? Elle, ....elle avait déjà capté ! Wink
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 12:53

Bonjour, chers tous ! Retour aux réflexions et auscultations !
On le fait par épisodes, pour éviter de vous bombarder avec trop de "technique comptable, financière , juridique, ... de Droit des Sociétés" etc. ! Cela ne m'ennuie pas, ... mais il y a d'autres qui trouvent ça "peu sexy" ! Comme disait Coluche, ... "Je les comprends" !

Bien sûr, les bénéfices de ces synergies seront encore plus importants pour Alitalia, qui les estime à 720 millions d’euros sur les trois premières années.

Quels en sont les bases de calcul et de comptabilisation ? Quels principes comptables ? "French GAAP" ? "Italian GAAP" ? "US GAAP" ? "IAS" ?
Et, ne possédant que 25% des actions (Capital & Droits de Vote) comment AFtKLM va-t-il obtenir le droit d'accéder aux livres de comptes ("le Grand Livre") à partir des quels sont tirés la Balance Générale, et ensuite les Compte de Résultat et le Bilan?
Ne pas oublier que, si les synergies réelles n'atteignent pas le seuil de 50% des synergies envisagées, et signées dans l'accord de l'opération entre Alitailia & AF-KLM, la partie italienne a, et pourra exercer le droit d'annuler unilatéralement l'opération !


Il est utile de comprendre quelques principes !

(i) AF-KLM est piégé, ou, du moins, 'coincé', en quelque sorte. En réalité, il ne possède, via le capital et les droits correspondants, qui lui sont attribués, qu'un strapontin, ... même s'il possède 3 sièges sur les 19 au sein du Conseil d'Administration (CA) de la nouvelle Alitalia.

(ii) Il n'aura aucun pouvoir exécutif 'effectif',, ..... mais il aura tès certainement des devoirs et responsabilités (ceci est un des déséquilibres et 'inégalités' voulus par les codes modernes et stricts de "Corporate Governance" ; un prix à payer pour accéder à une position d'Administrateur ; eh, oui, ...ça peut choquer, mais c'est comme ça ! ).

(iii) En tant qu'actionnaire minoritaire, et largement minoritaire, tout comme l'avait été BAE avec ses 20% chez Airbus,.... AF-KLM n'aura droit, "stricto sensu", qu'aux comptes / Etats Financiers ("Financial Statements") annuels et périodques ("interim" / 'intermédiaires', ... soit trimestriels / semestriels), et ce sans les "underlying details" / 'les détails qui les sous-tendent'. Il n'y aura pas d'exception, susceptible d'enfreindre la loi, pour la France ou AF-KLM !

(iv) Aussi, même si pendant les CA, les Administrateurs d'origine AF-KLM voient des éléments détaillés de "Management Information" / "Tableaux de Bord de Gestion", de nature strictement confidentielle, AF-KLM ne pourront jamais en faire état, en dehors des CA, puisque la loi impose une obligation de confidentialité absolue sur les délibératioins du CA, couvrant, bien entendu, les informations écrites & / ou orales raison, par exemple, des détails qui y sont traités, ou qui y circulent de manière restreinte !

(v) Enfin, pour ce qui est de la participation d'AF-KLM au Comité Exécutif du CA (à raison de deux membres sur neuf membres), selon la vue 'faciale', AF-KLM bénéficie encore, en réalité, d'un strapontin ! AF-KLM assure sa présence en tant que participant passif ou obervateur ! Cela ne l'empêchera pas, si "push comes to shove" / 'les choses se corsent', surtout si les choses tournent carrément au vinaigre, .... d'être taxé d'être / d'avoir été 'dirigeant de fait', même si sa participation aux organes précités, est qualifée, ...même par écrit, .... de "non exécutive" ! En droit international, et , peut-être, même en droit français, ... de nombreuses décisions de jurisprudence / nombreux précédents juridiquement établis (ah ! ... Les faits ! Embêtants, les faits ! ) !
Il faut espérer que les Administrateurs AF-KLM et AF-KLM lui-même, aient de bonnes assurances adaptées !

Tout cela fait réfléchir, n'est-ce pas ? Wink


Dernière édition par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 23:25, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Ven 16 Jan 2009 - 13:38

Je voudrais me faire l'avocat du diable. affraid Tour cela AF/KML le savait et d'autant plus qu'il était actionnaire de la structure qui a capoté. Sad .

Alors je ne vois qu'une solution, mais c'est juste l'avis d'un simple béotien. AF/KLM sait parfaitement que le projet va demander de rajouter des petits €uros et à ce moment là pourra s'opposer à l'entrée de tout partenaire "incongru" et ramasser la mise totale.

C'est en fait une partie de billard à plusieurs bandes.

Just a though. Idea
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Ven 16 Jan 2009 - 13:39

Par Beochien 16 01 09 à 13:29


Pour moi celà va se corser, rapidement !

Surtout autour de Malpensa, que AF ne voulait pas développer, et pour ce hub, cela m'étonnerait qu'il mette de l'argent si qq demandes de remise au pot se profilent dés le 2nd trimestre .... promesses AF, avec qq arrières pensées, probablement, contre promesses Italiennes sans gros support financier plus avant
Houlà !

Avec SB qui va continuer à jouer les Mazarins ...

A suivre !

De toute façon, les mêmes arrivent ou vont arriver en rafales !
Plus de compagnies au tapis ou au raz des paquerettes en EU, que d'argent chez les repreneurs (Qui gérent déjà une crise de traffique avec qq Hedgings sévères à absorber et provisionner pour certains)
Et presque danstous les cas l'état omniprésent derrière, sauf peut être pour SAS, et les GB !

Intéressant tout ça !

Béochien !


Dernière édition par Xmad le Ven 16 Jan 2009 - 14:27, édité 3 fois (Raison : Remise sur le sujet)
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 14:47

sevrien a écrit:Bonjour, chers tous !
Bizarre, ...cette affaire d'une participation AF-KLM dans la nouvelle Alitalia..............de 20% ou de 25% (pourquoi pas légèrement moins de 20% ? ) !

Pourquoi est-ce que ces pourcentages pourraient être significatifs, futiles et / ou utiles ?
On y reviendra ! Wink
On y revient !

Commençons par le 25%, si tant est qu'il s'agisse 'in fine' de 25%, vraiment !
Avis personnel (qui n'engage que moi).
-- Ceci 'sent' une des vieilles lunes à la française : 'minorité de blocage' !
-- A quoi bon ? En Italie, tout au plus (sauf erreur ou omission de ma part), le seul droit particulier qui puisse être attribué à une actionnaire minoritaire (même dit 'de référence', ... terme franco-français, qui ne désigne pas de notion juridique dans d'autres pays), détenant 25% des capitaux et droits de vote totaux, ....
-- serait celui de lui permettre d'être informé, en même temps que les actionnaires détenant les "autres" 75%, de toute décision éventuelle, ... le cas échéant,de liquider la Société ("decision to wind up the company").

Qui a dit "minorité de blocage" ?

En outre, ceux qui restent 'scotchés' sur le concept de la 'minorité de blocage', ... ne sont-ils pas au courant des décisions faisant jurisprudence,....
-- qui ont sérieusement modifié les notions qui gravitent autour de celle qu'est la 'minorité de blocage',......dans les affaires d'entreprise,.......
-- par le principe applicable de manière croissante dans ces contextes d'entreprise, qu'est celui, ....
-- qui interdit l'abus de la majorité, oeuvrant pour le devéloppement et la prospérité de l'entreprise, conformément à ses statuts, et les objets de ces derniers, par les obstructions faites par la 'minorité de blocage' ?
---------------
"Just a thought" ! Wink
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Ven 16 Jan 2009 - 18:12

Salut, Jaannot.
Jeannot a écrit:Je voudrais me faire l'avocat du diable. affraid Tour cela AF/KML le savait et d'autant plus qu'il était actionnaire de la structure qui a capoté. Sad .
Je vous garantis que, même si AF disait, la main sur le coeur, qu'il 'savait tout', ... ce serait du pipeau ! Les responsables AF ne savaient que ce que les reponsables d'Alitalia voulaient bien leur montrer. Et sans contrôle de l'affaire (> 50%), on à peu d'accès à quoi que ce soit, en général, et, en Italie...... !
Jeannot a écrit:Alors je ne vois qu'une solution, mais c'est juste l'avis d'un simple béotien. AF/KLM sait parfaitement que le projet va demander de rajouter des petits €uros....
Là, il ya de fortes chances qu'il en soit ainsi !
Jeannot a écrit:....et à ce moment là pourra s'opposer à l'entrée de tout partenaire "incongru" et ramasser la mise totale.
Certainement pas ! Pas de naîveté, Jeannot, ... ou même d'optimisme indu ! Les Italiens ne se seraient jamais exposés à ce genre de risque ! Wink
Jeannot a écrit:C'est en fait une partie de billard à plusieurs bandes.
Just a thought. Idea
Oui ! Mais ce sont les Italiens qui "call the shots" ! Wink
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Ven 16 Jan 2009 - 19:58

Merci !

Mais j'ai du mal à saisir, entre autres, ce qu'Air One (Toto ) est venu faire dans tout cela.

Par ailleurs, à quand remonte le dernier contrat d'achat ou lease d'avions par LHA ? Les appareils estampillés Lufthansa Italia ne tombent pas...du ciel (oui, c'est bête) et ce genre d'ouverture de base ne se décide pas en deux semaines.

Bon...voir les beaux titres de la presse française sur la "prise de contrôle" par AF (on oublie KLM ?) est un peu risible.

Être en adoration réglementaire devant JCS quand on est de la "boutique" ça ne doit pas trop choquer...mais il faut savoir passer la main quand on ne maitrise pas ces aspects financiers.
Car les avions, les "slots",ect. ne se paient pas avec des slogans.

Même en admettant 25% pour AF/KLM, il en reste 75.

Cet attelage tiendra combien de temps ?


Dernière édition par Xmad le Ven 16 Jan 2009 - 21:37, édité 1 fois (Raison : Corriger mes fautes d'ortho !)
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 0:18

On "revisite" !
sevrien a écrit:Bonjour, chers tous !
Bizarre, ...cette affaire d'une participation AF-KLM dans la nouvelle Alitalia..............de 20% ou de 25% (pourquoi pas légèrement moins de 20% ? ) !

Pourquoi est-ce que ces pourcentages pourraient être significatifs, futiles et / ou utiles ?
On y reviendra ! Wink
Allons vers les "20%" & les 'légèrment) moins de 20% !

(i) Pour 'faire simple', à ce stade, focalisons sur le Compte de Résultat de l'année de référence, et non pas sur le Bilan (à la fin de ladite année de référence) de la société, dans laquelle on détient la participation.

(ii) Cas de participation de < 20%.

(a) Sauf cas exceptionnel (au RU, notamment), quand on détient < 20% du capital d'une affaire,.....
-- dans l'année de référence comptable, ......
-- on ne comptabilise comme revenu, le cas échéent, que les "dividendes déclarés" (& à recevoir, donc), relatifs à la participation détenue.
(b) Ceci est le cas, que la Société (dans laquelle on détient la participation de < 20%) réalise une perte nette ou un profit net.
(c) Si aucun dividende n'est déclaré par la société, objet de la particpation, la société investisseuse ne comptabilise aucun dividende comme revenu émanant de sa participation de < 20%.
(d) Si la Société, objet de la participation de moins de 20%, réalise une perte nette, la société investisseuse n'a pas besoin de comptabiliser dans son Compte de Résultat, la part proportionnelle de ladite perte, attribuable à sa participation. Elle ne comptabilise rien, ni revenu ni perte / charge, dans son compte de résultat.
----------------------

(iii) Cas de participation de 20%, & / ou de > 20%

(a) Ici, on ne peut pas adopter la base "de comptabilisation de dividendes" ! La Socité investisseuse est obligée de comptabiliser, dans son Compte de Résultat, la portion du profit net ou de la perte nette attribuable à sa participation, soit 20% ou plus !
(b) Ici, la chiffre de référence n'est pas le dividende à recevoir (ou "Zéro", eN cas de perte, comme dans le cas de < 20%), mais le montant correspondant à la part entière des revenus (profit) ou charges (perte) attribuable à la participâtion de la Société investisseuse.
(c) Cette méthode de prise en compte (ou "base de comptabilisation") des revenus et / ou charges est appélée "Méthode par Equivalence" pour le Compte de Résultat, et "Méth6de de Mise en Equivalence" pour le Bilan.
(d) Independamment des synergies présumées, ou envisagées / anticipées, il est quasiment certain que les premières années d'exploitation de la nouvelle Alitalia vont générer des pertes, y compris l'impact desdites synergies, comme cela est normal, quand , pour rn sntir vraimlent le bénéfice, il faut monter vers un "rythme de croisière d'une certaine maturité", avant de pouvoir constater les retombées positives desdites synergies !
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 2:22

Salut, Xmad !
Xmad a écrit: Merci !
Mais j'ai du mal à saisir, entre autres, ce qu'Air One (Toto ) est venu faire dans tout cela.
Il serait compliqué de chercher à tout dire ! Il fallait bien trouver un "adossement" pour cette compagnie, qui était fragile avec "de bonnes intentions" ! Cela a dû sauver la mise à ses actionnaires ! Une des faces cachées , qui s'est perdu dans tout le reste de ce spectacle, ce vaudeville ! Aussi, aussi de cette cie., il n'y avait pas de problème avec les syndicats. Ainsi, les sundicalistes de cette cie., ou, plutôt, l'absence de comportment syndicale "à la Alitalia", ou à la française, donnait le ton, ... l'aspect culturel (sur fond de 'culture d'entreprise', s'entend), qui devait être 'l'imprimatur syndical' de la nouvelle entité. Cela diluerait les vestiges des comportments des syndicats, qui avaient contribué à ruiner l'ancienne Alitalia ! Remarquez, la Direction de la nouvelle Alitalia doit se poser des questions, en voyant ce qui se prépare en France en ce moment !

Aussi : avis personnel, qui n'engage que moi ! Cette cie. pourra être Cheval de Troie ! Il ne pouvait pas se mettre carrément avec LHA, contre AF-KLM ! Mais, il y aura toute les possibilités pour Alitalia, via les affinités déjà existantes entre LHA & Air One, de nouer des accords commerciaux entre la nouvelle Alitalia & LHA, et même la Star Alliance !

La présence de cette compagnie dans la nouvelle structure doit rassurer les Investisseurs du Nord, qui voient, maintenant, une réelle posssibilité de consiolider le développement du Nord de l'Italie, non seulement dans le transport aérien, mais dans toute la logistique d'une grande région du Nord, dans un ensemble de transport "multi-modal" !

Nago a des idées intéressantes sur ce genre de cocktail !
Xmad a écrit: Par ailleurs, à quand remonte le dernier contrat d'achat ou lease d'avions par LHA ?

Selon mes notes, il y avait une commande très pertinente entre Mai et Juillet , 2007 ! Il s'agirait d'une commande ferme de 30 x Embraer ERJ-190, ou de n'importe quel panachage de membere des familles ERJ d'Embraer (remplacement d'une commande de SWISS... )
Lien & Extrait :
http://www.aviationtoday.com/ran/topstories/13097.html
Xmad a écrit:Tuesday, June 19, 2007
LH Orders ERJ 190. In an order worth $2.76 billionif all options and purchase rights are exercised, Lufthansa ordered 30 Embraer (ERJ) 190s with the option to take any member of the E-Jets family. Lufthansa’s order replaces the recently cancelled Swiss order for 15 ERJ 170s and 15 ERJ 190s. The first ERJ 190 delivery is scheduled for January 2009 and will be configured with 100 seats in a dual-class layout with a moveable partition. The aircraft's range of 2,400 nautical miles (4,448 kilometers) enables it to fly from Berlin to any city in the European Union, as well as to several destinations in the Middle East, Northern Africa and Eastern Europe.

Cette opération permet à LHA de baser "à la maison" uine flotte destinée à être plus rentable, pour ses "regional trunk-routes", dans la "stratégie Mitteleuropa" de LHA, que nous avons souvent mentionnée.
Xmad a écrit: Les appareils estampillés Lufthansa Italia ne tombent pas...du ciel (oui, c'est bête) et ce genre d'ouverture de base ne se décide pas en deux semaines.

Effectivement ! Voir remarques ci-dessus ! C'est l'opération sur les ERJ, qui permet à LHA de redéployer les A319 à Malpensa ! Cela avit été assez bien pensé ! Aussi, c'est une indication de la manière dont LHA voulat réussir sa pénétration du marché italien, ..... et qu'il avait sa grande stratégie ailleurs !

AF n'a pas compris que , ce qui compte pour LHA dans une opération en Italie, surtout en Italie, .....c'est l'absence de coûts et de risques exorbitants, et, pour ce faire :
-- d'être basé dans le Nord, ...pas dans le Centre ou le Sud ;
-- d'éviter d'être minoritaire chez Alitalia.

Pour LHA, c'est une question de qualité et de rentabilité, avant la quantité ! LHA n'a ni envie ni besoin de pavoiser en disant, "Mine's bigger then yours"!
Xmad a écrit:Bon...voir les beaux titres de la presse française sur la "prise de contrôle" par AF (on oublie KLM ?) est un peu risible.

Oui !
Xmad a écrit: Être en adoration réglementaire devant JCS quand on est de la "boutique" ça ne doit pas trop choquer...mais il faut savoir passer la main quand on ne maitrise pas ces aspects financiers. Car les avions, les "slots",etc. ne se paient pas avec des slogans.
C'est évident !
Xmad a écrit: Même en admettant 25% pour AF/KLM, il en reste 75.
Oh, oui, ... mais à force de se regarder le nombril, on ne voit plus les autres ! Laughing
Xmad a écrit: Cet attelage tiendra combien de temps ?
Le temps qu'il faudra pour que cela se casse ! Les Italiens ont un grand savoir-faire dans la préparation de ce genre de fracture ! Wink

A+
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 10:09

Bonjour, chers tous ! Maintenant, ....en s rappelant ce post, et en se référant, le cas échéant, à ceux écrits dans son sillage, .... voici un peu de lecture intéressante, ...dans ce registre, ...avec une glose sur les parties pertinentes.
sevrien a écrit:Bonjour, chers tous !
Bizarre, ...cette affaire d'une participation AF-KLM dans la nouvelle Alitalia..............de 20% ou de 25% (pourquoi pas légèrement moins de 20% ? ) !

Pourquoi est-ce que ces pourcentages pourraient être significatifs, futiles et / ou utiles ?
On y reviendra ! Wink
---------------
Communiqué officiel d'AF.

Voici le communiqué officiel d' AF-KLM, présenté sur leur site "corporate":

AIR FRANCE KLM renforce sa coopération avec Alitalia
Air France-KLM et Alitalia ont conclu un accord conduisant à renforcer leur partenariat stratégique accompagné d’une prise de participation minoritaire par Air France-KLM dans la compagnie italienne. Cet accord permet au groupe Air France-KLM d’avoir un accès élargi au marché italien à travers Alitalia qui, à la suite du rachat d’Air One, conforte sa position sur son marché domestique.
Factuel ; rien à dire.
Il permet également à Alitalia de s’appuyer sur le premier groupe mondial de transport aérien et d’offrir ainsi à ses passagers le réseau le plus puissant entre l’Europe et le reste du monde organisé autour d’une combinaison unique de plates-formes de correspondances, désormais du nord au sud de l’Europe.
Les "Huffers & Puffers" /'machines à vent' ou 'bombeurs de torse' ne peuvent pas s'en empêcher ! Il faut qu'ils causent, qu'ils aillent vite en besogne ! Ce faisant, les Dirigeants d'AF-KLM se trahissent ! Stratégie ? Mais non ! Désir et besoin de pouvoir dire, "Mine's bigger than yours" !

Remarques objectives (plus petite glose!)!
-- "Premier groupe mondial de transport aérien" ?

Selon quels critères ? Critères permanents ? Si LHA reçoit, des Autorités européennes, le feu vert qu'il espère pour ses opérations d'acquisition actuellement en cours, c'est LHA qui passera en position no. 1 ! AF-KLM va-t-il produire un communiqué, disant, "Désolé, les gars, AF n'est plus -- pardon , AF-KLM-- n'est plus no. 1 ! C'est LHA ! Vous n'avez pas conclu avec le "Premier groupe mondial de transport aérien", ...... mais nous espérons le redevenir, .... grâce à vous d'ailleurs, parce que nious avons oublié qu'il faudrait vous compter dans notre giron, pour redevenir No. 1 ! Faudra revoir notre Communication ! Retour sur terre, quoi ! Désolé pour ce déroutement inattendu ! Panne moteur ; vous savez ! Cela arrive .....aux moments inopportuns."?
-- Mais, même après les approbations respectives de l'UE / de la CE, pour les opérations de LHA et d'AF-KLM en cours, ...

....ce dernier, avec ou sans la nouvelle Alitaila, serait -il, ... redeviendrait-il le "Premier groupe mondial de transport aérien" ? Même le scénario de "Com" ci-dessus,semble aller trop vite en besogne !
-- D'après quels critères AF-KLM redeviendrait-il le No. 1 mondial du transport aérien ?

Il y a des questions juridiques, liées à des principes comptables, qui priment ! On ne fait pas d'exception ! Même pas pour AF-KLM !
-- AF n'a qu'une participation financière minoritaire, et un strapontin !
-- Aaah ! Car AF-KLM voudrait être dirigeant de fait ? Ah, bon ? Vraiment ? Même pour une question
d'ego (exemple ; "Mine's bigger than yours" ! ), ... c'est risqué ! Mieux vaut éviter!

-- Nombre de passagers ?

Mais non ! Les "brands" et Cies. doivent être 'liées mais distinctes", et se contenter de "synergiser", ....comme disent certains ! Les passagers n'appartiennent pas à AFtKLM ! Il n'ya pas de Groupe "AF-KLM-Alitalia Nuova " ! Il y a AF-KLM, .... et, ... séparément, ....sur le plan juridique, .... une participation financière minoritaire maximale de 25% à ce stade dans la nouvelle Alitalia, ... Société juridiquement sépérée, et , debour, sur ces propres pieds, avec des actionnaires liés, "comme un seul homme", dans un pacte à hauteur de 75%, dans le capital de cette nouvelle Alitalia !
-- Critère du Chiffre d'affaires, ... alors ?

Non ! Dans le besoin d'assurer la concorance entre "le droit et le chiffre", et dans le respect des principes & règles des Comptes Consolidés, ainsi que des règles boursières (qui ont force de loi, et qui doivent être respectées das le "reporting financier" sous IFRS -- "International Financial Reporting Standards", ... sans mentionner les règles, le cas échant, des Autorités Internationales du Transport Aérien, telles l'IATA -- il n'est pas possible de "consolider" !
-- D'après les droits de trafic ?

Mais non ! Il est certian que, à ce stade, il n'y a aucune chance pour que l'Italie ait cédé à la France ou aux Pays Bas les droits de trafic aérien concernés !

-- Non ! On ne voit aucun critère selon lequel AF-KLM redeviendrait vite le No. 1 Mondial permanent du transport aérien ! Sauf, peut-être, en matière d'instabilité syndicale !Pas vraiment une ambition stratégiue, tout de même ! Du moins, pas pour la Direction du Groupe ! Wink
Jean-Cyril Spinetta, Président et Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d’Air France-KLM ont déclaré : « Face aux défis nombreux qui attendent notre secteur, la coopération entre compagnies aériennes est une nécessité encore plus forte et nous venons de franchir une nouvelle étape. Nous sommes heureux de ce partenariat renforcé avec Alitalia qui est une réelle opportunité de développement pour nos deux compagnies et répond à l’intérêt de nos actionnaires, de nos clients et de nos salariés.»

Sans commentaire.

Termes de l’opération
Air France-KLM va souscrire à une augmentation de capital réservée pour un montant d’environ 323 millions d’euros. A l’issue de cette opération, Air France-KLM détiendra 25% du capital d’Alitalia. A ses côtés, les principaux actionnaires industriels et financiers sont le groupe Riva, IMSSI, Banca Intesa et le groupe Benetton.

Une période de lock-up (période d’incessibilité des titres) a été fixée pour une période de quatre ans au cours de laquelle les titres ne pourront être cédés qu’entre les actionnaires italiens actuels d’Alitalia. Au cours de la cinquième année -du 13 janvier au 28 octobre 2013-, la cession de titres à des tiers est autorisée sous réserve que les autres actionnaires n’ont pas exercé leurs droits de pré-emption et de l’autorisation du Conseil d’administration d’Alitalia. La période lock-up sera levée uniquement en cas d’une éventuelle mise sur le marché de la compagnie à partir de la troisième année.

Un des pointd 'clé' est l’autorisation du Conseil d’administration d’Alitalia. Un autre est : "La période lock-up sera levée uniquement en cas d’une éventuelle mise sur le marché de la compagnie à partir de la troisième année".
Pour le moment, le reste est de la littérature normale !
La participation d’Air France-KLM dans Alitalia sera consolidée selon la méthode de la mise en équivalence.

Conformément à nos écrits ci-dessus.
Question : Pourquoi était-ce nécessaire pour AF de monter jusqu'à 25% dans le capital ? Vraisemblablment pour être le 1er actionnaire individuel (abstraction faite du pacte, sur le plan purement 'intellectuel'), et, par là, acquérir ses droits de préemption, ce qui, aujourd'hui, réfléchit plus un espoir qu'une garantie !

Synergies

Air France-KLM et Alitalia ont évalué un certain nombre de synergies potentielles qui monteront progressivement en puissance sur trois ans. Elles devraient provenir principalement de l’optimisation des réseaux et du revenue management ainsi que du renforcement de la joint-venture entre Air France et Alitalia et de la mise en œuvre d’une joint-venture entre Alitalia et KLM. Ces joint-ventures ont pour vocation de couvrir l’ensemble des trafics entre ces trois pays.

Oui ! Les opérations de trafic ! Non pas les droits de trafic / "traffic rights" !
Les synergies revenant à Air France-KLM sont estimées, au niveau du résultat d’exploitation, à environ 90 millions d’euros sur une base annuelle dès la deuxième ou la troisième année. Les synergies pour Alitalia sont estimées à environ 280 millions d’euros sur une base annuelle dès la deuxième ou la troisième année dont 25% seront consolidés par Air France-KLM dans le cadre de la mise en équivalence de sa participation.

Rn cohérence avec nos écrits ci-dessus ! Mais, attention aux "synrgies insuffisantes ou négatives" ! Dans le jargon, on appelle celles-ci "les gynercies" !
L'opération sera relutive sur le bénéfice net par action d'Air France-KLM dès la deuxième année. Le retour sur fonds propres de l'investissement sera d'environ 15% à partir de la troisième année, hors l’impact positif de sa part de synergies.

Tout ceci relève de la justification usuelle de ce genre d'opération ! Il s'agit despoirs et d'ambitions ! A voir !

Gouvernance
Le groupe Air France-KLM sera représenté au Conseil d’administration d’Alitalia par trois administrateurs sur 19 administrateurs et au Comité exécutif du Conseil d’administration à raison de deux membres sur neuf membres. Par ailleurs, un Directeur du Partenariat chargé de mettre en œuvre l’accord stratégique et de veiller à la réalisation des synergies, sera nommé pour une durée de trois ans, renouvelable une fois. Il sera alternativement issu de l’un et l’autre groupe. Le premier « partnership manager » sera désigné par Air France-KLM.

Bien ! Mais, à la base, à ce stade .....il semble y avoir déjà eu des lacunes en matière de "due diligence " et de "Corporate Gouvernance ", ... comme déjà indiqué ci-dessus !

Conditions suspensives
L’entrée en vigueur de cet accord est soumise, entre autres, à l’agrément des différentes autorités de la concurrence dont celle de l’Union européenne qui pourrait intervenir avant la fin du premier trimestre 2009.

Oui ! 'Pourrait intervenir' ! Et si LHA & d'autres portaient plainte, ... en raison du "debt forgiveness", par exemple ! Pur-être que les autres préfèrent donner une leçon de "fair-play" à AF ! Oui, ...à AF ! Mais AF ne joue pas au cricket, ... c'est vrai !
Mais, si cela est le cas, AF pourrait avoir la décence de se montrer beau joueur, et retirer vite sa plainte sur le dossier AUA ! Autrement, AF se discréditera en confirmant l'impression de mauvais joueur et mauvais coucheur ! Ce serait dommage ! Il en est encore temps ! Wink
Sinon, le risque serait de ne pas être considéré comme un bon exemple, une bonne référence ! Il est préférable qu'AF se donne & saisisse l'opportunité de montrer une maturité dans le business, plutôt que le contraire ! Wink

Comme le savent les femmes, "Beauty is in the eye of the beholder" ! Very Happy
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Sam 17 Jan 2009 - 19:01

Étonnant!

Pas un mot sur expo 2015 qui se tiendra à Milan.

Pax, fret, notoriété. Totalement oubliés.
Si peu de considération pour un évènement majeur, démontre bien qu'il n'y a pas de raisonnement, même à court-moyen terme. Tout est dans la gloriole d'une action ponctuelle.
C'est comme ça que la finance mondiale s'est cassé la g...
L'aviation et sa pérennité dans tout ça?
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 21:27

Salut, nago !

Oui, il me semble que nous en avions parlé brièvement, dans un autre registre, quand nous faisions un survol des possibilités & opportunités importantes pour le Nord de l'Italie !

Mais, attention, le système franco-français veut que seul le Président :
-- ait le droit de parler,
-- ait le savoir, voire la science infuse,
-- soit capable de réfléchir à ces questions, .. sur la base de 'notre préparation' (celle de son "staff" dévoué), bien sûr !

Mais nous, simples citoyens, glanons l'impression que l'histoire économique, commerciale, industrielle, touristique, culturelle, régionale (surtout en Italie ! ) ne compte pas pour beaucoup dans la manière de penser -- unique, ... vous connaissez -- de JCS ("I don't know if we have vision, but we certainly do have cash! " ).

Voilà ! Syndrome NIH ! On entend le fou du Roi, parler pour son Roi !
'Si moi, ... "mwa"... et mes collaborateurs, ... tous au service de notre patron, JCS,... avons décidé de ne pas le mentionner, ...c'est parce que, .. bien sûr, ... ayant mûrement , ... très mûrement oublié, ... je veux dire réfléchi, ...très mûrement réfléchi (car nous réfléchissons toujours très mûrement, ... n'est-ce pas ), .... c'est que nious avon décidé de préparer une omission stratégique ! Oui, .. c'est cela, .....une omission stratégique, ... mûrement réfléchie !' Rolling Eyes
avatar
TitidelaVega

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par TitidelaVega le Sam 17 Jan 2009 - 22:13

j'ai une petite question...

dans ce type d'accord, comme je suppose que la CEE doit jeter un oeil dessus, est ce que tout les termes de l'accord entre AF/KLM et le nouvelle ALITALIA doivent être public, ou peut il y avoir des parties "privée" (je ne sais pas trop comment les appeler.) ..comme des pactes d'associé ou des priorité dans le cas de mise en vente de parts,...?.

une autre question.

AF/KLM sera pour l'instant le seul actionnaire dont le métier est le transport aérien ou lié à l'aéronautique (puisque si j'ai bien tout suivis, les autres actionnaire italiens sont des industriels ou banques , mais aucun n'a comme métier le transport aérien), c'était d'ailleurs le but recherché que de s'adosser à une grand groupe aéronautique.
dans ce type d'association, existe il des pactes de gouvernance ? doivent ils être public ?

merci
Beochien
Beochien
Whisky Charlie

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Beochien le Sam 17 Jan 2009 - 22:23

C'est pour Sévrien !
Ne pas oublier Air One
Quand même !

Et Airfrance est côté en bourse non ??
Dans ce cas il y à des obligations !
Côté bazar Italien, sais pas ...
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 22:45

Salut, Titidelavega!
TitidelaVega a écrit:j'ai une petite question...

dans ce type d'accord, comme je suppose que la CEE doit jeter un oeil dessus, est ce que tout les termes de l'accord entre AF/KLM et le nouvelle ALITALIA doivent être public, ou peut il y avoir des parties "privée" (je ne sais pas trop comment les appeler.) ..comme des pacts d'associé ou des priorité dans le cas de mise en vente de parts,...?
En général Les clauses confidentielles doivent normalement être révélées, aux échéances de "reporting corporate" prévues par le Droit des Sociétés, les Règles boursières, là où les Sociétés sont cotées, la cas échéant , ... etc.

Certaines de ces clauses n'ont pas forcément à être révélées au niveau de la CE. Mais, si jamais on les apprend, et que la CE estime que ..
-- au moment de l'examen officiel du dossier par les Autorités compétentes de la CE (Anti-Trust, notamment), ....
-- la conaissance, en temps voulu, de ces éléments eût modifié dans le principe ou les modalités, la décision de la CE,
-- le "deal" pourrait être annulé sèchement, ou retravaillé sous ortdre de la CE, afin de répondre à des critèfes jugés nécessaires pour rendre l'affaire conforme aux droit & / ou règles communautaires, etc...

Rarement, certains éléments peuvent être révélés 'à huis clos', sans être publiés ; et la CE peut les juger recevables, sans diffusion au grand public, et les prendre en compte,
par exemple, ..
-- (a) sans demander aux parties de modifier le moindre détail ;
-- (b) en demandant certains aménagements de l'accord, mais sans révéler le fait d'une telle demande, ou la nature des aménagements exigés, ... qui seront "implémentés', donc, sans que le grand public ou les spécialistes, observateurs 'experts' etc. s'en aperçoivent.

Ceci pourrait être la cas quand il y a des brevets, encore en cours d'obtention et d'enregistrement, par exemple !

La CE n'aurait aucun droit de révéler ces choses, tant qu'elles doivent rester secrètes, surtout si, par exemple, les éléments étaient tout à fait légaux, même s'ils étaient surprenants, voire inédits, et que le bon dénouement de l'affaire en dépende.

"Examen"ne signifie pas "inquisitiion" !

Mais, dans ce type d'affaire, où il s'agit d'une industrie de services, cela serait fort rare, quoique possible !


Dernière édition par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 23:15, édité 1 fois
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 23:04

Oui, vous avez introduit une nouvelle question !
TitidelaVega a écrit: une autre question.

AF/KLM sera pour l'instant le seul actionnaire dont le métier est le transport aérien ou lié à l'aéronautique (puisque si j'ai bien tout suivis, les autres actionnaire italiens sont des industriels ou banques , mais aucun n'a comme métier le transport aérien),
Petite erreur. Air One est / était la Cie. italienne la plus importante , après Alitalia. Quel est le problème en le fait que de nombreux actionnaires n'aient pas comme métier le Transport aérien? Il y a séparation entre le Capital et le Management. Que pensez-vous du Gouvernement, ou de l'une de ses Sociétés "Holding", qui puisse détenir la majorité du capital, sans avoir la moindre expertise ni connaissance du métier ! Cela arrive à tout bout de champ, dans des pays comme la France, à forte intervention étatique.

C'est le Management, et la qualité de celui-ci, qui comptent !
TitidelaVega a écrit: c'était d'ailleurs le but recherché que de s'adosser à une grand groupe aéronautique.
dans ce type d'association, existe il des pactes de gouvernance ? doivent ils être public ?

merci
Il peut y avoir des pactes d'actionnaire, précisément pour donner un stabilité au paysage actionnarial, et une évolution sereine et sans heurt dans le capital / l'actionnariat, pendant les premières années de développement, par exemlple, ou après des restructurations bouleversantes.

'Stricto sensu', il n'y a pas de pacte de Gouvernance. Il y a des codes et règles de "best practice" et de "Coporate Gouvenrnance " à respecter. Et ces codes et règles ont force de loi.

J'espère que j'ai répondu à vos questions.
avatar
TitidelaVega

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par TitidelaVega le Sam 17 Jan 2009 - 23:24

j'ai noté pour AirOne, effectivement un oublie de ma part.

il n'y avait de "connotation" négative à ma réflexion sur l'actionnariat italien.
disons que j'aime bien les petits mécanos, alors j'essaie de valider quelques postulat de départ pour après faire mes "cheminement de raisonnement"... mais je prend ça juste comme des petits jeux de logiques..en aucun cas des prédictions (même si dés fois je tombe juste).
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Sam 17 Jan 2009 - 23:29

TitidelaVega a écrit:j'ai noté pour AirOne, effectivement un oublie de ma part.

il n'y avait de "connotation" négative à ma réflexion sur l'actionnariat italien.
disons que j'aime bien les petits mécanos, alors j'essaie de valider quelques postulat de départ pour après faire mes "cheminement de raisonnement"... mais je prend ça juste comme des petits jeux de logiques..en aucun cas des prédictions (même si dés fois je tombe juste).
Je n'ai fait que répondre, "au fil de la plume", sans a priori ! Wink
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Dim 18 Jan 2009 - 0:29

Reprise d'Alitalia, dans le sens de la poursuite des vols? ou dans le sens que des "financiers" l'on reprise?
Il faut mettre un terme à cette confusion!
75% des actions sont entre les mains d'investisseurs italiens et 25% entre les mains du consortium AF/KLM ou KLM/AF
Pas de quoi en faire un fromage.
Il n'y a rien à reprendre!
Et la nouvelle ALITALIA, juridiquement n'existe pas encore.

On change le titre du sujet? Pour la clarté de la chose?
Par exemple:

L'AVENIR D'ALITALIA

Bon dimanche.
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Dim 18 Jan 2009 - 0:47

Salut, Nago !
Nago a écrit:Reprise d'Alitalia, dans le sens de la poursuite des vols? ou dans le sens que des "financiers" l'on reprise?
Il faut mettre un terme à cette confusion!
75% des actions sont entre les mains d'investisseurs italiens et 25% entre les mains du consortium AF/KLM ou KLM/AF
Pas de quoi en faire un fromage.
Il n'y a rien à reprendre!
Et la nouvelle ALITALIA, juridiquement n'existe pas encore.

On change le titre du sujet? Pour la clarté de la chose?
Par exemple:

L'AVENIR D'ALITALIA

Bon dimanche.
J'approuve ! Bon citoyen (j'espère ! ), j'ai emboîté le pas, pour éviter de donner l'impression de pontifier pour une question de sémantique et de réalité :

Mais, étant donné ce que j'ai écrit, et pour être cohérent par rapport à mes écrits, je confirme aux Admin-Mod que nous serions dans l'axe, si nous adoptions la suggestion de nago ! Wink

Je laisse aux uns et aux autres le soin de trouver le "titre juste" ! Je ne voudrais pas pinailler, parce que la proposition de Nago est bonne et bien adaptée.

Dans le seul but d'ouvrir un choix, sur le plan purement académique, je me permets de proposer, à mon tour :
-- ALITALIA : DEVENIR & AVENIR

Mais , à ce sujet, je n'ai pas de copyright, et n'en cherche pas ! Wink

Merci, Nago, de nous avoir remis sur le chemin de la précision !

Et puis, on arrivera toujours à caser "The Fat Lady" ! Je l'aime bien ! Very Happy
Anonymous
Invité
Invité

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Invité le Dim 18 Jan 2009 - 1:04

Pas d'oppositions. L'important est de ne pas dériver !
(De la classe comme disait l'autre sur l'autre forum Very Happy)
avatar
sevrien
Whisky Quebec

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par sevrien le Dim 18 Jan 2009 - 1:07

Nago a écrit:Pas d'oppositions. L'important est de ne pas dériver !
(De la classe comme disait l'autre sur l'autre forum Very Happy)

Parfait ! Merci ! Wink

Contenu sponsorisé

Re: ALITALIA Devenir & Avenir

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 25 Mar 2019 - 3:32