ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


SOYOUZ à Kourou

Partagez

alain57
Whisky Quebec

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par alain57 le Dim 3 Mai 2009 - 17:51

Soyouz : premier pas en Guyane

http://www.lesechos.fr/info/aero/300339654-soyouz-premier-pas-en-guyane.htm

Après plus de 180 décollages d'Ariane, c'est au tour de la fusée russe Soyouz de faire un pas en Guyanne... à Sinnamary, un village situé à quelques kilomètres de Kourou. Depuis huit mois, une centaine de Russes y ont déjà élu domicile. Le résultat d'une coopération entre les deux pays intervenue juste après la chute
du Mur de Berlin.

Sinnamary. " Sainte Marie " en créole. Sa vierge abritée des pluies tropicales, ses rues foisonnantes de végétation, et son vieux pont " Madame de Maintenon "... Bienvenue en Guyane. Ou, pour être plus précis, dans le nord du département d'Outre-mer, à une cinquantaine de kilomètres de Kourou. Ici, la vie
s'écoule tranquillement, deux cent quarante-six ans après l'arrivée des rescapés de la désastreuse expédition Choiseul. Population : près de 3.200 personnes au dernier recensement, et depuis huit mois, une centaine de Russes, qui seront bientôt rejoints par deux cents autres compatriotes. Une présence qui ne doit rien à la douceur du climat. Car à Sinnamary, une nouvelle page de l'histoire spatiale est en train de s'écrire. Après plus de 180 décollages d'Ariane, le ciel guyanais devrait en effet résonner à la fin de l'année du fracas d'une
nouvelle fusée. Et quelle fusée, puisqu'il s'agit sans doute de la plus célèbre d'entre elles, Soyouz ! La délocalisation partielle en Guyane du lanceur russe, c'est tout simplement " le sujet majeur de la coopération technologique " entre l'Europe et l'ex-URSS, résume Jean-Yves Le Gall, le PDG d'Arianespace.

Logés à l'hôtel du Fleuve, à l'entrée de la commune, originaires pour l'essentiel de Samara sur la Volga, à 860 kilomètres au Sud-Est de Moscou, ces travailleurs venus de l'Est sont là pour construire le septième pas de tir de la légendaire fusée soviétique. Le septième de toute son histoire, après les quatre de Plessetsk, et les deux de Baïkonour. Mais surtout, le premier à voir le jour depuis quarante ans, et hors de sa patrie d'origine ! " Le dernier a été construit à la fin des années 1960 ", confirme dans un français parfait Dimitri Baranov, trente-neuf ans, l'ingénieur responsable de la partie russe du chantier.

Point de départ idéal
Pour les amoureux de l'Espace, Soyouz est un véritable mythe. Une histoire jalonnée par de nombreux exploits : premier satellite Spoutnik en 1957, premier homme, Yuri Gagarin quatre ans plus tard, et 1.740 tirs réussis d'affilée. Record absolu. A rapprocher des 29 lancements alignés par Ariane V depuis l'accident du vol 157, le 11 décembre 2002. A ses heures de gloire, l'ex-URSS en produisait des dizaines par an. Le rythme a baissé depuis, mais la technologie s'est bonifiée. Pour le plus grand profit d'Arianespace, partenaire de Soyouz
depuis 1996. Entre les deux maisons, la coopération ne date pas d'hier. Elle a commencé après l'écroulement du mur de Berlin. Pour sauver l'industrie spatiale en pleine déconfiture, Américains et Européens se partagent les lanceurs soviétiques : Lockheed Martin récupère Proton, Boeing Zenith, et Arianespace Soyouz. Le 10 juillet 1996, François Fillon, alors en charge de l'Espace, annonce avec les autorités russes la création de Starsem, une co-entreprise russo-européenne chargée d'en assurer l'exploitation commerciale. " Mais très vite l'idée est venue d'aller plus loin ", ajoute Jean-Yves Le Gall.

Le marché du lancement des satellites commerciaux de télécommunication repose en effet sur l'orbite géostationnaire. Et pour cela, la Guyane, proche de l'équateur, constitue le point de départ idéal : par rapport à Baïkonour, la même fusée peut placer plus de 1 tonne de plus dans l'espace (lire ci-contre).
D'où l'idée de lancer Soyouz en... Amazonie. Les discussions se poursuivent jusqu'en 2001, quand Jacques Chirac, visitant l'usine Soyouz de Samara, en prend l'engagement devant Dimitri Kozlov, le père de la fusée. " Dans un entretien extrêmement émouvant, Kozlov a dit à Chirac : "faites un pas de tir en Guyane"
", se rappelle Jean-Yves Le Gall.

Si Paris y voyait la possibilité de gagner un lanceur moyen, sans avoir à le développer, et Moscou des débouchés supplémentaires, restait à vaincre la réticence des partenaires européens, à commencer par celle de Berlin. Ou d'industriels comme le motoriste Snecma, 100 % contre à l'époque. Pour certains, Soyouz demeure en effet un concurrent d'Ariane, et surtout, beaucoup s'inquiètent de l'arrivée des Russes en terre guyanaise : l'industrie spatiale de l'ex-URSS n'a-t-elle pas été très longtemps aux mains des militaires ? Il
faudra que l'Elysée mette tout son poids dans la balance pour imposer ses vues. Le premier coup de pioche est donné en 2005.

Auparavant, il aura fallu réunir 344 millions d'euros. La partie " BTP " du chantier, confiée principalement à Vinci, a été financée par l'Agence spatiale européenne (ESA) à hauteur de 223 millions, dont 63 % apportés par la France. Le solde a été payé aux industriels russes par Arianespace, qui a emprunté la somme auprès de la BEI, avec une garantie de l'Etat français. Malgré son vernis européen, Soyouz en Guyane reste donc avant tout un projet bleu blanc rouge ­ une rallonge de 40 millions a été approuvée en novembre. " C'est la traduction
de la prédominance de la France sur la filière lanceurs ", reconnaît le représentant de l'ESA au centre spatial guyanais, le CSG.

Au départ, les responsables européens avaient bien quelques craintes sur le comportement des Russes, nourries de clichés pas toujours flatteurs. Et au final ? Rien à signaler, ou presque... " Ils se sont très bien adaptés ", raconte le maire sans étiquette de la commune, Jean-Claude Madeleine. Il faut dire que le
confort de ces ouvriers et ingénieurs a fait l'objet d'une attention particulière. Levés à 6 heures, sur le chantier deux heures plus tard, ils rentrent à l'hôtel en fin d'après-midi (pour concilier droit du travail français
et droit russe, leurs contrats indiquent quarante heures hebdomadaires, dont cinq supplémentaires). Le tourisme, c'est pour le week-end : visites du département (une agence a été sollicitée pour cela), pêche en eau douce (un canal reliant l'hôtel au fleuve a été spécialement creusé, et un bungalow leur permet de cuisiner les prises) ou en haute mer, cinéma (une salle a été aménagée), canoës, vélos... Et pour ceux qui veulent rester tranquilles, deux chaînes de télévision du pays sont accessibles dans les chambres... " Certains
ont même fait venir leurs femmes ", confie le directeur des lieux, Sébastien Haddad.

2 à 3 millions de taxe professionnelle
Pour l'hôtel du Fleuve, l'arrivée de Soyouz à Sinnamary est un cadeau du ciel. Construit au début des années 1990 dans le cadre de feu le projet de station européenne Hermes, l'établissement n'a survécu que grâce à une subvention du CNES,arrivée à terme en 2005. Depuis, 1,2 million d'euros ont été investis pour Soyouz, et sans afficher complet, le taux d'occupation a retrouvé un niveau normal. " Les Russes attirent en plus des gens de Cayenne ou de Saint-Laurent du Maroni. C'est un peu l'attraction ", ajoute le directeur de l'hôtel.

Ce dernier n'est pas le seul à se réjouir. Avec deux tickets restaurants de 10 euros par jour, ouvriers et ingénieurs russes ont déversé entre juillet et décembre plus de 80.000 euros dans les trois restaurants de Sinnamary, où on les accueille à bras ouverts. " Attention, Soyouz, ce n'est pas l'eldorado ", relativise le maire, qui se souvient qu'il s'est passé plusieurs années avant que Kourou, la voisine, ne profite réellement d'Ariane. Jean-Claude Madeleine en attend bien entre 2 et 3 millions d'euros de taxe professionnelle (ou de ce
qu'il en adviendra) à compter de 2010. Mais surtout, il veut en profiter pour transformer la commune dans une optique de long terme.

En attendant, Arianespace peaufine son argumentaire commercial de société de " services de lancements ", avec bientôt 3 lanceurs au catalogue : Ariane pour les grosses charges (de 6 à 20 tonnes selon l'orbite), Soyouz pour les satellites moyens (de 2,7 à 4,9 tonnes), et Vega, la fusée italienne, dont le pas de tir sera terminé à la fin de l'année, pour les micro-satellites (1,5 tonne). Avec, en rythme de croisière, entre 6 et 7 tirs par an pour le premier, 3 à 4 tirs pour le deuxième, et 1 ou 2 pour le dernier. " Les satellites de 3 tonnes représentent la moitié du carnet de commandes, et on peut les tirer depuis Ariane ou Soyouz ", argumente son PDG.
Pour l'heure, 300 personnes s'affairent sur le chantier de Sinnamary, qui a déjà englouti 2 millions d'heures de travail selon Joël Barre, le directeur du CSG. Une réunion franco-russe se tient tous les jours. Et les méthodes de travail ne sont pas si différentes que cela. Si ce n'est, fait remarquer Dimitri Baranov, une certaine propension des Européens à la... " bureaucratie " ! A l'inverse, souligne André Cuenca, représentant du CNES sur place, pour les Russes, la hiérarchie ne se discute pas. " Si je fais une observation, en matière de respect de la sécurité par exemple, à un responsable, je suis sûr que le problème est réglé aussitôt ", explique-t-il.

Deux bateaux chargés d'équipements sont encore attendus de Russie, dont celui qui amènera le portique mobile, sous lequel ­ à la grande différence de Baïkonour ­ les satellites seront intégrés verticalement à la fusée, avant le transfert final sur la table de lancement. Celle-ci doit décoller pour la première fois avant Noël. En présence des présidents Sarkozy et Medvedev, ou de leurs Premiers ministres ? C'est probable, vue la portée politique de l'événement. Mais pas forcément souhaité. En Russie, on appelle cela " l'effet du chef ". Tout se passe bien jusqu'à ce que le chef arrive...

Profiter de " l'effet de fronde "
L'intérêt de tirer Soyouz depuis la Guyane pour les lancements commerciaux ­ c'est-à-dire pour les lancements de satellites de télécommunication vers l'orbite géostationnaire (36.000 kilomètres d'altitude)
sur le plan équatorial ­ est double, explique Jean-Michel Desobeau, responsable qualité clients d'Arianespace. Il y a d'abord " l'effet de fronde ". Plus une base de lancement est proche de l'équateur, plus elle tourne vite du
fait de la rotation de la Terre : 1.662 kilomètres/heure à Kourou, contre 1.168 à Baïkonour. Second avantage : si la base de lancement est éloignée de l'équateur, la fusée, puis le satellite devront corriger leur trajectoire en vol pour se placer sur le bon plan, ce qui nécessite plus d'énergie. En combinant effet de fronde et inclinaison, on gagne 30 % d'efficacité.

Vega, la petite italienne également prête à s'envoler
Soyouz n'est pas la seule fusée appelée à enrichir le centre spatial guyanais : Vega, le petit lanceur italien, doit lui aussi effectuer son premier tir en début d'année prochaine, pour mettre en orbite des satellites scientifiques. Montant du programme : 370 millions d'euros, auxquels ont été rajoutés 80 millions en novembre, lors de la dernière conférence des ministres de l'ESA. Une centaine de personnes, parmi lesquels 40 Italiens, s'affairent sur l'ancien pas de tir d'Ariane I, dont deux carneaux - ces tranchées qui canalisent les gaz brûlés au décollage - ont été conservés.

TRIM2

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par TRIM2 le Lun 4 Mai 2009 - 7:33

Bonjour Jeannot,

Bon article.

Il met en évidence que l'aéronautique en EU est portée par la France ( comme pour Airbus ex Aérospatiale).

Bon de le rappeller.

Cordialement.

TRIM2

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Dim 6 Sep 2009 - 19:16

Bonsoir à tous,

Une nouvelle de fin août :

Base de Kourou: premier lancement de Soyouz reporté à avril 2010

(AFP) – 25 août 2009
MOSCOU — Le premier lancement d'une fusée Soyouz russe depuis la base de Kourou, en Guyane française, a été reporté à avril 2010, a indiqué mardi le directeur général du Centre spatial russe Progress, Alexandre Kiriline.
Ce report est dû à un retard "lié à un portique mobile" utilisé pour le lancement des fusées, a déclaré M. Kiriline, cité par l'agence Itar-Tass. Le premier lancement d'un Soyouz avait déjà été reporté à janvier 2010.
En juin, le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA), Jean-Jacques Dordain, avait indiqué au Salon aéronautique du Bourget (nord de la France) que le retard du pas de tir Soyouz était imputable à un délai de livraison pour un portique mobile.
L'ESA avait espéré que le premier vol aurait lieu fin 2009.
Grâce à son positionnement plus près de l'équateur, la Guyane française permet à la fusée russe, la plus éprouvée du monde avec plus de 1.700 tirs à son actif, de placer trois tonnes de charge utile en orbite géostationnaire, contre 1,7 initialement.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h4MXJTHPFrs7dgWsLH2dI22Flp4g

Amicalement


_________________
Jullienaline

87_Arnac

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par 87_Arnac le Dim 6 Sep 2009 - 19:48

jullienaline a écrit:Bonsoir à tous,

Une nouvelle de fin août :

Base de Kourou: premier lancement de Soyouz reporté à avril 2010

(AFP) – 25 août 2009
MOSCOU — Le premier lancement d'une fusée Soyouz russe depuis la base de Kourou, en Guyane française, a été reporté à avril 2010, a indiqué mardi le directeur général du Centre spatial russe Progress, Alexandre Kiriline.
Ce report est dû à un retard "lié à un portique mobile" utilisé pour le lancement des fusées, a déclaré M. Kiriline, cité par l'agence Itar-Tass. Le premier lancement d'un Soyouz avait déjà été reporté à janvier 2010.
En juin, le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA), Jean-Jacques Dordain, avait indiqué au Salon aéronautique du Bourget (nord de la France) que le retard du pas de tir Soyouz était imputable à un délai de livraison pour un portique mobile.
L'ESA avait espéré que le premier vol aurait lieu fin 2009.
Grâce à son positionnement plus près de l'équateur, la Guyane française permet à la fusée russe, la plus éprouvée du monde avec plus de 1.700 tirs à son actif, de placer trois tonnes de charge utile en orbite géostationnaire, contre 1,7 initialement.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h4MXJTHPFrs7dgWsLH2dI22Flp4g

Amicalement

Bonjour,
Merci !
L'occasion d'insister sur l'extraordinaire aventure de ce lanceur, simple et fiable.
Alors que les autres lanceurs d'origine ex URSS (à dire avec l'accent toulousain de préférence) ont tous subit des soucis importants ces derniers temps (Zenit de Sea Launch, Proton), Zemiorka s'apprête à assurer seule les navettes avec l'ISS, tout en débutant une nouvelle carrière commerciale.

Qu'un portique ne fasse pas oublier que l'excellentissime "track record" du bébé du S. P Korolev

Qu'un portique, sur une installation dont les fonctionnalités ont été figées depuis plus de 50 ans pose problème, ce n'est guère flatteur pour l'ESA.

Merci

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Lun 9 Nov 2009 - 23:07

Bonsoir,

Je pense qu'il est temps d'ouvrir ce fil.

http://www.arianespace.com/news-soyuz-vega/2009/2009_11_07.asp

La page présente de nombreuses illustrations

En Français : http://www.arianespace.com/news-press-release/2009/news-press-releases-fr-09/11-07-09-Soyuz-from-St-Petersburg.pdf


Soyuz au Centre Spatial Guyanais

Les deux premiers lanceurs quittent la Russie pour la Guyane française

Les deux premiers lanceurs Soyuz ont quitté la Russie pour le Centre Spatial Guyanais (Guyane française, Nord de l’Amérique du Sud), d’où le légendaire lanceur russe doit être lancé pour la première fois en 2010, à partir du nouvel Ensemble de Lancement Soyuz en cours d’achèvement.
Les deux lanceurs ont été embarqués aujourd’hui à Saint-Pétersbourg à bord du MN Colibri, l’un des deux navires utilisés par Arianespace pour transporter les lanceurs Ariane depuis les sites industriels européens jusqu’en Guyane française. Le MN Colibri a quitté Saint-Pétersbourg pour Kourou où il arrivera après une traversée d’une quinzaine de jours.
Ces deux lanceurs seront lancés en 2010 depuis le nouvel Ensemble de Lancement Soyuz construit spécialement au Centre Spatial Guyanais et Soyuz deviendra ainsi le lanceur moyen d’Arianespace, lancé depuis le site de lancement le plus moderne au monde, aux côtés du lanceur lourd Ariane 5 qui vient de signer son 34ème succès d’affilée.
« Le transport de ces deux premiers lanceurs Soyuz vers la Guyane représente une étape importante et la concrétisation de notre offre commerciale de lancement depuis le Port Spatial de l’Europe » a déclaré Jean-Yves Le Gall, Président Directeur Général d’Arianespace. « Avec Soyuz, qui sera bientôt rejoint par Vega, Arianespace va disposer d’une gamme complète de lanceurs qui lui permettra de lancer toutes les charges utiles, vers toutes les orbites, à n’importe quel moment. »
Grâce à la position quasi-équatoriale du Centre Spatial Guyanais, Soyuz pourra lancer des satellites de télécommunications d’une masse de 3,0 tonnes vers l’orbite géostationnaire alors que sa performance à Baikonur est limitée à 1,8 tonne. Soyuz sera aussi parfaitement adapté pour les lancements de satellites scientifiques ou d’observation de la Terre ainsi que pour celui des constellations.
A ce jour, Arianespace a commandé 14 lanceurs Soyuz à l’industrie spatiale russe, qui sont pratiquement tous commercialisés.

Il me semble aussi que l'Europe a placé des galons pour des vols habitués... Soyouz est évidemment un bon candidat

Bonne soirée


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Lun 9 Nov 2009 - 23:10

Pour faire bonne mesure




_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Mar 1 Déc 2009 - 13:02

Bonjour à tous


Des news de Soyuz (dont en relate désormais les voyages à direct sur BFMTV... via NASA TV !!!!)

http://www.flightglobal.com/articles/2009/11/30/335601/soyuz-to-go-west-in-2010.html



Soyuz to go west in 2010
By Rob Coppinger
For the past 40 years, Russia's cosmodromes in Baikonur and Plestesk have been home to the Samara Space Center's Soyuz launcher, but from next year, South America will play host to the world's most frequently launched rocket.

In July 2010, the flight of a Soyuz 2-1a from French Guiana will be the first use of a Russian rocket outside European Russia or a former Soviet state. French Guiana was studied as a Soyuz launch site in the 1990s. Its equatorial location enables the rocket to place 3,000kg (6,600lb) into geostationary orbit, compared with 1,800kg from Baikonur.

Transported by ship from St Petersburg, the first two Samara Soyuz 2-1a rockets arrived in French Guiana on 23 November. By May 2010, the first of these will be moved to the assembly building for preparation.


The Soyuz launch complex in French Guiana is in the municipality of Sinnamary and is largely a replica of Baikonur.

Next year will see three Soyuz launches, two of 2-1a and one of 2-1b. The July launch is for UK-based Avanti Communications' Hylas satellite. October will see France's Pleiades orbited and the third launch, in November, will be for the first two Galileo satellite navigation satellites. For their orbit, they need the Soyuz 2-1b with its better upper stage.

The planned launch rate is four a year and the minimum lifespan for Sinnamary is 15 years. The site differs from Baikonur in having a mobile gantry - the tower that protects the rocket from weather. Its assembly has begun.

Delays with the gantry's development and other problems, including having to dynamite granite for the flame trench, have been blamed for the two-year delay. Scheduled to fly in 2008 and originally costed in 2002 at €344 million, including a €121 million investment by Arianespace, the delay has pushed the final bill up to €405 million, also in 2002 euros. It had been rescheduled for an April 2009 launch, but in June this year the Italian space agency confirmed the delay to 2010.

Arianespace says Sinnamary launches cost €70 million ($105 million), while Baikonur launches are marketed by the company's Russian venture, Starsem.

Despite no Russian announcements about commercial launches from its planned far eastern cosmodrome, Vostochny, Baikonur and Sinnamary may get competition from the new site, which could be a public/private venture. At an investment conference in October, the Amur region's governor said investors from China, Japan and the Republic of Korea were interested. Funded mostly by the Russian government funded, research for Vostochny's construction began in 2008. According to Russia's Federal Space Agency, it will cost Rb400 billion ($13.86 billion).

It is planned to replace Baikonur, for which Russia pays Kazakhstan $115 million a year, which suggests Vostochny will have a commercial role. Employing 20,000 people, it will occupy 550km2 and is reached by the Chita-Khabarovsk highway, the trans-Siberian railway or its 4,500m (14,700ft) runway.

Vostochny and Sinnamary may both also see human spaceflight. After 2015, Vostochny will launch the new Russian manned spacecraft, and France's space minister said in October that French Guiana could launch astronauts for exploration. They would use the Soyuz-FG launched Energia Soyuz TMA spacecraft.

The European Space Agency's Soyuz manager, Didier Coulon, sees no problems. "It's a very limited modification to the launch pad and we need a clean room for the astronaut preparation."


Top départ juillet 2010 puis trois autres lancements rapides d'ici la fin de l'année dont GALILEO !

4 lancement par ans à terme

Les lanceurs sont bien arrivé en guyane

Cette machine date de 1963 !


A noter une particularité "mobile Gantry"

Pour plus de détails ici

http://www.space-travel.com/reports/Assembly_Of_Soyuz_Mobile_Gantry_Underway_999.html

Bonne lecture


_________________
@avia.poncho

87_Arnac

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par 87_Arnac le Mar 1 Déc 2009 - 13:11

Bonjour à tous

Bonnes nouvelles ! Effectivement

Une machine de 1963...

quelques infos intéressantes aussi sur le nouveau Cosmodrome 100% russe dans le FAR EAST (Vostochny)

Mes salutions à Trim2 dont j'attends avec impatience les interventions !

Ma réflexion : la durée de vie de Soyuz résulte d'un choix délibéré d'adapter la charge utile aux capacités (et marges d'evolutions raisonnables) de son porteur...
Et non l'inverse
Choix assez différent fait à la NASA pour Constellation...

Salutations

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Mar 1 Déc 2009 - 13:19

Merci 87_Arnac

Je reviens sur le lien précédent

http://www.space-travel.com/reports/Assembly_Of_Soyuz_Mobile_Gantry_Underway_999.html

Détai lde la procédure

Assemblage horizontal pour les 3 premiers étages et transfert horizontal aval érection
Fregat + charge utile mis en place verticalement directement sur le pas de tir avec l'aide du fameux "mobile Gantry" qui sert d'abri (attention aux orages tropicaux) et garanti un accès aisé au lanceur pendant le décompte

Le Gantry est enlevé 1.5 h avant le lancement

Bonne lecture


NB : sur les photos de flight, on voit bien en jaune les contrepoids sur les bras de soutien de la fusée.. il me semble me souvenir que tout ce dispositif fonctionne sans énergie extérieure, sous l'effet de la gravité. Me trompe je ?

Bonne journée


_________________
@avia.poncho

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Dim 27 Déc 2009 - 14:11

Bonjour à tous,

Un point sur l'avancement du programme.

Etat d'avancement du programme Soyouz ST
Nous profitons de l’arrivée en Guyane des 2 premiers lanceurs russes Soyouz pour faire le point sur l’état d’avancement du projet Soyouz en Guyane. Les travaux de construction de l’Ensemble de lancement de Soyouz en Guyane se poursuivent mais, les retards accumulés ces derniers mois ne permettent pas d’envisager un premier lancement avant le début du premier semestre 2010.

Nous n’allons pas polémiquer sur le retard pris par le chantier, conscients que des problèmes de calendrier sont inhérents à tous les programmes de cette envergure d’autant plus qu’à proprement parler aucun points durs, que ce soit au niveau du lanceur que du segment sol, est à déplorer.

Reste que le projet a eu un problème majeur avec le portique mobile en raison de la faillite de la société russe qui en avait la responsabilité. Cette firme a perdu tous ces moyens de production et industriels ce qui a impacté pendant plusieurs mois le bon déroulement des travaux. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Le portique est en cours de construction.

Différence de culture

Lorsqu’est prise la décision de construire un pas de tir pour lancer des fusées Soyouz, la différence de culture entre les Russes et Européens aurait pu être vue comme un frein au bon déroulement des travaux. Si, officiellement il en a rien été, on signale néanmoins quelques frictions.

Dans l’ensemble les équipes européennes du Centre spatial Guyanais ont bien composé avec leurs homologues russes qui, fort de l’expérience réussie de près de 1800 vols et de la construction de 5 pas de tir ne se sont pas suffisamment rendues compte de toute la différence qu’il y a d’exploiter le Soyouz en Guyane. Les systèmes et sous-systèmes du lanceur doivent supporter les conditions climatiques guyanaises (100 % d’humidité atmosphérique), très différentes de celles présentes en Russie et au Kazakhstan.

Notez que les ingénieurs russes ont du adapter le pas de tir du lanceur en construisant une tour de service annexe car, bien que le lanceur soit assemblé à l’horizontale, comme à Baïkonour et Plesetsk, l’intégration de la charge utile se fera à la verticale. Une méthode nouvelle pour les russes mais parfaitement maitrisée par les personnels du Centre spatial Guyanais (filière Ariane). De fait, Européens et Russes ont du apprendre à échanger sur ces sujets car les Russes n’ont pas les mêmes méthodes et les Européens ont leur propre revues de programmes. Ces problèmes de partage de communauté de vision, de philosophie ont été mis de côté ce qui a permis de résoudre conjointement les problèmes au fur et à mesure qu'ils se présentaient.
http://www.flashespace.com/html/dec09/18a_12_09.htm

Amicalement


_________________
Jullienaline

TRIM2

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par TRIM2 le Lun 28 Déc 2009 - 12:25

Bonjour Julienaline.

Cela va marcher, car SOYOUZ ( lanceur ) ainsi que ce que l'on peut lui accrocher, n'ont plus de preuves à faire.

Il fait pluschaud..on tropicalise..

Paut-être ignorez volus que le chantier de Soyoz-Kourou été retardé par des trouvailles archéologiques..

Qu'il à 16 Kms des pas de tir Ariane, les 'Etat-Uniens considérant comme un danger (espionnage..) alors que Ariane lance des satellites US.
Cela serait risible si on ne connaissait pas l'état critique de la NASA.

Qui utilise des moteurs Russes pour ses lancements commerciaux.. RD-180

Qui est pieds et poings liés pour le taffic passagers vers ISS avec SOYOUZ -vaisseau habitable-.
Qui est pieds et poigs liés pour remonter ISS toutes les trois semaines avec Soyouz- Progress?

Ni le module japonais ne peut le faire, ni le'pseudo -Orion-..

ATV...

Laisser pour ce qu'ils valent les commentaires 'journaleux'..

A bientôt

TRIM2

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Dim 24 Jan 2010 - 23:19

Bonsoir à tous,

Le pas de tir de Souyouz à Kourou sera achevé en juin selon les russes.

Le pas de tir pour les Soyouz russes sera construit à Kourou en juin (Roskosmos)



Côté russe, les travaux de construction d'un pas de tir pour les lanceurs Soyouz-ST au centre spatial de Kourou, en Guyane française, seront achevés fin juin, a annoncé mercredi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Perminov.
"Je voudrais que le premier tir depuis Kourou se déroule en juillet-août 2010 au plus tard, c'est une date assez réaliste, si la partie française fait tout ce qu'il faut. Selon notre calendrier, la partie russe des travaux sera achevée fin juin", a indiqué M.Perminov à RIA Novosti.
Si l'Agence Spatiale Européenne (ESA) n'a pas besoin d'effectuer de tir à cette date, la partie russe est prête à modifier le calendrier, a-t-il ajouté.
Le navire roulier MN Colibri a déjà acheminé deux premiers lanceurs Soyouz-ST de Saint-Pétersbourg à Kourou.
Le Centre spatial de Kourou se trouve au bord de l'océan Atlantique, à 50 km de Cayenne, entre les villes de Kourou et de Sinnamary. Il est principalement destiné à mettre en orbite des satellites géostationnaires. Tirée depuis Kourou, la fusée-porteuse modernisée russe Soyouz-ST pourra placer en orbite des satellites plus lourds que ceux lancés depuis les cosmodromes russes de Baïkonour (Kazakhstan) et de Plessetsk (région russe d'Arkhangelsk) en raison de la proximité de l'équateur.
http://fr.rian.ru/science/20100120/185888189.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Jeu 4 Mar 2010 - 23:56

Bonsoir à tous,

La France a débloqué un milliard d'euros pour l'achat de 14 lanceurs Soyouz. Le contrat devrait être signé en juin.

Lanceurs russes Soyouz pour la France: contrats signés en juin (Roskosmos)

Les contrats sur la construction de lanceurs russes Soyouz pour la France peuvent être signés en juin prochain, lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg, a annoncé mardi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Perminov.
"Mardi, le patron d'Arianespace Jean-Yves Le Gall a annoncé la prochaine signature de contrats assez importants sur la livraison de Soyouz. Nous les signerons probablement à Saint-Pétersbourg", a indiqué M.Perminov à la chaîne russe Vesti-24.
M.Le Gall a annoncé mardi que la France avait débloqué près d'un milliard de dollars à l'achat de 14 lanceurs Soyouz qui seraient tirés depuis le site spatial de Kourou, en Guyane française. Les Soyouz permettront notamment de mettre en orbite les satellites européens de navigation Galileo et d'acheminer l'équipement médical français Cardiomed (contrôle du système cardio-vasculaire en temps réel) à la Station spatiale internationale (ISS).
Le Centre spatial de Kourou se trouve au bord de l'océan Atlantique, à 50 km de Cayenne, entre les villes de Kourou et de Sinnamary. Il est principalement destiné à mettre en orbite des satellites géostationnaires. Tirée depuis Kourou, la fusée-porteuse modernisée russe Soyouz-ST pourra placer en orbite des satellites plus lourds que ceux lancés depuis les cosmodromes russes de Baïkonour (Kazakhstan) et de Plessetsk (région russe d'Arkhangelsk) en raison de la proximité de l'équateur.
http://fr.rian.ru/science/20100302/186168750.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Mar 11 Mai 2010 - 22:20

Bonsoir à tous,

Le premier tir est annoncé pour le 4ème trimestre.

Soyouz/Kourou: premier tir au dernier trimestre 2010

Le premier tir d'un lanceur russe Soyouz-ST depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française, sera effectué au 4e trimestre 2010, a annoncé mardi l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) à l'issue d'une réunion du comité consultatif pour le lancement des fusées-porteuses russes depuis Kourou.
Le comité consultatif, qui comprend Roskosmos, l'Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre français d'études spatiales (CNES) a tenu mardi une réunion en Guyane française, pour "adopter un calendrier général des travaux de montage et des essais en vu du premier tir d'un Soyouz depuis Kourou. Le premier lanceur Soyouz a déjà été assemblé dans un atelier de montage", a indiqué le porte-parole de Roskosmos Alexandre Vorobiev.
La réunion a mis en présence le PDG de Roskosmos Anatoli Perminov, le directeur général de l'ESA Jean-Jacques Dordain et le président du CNES Jannick d'Escatha, ainsi que les dirigeants du bureau d'études russe Progress, concepteur des Soyouz, du groupe de recherche et de production Lavotchkine, concepteur du bloc d'accélération Fregat, et du Centre d'exploitation des installations terrestres de contrôle spatial, qui a créé le pas de tir russe à Kourou.
Le programme "Soyouz au centre spatial de Kourou" est réalisé sur l'initiative de l'ESA. Roskosmos contrôle les entreprises russes participant au programme et le CNES est le maître d'œuvre du projet et architecte système du programme.
Le Centre spatial de Kourou se trouve au bord de l'océan Atlantique, à 50 km de Cayenne, entre les villes de Kourou et de Sinnamary. Il est principalement destiné à mettre en orbite des satellites géostationnaires. Tirée depuis Kourou, la fusée-porteuse modernisée russe Soyouz-ST pourra placer en orbite des satellites plus lourds que ceux lancés depuis les cosmodromes russes de Baïkonour (Kazakhstan) et de Plessetsk (région russe d'Arkhangelsk) en raison de la proximité de l'équateur.
http://fr.rian.ru/science/20100511/186668430.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Ven 14 Mai 2010 - 19:36

Bonsoir à tous,

Le premier tir de Soyouz à Kourou aura le 17 décembre prochain

Le premier tir d'un lanceur russe Soyouz-ST depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française, est prévu pour le 17 décembre 2010, a annoncé vendredi le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Perminov à la chaîne télévisée Rossia-24.

"La date du tir est officiellement fixée au 17 décembre", a indiqué le responsable.
M.Perminov a précisé qu'il avait effectué une visite de travail au cosmodrome où le 11 mai s'était tenue une réunion du comité consultatif chargé du programme de tirs, regroupant Roskosmos, l'Agence spatiale européenne (ESA), le Centre national français d'études spatiales (CNES) et le groupe Arianespace. Toutes les parties avaient confirmé que le premier tir du lanceur aurait lieu au dernier trimestre 2010.
Le programme "Soyouz au centre spatial de Kourou" est réalisé sur l'initiative de l'ESA. Roskosmos contrôle les entreprises russes participant au programme et le CNES est le maître d'œuvre du projet et l'architecte du programme.
Bien que le premier lanceur Soyouz-ST, censé mettre en orbite le satellite commercial Hylas 1 du groupe Avanti Communications, soit déjà prêt, son tir a déjà été reporté à plusieurs reprises.
Arianespace prévoit de tirer le deuxième lanceur de ce type en 2011.
http://fr.rian.ru/science/20100514/186689394.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Jeu 23 Sep 2010 - 23:38

Bonsoir à tous,

Report du premier lancement au mois de mars 2011.

Premier décollage depuis Kourou pour Soyouz en mars 2011 (Roskosmos)

Le lanceur modernisé russe Soyouz-ST décollera pour la première fois en mars 2011 depuis son nouveau pas de tir à Kourou, en Guyane française, a annoncé jeudi Viktor Remichevski, directeur adjoint de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

Selon lui, Soyouz emportera un satellite différent de celui initialement prévu.

"Le satellite Hylas, dont la mise en orbite par Soyouz était prévue pour décembre 2010, sera emporté par le lanceur européen Ariane-5 sur décision de son propriétaire. D'autres satellites - probablement les satellites de télédétection français Pleiades qui font l'objet de notre contrat avec la France - seront lancés en mars 2011", a indiqué M.Remichevski à la chaîne Rossia 24.

Le pas de tir de Soyouz à Kourou est prêt au lancement. "Nous et nos collègues européens avons constaté que les travaux se déroulaient selon le calendrier alors qu'au début de 2010, on déplorait les retards de livraison des équipements russes et français", a indiqué M.Remichevski commentant les résultats d'une visite d'inspection à Kourou.

Les Soyouz-ST lancés depuis Kourou ne mettront pas en orbite de vaisseaux habités. "Les contrats ne prévoient pas de vols habités. L'adaptation du pas de tir de Soyouz-ST pour un vol habité implique des changements notables, nous ne l'envisageons pas", a précisé le responsable.

L'Agence spatiale européenne (ESA) a versé 121 millions d'euros à la Russie pour la réalisation du projet Soyouz au Centre spatial guyanais et 34 millions d'euros pour la production d'équipements supplémentaires dont une tour de service mobile, a rappelé M.Remichevski.
http://fr.rian.ru/science/20100923/187490607.html

Amicalement


_________________
Jullienaline

jullienaline
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par jullienaline le Jeu 14 Oct 2010 - 18:22

Bonjour à tous,

Arianespace écrit sur son site que le premier lancement aura lieu en avril 2011.

...
Soyuz, the medium launcher
The first launch of Soyuz from the Guiana Space Center is scheduled for April 2011. Arianespace’s customers have expressed their confidence in this new system by signing 18 launch contracts to date. Arianespace has therefore ordered 24 launchers from Russian industry, with the first two already delivered to CSG. The Soyuz launch complex (ELS) will be handed over to Arianespace by the end of 2010 and, following the inaugural launch in April 2011, two more Soyuz launches are scheduled by the end of that year.

Furthermore, since 1999, Starsem, the European-Russian subsidiary of Arianespace, has operated Soyuz from the Baikonur Cosmodrome in Kazakhstan. It has carried out 21 commercial launches to date, all successful, with the next launch planned on October 19.
...
http://www.arianespace.com/news-press-release/2010/10-11-2010-launch-system-manufacturers-meeting.asp

Amicalement



_________________
Jullienaline

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Ven 6 Mai 2011 - 10:08

Bonjour à tous

http://www.flightglobal.com/articles/2011/05/05/356320/soyuz-sees-the-light-in-french-guiana.html

Simulations de séquence de décollage pour le Soyouz guyanais
En particulier avec test du hangar d'intégration vertical mobile



Preparations for the first Soyuz launch from the European Space Agency's spaceport in French Guiana made a highly visible step forward last week when the 52m (170ft)-tall service gantry made its maiden roll-back from a fully assembled Soyuz rocket.
Launch operator Arianespace moved the gantry as part of a virtual countdown and launch in anticipation of a flight in October. The gantry allows payloads to be integrated with a Soyuz rocket upright, instead of horizontal as at Baikonur cosmodrome in Kazakhstan.
ESA will also fly its lightweight Vega launcher for the first time this year, giving it two new alternatives to its heavyweight workhorse, Ariane 5.


Décollage pour octobre
A suivre également : Vega (lanceur léger)


Bonne journée


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Mer 19 Oct 2011 - 9:36

Bonjour à tous

http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-decollage-d-une-fusee-soyouz-jeudi-en-guyane-une-premiere~12671.html


CAYENNE, 18 octobre (Reuters) - Soyouz devrait mettre jeudi sur orbite les deux premiers satellites de la constellation européenne Galileo, annonce Arianespace, pour sa première mission en Guyane.

Le décollage de Soyouz est prévu à 07h34, heure locale, (10h34 GMT) du centre spatial de Sinnamary, en Guyane française.

Trois heures, quarante-neuf minutes et vingt-sept secondes plus tard, à plus de 2.000 kilomètres d'altitude, le lanceur russe se séparera des satellites Galileo IOV-1 PFM ET FM2, pour le compte de l'Agence spatiale européenne (Esa).

Construits par un consortium dirigé par Astrium GmbH (prime) et le constructeur Thales Alenia Space Italie , les deux satellites pèsent chacun 700 kilogrammes.

D'une durée de vie de plus de douze ans, ils seront les deux premiers à former la constellation Galileo d'un trentaine de satellites. Galileo permettra à l'Europe de disposer de son propre système mondial de navigation par satellite, sous contrôle civil.

La mission de jeudi sera la première pour une Soyouz en Guyane, la première aussi ailleurs qu'à Plessetsk (Russie) ou Baïkonour (Kazakhstan). (Franck Leconte, édité par Sophie Louet)

Demain demain demain

http://www.esa.int/esaCP/SEM595FURTG_France_0.html





_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Jeu 20 Oct 2011 - 10:56

Au passage
http://esamultimedia.esa.int/multimedia/publications/soyuz/pageflip.html

468 m€ d'investissement pour Soyouz en Guyane tout compris (y compris en russie)
C'est relativement modeste, même si c'est pour un lanceur qui n'est pas neuf

Pour Sealaunch on été à T $583m in 1996 (http://en.wikipedia.org/wiki/Sea_Launch)


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Jeu 20 Oct 2011 - 11:38

http://www.arianespace.com/news-press-release/2011/news-press-releases-fr-11/10-20-2011-Flight-VS01-Launch-postponed.pdf

Bon faut attendre encore un peu !

Vu la charge utile (GALILEO) y a un sacré enjeu !


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Jeu 20 Oct 2011 - 22:05

Bon le pb est sur une valve du système pneumatique au sol
Faut vider les réservoir, changer la valve et refaire les tests...
Avant de décoller

http://www.flightglobal.com/blogs/hyperbola/2011/10/soyuz-guiana-update.html



_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Ven 21 Oct 2011 - 23:24



_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Poncho (Admin) le Lun 2 Déc 2013 - 16:48

De belles photos de Soyouz en construction ici

http://fr.ria.ru/photolents/20131202/199918072.html



_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: SOYOUZ à Kourou

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:05

    Sujets similaires

    -
    » Véga

    La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 5:05