ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 7 Mai 2015 - 11:29

massemini a écrit:A quel GPS est comparé galileo?
La nouvelle génération arrive dont on peut penser qu' elle rendra au moins le même service....
La précision métrique existe pour les militaires US depuis la mise en service des missiles de croisière au début des années 80
Le signal civil, à l' époque était dégradé pour des raisons de sécurité. depuis, la précision "commerciale"  est devenue meilleure que ce qu' elle était.
J'aime bien les points de suspension  Smile

qui permettent à chacun d'y mettre ce qu'il souhaite :
"les américains sont toujours à la pointe"
"comme les américains sont les meilleurs"
"les américains ne peuvent (accepter d') être dépassés".

En l'occurrence, rien ne permet de dire que les services du futur GPS rivaliseront vraiment avec ce que proposera Galileo.

En revanche, comme le GPS est un système militaire, rien d'étonnant à ce qu'il aurait bientôt des fonctionnalités en plus, comme la prise en compte de la vitesse (d'une cible), d'après ce que j'ai cru comprendre.


Dernière édition par Laurent Simon le Jeu 7 Mai 2015 - 12:08, édité 1 fois

massemini
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par massemini le Jeu 7 Mai 2015 - 11:51

Même avec un GPS 2ème génération, l' atterrissage tout temps se précise.

viationweek.com/commercial-aviation/china-demonstrates-gps-based-instrument-landing-system

Laurent Simon
Whisky Quebec

Le premier satellite Galileo envoyé fin mars 2015 envoie son premier signal.

Message par Laurent Simon le Lun 25 Mai 2015 - 20:58

Le premier satellite Galileo envoyé fin mars 2015 envoie son premier signal.



Newest Galileo Satellite Now Transmitting

http://gpsworld.com/newest-galileo-satellites-now-transmitting/


Monitoring by researchers at the German Aerospace Center (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, or DLR) indicates that one of the Galileo full-operational-capability (FOC) satellites launched on March 27 has begun transmitting standard L-band signals using pseudorandom-noise-code identifier 22.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Une brochure de l'ESA sur le 'sauvetage' des 2 satellites Galileo placés sur une mauvaise orbite

Message par Laurent Simon le Lun 13 Juil 2015 - 9:08

ESA Releases Guide on Galileo 5 and 6 Recovery

http://gpsworld.com/esa-releases-guide-on-galileo-5-and-6-recovery/

The European Space Agency has published a short guide on the recovery of Galileo satellites 5 and 6. The PDF of “Salvage in Space: Recovering Galileo 5 and 6″ can be downloaded.

La brochure sur 4 pages, en anglais, écrite pour un public non technicien, décrit la cause racine de l'anomalie, et la solution pour corriger les orbites.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Mer 15 Juil 2015 - 9:48

Merci


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 11 Sep 2015 - 10:52

Nouvelle mission réussie pour Galileo

http://www.20minutes.fr/sciences/1684363-20150911-nouvelle-mission-reussie-galileo

"Deux nouveaux satellites destinés au système européen de navigation Galileo ont été placés en orbite «avec succès» vendredi par Soyouz, a annoncé la société française Arianespace. Il s'agit du 9ème et du 10ème satellites de la constellation Galileo, qui doit en compter 30 d'ici 2020.

«La mission a été parfaitement réussie», a déclaré Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace."

"Tout a fonctionné comme prévu et Fregat, l'étage supérieur de la fusée, a largué les satellites sur leur orbite cible, à une altitude proche de 23.500 km, 3 heures et 48 minutes après la mise à feu du lanceur.

«Le rythme de déploiement de la constellation Galileo s'accélère», a estimé Jan Woerner, directeur général de l'ESA, cité dans un communiqué. «Avec l'augmentation constante du nombre de satellites en orbite et l'implantation de nouvelles stations au sol dans le monde entier, Galileo aura bientôt une couverture mondiale. Le jour où Galileo atteindra sa capacité opérationnelle complète approche, et ce sera un grand jour pour l'Europe», a-t-il souligné"

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Ven 11 Sep 2015 - 14:26

Merci
Oui c'est un sacré projet


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

à quelque chose, malheur est bon... La mauvaise orbite des 2 satellites Galileo va permettre de valider la Relativité générale d'Einstein

Message par Laurent Simon le Ven 13 Nov 2015 - 19:25

Des satellites (Galileo) en dérive pour tester la relativité générale d’Einstein !


http://actualite.housseniawriting.com/science/2015/11/13/des-satellites-en-derive-pour-tester-la-relativite-generale-deinstein/10438/


Les 2 satellites Galileo lancés accidentellement dans une mauvaise orbite vont servir "pour tester l'une des prédictions de la théorie de la relativité générale d'Einstein. La prédiction est qu'une horloge tourne plus lentement lorsqu'elle est proche d'objets massifs."

"Les satellites, gérés par l’agence spatiale européenne (ESA), ont souffert d’un mauvais lancement par le lanceur russe Soyus. Ils ont été mis sur une orbite elliptique plutôt que circulaire. Ces satellites étaient destinés pour Galileo qui est le projet de GPS par l’Europe.

Mais malgré leur mauvaise orbite, ces satellites possèdent toujours une horloge atomique. Et selon la relativité générale, le tic-tac de ces horloges doit ralentir lorsque les satellites se rapprochent de la Terre à cause de leur mauvaise orbite. Et c’est possible parce que la gravité terrestre déforme l’espace-temps. Et les horloges doivent accélérer lorsque les satellites s’éloignent de la Terre.

Le 9 novembre 2015, l’ESA a annoncé que des équipes au ZARM (Center of Applied Space Technology and Microgravity) en Allemagne et le département du Time’s Space Reference Systems à l’observatoire de Paris vont surveiller cette baisse et augmentation de la vitesse du tic-tac. En comparant la vitesse de l’horloge avec l’altitude des satellites, les scientifiques pourront tester la précision de la théorie de la relativité générale. La mesure sera faite par des lasers provenant de stations terrestres qui vont être pointées vers les satellites.

Le lancement d’un satellite est très couteux en temps et en argent et utiliser ce type d’accident est une idée brillante selon Gerald Gwinner, un physicien de l’université de Manitoba au Canada.

C’est un scénario classique dans le genre : Si la vie vous donne des citrons, faites-en de la limonade. En 1976, la NASA avait lancé une horloge atomique à bord du Gravity Probe A depuis la surface de la Terre. Cette horloge a été lancée à 10 000 kilomètres d’altitude et on a ensuite comparé avec une horloge identique sur Terre. Mais la sonde est restée en l’air uniquement pendant 2 heures.

En revanche, les satellites prévus pour Galileo vont rester en l’air pendant un an en tombant et en s’élevant de la Terre à une distance de 8 500 kilomètres à raison de 2 fois par jour.
Ce test est le premier du genre pour améliorer l’expérience de 1976 selon l’ESA. Ce sera la mesure la plus précise sur l’influence de la gravité sur le temps qui passe."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Le GPS européen Galileo passe à huit satellites opérationnels

Message par Laurent Simon le Lun 7 Déc 2015 - 15:23

Un point intéressant sur le déploiement progressif des satellites Galileo

http://www.numerama.com/sciences/133413-le-gps-europeen-galileo-passe-a-huit-satellites-operationnels.html

Vector
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Vector le Lun 7 Déc 2015 - 23:48

Un appel d'offres pour la photogrammétrie combinant le DGPS civil avec une centrale inertielle : 

Précision des données GPS/UNI
L’entrepreneur doit préparer et livrer des données GPS/UMI corrigées suffisantes pour créer un modèle stéréoscopique correctement géoréférencé et exempt de parallaxe, utilisable sur un poste de travail de photogrammétrie informatisée.
La solution GPS/UMI utilisée doit pouvoir offrir une précision minimum de +/- 0,36 m sur les axes X, Y et Z.

Avec ce genre de precision on doit pouvoir guider un missile de croisiere

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Sam 19 Déc 2015 - 14:25

L'agence spatiale européenne accélérera le déploiement de Galileo, son système de positionnement par satellites, en 2016.

http://www.numerama.com/sciences/135591-galileo-comment-ariane-5-va-booster-le-gps-europeen-en-2016.html


Extraits :
"Pour cela, elle s'appuiera sur les fusées Ariane 5 ES.
...
Avec les nouvelles fusées Ariane 5 améliorées, il est prévu de faire décoller quatre satellites d’un coup à chaque lancement au lieu de deux, a expliqué Didier Faivre, le directeur du programme Galileo au sein de l’agence spatiale européenne. L’accélération du tempo surviendra au cours du second semestre 2016
...

C’est la version ES du lanceur Ariane 5 qui sera utilisée. Elle est capable de transporter jusqu’à 21 tonnes de charge utile à une orbite de 400 kilomètres (celle de la station spatiale internationale). Évidemment, c’est une orbite trop basse pour les satellites Galileo, qui doivent croiser à une altitude de 23 222 kilomètres. Heureusement, le poids d’un seul satellite est relativement bas : 730 kg.
....

«Avec son lanceur lourd Ariane 5 ES, Arianespace offre la solution la mieux adaptée pour accélérer le déploiement de l’ensemble de la constellation Galileo», avait déclaré en 2014 Stéphane Israël, le PDG d’Arianespace, dans un communiqué, en évoquant les capacités spécifiques du lanceur lourd"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mar 29 Déc 2015 - 20:36

Un article de V. Lamigeon que j'avais omis de signaler :

"Après 15 ans d'enfer, Galileo, le GPS européen, décolle enfin"

http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151217.CHA2986/apres-15-ans-d-enfer-galileo-le-gps-europeen-decolle-enfin.html

"Une fusée Soyouz, lancée de Guyane, a mis sur orbite deux nouveaux satellites de la constellation. Après quinze ans de retards, surcoûts et bugs techniques, le système devrait être pleinement opérationnel en 2020.

... la fusée russe, exploitée par Arianespace, vient de mettre sur orbite, à 23.200 km d'altitude, deux nouveaux satellites de Galileo, les 11ème et 12ème de la constellation.


Après les tirs de mars et de septembre, c'est le troisième lancement de l'année pour ce programme européen emblématique, destiné à concurrencer le GPS américain, le Glonass russe et le Beidu/Compass chinois.

"Il est assez exceptionnel de tirer six satellites en neuf mois, souligne Didier Faivre, directeur du programme Galileo à l'Agence spatiale européenne (ESA). Nous sommes dans une bonne dynamique."


Il était temps. Depuis son lancement officiel en 2001, le programme Galileo a connu à peu près tous les déboires imaginables: un partenariat public-privé boiteux, finalement dénoncé par la Commission européenne en 2007.

Un industriel, l'ETI allemande OHB, en difficulté pour produire les satellites à la cadence prévue. Deux satellites placés sur une mauvaise orbite par Soyouz en août 2014.

Des surcoûts massifs, la facture passant de 3,3 milliards à 5,5 milliards d'euros, sept autres milliards devant être investis d'ici à 2020 dans les systèmes de navigation Galileo et Egnos.

Et plusieurs années de retard par rapport au calendrier initial: prévu à l'origine pour une entrée en service en 2008, le système ne devrait être pleinement opérationnel... qu'en 2020.


Le ciel s'est heureusement éclairci pour le programme en 2015

... A Bruxelles, la confiance semble donc désormais de mise.

"J'ai rencontré récemment nos homologues américains, ils sont impressionnés par notre cadence de lancements et par la précision de notre système", assure Pierre Delsaux, directeur adjoint à la direction de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME de la Commission européenne.
Bruxelles estime même les retombées économiques Galileo à 90 milliards d'euros sur les vingt prochaines années. Le service proposera à la fois des services de navigation gratuits, des offres sécurisées pour les institutions publiques, des services commerciaux payants à haute précision, et un service de recherche et de sauvetage destinés aux personnes, avions, ou bateaux en détresse.

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Mar 29 Déc 2015 - 22:17

Merci
Ça ne fait plus rire maintenant Galileo
Vu que les russes, les américains et les chinois s'y sont déjà mis


_________________
@avia.poncho

Philidor
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Philidor le Mer 30 Déc 2015 - 1:11

L'une des raisons des surcoûts pour ce genre de programmes, c'est que la seule façon d'obtenir leur lancement est souvent d'en sous-estimer délibérément les coûts. Lorsqu'on sait par exemple qu'un projet coûtera 100, et que les partenaires n'acceptent de s'engager qu'à hauteur d'un total de 60, on s'adapte en ramenant le coût total officiel à 60 ! Personne n'est dupe, mais les adversaires du projet sont privés de l'argument de manque de financement, et celui de sous-estimation des coûts est plus difficile à étayer. Plus tard, quand cette sous-estimation devient évidente, il est trop tard, le projet a déjà coûté cher et est devenu difficile à tuer. On force ainsi la main aux bailleurs de fonds.

C'est une des faiblesses des systèmes publics, encore amplifiée lorsqu'il y a aussi des intérêts privés en jeu. J'aurais pu citer pal mal de programmes militaires, mais je ne sais pas pourquoi je pense surtout à Eurotunnel et à ses crédules et malheureux actionnaires ...

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 30 Déc 2015 - 9:20

Sous-estimation = dérive chronique des projets à financements publics ?

Je ne sais pas pour EuroTunnel, mais j'ai l'impression qu'une très grande partie des surcoûts était liée à l'obligation de tunnels de secours (supplémentaires), qui n'étaient pas prévus au début, et là je n'ai pas l'impression que c'était volontaire.

Puisqu'on parle de ferroviaire, on peut citer l'habitude prise pour les LGV (lignes à grande vitesse) de sous-estimer (et là je pense que c'est volontaire) le coût, et de surestimer les recettes, en prenant systématiquement le bas des fourchettes dans un cas, et le haut dans l'autre...

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mar 5 Jan 2016 - 0:29

« Avec le GPS, vous savez où se trouve un train.

Avec Galileo, vous saurez sur quelle voie vous vous trouvez exactement », illustre Jean-Yves Le Gall qui promet les premiers services à la fin de l’année.

http://www.journal-aviation.com/actualites/32105-2015-annee-de-succes-pour-l-industrie-aeronautique

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Mar 5 Jan 2016 - 0:54

C'est bien !
Voire magnifique, une nouvelle génération !
Bon, les USA ont un mode "militaire" sont plutôt  précis, et les Russes sont plutôt dans les choux, à ce qu'il se commente !

D'un autre côté, je me demande comment le navigateur Iphone de mon copain reconnaît dans quelle file et dans quel sens est sa voiture, même au pas !
Certainement un peu d'intelligence, le rythme des algo, ajouté au positionnement Wink

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 26 Fév 2016 - 18:46

une prise de parole du nouveau directeur -allemand- de l'ESA,
après une longue période avec JJ.Dordain, franco belge

et qui parle beaucoup
- de Galileo, en quoi il n'est pas (tout à fait) concurrent du GPS,
pourquoi il ne faut pas s'étonner de ce que Galileo est civil, gratuit, accessible aux non européens, etc.

http://www.insidegnss.com/node/4830

New ESA Chief Briefs Media, Hails Galileo Progress

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Sam 27 Fév 2016 - 23:52

Merci


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 5 Mai 2016 - 11:21

Un article en anglais sur un conflit important qui a été enfin réglé
entre la Commission Européenne et nos amis anglais,
pour une histoire de brevets

EU, UK Resolve Galileo Signal Patent Dispute

http://www.insidegnss.com/node/4912

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Jeu 5 Mai 2016 - 12:36

Merci !
Le business avec les British, est parfois tordu ...
Perfide Albion, un accord avec les US , et on facture l'EU après !

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mar 17 Mai 2016 - 20:55

Déjà 40% des récepteurs genre GPS sont compatibles Galileo,
et cette proportion va s'accroître d'ici peu.

Une étude assez détaillée, que je n'ai pas le temps de lire en détail, mais qui a l'air très intéressante :

http://gpsworld.com/40-of-gnss-receivers-are-galileo-ready/

Le système GPS (américain) est encore bien devant, et Glonass est 2e pour le moment, mais Galileo devrait de toute façons être utilisé par une proportion très importante de récepteurs (comme c'était à prévoir, les fournisseurs choisissent désormais plusieurs signaux, 2, 3 voire 4 ou tous)


Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Mar 17 Mai 2016 - 21:53

Merci


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Sam 21 Mai 2016 - 9:59

L’Europe lancera deux nouveaux satellites Galileo mardi

http://www.numerama.com/sciences/171763-leurope-lancera-deux-nouveaux-satellites-galileo-mardi.html

"La famille Galileo va bientôt s’agrandir. L’agence spatiale européenne prévoit en effet de mettre en orbite deux autres satellites le mardi 24 mai

...
Le décollage aura lieu depuis le centre spatial guyanais, et ce sera une fusée Soyouz ST-B (VS15) qui sera chargée de transporter la cargaison à bon port, à une altitude de 23 222 km (orbite terrestre moyenne).

Les internautes pourront regarder en direct le lancement, puisque la diffusion débutera à 10h28 (heure de Paris).
Les satellites qui seront déployés mardi prochain sont les treizième et quatorzième de la constellation Galileo.

... Galileo offrira 5 niveaux de service, dont un de base qui sera gratuit et qui s’alignera sur le GPS en terme de qualité (précision de moins de quatre mètres).
Galileo aura aussi une dimension commerciale visant à fournir une précision encore plus fine (d’un mètre voire moins)"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Sam 21 Mai 2016 - 10:04

Avec une video, sur :

http://gpsworld.com/galileo-satellites-13-and-14-prepare-for-launch/

"This video gives an overview of Galileo and shows Galileo 13 and 14 in preparation in Kourou. It includes an interview with Paul Verhoef, ESA director of the Galileo Programme and navigation-related activities.

The European Commission asked the European Space Agency (ESA) to speed up the deployment of the constellation and to increase it’s robustness for delivering initial services, according to ESA.

A total of 12 satellites has been deployed into orbit during the last four years — six in the last year alone.
"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 27 Mai 2016 - 10:11

Galileo : une première étape de franchie pour le futur GPS européen

http://www.fredzone.org/galileo-une-premiere-etape-de-franchie-pour-le-futur-gps-europeen-554

"Galileo vient de franchir une nouvelle étape cruciale. La moitié de la constellation est désormais en place, suite à la mise en orbite de deux nouveaux satellites mardi dernier.

Encore une fois, la mission a été un véritable succès et le PDG d’Arianespace s’en est félicité au début de la semaine. Le moment est donc venu d’entamer la seconde phase du projet.

...
Et maintenant ? Trois autres lancements sont programmés dans les mois à venir. Ils transporteront chacun quatre satellites qui viendront compléter la constellation. Selon Stéphane Israël, le PDG d’Arianespace, Galileo pourrait donc entrer en fonction à la fin de l’année.


.. Le service sera totalement gratuit dans sa version de base mais les entreprises et les professionnels pourront souscrire un abonnement payant afin d’augmenter la précision de leurs terminaux. Sur la version gratuite, la précision attendue sera de 4 mètres horizontalement et de 8 mètres en altitude."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 27 Mai 2016 - 10:20

  La moitié des satellites du futur GPS européen Galileo sont désormais en place

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/20160525.OBS1184/la-moitie-des-satellites-du-futur-gps-europeen-galileo-sont-desormais-en-place.html

""Les derniers résultats montrent que l’utilisation des satellites 5 et 6, qui ne sont pas sur les bonnes orbites, sera envisageable dans la constellation globale après avoir effectué un certain nombre de tests", a expliqué à l'AFP Paul Verhoef.

"En ce qui concerne le 3ème satellite, dénommé IOV4, ses difficultés se limitent à une panne d’antenne, mais il reste capable de transmettre sur une fréquence", a-t-il ajouté. "Il est temps d'avoir une +positive attitude+ vis-à-vis de Galileo qui est un fantastique sucés même s'il y a eu, sur le parcours, quelques embuches", s'enthousiasme le PDG d'Arianespace."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 14:19

Un article long, très détaillé, couvrant un large spectre (Galileo, EGNOS, les relations avec l'ESA, avec l'UE, la Commission Européenne, le Parlement européen, le déménagement de Bruxelles vers Prague, la mise en place des services, etc.)

The "Brussels View" from Prague

http://www.insidegnss.com/node/4959

Extrait du début de l'article, où il est notamment question de l'aide apportée pour l'atterrissage des avions (200 aéroports dès maintenant, le double d'ici 2018 2019) :

"“EGNOS is well under control,” he says. “We have stable operation and service provision.” But there will be no easy life for Europe’s satellite-based augmentation system. “EGNOS is coming to the end of a cycle of relative calm equilibrium,” but new, major technical developments are on the way, with tenders to be announced in the coming months.
Planned upgrades include the release of EGNOS v2.4.2 software, bringing new enhancements at service level, including the extension of aircraft approach operations with vertical guidance (APV-I) coverage to the northeast, east, and southeast of Europe, and the setting up of new regional integrity monitoring stations (RIMS) to boost coverage in places like the Canary Islands. The GEO satellite constellation will also undergo further modernization.
“We want to apply EGNOS to more than just civil aviation,” says des Dorides. “We now have close to 200 airports with EGNOS-enabled landing approaches, and we will double this number by 2018-2019. But we want to export EGNOS outside of civil aviation, to maritime transport and the rail industry, where we have seen very good results.”

For Galileo, he says, initial services are still on course for October 2016. “Six to eight months later, in 2017, we will have a new operator/service provider. This is a major change; today the operator acts on a ‘best-effort’ basis. In the future, the operator will be assessed on a ‘service-level’ basis. The new operator will ensure stable continuity of Galileo operations, at full speed, with maturity in the following years. We want to have stable operation by 2020.”

Securing the PRS
Also coming soon is the secured Galileo Public Regulated Service (PRS), one of the important features of Galileo, with access limited to authorized governmental bodies.


“In the past two to three years, we have been investing in the PRS user segment,” des Dorides says. “We have right now three important ongoing projects for establishing the EU industrial basis to build the PRS receiver system.” (See sidebar, “Current EU-funded PRS–Related Research Projects,” at the end of this article.)

Des Dorides says the PRS should be up, running, and mature by 2020.

The PRS is very important,” des Dorides adds, “providing 50 percent of the answer to the question of why we have Galileo. But we need a proper receiver segment in Europe. If not, the PRS doesn’t make sense.”

As far as the discussions regarding U.S. access to the PRS, des Dorides says that’s not a part of his mandate. However, he notes that “the Dutch EU [European Union] Presidency has made it a priority to see negotiations on this question move forward by the European Council and Member States before the close of its tenure, which ends in June 2016.”
"

Contenu sponsorisé

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:14


    La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 9:14