ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Partagez

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 27 Mai 2016 - 10:11

Galileo : une première étape de franchie pour le futur GPS européen

http://www.fredzone.org/galileo-une-premiere-etape-de-franchie-pour-le-futur-gps-europeen-554

"Galileo vient de franchir une nouvelle étape cruciale. La moitié de la constellation est désormais en place, suite à la mise en orbite de deux nouveaux satellites mardi dernier.

Encore une fois, la mission a été un véritable succès et le PDG d’Arianespace s’en est félicité au début de la semaine. Le moment est donc venu d’entamer la seconde phase du projet.

...
Et maintenant ? Trois autres lancements sont programmés dans les mois à venir. Ils transporteront chacun quatre satellites qui viendront compléter la constellation. Selon Stéphane Israël, le PDG d’Arianespace, Galileo pourrait donc entrer en fonction à la fin de l’année.


.. Le service sera totalement gratuit dans sa version de base mais les entreprises et les professionnels pourront souscrire un abonnement payant afin d’augmenter la précision de leurs terminaux. Sur la version gratuite, la précision attendue sera de 4 mètres horizontalement et de 8 mètres en altitude."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 27 Mai 2016 - 10:20

  La moitié des satellites du futur GPS européen Galileo sont désormais en place

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/20160525.OBS1184/la-moitie-des-satellites-du-futur-gps-europeen-galileo-sont-desormais-en-place.html

""Les derniers résultats montrent que l’utilisation des satellites 5 et 6, qui ne sont pas sur les bonnes orbites, sera envisageable dans la constellation globale après avoir effectué un certain nombre de tests", a expliqué à l'AFP Paul Verhoef.

"En ce qui concerne le 3ème satellite, dénommé IOV4, ses difficultés se limitent à une panne d’antenne, mais il reste capable de transmettre sur une fréquence", a-t-il ajouté. "Il est temps d'avoir une +positive attitude+ vis-à-vis de Galileo qui est un fantastique sucés même s'il y a eu, sur le parcours, quelques embuches", s'enthousiasme le PDG d'Arianespace."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 14:19

Un article long, très détaillé, couvrant un large spectre (Galileo, EGNOS, les relations avec l'ESA, avec l'UE, la Commission Européenne, le Parlement européen, le déménagement de Bruxelles vers Prague, la mise en place des services, etc.)

The "Brussels View" from Prague

http://www.insidegnss.com/node/4959

Extrait du début de l'article, où il est notamment question de l'aide apportée pour l'atterrissage des avions (200 aéroports dès maintenant, le double d'ici 2018 2019) :

"“EGNOS is well under control,” he says. “We have stable operation and service provision.” But there will be no easy life for Europe’s satellite-based augmentation system. “EGNOS is coming to the end of a cycle of relative calm equilibrium,” but new, major technical developments are on the way, with tenders to be announced in the coming months.
Planned upgrades include the release of EGNOS v2.4.2 software, bringing new enhancements at service level, including the extension of aircraft approach operations with vertical guidance (APV-I) coverage to the northeast, east, and southeast of Europe, and the setting up of new regional integrity monitoring stations (RIMS) to boost coverage in places like the Canary Islands. The GEO satellite constellation will also undergo further modernization.
“We want to apply EGNOS to more than just civil aviation,” says des Dorides. “We now have close to 200 airports with EGNOS-enabled landing approaches, and we will double this number by 2018-2019. But we want to export EGNOS outside of civil aviation, to maritime transport and the rail industry, where we have seen very good results.”

For Galileo, he says, initial services are still on course for October 2016. “Six to eight months later, in 2017, we will have a new operator/service provider. This is a major change; today the operator acts on a ‘best-effort’ basis. In the future, the operator will be assessed on a ‘service-level’ basis. The new operator will ensure stable continuity of Galileo operations, at full speed, with maturity in the following years. We want to have stable operation by 2020.”

Securing the PRS
Also coming soon is the secured Galileo Public Regulated Service (PRS), one of the important features of Galileo, with access limited to authorized governmental bodies.


“In the past two to three years, we have been investing in the PRS user segment,” des Dorides says. “We have right now three important ongoing projects for establishing the EU industrial basis to build the PRS receiver system.” (See sidebar, “Current EU-funded PRS–Related Research Projects,” at the end of this article.)

Des Dorides says the PRS should be up, running, and mature by 2020.

The PRS is very important,” des Dorides adds, “providing 50 percent of the answer to the question of why we have Galileo. But we need a proper receiver segment in Europe. If not, the PRS doesn’t make sense.”

As far as the discussions regarding U.S. access to the PRS, des Dorides says that’s not a part of his mandate. However, he notes that “the Dutch EU [European Union] Presidency has made it a priority to see negotiations on this question move forward by the European Council and Member States before the close of its tenure, which ends in June 2016.”
"

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Mer 1 Juin 2016 - 14:38

Merci LS

Pour info : EGNOS sur wikip ! (Je me suis informé)

European Geostationary Navigation Overlay Service
Des équipements à bord de satellites geostationnaires divers, plus des équipements terrestres.
Des équivalents US, plus connus, le WAAS, et d'autres moins connus !
Donc un marché concurrentiel ...

Similar service is provided in North America by the Wide Area Augmentation System (WAAS), and in Asia, by Japan's Multi-functional Satellite Augmentation System (MSAS) and India's GPS Aided GEO Augmented Navigation(GAGAN).

https://en.wikipedia.org/wiki/European_Geostationary_Navigation_Overlay_Service

Les services, répartition géographiques : Centrés EU et dépendances, Afrique.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/EGNOS_map.svg/1024px-EGNOS_map.svg.png


Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 14:51

Ce n'est pas vraiment concurrentiel, au sens où ce sont des compléments logiques du système qu'ils "augmentent".

Mais effectivement il y a une concurrence potentielle entre les signaux ainsi obtenus, entre l'américain WAAS, l'européen EGNOS, etc.

EGNOS existe en fait depuis plus longtemps que les satellites Galileo. EGNOS a été conçu pour compléter (améliorer) les signaux de Galileo, quand ces signaux existeront, mas a pu être essayé-vérifié en situation-rodé avec les signaux GPS (en particulier).

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 14:56

Et si EGNOS couvre l'Afrique, c'est à la fois par (relative) proximité géographique et par absence en Afrique d'un équivalent (qui existe en Amérique, au Japon, en Inde, et j'imagine en Chine)

Ce qui fait qu'il y a eu de accords signés avec les pays africains, ou avec l'OUA.

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Mer 1 Juin 2016 - 14:58

Ils visent le marché civil, pour la diffusion et l'installation, donc c'est en concurrence avec le WASS qq part ... et, un bon point, ce sera ouvert au GPS aussi, c'est bien.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 15:12

Beochien a écrit:Ils visent le marché civil, pour la diffusion et l'installation, donc c'est en concurrence avec le WASS qq part ... et, un bon point, ce sera ouvert au GPS aussi, c'est bien.
Galileo, et donc Egnos ont été d'office conçus pour être interopérables avec le GPS, même si cela n'a pas été facile d'obtenir l'accord de nos amis d'outre atlantique.

La plupart des récepteurs de signaux GPS seront très prochainement compatibles avec Galileo (cf quelques posts ci-dessus), ce qui fait que même en cas d'un des deux systèmes, un signal sera obtenu, éventuellement un peu dégradé.

Mais avec Egnos et Waas, etc., c'est la possibilité d'améliorer la précision de ces signaux pour des utilisations sensibles, comme l'aide à l'atterrissage, ou simplement des infos de secours sur l'altitude d'un avion, ce qui rendra bien service dans certains cas.

Ce qu'il faut comprendre cependant c'est que ces systèmes sont dépendants d'une infrastructure au sol, qui permet de recaler les signaux, et donc de corriger les erreurs ; donc quand on est sur un continent, on ne peut recevoir que l'un des signaux 'augmentés' (à ma connaissance), sauf s'il y a des infrastructures communes, ou s'il y a des infrastructures pour les deux systèmes près de l'endroit où on se situe.
Est-ce compréhensible ?

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Mer 1 Juin 2016 - 15:23

Parfaitement, il y a interaction obligatoire avec les équipements de "Recalage" au sol, comme pour le GPS !
C'est le but de la manœuvre.

Ce que j'ignorais, c'était les équipements à bord de satellites complémentaires (Inmarsat et autres), et géostationnaires, eux.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 1 Juin 2016 - 15:36

Beochien a écrit:Ce que j'ignorais, c'était les équipements à bord de satellites complémentaires (Inmarsat et autres), et géostationnaires, eux.
Oui, merci de la précision !
Quand je disais "infrastructure au sol", il fallait comprendre infrastructure 'continentale', comprenant les satellites géostationnaires correspondants, pour permettre ce recalage !

c.foussa
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par c.foussa le Mer 1 Juin 2016 - 20:13

Laurent Simon a écrit:
Beochien a écrit:Ils visent le marché civil, pour la diffusion et l'installation, donc c'est en concurrence avec le WASS qq part ... et, un bon point, ce sera ouvert au GPS aussi, c'est bien.
Galileo, et donc Egnos ont été d'office conçus pour être interopérables avec le GPS, même si cela n'a pas été facile d'obtenir l'accord de nos amis d'outre atlantique.

La plupart des récepteurs de signaux GPS seront très prochainement compatibles avec Galileo (cf quelques posts ci-dessus), ce qui fait que même en cas d'un des deux systèmes, un signal sera obtenu, éventuellement un peu dégradé.

Mais avec Egnos et Waas, etc., c'est la possibilité d'améliorer la précision de ces signaux pour des utilisations sensibles, comme l'aide à l'atterrissage, ou simplement des infos de secours sur l'altitude d'un avion, ce qui rendra bien service dans certains cas.

Ce qu'il faut comprendre cependant c'est que ces systèmes sont dépendants d'une infrastructure au sol, qui permet de recaler les signaux, et donc de corriger les erreurs ; donc quand on est sur un continent, on ne peut recevoir que l'un des signaux 'augmentés' (à ma connaissance), sauf s'il y a des infrastructures communes, ou s'il y a des infrastructures pour les deux systèmes près de l'endroit où on se situe.
Est-ce compréhensible ?

L' "augmentation" des signaux GPS (EGNOS ou WAAS) est déjà largement utilisée pour permettre de faire des approches sans plan de descente radioélectrique (ILS), c'est plus performant que la descente par gradient barométrique (1Hpa= 28 ft) 

http://avia.superforum.fr/t1167-required-navigation-performance-rnp

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 17 Juin 2016 - 18:22

Parlement européen

Trois choses à savoir sur la politique spatiale européenne (Galileo, Egnos, Copernicus)


http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/20160606STO30624/Trois-choses-%C3%A0-savoir-sur-la-politique-spatiale-europ%C3%A9enne

"  
=20160606STO30624]   Un satellite utilisé pour observer la Terre | ©ESA 2016


Les données obtenues par satellite peuvent être utilisées dans de nombreux domaines, de la gestion des frontières à l’aide humanitaire.

Les deux programmes clés de l’Union européenne, le système d'observation de la Terre Copernicus et le système de navigation Galileo, présentent de nombreuses opportunités pour les secteurs privés et publics comme pour les consommateurs.

Avant le débat de ce soir sur la politique spatiale européenne, consultez notre article pour en savoir plus sur le sujet.

Le traité de Lisbonne a accordé à l’Union européenne une compétence spatiale. L’Union européenne travaille actuellement sur trois grandes initiatives dans ce domaine.

Copernicus : une observation régulière de la Terre

Déjà opérationnel, ce programme européen permet d’observer et de surveiller régulièrement l’atmosphère mais aussi les océans et les surfaces continentales de la Terre. L’objectif est de pouvoir réagir rapidement en cas de catastrophe climatique, humanitaire ou de risque sécuritaire.

Copernicus permet par exemple d’observer des gazoducs et oléoducs de l’espace afin de détecter d’éventuels incidents ou menaces.

Les données sont collectées via des satellites gérés par l’agence spatiale européenne.

Le budget du programme Copernicus est de 4,3 milliards d’euros pour la période 2014 – 2020.

Galileo : vers un GPS européen


=20160606STO30624]   Le Parc national de Namib-Naukluft en Namibie vu de l'espace | ©ESA 2016
Le système Galileo devrait débuter ses activités à la fin de l’année pour être complètement opérationnel d’ici à 2020. 30 satellites permettront de développer un système européen de navigation par satellite extrêmement précis.

Sous contrôle civil, Galileo sera destiné à la navigation par satellite et à des services géo-localisés. Il sera compatible avec les GPS américains et russes.

7 milliards d’euros sont investis pour la période 2014 – 2020.

EGNOS : améliorer la précision des GPS


Le service européen de navigation par recouvrement géostationnaire, ou EGNOS, vise à améliorer la précision des localisations par satellite. Il permet une précision de 2 mètres contre 10 mètres pour les GPS traditionnels.

Il s’agit du premier projet européen en matière de navigation satellite.

Les députés débattront de la politique spatiale européenne ce soir aux environs de 20 heures (heure de Paris). Cliquez ici pour suivre la session plénière en direct.
"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Sam 18 Juin 2016 - 14:21

L'Agence du GNSS européen (en anglais : European GNSS Agency (GSA), dont le siège est à Prague et qui est dirigé par l'italien
Carlo des Dorides,
va établir son Centre de référence Galileo aux Pays Bas, à Noordwijk, qui jouera un rôle crucial pour assurer les performances du système Galileo, selon l'annonce qui a été faite à la conférence sur les solutions spatiales européennes à La Hague, du 30 mai au 5 juin 2016 :



GSA establishes Galileo Reference Centre to monitor performance

http://gpsworld.com/gsa-establishes-galileo-reference-centre-to-monitor-performance/

The Galileo Reference Centre (GRC), which will be established in the Netherlands, will play a crucial role in monitoring Galileo’s performance. The European GNSS Agency (GSA) made the announcement during this week’s European Space Solutions conference in The Hague.
With Galileo Initial Services set to be declared this year, the GRC will play a pivotal role in the programme’s operations, the GSA announced during the 4th European Space Solutions conference in The Hague.
The Galileo Reference Centre (GRC) will be established in Noordwijk, the Netherlands. The GRC’s core mission is to perform independent monitoring of Galileo’s performance and report on its findings.
GRC’s core facility in Noordwijk will also actively integrate contributions from the EU Member States Norway and Switzerland. The core facility is charged with generating performance evaluation products, reporting and performing dedicated campaign-based analyses. It will also rely on a range of facilities and expertise available in the Member States.
The GRC will be implemented using a versioning approach. The first step is expected to be in place at the time of declaration of Galileo Initial Services. The core facility is set to become operational in 2017.
“The use of space data is becoming more urgent and relevant in many areas, for example in maritime safety and smart mobility,” said Melanie Schultz van Haegen, Dutch Minister of Infrastructure and the Environment. “The Galileo Reference Centre will help ensure the provision of high quality satellite data so users can better rely on and benefit from Galileo.”
“When operational, the GRC will provide the GSA with an independent system to evaluate the performance of the Galileo Service Operator and the quality of the signals in space,” said GSA Executive Director Carlo des Dorides. Dorides and van Haegen were joined by Elżbieta Bieńkowska, European Commissioner for Internal Market, Industry, Entrepreneurship and SMEs, to officially sign the GRC hosting agreement during the conference’s opening session.

The GRC in Brief


  • Galileo is Europe’s global navigation satellite system (GNSS), operated and maintained by the Galileo Service Operator, under contract with the European GNSS Agency (GSA).
  • The Galileo Service Operator is responsible for ensuring that the programme complies with the Galileo Services performance requirements.
  • The Galileo Reference Centre (GRC) is one of the Galileo Service Facilities: a facility to support the provision of services to the Galileo Core System and the Galileo users.
  • The GRC is operated by the GSA: it provides the GSA with an independent means of evaluating the performance of the Galileo Service Operator and the quality of the signals in space.
  • The GRC is fully independent of the system and the Galileo Service Operator with respect to both the technical solution and operations
  • The GRC is comprised of both a core facility and contributions available at EU Member States, Norway and Switzerland.
  • The core facility, located in Noordwijk (The Netherlands), is charged with:

    • generating performance evaluation products and reports using data collected by itself and through cooperation with Member States;
    • performing dedicated campaign-based analyses to support investigations of service performance and service degradations;
    • making use of the GRC’s own data, products and expertise.


  • Data and products from cooperating entities from the Member States support both daily operations and specific campaigns.
  • The GRC should benefit from but also contribute to maintaining the long term competences and expertise at the level of Member States.
  • All of the components of the GRC will be implemented using a versioning approach. The first performance monitoring solution, which primarily relies on contributions from Member States, is expected to be in place at the time of declaration of Initial Services. The core facility is expected to become operational in 2017.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 7 Juil 2016 - 10:40

je place ici une partie du message posté sur un autre fil (la dimension européenne), puisqu'elle concerne Galileo :

JY Le Gall (président du CNES et coordinateur Français interministériel pour les programmes Européens de navigation par satellite)
nommé le 23 juin "chair" du GSA, basé à Prague,
en remplacement de l'Allemande Sabine Dannelke, ministre des Transports et des infrastructures numériques.

Galileo program governance: New chair of GSA Administrative Board named

"Meeting on Thursday, June 23, at its headquarters in Prague, the Administrative Board of the European Global Navigation Satellite Systems Agency (GSA) elected its new chair: Jean-Yves Le Gall, Centre National d’Etudes Spatiales (CNES, the French space agency) president and France’s interministerial coordinator for European satellite navigation programmes.
Le Gall succeeds Sabine Dannelke, German federal minister of Transport and Digital Infrastructures.

Headquartered in Prague, GSA is in charge of managing operations of satellite navigation systems on behalf of the European Union since 2014 for the European Geostationary Navigation Overlay Service (EGNOS) and from 2017 for Galileo. Carlo des Dorides is GSA’s executive director."

... Commentaire de JY Le Gall :

“My election recognizes France’s key role in satellite navigation, reflected in the commitment of the members of the Interministerial Working Group (GTI) and CNES’s historic expertise in this domain, for which it has shown unwavering support for the EGNOS and Galileo programmes since their inception.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 4 Aoû 2016 - 19:51

Deux satellites Galileo avaient été mal lancés, par suite d'un dysfonctionnement Soyouz,

mais les spécialistes ont réussi à les repositionner,
de sorte à ce qu'ils puissent être quand même un peu utilisés.

Et les signaux qu'ils enverront vont pouvoir être utilisés à partir de demain vendredi 5 / 8 / 2016
à des fins de test

"The Signal Health Status (SHS) flags will be set to “Test” and the Data Validity Status (DVS) flags will be set to WWG (working without guarantee)."

Elliptically orbiting Galileo satellites to start broadcasting navigation messages

http://gpsworld.com/elliptically-orbiting-galileo-satellites-to-start-broadcasting-navigation-messages/




Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Jeu 4 Aoû 2016 - 23:03

Merci


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Mer 31 Aoû 2016 - 18:25

System of Systems: Galileo birds active, faulty launch victims still viable

Galileo birds active

Faulty launch victims still viable

Galileo orbits viewed from above.
Europe’s fifth and sixth Galileo satellites, salvaged from their faulty 2014 Soyuz launch, will begin broadcasting working navigation signals for test purposes, for the benefit of receiver manufacturers, service providers and scientific researchers. The European Commission will decide later whether the two satellites will become part of the operational Galileo constellation.
The European Space Agency performed a complex series of in-orbit maneuvers to raise and circularize the two after they arrived in space too low and too elliptical for full Galileo use. Their initial orbits dipped the satellites too close to Earth to keep their antennas properly locked on the planet.
“Once their orbits were modified, their navigation payloads could be turned on and in-orbit testing could take place,” explained Marco Falcone, head of the Galileo System Office. “The good news was their performance was excellent.

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Lun 5 Sep 2016 - 21:50

Un article très pointu, scientifiquement parlant,
sur comment Galileo pourrait être utilisé encore mieux que prévu actuellement.

En utilisant une 4e fréquence.
Une étape qui renforce la compétitivité de Galileo, par rapport aux systèmes utilisant (seulement) deux ou trois fréquences.



Innovation: Galileo cycle-slip detection
http://gpsworld.com/innovation-galileo-cycle-slip-detection/


How four frequencies help when the ionosphere is disturbed

The authors explore how cycle slips in Galileo carrier-phase measurements can be more effectively detected using four frequencies.


CONCLUSION
"In this article, we have introduced the first quad-frequency cycle-slip detection algorithm, with an efficiency that is clearly a step forward.


This innovative detection method opens new doors to numerous research and commercial applications. Every Galileo user, whether civil or military, will be able to benefit from better-quality positioning, especially under harsh ionospheric conditions: not only where the ionosphere is particularly restless such as in the equatorial and polar regions, but also at any latitude during an ionospheric disturbance.


With regard to precise positioning, this is yet another step that reinforces Galileo’s competitiveness against other dual- or triple-frequency systems."

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 11 Nov 2016 - 20:47

Quatre nouveaux satellites pour la constellation Galileo

http://www.sciencesetavenir.fr/espace/galileo-le-gps-europeen-sera-mis-en-service-en-decembre_108061

Un article intéressant, de synthèse, assez complet, et qui apporte des précisions que je ne connaissais pas.
Notamment, sur l'authentification (voir ci-dessous, en gras)

"Le 17 novembre 2016 seront lancés quatre nouveaux satellites Galileo depuis Kourou. Si tout se passe bien, la mise en service pourrait se faire en décembre. L'Europe disposera alors du service de positionnement le plus précis au monde.

Le 17 novembre aura lieu le lancement de quatre satellites Galileo à bord d’Ariane 5, depuis le centre spatial guyanais à Kourou. C’est la version Ariane 5 EPS (étage à propergols stockables) qui sera choisie, de manière à pouvoir rallumer le dernier moteur pour qu’il monte les satellites jusqu’à leur orbite à 23 000 km. Les opérations de mise à poste seront réalisées par le CNES depuis Toulouse, en partenariat avec l’ESOC, le centre européen d’opérations spatiales, à Darmstadt.

Depuis le premier lancement, en 2012, 14 satellites ont déjà été mis en orbite, dont un est définitivement hors service à la suite d’une panne d’antenne et deux autres, placés sur une mauvaise orbite, ne pourront être utilisés pour les missions de recherche et de sauvetage. Donc, si tout se passe bien le 17 novembre, il y aura bientôt 15 satellites Galileo en place, permettant le démarrage de l’exploitation dès décembre. Grâce à Ariane 5, les trois prochains lancements Galileo se feront par groupe de quatre satellites. Celui du 17 novembre donc, suivi d’un lancement en 2017 puis d’un autre en 2018. En 2020, avec 30 satellites en orbite, le service sera complet.

... Galileo va quant à lui proposer quatre services.

  • Le premier, ouvert, sera accessible gratuitement à tout le monde. Outre le service de positionnement et de datation, il offrira une authentification du signal utilisé. Cette authentification pourra être utile en fonction des applications envisagées, en particulier pour avoir la garantie que le signal utilisé est bien un signal Galileo et non un leurre. Ce sera le seul système pour des années à faire cela.


  • Le second sera commercial : moyennant une redevance, il permettra un positionnement précis de quelques centimètres et une authentification encore plus robuste.
  • Le service PRS (service public réglementé), la partie gouvernementale du système, disposera de signaux très robustes aux perturbations électro-magnétiques et sera rendu accessible par les Etats membres en fonction de la pertinence du besoin exprimé.
  • Enfin, le service recherche et sauvetage pour les navires et avions en détresse, dont les capacités seront bien plus rapides et précises que celle du système actuel Cospas-Sarsat qui dispose de moins de 10 satellites en orbite basse et ne permet pas une localisation en temps réel.

Le grand public pourra dès la fin de cette année avoir accès à Galileo sous réserve de s’être procuré une puce adéquate bi-compatible avec le GPS. L’annonce, qui sera faite en décembre par la Commission européenne, sonnera comme le signal de démarrage de production pour les industriels. Galileo va servir à la navigation aérienne, routière, maritime (en 2016, l’organisation maritime internationale a reconnu Galileo comme étant un moyen de navigation maritime), ferroviaire (un accord a été passé avec la SNCF), le sauvetage, les applications publiques et les services économiques et financiers.
...
« Il faut d’abord que nous fournissions les services pour que se créent des applications, constate Jean-Yves Le Gall. Quand les données vont arriver, un écosystème va se constituer, avec des applications dont on n’a encore aucune idée aujourd’hui. »"

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Ven 11 Nov 2016 - 23:59

C'est cool l'europe non ?
Merci Laurent Simon

Longue vie à Galileo


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 17 Nov 2016 - 18:40

Galileo - GPS: le jeu des 7 différences

http://www.usinenouvelle.com/article/galileo-gps-le-jeu-des-7-differences.N464853

"Le service de radionavigation européen Galileo ouvrira ses premiers services dès la fin de l'année. La constellation va s'enrichir de quatre nouveaux satellites qui vont être mis sur orbite le 17 novembre par la fusée Ariane. Il faudra attendre 2020 pour avoir un service complet et gratuit apportant une précision du positionnement de l'ordre du mètre.

... "Le programme Galileo est essentiel pour garantir à l’Europe son indépendance stratégique et économique", explique Jean-Yves Legall, président du CNES, le centre national d'études spatial. On estime en effet que 10% du PIB européen dépend des services de radionavigation par satellites, et cette proportion grimpera à 30% en 2030

... 1/ Galileo, plus de 20 ans de retard sur le GPS
... 2/ Le service européen sera plus précis
... 3/ le seul système de radionavigation par satellite sous contrôle civil
... 4/ Galileo permettra des services de datation et une authentification du signal
... 5/ Un avantage dans les services de recherche et de sauvetage
... 6/ Galileo, accéléré par Ariane 5
Les 12 prochains satellites Galileo seront lancés par Ariane 5. Un avantage: le lanceur européen est capable de lancer 4 satellites à la fois. Il a fallu pour cela adapter l'étage supérieur et procéder à une nouvelle qualification. La fusée européenne sera de nouveau sollicitée en 2017 et 2018 pour compléter la constellation Galileo. Auparavant, c'était la fusée Soyouz qui mettait les satellites deux par deux. Par contre, les Américains, déjà engagés dans une phase de renouvellement de leur constellation, ont fait le choix de lancer leurs satellites GPS un par an à partir de fusées AtlasV ou Delta IV du fabricant ULA (United Launch Alliance).
... 7/ Des signaux plus performants en milieu contraint"

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Jeu 17 Nov 2016 - 18:44

Ariane 5 réussit parfaitement la mission Galileo

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/ariane-5-reussit-parfaitement-la-mission-galileo-617550.html

"C'est gagné ! Ariane 5 ES a été parfaitement au rendez-vous ce matin en s'élevant pile à l'heure à 10h06 et 48 secondes (heure Guyane, soit 14H06 à Paris) avec à bord quatre satellites de la constellation Galileo, le rival du système de géolocalisation américain GPS. Puis le lanceur lourd européen a conformément effectué la première séparation à une altitude conforme de 23.222 kilomètres des deux premiers satellites au bout de 3h36 de vol d'Ariane 5 ES, puis la seconde 20 minutes plus tard."

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Jeu 17 Nov 2016 - 22:32

C'est une bonne nouvelle !


_________________
@avia.poncho

Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Laurent Simon le Ven 18 Nov 2016 - 1:57

Galileo, le "GPS européen", enfin une réalité ?

http://www.lepoint.fr/astronomie/galileo-le-gps-europeen-enfin-une-realite-18-11-2016-2083887_1925.php

L'Europe a donné un coup d'accélérateur jeudi en mettant en orbite quatre nouveaux satellites destinés au système européen de navigation.

... « L'utilisation de Galileo par les constructeurs automobiles permettra d'accompagner l'avènement des véhicules autonomes », selon le patron du CNES. Outre sa précision, c'est aussi l'authentification du signal qui pourrait faire la différence. Une autre nouveauté du système européen concernera les opérations de recherche et de sauvetage : un appel de détresse sera visible, en temps réel, de n'importe où sur le globe, ce qui n'est pas encore le cas.

« Aujourd'hui, on considère que 10 % du PIB européen dépend du système de positionnement par satellites, d'ici 2030 cette dépendance sera évaluée à environ 30 % », a expliqué le patron du Cnes. Notamment avec les objets connectés, en plein développement, qui envoient en temps réel des informations sur votre santé, sur vos performances sportives ou sur l'état de vos plantes...

Les premiers services seront disponibles pour les utilisateurs sous réserve d'avoir la puce compatible Galileo. « Les industriels sont dans les starting-blocks pour commercialiser les puces », a assuré Jean-Yves Le Gall. « Galileo va monter en puissance l'année prochaine. ».

(merci Poncho pour le changement du titre du fil d'Ariane5 (nouveau record de 75 vols réussis d'affilée)

Beochien
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Beochien le Lun 21 Nov 2016 - 22:33

Ça cloche chez ces vaches de Suisses !

Pour inquiéter la Tribune, ça doit être sérieux !

Le Timing des horloges Suisses est parfois en panne, ça paraît dupliqué à bord, tant mieux !  !

Spectracom des horloges atomiques embarquées Suisses et ... défaillantes, ça pose peut poser des PB aux EU, l'Inde, et les Chinois ...

La panne de deux horloges atomiques à rubidium fabriquée par la société suisse Spectracom concerne deux satellites de la constellation Galileo (Crédits : ESA–J. Huart, 2014)



Horloge atomique : ça cloche aussi pour le système de navigation satellitaire indien


http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/horloge-atomique-ca-cloche-aussi-sur-un-autre-systeme-de-navigation-satellitaire-618211.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20161121

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Poncho (Admin) le Mar 22 Nov 2016 - 10:45

Tu as noté qu'il y a au total paires d'horloges de techno différentes !

Ca laisse un peu de marge pour Galileo


_________________
@avia.poncho

Contenu sponsorisé

Re: Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:46


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 11:46