ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Catégories d'atterissage

Partagez

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Catégories d'atterissage

Message par Poncho (Admin) le Jeu 16 Déc 2010 - 17:30

Bonjour à tous

Pour rebondir sur le planning du SSJ et les diverses évolutions sur les catégories d'atterissage qui sont prévues, voici ce que l'on trouve à ce sujer sur Wikip

http://fr.wikipedia.org/wiki/Instrument_Landing_System


Il existe trois catégories d'ILS. Les informations ci-dessous reposent sur l'OACI - dans certains Etats, il peut y avoir des différences.

Catégorie I (CAT I) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision non inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues et avec soit une visibilité d'au moins 800 mètres (2625 pieds) ou d'une portée visuelle de piste supérieure à 550 mètres (1804 pieds).

Catégorie II (CAT II) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues mais la portée n'étant pas inférieure à 100 pieds (30 m), et d'une portée visuelle de piste d'au moins 300 mètres (984 pieds) pour les aéronefs de catégorie A, B, C et pas moins de 350 mètres (1,148 pieds) pour les aéronefs de catégorie D.

Catégorie III (CAT III) :

- Catégorie III A - Une approche de précision aux instruments avec:

une hauteur de décision inférieure à 100 pieds (30 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
une portée visuelle de piste d'au moins 200 mètres (656 pieds).
- Catégorie III B - Une approche de précision aux instruments avec:

d'une hauteur de décision inférieure à 50 pieds (15 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
une portée visuelle de piste inférieure à 200 mètres (656 pieds), au moins égale à 75 mètres (246 pieds).
- Catégorie III C - une approche et un atterrissage de précision aux instruments sans hauteur de décision et aucune limitation de la portée visuelle de piste. Une Catégorie III C est capable d'utiliser le pilote automatique d'un avion pour le faire et peut aussi servir de guide le long de la surface de la piste.

Dans chaque cas un aéronef dûment équipé et un équipage qualifié sont obligatoires. Par exemple, la CAT IIIc nécessite une panne du système opérationnel, avec un pilote d'atterrissage (LP) qui est titulaire d'un avenant de CAT IIIC dans son journal de bord, alors que la CAT I ne le nécessite pas. Un affichage tête haute qui permet au pilote d'effectuer des manœuvres avion plutôt que d'un système automatique est considéré comme opérationnel après une panne. La CAT I ne repose que sur les indications d'altimètre pour la hauteur de décision, alors que les CAT II et CAT III utilisent des approches d'altimètre radar afin de déterminer la hauteur de décision.

L'ILS doit être arrêtée en cas de détection interne d'une condition d'erreur telle que mentionnée dans la section de surveillance. Avec les catégories croissantes, l'équipement ILS doit être arrêté plus rapidement puisque les catégories supérieures exigent la réduction des temps de réponse. Par exemple, un radiophare d'alignement doit s'arrêter dans les 10 secondes après la détection d'une faute, mais un alignement de CAT III doit s'arrêter en moins de 2 secondes.


Bonne soirée


_________________
@avia.poncho

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Catégories d'atterissage

Message par Poncho (Admin) le Jeu 16 Déc 2010 - 17:32



_________________
@avia.poncho

pals

Re: Catégories d'atterissage

Message par pals le Ven 17 Déc 2010 - 6:23

Admin a écrit:Bonjour à tous

Pour rebondir sur le planning du SSJ et les diverses évolutions sur les catégories d'atterissage qui sont prévues, voici ce que l'on trouve à ce sujer sur Wikip

http://fr.wikipedia.org/wiki/Instrument_Landing_System


Il existe trois catégories d'ILS. Les informations ci-dessous reposent sur l'OACI - dans certains Etats, il peut y avoir des différences.

Catégorie I (CAT I) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision non inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues et avec soit une visibilité d'au moins 800 mètres (2625 pieds) ou d'une portée visuelle de piste supérieure à 550 mètres (1804 pieds).

Catégorie II (CAT II) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues mais la portée n'étant pas inférieure à 100 pieds (30 m), et d'une portée visuelle de piste d'au moins 300 mètres (984 pieds) pour les aéronefs de catégorie A, B, C et pas moins de 350 mètres (1,148 pieds) pour les aéronefs de catégorie D.

Catégorie III (CAT III) :

- Catégorie III A - Une approche de précision aux instruments avec:

une hauteur de décision inférieure à 100 pieds (30 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
une portée visuelle de piste d'au moins 200 mètres (656 pieds).
- Catégorie III B - Une approche de précision aux instruments avec:

d'une hauteur de décision inférieure à 50 pieds (15 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
une portée visuelle de piste inférieure à 200 mètres (656 pieds), au moins égale à 75 mètres (246 pieds).
- Catégorie III C - une approche et un atterrissage de précision aux instruments sans hauteur de décision et aucune limitation de la portée visuelle de piste. Une Catégorie III C est capable d'utiliser le pilote automatique d'un avion pour le faire et peut aussi servir de guide le long de la surface de la piste.

Dans chaque cas un aéronef dûment équipé et un équipage qualifié sont obligatoires. Par exemple, la CAT IIIc nécessite une panne du système opérationnel, avec un pilote d'atterrissage (LP) qui est titulaire d'un avenant de CAT IIIC dans son journal de bord, alors que la CAT I ne le nécessite pas. Un affichage tête haute qui permet au pilote d'effectuer des manœuvres avion plutôt que d'un système automatique est considéré comme opérationnel après une panne. La CAT I ne repose que sur les indications d'altimètre pour la hauteur de décision, alors que les CAT II et CAT III utilisent des approches d'altimètre radar afin de déterminer la hauteur de décision.

L'ILS doit être arrêtée en cas de détection interne d'une condition d'erreur telle que mentionnée dans la section de surveillance. Avec les catégories croissantes, l'équipement ILS doit être arrêté plus rapidement puisque les catégories supérieures exigent la réduction des temps de réponse. Par exemple, un radiophare d'alignement doit s'arrêter dans les 10 secondes après la détection d'une faute, mais un alignement de CAT III doit s'arrêter en moins de 2 secondes.


Bonne soirée

La traduction est mauvaise, "fail-operational" signifie "opérationnel après panne". No
Heureusement... Very Happy

Beochien
Whisky Charlie

Re: Catégories d'atterissage

Message par Beochien le Dim 19 Déc 2010 - 16:38

Ben il existe aussi cette catégorie d'atterro :

Emergency , sais pas trop, mais bien imprévu, sur piste enneigée et +/- fermée !
Faudra voir pourquoi !L'avion serait resté 3 heures collé sur la piste ...
Un A340-600 de Virgins, dans la neige ...à Heathrow put être un rôle pour fondre la neige!
Si qq'un sait éditer la photo ! intéressant !

http://www.huliq.com/virgin-atlantic-makes-emergency-landing-heathrow

JPRS

Contenu sponsorisé

Re: Catégories d'atterissage

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:21


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016 - 21:21