ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Partagez

Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Poncho (Admin) le Jeu 16 Fév 2017 - 12:48

Il me plait ce fil

Pas de hors sujet vu qu'il est dédié

Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Jeu 16 Fév 2017 - 13:12

De Laurent Simon !

Tout le monde sait bien (par exemple) qu'il suffit d'interdire les licenciements pour que l'économie aille bien...

J'ai eu mon bon mot aussi, venant d'un chef d'entreprise (Années 80)

"Vous voulez diminuer le chômage de 75% en qq jours"... c'est simple :

Mettez les chômeurs en prison ...

L'effet dissuasif sera garanti ...

Moi, j'ai ma version Idea ,  je suis pour les travaux (D'utilité) forcés**, c'est presque Keynésien ça, et ça retire du marché une bonne part du Black Boulot, et une part des trafiques de tout poil (Les petites mains, du moins) !
Ça occupe, et en plus ça fatigue, difficile de bosser au black après, et / ou de trafiquer toute la nuit ...

** Ca vaut pour les prisons, travaux obligatoires, intéressants si possible, si on a l'âge, contre le "Confort" la télé par exemple, et une statut correct !

Avantages : Formation sur le terrain, et garder (Ou acquérir) le rythme du travail ..
Si bien géré, ça peut rendre les prisons moins couteuses, et éventuellement former les prisonniers à construire des prisons modernes, et avec des ateliers. bom

Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Jeu 16 Fév 2017 - 23:26

domino a écrit:Vector n'a pas encore protesté pour cause de "hors sujet" sur un forum consacré à l'aérospatial ?!
Peut-être l'aurait-il déjà fait si Laurent Simon avait été...domino, non ?
Domino, je ne suis ni admin, ni modérateur, ni candidat et je ne trouve pas qu'on soit tellement hors sujet.
Vu d'Amérique du Nord, le mouvement brownien des politiciens français et leurs argumentaires ressemblent à un mille-pattes un peu pressé et sont ridicules comparés aux effets du Brexit ou des pseudo-politiques de Trump. 

Je m'en tiendrai donc aux principes reconnus de la politique : le tireur si rapide qu'il dégaine plus vite qu'un politicien n'oublie une promesse électorale (dixit San-Antonio). Rien de bon ne peut sortir de cette vaine agitation et la théorie du travail vu comme une tarte à partager ne présage rien de bon... avec les robots qui s'en viennent.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Laurent Simon le Sam 13 Mai 2017 - 21:30

Pour info, cet article que je viens de publier, sur ces thème,
[url=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/macron-un-monde-de-contradictions-193121]Macron : un monde de contradictions... (1)[/url]

et qui aura une suite bientôt, je ne fais aujourd'hui qu'amorcer le sujet.

Au passage, j'ai cité dans cet article le forum ici même.
avatar
Poncho (Admin)
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Poncho (Admin) le Sam 13 Mai 2017 - 22:43

Merci !


_________________
@avia.poncho
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Sam 13 Mai 2017 - 22:59

Bien lu et intéressant ...
Mais c'est un mix d'éco, et de politique, pas trop notre terrain de manoeuvre ici ...

Quand un tissu industriel basique (Et un savoir faire) a disparu, ce n'est pas évident de le recréer  ... même en essayant de semer de nouveau ...
Il aurait mieux valu ne pas les faire fuir, ceux qui savent travailler ... et ça fait bien longtemps qu'on le fait, govt, syndicats, tout le monde s'y est mis à fond pendant des décennies !
Décourager l'entreprise, le capital c'est l'ennemi, agresser les dirigeants d'entreprise, menacer de tout faire sauter ... ceux qui pourraient investir, (Ou reprendre techniquement une entreprise) savent lire les journaux ... ou regarder les images, et ils ont de meilleures offres juste en passant la frontière !
Pas étonnant qu'ils y pensent à 2 fois, et surtout pour aller se faire emmerder et menacer par le syndicat fossoyeur, dans les régions qui en ont le plus besoin ...
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Sam 13 Mai 2017 - 23:07

Cher Laurent Simon, cette digression est manifestement hors sujet mais tellement actuelle que je ne peux pas m’abstenir d’y répondre, même si Domino et sans doute Poncho vont me le reprocher. 
 
Pour revenir à l’aviation, on peut tout de même dire que cette élection aura une énorme influence sur l'avenir d'Airbus.
 
Cet article reflète bien une vision politique centro-centriste, et même « mécaniste » et s’attarde sur les désillusions de F. Bayrou qui me semble destiné à être cocu. C’est mieux que de n’être qu’inexistant, comme il l’a été jusqu’au mois de février, mais il est toujours difficile de prendre un train en marche (!) surtout un TGV. Demandez un peu à Dupont Aignan...
 
Cette élection n’a pas été tranchée par les mérites des principaux candidats, mais par Pénélope. Un épiphénomène, sans doute, mais aussi une manifestation de la théorie du chaos. Un battement d’ailes de papillon aux conséquences imprévisibles.
 
« Cet épisode nous montre, s'il en était besoin, à quel point il peut être difficile de gérer des transitions, entre deux états, dont l'un (situation actuelle) est bien connu, mais dont l'état ultérieur regorge d'incertitudes. »
 
Mais n’est-ce pas là le propre du futur ? Et encore, personne ne parle des effets de la mutation des phénomènes planétaires qui s’imposeront bien au-delà des campagnes électorales. Que pèsera la volonté de Trump quand New York sera sous deux mètres d’eau (comme le Québec actuellement). Va-t-il virer le chef de la NSA pour ne pas l’avoir prévenu ?
 

Quant aux extrêmes, le discours de Mélanchon relève des « lendemains qui chantent » mais n’arrivent jamais, alors que le FN n’est rien d’autre qu’un parti fasciste qui cherche à attirer les mécontents et les victimes de la mutation de la société et de la désindustrialisation. Mais quid des robots ?
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Sam 13 Mai 2017 - 23:20

Ben, l'Allemagne est un des plus gros producteur de robots, et toujours de (Bonnes) machines outil ...
Plus une seule FAL d'aviation sans une pléiade de KUKA AG, à tous les échelons ...

https://www.kuka.com/
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Sam 13 Mai 2017 - 23:26

Les Japonais ne sont pas mauvais non plus, mais il est vrai que ces deux peuples ont un grand sens de l'obéissance.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Sam 13 Mai 2017 - 23:29

Bien d'accord pour les Jap's ils ont fait tanguer la concurrence Mondiale dans les années 70-90, ... ils sous traitent plus maintenant, mais essayent de retenir leur techno, eux ...
Nous on produit en qty des assistants sociaux, des psy, et des politiques, pour régler les PB ... et nos ingés vont en courant à l'étranger quand ils sont bons ...
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Sam 13 Mai 2017 - 23:36

C'est vrai, mais on manque aussi de psy sur les forums aéronautiques  Very Happy
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Laurent Simon le Dim 14 Mai 2017 - 9:44

Vector a écrit:
Pour revenir à l’aviation, on peut tout de même dire que cette élection aura une énorme influence sur l'avenir d'Airbus.
[size] Comment ? [/size]

 
Cet article reflète bien une vision politique centro-centriste, et même « mécaniste »

centro-centriste : ce qui me plaît dans l'approche de Macron, c'est que ce n'est pas ni droite ni gauche, mais et droite et gauche ; [size=13]« mécaniste » C'est à dire ? Par opposition à quoi ? Exemple ?[/size]


et s’attarde sur les désillusions de F. Bayrou qui me semble destiné à être cocu. C’est mieux que de n’être qu’inexistant, comme il l’a été jusqu’au mois de février, mais il est toujours difficile de prendre un train en marche (!) surtout un TGV. Demandez un peu à Dupont Aignan...
NDA....oui !

 
Cette élection n’a pas été tranchée par les mérites des principaux candidats, mais par Pénélope. Un épiphénomène, sans doute, mais aussi une manifestation de la théorie du chaos. Un battement d’ailes de papillon aux conséquences imprévisibles.
 
« Cet épisode nous montre, s'il en était besoin, à quel point il peut être difficile de gérer des transitions, entre deux états, dont l'un (situation actuelle) est bien connu, mais dont l'état ultérieur regorge d'incertitudes. »
 
Mais n’est-ce pas là le propre du futur ?
Oui.. sauf que l'article vise à montrer, en partie (il y a des compléments à expliquer), que les situations ne sont pas identiques, si elles sont simples, compliquées ou complexes. Et qu'en période de mutation accélérée, c'est beaucoup plus difficile

Et encore, personne ne parle des effets de la mutation des phénomènes planétaires
[size=13][size=13] [/size][/size]
C'est à dire ?
qui s’imposeront bien au-delà des campagnes électorales. Que pèsera la volonté de Trump quand New York sera sous deux mètres d’eau (comme le Québec actuellement). Va-t-il virer le chef de la NSA pour ne pas l’avoir prévenu ?
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Dim 14 Mai 2017 - 12:01

Le chef de la NSA, pourrait bien se faire virer pour une autre raison ...
Avoir laissé s'envoler (Entre autres) les clefs de l'arrière porte du Système Windows, ce qui a permi à un certain virus de rentrer, et de causer qq milliards de dégâts WW ...
Compliquée et complexe, cette affaire, à qui passer la facture ? Microsoft ou la NSA ?

Quand on ouvre la boite de pandore, et qu'on laisse traîner les clefs ...

https://fr.yahoo.com/news/r%C3%B4le-jou%C3%A9-nsa-cyberattaque-mondiale-125435321.html
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Dim 14 Mai 2017 - 16:37

Oui Beo, Windows est une passoire à malware, une usine à gaz dont les portes arrière ne sont même pas verrouillée et dont la complexité même interdit toute solution de sécurité globale.
Les cyberattaques sont devenues des moyens de guerre, mais aussi des outils au service du petit et du grand banditisme. 
L'idée qui me fait le plus frémir est l'utilisation d'internet pour le contrôle des processus industriels et bancaires. Le potentiel de dommages est immense et on n'a pas fini d'en entendre parler.
avatar
Vector
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Vector le Dim 14 Mai 2017 - 16:57

Laurent Simon, je ne crois pas que ce forum soit le lieu idéal pour faire ce débat politique. Je me contentais de réagir spontanément à votre article très intéressant et mon vœu le plus cher est que Macron réussisse à sortie la France de son décrochage. J'ai d'ailleurs passé plus de trois heures pour lui apporter mon soutien depuis Montréal et j'espère qu'il en fera bon usage.

Airbus est un projet français devenu européen et même mondial. Il a besoin d'une Europe forte pour continuer d'exister, déjà que ses ailes risquent de s'envoler avec le Brexit.

Quand à rassembler en France la Gauche et la Droite, il vaudrait mieux mettre tout à plat et changer de politiciens pour recomposer une force motrice dont le pays manque cruellement. Si Macron réussit ce tour de force, je serai le premier à m'en réjouir.

Finalement, les phénomènes mondiaux auxquels je pense sont l'écologie, la coexistence entre des régimes très différents, la concentration de la richesse, le terrorisme et la surpopulation. Vaste menu pour un esprit borné qui a pris les commandes du seul pays capable d'avoir une action mondiale (mais ça va changer).

Terminé de ma part pour la politique.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Laurent Simon le Dim 14 Mai 2017 - 18:56

Bien noté, merci !
A toute fin utile j'ai répondu par messagerie privée.

Pour Vector, ou toute autre personne intéressée, des échanges pourraient avoir lieu aussi sur Agoravox, il suffit de s'inscrire.
avatar
Beochien
Whisky Charlie

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Beochien le Jeu 22 Juin 2017 - 11:59

Bon, l'Armée (Et l'AAF) viennent de reçevoir un nouveau ministre, peut être définitif cette foi ...
Lourde tâche derrière Le Drian, qui faisait le poids!

Bon, Mme Florence Parly, une Enarque Jospiniste, à gauche de la gauche fleur , et qui a des affinités avec Bercy, le comptes seront bien gardés ...
Et après tout ... Le Drian à un droit de regard  depuis les affaires étrangères, et finalement le chef des Armées n'est autre qu' Emmanuel Macron ...

Je pense perso, aux drones armés dont a bien besoin l'AAF ... un test intéressant à venir  Basketball

Des commentaires médias divers ce matin : 
Retour probable du commandement op's vers les militaires, et l'administration sera pour Florence Parly.  charte
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

pas de solution actuellement au Brexit... (ni dur ni soft)

Message par Laurent Simon le Ven 23 Juin 2017 - 10:54

Les deux exemples cités le plus ici :
- DT aux youesses
- le Brexit

montrent la difficulté de la tâche de ceux qui voulaient (dans leur pays, et même ailleurs) faire croire qu'il suffirait d'un vote (en faveur de DT ou du Brexit) pour que les choses évoluent très favorablement (selon leurs voeux) et très facilement .

Un observateur avisé des youesses disait récemment que DT a fait le plus facile pour lui, tout ce qui pouvait être fait sans l'accord des parlementaires. Et que cela va être nettement plus dur désormais.

Pour le Brexit, l'extraordinaire complexité de la situation saute aux yeux depuis l'échec de Th. May d'élargir sa majorité : les seules questions de l'Irlande semblent insurmontables (si accord May-unionistes, alors cela déséquilibre l'accord de paix en Irlande du Nord, et pourrait entraîner de nouveaux troubles là bas ; sinon  Th.May est obligée de gouverner sans majorité, ce qui entraîner de sérieuses difficultés)

Voir l'excellent article :
http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/brexit-nous-avons-besoin-d-une-longue-periode-de-transition-740699.html

Dans tous les cas, le Brexit dur (quitter le marché unique) semble tout à fait impossible. Ou alors il faudrait que le R.U. éclate (Irlande, et/ou Ecosse).
Le brexit soft pourrait être voté, mais cela supposerait la libre circulation, raison majeure (anti immigration) du "Leave" au référendum de 2016...

Inextricable !

Pour moi les seules solutions (compatibles entre elles) seraient :
1- un nouveau référendum au R.U., ou bien des élections qui permettraient de trancher en tenant compte de tous les paramètres de ces questions hyper complexes
2- ou la constitution dans l'UE de deux cercles concentriques, avec 2 fonctionnements très différents :
    une partie des avantages du marché unique, et des restrictions à la liberté de circuler (ce qui intéresserait le R.U. et certains pays de l'Est, et la Turquie, et des pays au sud de l'actuelle UE, pays méditerranéens)
   le fonctionnement de l'UE d'avant la crise des migrants, + la  résolution de cette crise,  pour les pays restants (23 ? ou même moins ?) seulement

L'avenir le dira, mais je ne vois pas de solution autre, tellement c'est enchevêtré.
La 2e solution aurait l'avantage de régler des questions sans réponse depuis des années, si ce n'est des décennies, entre les partisans d'un grand marché seulement, et ceux qui veulent aller plus loin : France + Allemagne notamment, au moins la plupart des 19 pays de la zone euro.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Laurent Simon le Ven 7 Juil 2017 - 10:24

En attendant de pouvoir écrire (faute de temps) la suite de l'article cité plus haut, sur la complexité,

voici un article d'actualité, suite aux discours du PR (cap) et du PM (politique générale) :

Bad news ! Edouard PHILIPPE n’est pas si complémentaire d’E. MACRON !


Si je signale cet article ici, c'est qu'il prolonge concrètement mes posts sur le "management dans la complexité", que cette complexité soit technique (aéronautique par exemple), technologique, stratégique, organisationnelle ou humaine :

  • la rigueur (intellectuelle), la méthode ne suffisent pas, il faut s'appuyer sur les humains, sur une dynamique humaine à créer et à maintenir suffisamment longtemps
  • il faut donc vraiment savoir travailler en équipe (prendre en compte les nombreuses facettes d'un problème, pour trouver les éléments de réponses pertinents, pour les articuler ensemble), et il faut une et même plusieurs équipes authentiques, et s'appuyer sur le win win, absolument incontournable pour réussir tout projet
  • il faut donc aussi, au préalable, avoir constitué des équipes performantes, en s'appuyant sur les compétences de chacun bien sûr, mais aussi, et c'est très largement sous estimé dans le monde, mais encore plus en France, sur les préférences au travail (Team Management System) de chacun, pour constituer des équipes 'équilibrées'.


Cet article recueille un succès certain (850 visites en 24h, alors que le site AV est devenu un site des extrêmes, de droite ou de gauche)

J'avais déjà commencé à aborder ces questions avec l'article antérieur :

PM de Macron : Et Thierry Breton ?


Notre forum n'est vraiment pas le lieu pour les questions d'ordre politique (AgoraVox est fait pour ça, par exemple), mais ces questions sur la complexité concernent énormément l'aéronautique, à la fois au niveau technique, et aussi à une multitude d'autres niveaux (marketing, commercial, usages, stratégique, industriel, géopolitique, organisationnel, etc.), raison pour laquelle je mentionne ces articles ici.

Et aussi parce que nous souffrons cruellement, en France particulièrement, d'un déficit d'information et d'éducation sur ces questions, qui devraient être abordées dès l'école primaire, et tout au long de la scolarité, puisque nous vivons dans un monde ouvert et de plus en plus complexe.
avatar
c.foussa
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par c.foussa le Ven 7 Juil 2017 - 15:07

Laurent Simon a écrit:
.../...


Si je signale cet article ici, c'est qu'il prolonge concrètement mes posts sur le "management dans la complexité", que cette complexité soit technique (aéronautique par exemple), technologique, stratégique, organisationnelle ou humaine :

  • la rigueur (intellectuelle), la méthode ne suffisent pas, il faut s'appuyer sur les humains, sur une dynamique humaine à créer et à maintenir suffisamment longtemps
  • il faut donc vraiment savoir travailler en équipe (prendre en compte les nombreuses facettes d'un problème, pour trouver les éléments de réponses pertinents, pour les articuler ensemble), et il faut une et même plusieurs équipes authentiques, et s'appuyer sur le win win, absolument incontournable pour réussir tout projet
  • il faut donc aussi, au préalable, avoir constitué des équipes performantes, en s'appuyant sur les compétences de chacun bien sûr, mais aussi, et c'est très largement sous estimé dans le monde, mais encore plus en France, sur les préférences au travail (Team Management System) de chacun, pour constituer des équipes 'équilibrées'.


.../...

A 2 mots près, c'est comme ça que fonctionne un cockpit surtout en situation dégradée.
avatar
Laurent Simon
Whisky Quebec

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Laurent Simon le Ven 7 Juil 2017 - 16:13

c.foussa a écrit:
Laurent Simon a écrit:
.../...


Si je signale cet article ici, c'est qu'il prolonge concrètement mes posts sur le "management dans la complexité", que cette complexité soit technique (aéronautique par exemple), technologique, stratégique, organisationnelle ou humaine :

  • la rigueur (intellectuelle), la méthode ne suffisent pas, il faut s'appuyer sur les humains, sur une dynamique humaine à créer et à maintenir suffisamment longtemps
  • il faut donc vraiment savoir travailler en équipe (prendre en compte les nombreuses facettes d'un problème, pour trouver les éléments de réponses pertinents, pour les articuler ensemble), et il faut une et même plusieurs équipes authentiques, et s'appuyer sur le win win, absolument incontournable pour réussir tout projet
  • il faut donc aussi, au préalable, avoir constitué des équipes performantes, en s'appuyant sur les compétences de chacun bien sûr, mais aussi, et c'est très largement sous estimé dans le monde, mais encore plus en France, sur les préférences au travail (Team Management System) de chacun, pour constituer des équipes 'équilibrées'.


.../...

A 2 mots près, c'est comme ça que fonctionne un cockpit, surtout en situation dégradée.
Ah, excellent !
C'est drôle, parce que j'avais failli écrire un couplet sur la Nasa, qui avant d'envoyer trois astronautes dans l'espace, notamment pour une durée significative et avec des risques non moins significatifs (vers la Lune), faisait tout un entraînement en équipe.

Y compris avec une bonne gestion du stress, incontournable pour sortir de situations très difficiles, comme Apollo 13 (voir à ce sujet l'excellent documentaire qui a été fait, qui montre très bien ces aspects de travail en équipe, et en équipe étendue avec tout Houston cherchant à reproduire les conditions en capsule, avec le seul matériel disponible.
Et une retombée 'sur terre' de ces travaux a été l'autre excellente synthèse, la PCM (Process Communication Management)
Voir par exemple :
https://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/developpement-personnel/la-process-com-mieux-se-connaitre-et-comprendre-ses-collaborateurs-9293.php

Contenu sponsorisé

Re: Simple, compliqué, complexe, la différence ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017 - 1:47