ACTUALITE Aéronautique

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

3 participants

Choc Economique Aviation Civile

avatar
Yan


Choc Economique Aviation Civile Empty Choc Economique Aviation Civile

Message par Yan Mar 21 Avr 2020 - 9:07

Bonjour à tous,

Cela fait un bout de temps que je ne suis plus revenu sur la communauté du fait de diverses péripéties tant personnelles que professionnelles...Néanmoins étant passionné d'aviation civile, je ne manque pas de m'interroger sur le devenir de ce secteur au sortir de la crise du Covid-19...

En effet, le monde aérien civil doit être confronté depuis quelques mois au plus hallucinant choc économique de son histoire!!...Il est inédit que des aéroports internationaux aient été contraints de fermer leurs portes suite à l'immobilisation pure et simple du trafic aérien international  Shocked Shocked !!...Il est inédit que de grandes compagnies nationales aient été forcées d'immobiliser leurs flottes d'avions pléthoriques Shocked Shocked !!...Et à ce propos, certains dirigeants de ces compagnies seraient tentés d'introduire une demande de re-nationalisation, comme Air France ou Alitatlia, pour assurer la survie de ces portes-drapeaux aériens nationaux au-delà de leur relance...Ces dernières ont demandé un report ou une annulation des redevances aéroportuaires, qui me semble logique:les services d'assistances techniques au sol(tracteurs avions, camions citernes, passerelles etc...) sont annulés du fait de la fermeture;les frais d'attribution des créneaux horaires n'ont aussi plus lieux d'être(il reste à savoir comment ils resteront maintenus pour chacune des compagnies au-delà de plusieurs semaines de non-utilisation); les frais liés aux maintien des structures aéroportuaires(frais des boxes d'enregistrements bagages et autres) devraient être suspendus; il ne reste que les frais de parkage des avions qui, suite à des cas de force majeur, ne devraient pas être appliqués aux compagnies qui n'ont pas choisis d'immobiliser leurs avions...ADP ne devrait-il pas faire des efforts à ce niveau et y être contraint par l'Etat si besoin?

Il est des compagnies multi-filiales comme Lufthansa et dotées d'une flotte variée et hétérogène:comment cela se passe-t-il pour ces dernières, les éventuels frais de parkage des avions et les salaires des PNT/PNC(entre autres) impactent ils directement les comptes de Lufthansa ou sont-ils à la charge de ses filiales(Swiss, Air Berlin, Germanwings etc...)?
Autre question:je crois savoir que les compagnies low-cost sont propriétés pour certaines de groupes touristiques(comme il me semble EasyJet) et d'investisseurs privés:sans aucune subvention étatique puisque entreprises privées, ne vont elles pas donner plus de souffle aux compagnies étatiques sur leurs réseaux moyen-courriers principalement en pédalant dans la semoule au redémarrage? Certaines risquent elles la disparition? L'UE ne viendra-t-elle pas à leur rescousse pour "préserver la concurrence"?
gocek
gocek


Choc Economique Aviation Civile Empty Re: Choc Economique Aviation Civile

Message par gocek Mar 21 Avr 2020 - 17:05

Yan, tu as vu l'essentiel. Que rajouter d'autre ?
Il ne fait pas bon travailler dans le secteur aéronautique désormais (et ce ne sera pas le seul secteur à souffrir bien sur)
Paradoxalement, le Covid19 va sauver Boeing de la faillite qu'aurait dû entraîner la perte de certification du MAX. Toutes les subventions seront proposées et acceptées.
Le traffic aérien restera à un niveau très bas pour des années, quelle compagnie aérienne peut bien avoir besoin d'avions neufs avant 2024? Avec un prix du carburant au plus bas, quel est l'intérêt de remplacer un A320CEO ou un 737NG?
Comment Airbus, Safran, RR etc. pourront-t-il occuper un outil industriel de >100 000 personnes quand les livraisons en 2020 et 2021 n'atteindront même pas 400 avions par an?
Pour info, j'ai lu qu'Air Asia a fait défaut à Airbus la semaine dernière et lui laisse 6 Neo tout neufs sur les bras. Cet été, il risque de ne plus avoir assez de place à Toulouse et Hambourg pour stocker tous les invendus...
Apollo11
Apollo11
Whisky Quebec


Choc Economique Aviation Civile Empty Re: Choc Economique Aviation Civile

Message par Apollo11 Mar 21 Avr 2020 - 18:33

Oui... le monde est en train de changer et même si ce n'est pas un effondrement comme les collapsologues l'imaginaient ça ne vaut pas tellement mieux.

Si aucun vaccin ne sort des tuyaux l'année prochaine, combien de compagnies aériennes resteront debout ?

Seule consolation, en attendant on va respirer un air plus pur (au travers de masques ridicules).
avatar
Yan


Choc Economique Aviation Civile Empty Re: Choc Economique Aviation Civile

Message par Yan Mer 22 Avr 2020 - 12:28

Bonjour,

gocek je te remercies de ta réponse et j'en profite pour y répliquer au point pour point:

gocek a écrit:Paradoxalement, le Covid19 va sauver Boeing de la faillite qu'aurait dû entraîner la perte de certification du MAX. Toutes les subventions seront proposées et acceptées.

Il y a là une certaine hypochrysie pour ne pas dire mauvaise fois des amerloques qui reprochent à Airbus ses subventions étatiques, mais on aura compris que ce sont des arguments de guerre commerciale comme d'autres...

gocek a écrit:Le traffic aérien restera à un niveau très bas pour des années, quelle compagnie aérienne peut bien avoir besoin d'avions neufs avant 2024?

Je pense que ce sera surtout la zone asiatique qui sera fortement impactée, et j'ai cru comprendre que c'est le coeur de cible des constructeurs tout calibre confondu, d'ATR à Boeing en passant par Embraer...Sinon(peut-être que je fais preuve d'un excès d'optimisme que je ne demande qu'à être corrigé par des données prévisionnelles chiffrées) d'ici un an le trafic passager pourrait bel et bien redémarrer de manière progressive pour les vols intra-européens, l'Afrique et Maghreb, le Moyen-Orient et les vols transatlantiques...Hormis l'Asie comme zone de croissance, je crois savoir que l'Afrique voit également son trafic passagers augmenter avec l'émergence de nouveaux opérateurs et nouveaux hubs...Sinon il est vrai que les ventes ne seront pas mirobolantes pour les constructeurs s'ils ne doivent compter que sur le monde occidental...

gocek a écrit:Avec un prix du carburant au plus bas, quel est l'intérêt de remplacer un A320CEO ou un 737NG?

Mouais boff là-dessus je ne serais pas si confiant que çà, c'est une baisse conjoncturelle liée à la paralysie brutale et exceptionnelle des systèmes économiques à l'échelle internationale, qui sera très vite rattrapée par les pétroliers au moindre frémissement de redémarrage, faisons leur confiance Wink !!...Par contre avec le surendettement des états, j'ai bien peur qu'une inflation mondialisée ne guette...

gocek a écrit:Comment Airbus, Safran, RR etc. pourront-t-il occuper un outil industriel de >100 000 personnes quand les livraisons en 2020 et 2021 n'atteindront même pas 400 avions par an?

Quelles sont tes sources à ce propos?

gocek a écrit:Yan, tu as vu l'essentiel. Que rajouter d'autre ?

Ben justement tu n'as pas répondu aux questions assez précises que je me posais à savoir:

1)Est-ce que ADP a fait des efforts pour alléger ou annuler l'ensemble des redevances qu'elle fait payer aux compagnies ainsi que la taxe de parkage des avions?

2)Il est des compagnies multi-filiales comme Lufthansa et dotées d'une flotte variée et hétérogène:comment cela se passe-t-il pour ces dernières, les éventuels frais de parkage des avions et les salaires des PNT/PNC(entre autres) impactent ils directement les comptes de Lufthansa ou sont-ils à la charge de ses filiales(Swiss, Air Berlin, Germanwings etc...)?

3)Autre question:je crois savoir que les compagnies low-cost sont propriétés pour certaines de groupes touristiques(comme il me semble EasyJet) et d'investisseurs privés:sans aucune subvention étatique puisque entreprises privées, ne vont elles pas donner plus de souffle aux compagnies étatiques sur leurs réseaux moyen-courriers principalement en pédalant dans la semoule au redémarrage? Certaines risquent elles la disparition? L'UE ne viendra-t-elle pas à leur rescousse pour "préserver la concurrence"?
gocek
gocek


Choc Economique Aviation Civile Empty Re: Choc Economique Aviation Civile

Message par gocek Mer 22 Avr 2020 - 16:08

Lu sur airliners.net: Airbus a 60 avions sur les tarmac qui n'ont pas pu être livrés (le/les clients ne pouvant payer le dernier terme). C'est un mois de production qui attend ses acheteurs. Fin avril, il y en aura 20, 30? 40? de plus. Jusqu'à quand? Lorsque les parkings de Toulouse et Hambourg seront pleins?
Yan, je pense que les compagnies de la zone asiatique et en particulier l'Inde s'en sortiront mieux que celles d'Europe. Le sous continent est un marché interieur en expansion qui ne sera pas impacté par les fermetures de frontières. Par contre, en Afrique les conditions sanitaires ne vont pas permettre une réouverture des frontières. L'Europe ne prendra pas le risque de se reprendre un cluster à chaque arrivée d'un vol en provenance d'un pays où les infrastructures ne permettent pas de suivre/contrôler l'expansion du virus en attendant le vaccin. Pour Air France qui y fait une bonne partie de ses profits ca n'est pas réjouissant.

Contenu sponsorisé


Choc Economique Aviation Civile Empty Re: Choc Economique Aviation Civile

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 28 Mai 2022 - 13:06