ACTUALITE Aéronautique

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ACTUALITE Aéronautique

ACTUALITE Aéronautique : Suivi et commentaire de l\'actualité aéronautique


4 participants

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel


Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Mar 24 Juil 2018 - 12:41

https://www.euractiv.fr/section/climat/news/la-suede-appelle-leurope-a-laide-pour-lutter-contre-les-feux-de-forets/

... Stockholm a demandé l’aide de l’Union européenne car elle fait face à d’importants risques d’incendies.
La Commission européenne a annoncé mardi 17 juillet la mobilisation de deux avions bombardiers d’eau depuis l’Italie dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE.


...La Commission européenne a coordonné le déplacement de deux avions bombardiers d’eau depuis l’Italie. Cette aide se réalise dans le cadre du mécanisme européen de protection civile. C’est en fait la deuxième fois cet été que la Suède demande de l’aide en raison de graves incendies
...Le satellite européen Copernicus est également utilisé pour son système de cartographie d’urgence.

Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Mer 22 Aoû 2018 - 19:20

Je place ici un post, qui prolonge celui que j'ai mis sur le fil 'satellites environnement'

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/satellite-toulousain-aeolus-mesure-vents-sera-lance-ce-mercredi-soir-1529132.html

"Ce sera le premier satellite qui mesurera les vents sur le globe terrestre depuis l'espace.  Il a été conçu dans le cadre du programme d'observation européen de la terre Copernicus. Jusqu'à présent, les vents étaient mesurés par des stations au sol, des bouées en mer, ou par des ballons-sonde ou des avions en altitude

... Aeolus fournira aux scientifiques et aux météorologues des mesures directes à intervalles réguliers. 

"Il sondera l'atmosphère avec un laser puissant et devrait ainsi aider à mieux comprendre les dynamiques au niveau des tropiques et les processus influant sur la variabilité du climat, mais surtout à améliorer les prévisions météorologiques", précise l'Agence spatiale européenne."

et d'autres precisions sur 

https://www.usinenouvelle.com/article/l-esa-s-apprete-a-lancer-aeolus-le-satellite-d-airbus-pour-ameliorer-les-previsions-meteorologiques.N731924

"Le satellite d' 1,35 tonne embarque un instrument LIDAR (pour LIght Detection And Ranging) baptisé Aladin. “Pour mesurer les vents depuis l’espace, Aeolus expérimentera une technique entièrement nouvelle basée sur un laser de forte puissance qui sondera les basses couches de l’atmosphère terrestre (jusqu’à 30 km d’altitude) afin de produire des profils verticaux des vents et de recueillir des informations sur les aérosols et les nuages”, explique l’ESA.
À ce jour, l’observation des vents se fait grâce à des stations météorologiques, des ballons-sondes et d’autres satellites dédiés. À l’inverse de ces systèmes, Aeolus sera capable de fournir des données à des intervalles plus réguliers. Il apportera aussi des observation sur des portions du globe où les données manquent comme dans l’hémisphère sud et dans les zones tropicales.
Les prévisions au-delà de cinq ou six jours seront ainsi nettement améliorées. Et le satellite permettra de modéliser des cartes dynamiques en 3D des vents terrestres sur toute la surface terrestre."

et 
https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/21/2854709-aeolus-satellite-toulousain-mesure-vents-sera-lance-demain.html

"toutes les données recueilles alimenteront en temps réel les grandes agences météo mondiales comme Météo France car la principale mission du satellite reste météorologique. Le vent a en effet été identifié par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) comme une donnée essentielle dans l’amélioration des prévisions même s’il est encore difficile de chiffrer l’amélioration de la fiabilité des prévisions grâce à Aeolus.
Si Aeolus permettra de dresser une carte précise des vents de la planète, le satellite doit aussi permettre de mieux renseigner les études climatiques et ainsi les modèles de climat. Le satellite gravitera autour de la Terre à une altitude de 400 km durant toute sa mission qui doit durer trois ans."

Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Jeu 23 Aoû 2018 - 10:41

Succès de la mise en orbite
et contribution de technologies et de materiel suisses
(oui l'Europe spatiale ne se limite pas à l'Union européenne)

https://www.letemps.ch/sciences/mise-orbite-dun-satellite-europeen-mesurer-vents
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Jeu 23 Aoû 2018 - 11:47

"Lancé ce mercredi soir depuis Kourou, en Guyane, le satellite européen Aeolus utilisera des impulsions laser pour déterminer la direction et la vitesse du vent sur l’ensemble du globe en sept jours. Selon les responsables du programme, les prévisions météo devraient devenir aussi fiables à 15 jours que celles disponibles aujourd'hui à 8 jours"

https://www.lci.fr/sciences/meteo-france-video-aeolus-ce-satellite-europeen-qui-va-revolutionner-les-previsions-meteo-cnes-esa-espace-science-2096272.html

Des précisions complémentaires 
http://www.nicematin.com/technologie/comment-le-lancement-du-satellite-europeen-aeolus-va-revolutionner-les-previsions-meteorologiques-255093

Développé par Airbus à Toulouse, le satellite Aeolus de l’Agence spatiale européenne (ESA) a nécessité quinze années de recherche, menées par Météo-France, et sollicité un investissement total de 480 millions d'euros. 
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Jeu 23 Aoû 2018 - 23:38

Ajout très important :

http://www.nicematin.com/technologie/comment-le-lancement-du-satellite-europeen-aeolus-va-revolutionner-les-previsions-meteorologiques-255093

Les relevés devraient, enfin, permettre de mieux comprendre les changements climatiques et leurs effets. 

En effet, c'est moi qui ajoute, nous disposons de données très incomplètes pour bien comprendre l'importance des nuages dans le climat.
Ces nouvelles données pourraient enfin permettre de lever certains (énormes) incertitudes et zones d'ombre (!) sur les mécanismes météo-climat.
Pour moi, il ne fait pas de doute que l'homme a un rôle essentiel dans le dérèglement climatique constaté, qui se produit à un rythme beaucoup plus rapide que toutes les évolutions que nous avons pu mesurer, grâce aux carottes glaciaires, aux pôles par exemple. 
Mais je ne suis pas convaincu qu'il s'agisse du CO2 (le CO2 doit cependant être combattu avec la plus grandes importance, car en acidifiant les océans, il menace et tue les coraux, et donc menace toute la vie aquatique (beaucoup de poissons ont besoin des coraux, pour leur reproduction).
Il me semble que le méthane doit jouer un rôle très important, et/ou d'autres gaz produits en quantité par l'homme -retardateurs de flamme par exemple- (et/ou dont la quantité dans l'atmosphère croît beaucoup avec le réchauffement climatique, comme les énormes quantités de méthane libéré par les permafrosts qui dégèlent)

Et les nuages jouent un rôle encore plus énorme que celui qu'on comprend bien. Des études ont été entreprises,  au CERN par exemple, mais il manque des données pour aller plus loin.
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Dim 26 Aoû 2018 - 16:13

Cet article, de vulgarisation scientifique, est également intéressant

https://www.techno-science.net/?onglet=news&news=17627

"Aeolus est l'incarnation parfaite de ce que doit être une mission d'exploration de la Terre. Elle comblera des lacunes dans nos connaissances sur le fonctionnement de notre planèteet fera la démonstration de l'utilisation dans l'espace de technologies à la pointe de la technique", explique le Directeur général de l'ESA, Jan Wörner.

Le Directeur des Programmes d'observation de la Terre de l'ESA, Josef Aschbacher, ajoute: "Doté d'un instrument tout à fait innovant, Aeolus emploiera une approche inédite pour mesurer les vents depuis l'espace. Le développement de cette technologie pionnière représentait un véritable défi, mais les efforts déployés par toutes les équipes ont été payants puisque ce satellite extraordinaire est désormais en orbite. Nous ne doutons pas qu'il sera à la hauteur des attentes !".

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Earth_s_winds_small
Les vents
De l'aveu de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), l'absence de mesures directes des vents à l'échelle de la planète constitue l'une des principales lacunes du système mondial d'observation du climat.

En comblant ce manque, Aeolus fournira aux chercheurs les informations dont ils ont besoin pour décrypter les interactions entre vent, pression, température et humidité.

Cette nouvelle mission fera la lumière sur la façon dont les vents influent sur les échanges de chaleur et d'humidité entre la surface de la Terre et son atmosphère ? ce qui est essentiel pour comprendre le changement climatique.

L'instrument qui équipe Aeolus, Aladin, fait partie des plus sophistiqués jamais envoyés dans l'espace. Premier en son genre, cet instrument s'appuie sur une technologie laserrévolutionnaire pour émettre des impulsions lumineuses dans l'ultraviolet, qui traverseront l'atmosphère et permettront de produire des profils des vents à l'échelle du globe. Il s'agit d'une approche tout à fait originale pour étudier les vents depuis l'espace.


---
et comme je commençais à le dire plus haut (ou à le sous entendre), Aeolus devrait aussi permettre de mieux comprendre la formation des nuages, à partir des noyaux de particules et des aérosols,(cf les études du CERN sur ces questions)
avec d'énormes conséquences aussi sur les échanges de notre planète avec e soleil, et avec l'espace (si le ciel est couvert, la radiation thermique de la terre la nuit est arrêtée par les nuages, ce qui permet des matins moins froids qu'en cas de ciel dégagé).
--------------------
Voir aussi : 
https://www.euractiv.fr/section/plan-te/news/aeolus-le-satellite-europeen-qui-va-ameliorer-les-previsions-meteo/
"Les mesures fournies par Aeolus « amélioreront la qualité des prévisions météorologiques, notamment dans la zone intertropicale et l’hémisphère sud où les stations terrestres sont moins nombreuses », a précisé le CNES dans un communiqué publié jeudi. « Elles sont attendues avec impatience par les climatologues. »
« Grâce à Aladin, le satellite expérimentera une technique entièrement nouvelle basée sur un laser de forte puissance qui sondera les basses couches de l’atmosphère terrestre (jusqu’à 30 km d’altitude) afin de produire des profils verticaux des vents et de recueillir des informations sur les aérosols et les nuages », a précisé le CNES."
Aladin utilise l’effet Doppler pour mesurer la vitesse des vents à différentes altitudes. 
« Cet instrument unique, fruit de l’expertise française mondialement reconnue dans les lidars, effectuera des mesures précises grâce à une technologie de pointe, utilisant des lasers ultraviolets novateurs », a indiqué le CNES.
-----
NB Effet Doppler, application directe de la relativité restreinte (par mesure des interférences produites), pour mesurer la vitesse des corps en mouvement (utilisé dans les radars routiers notamment).
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Dim 26 Aoû 2018 - 17:22

D'autres précisions, sur cet article 

https://sciencepost.fr/2018/08/video-le-satellite-de-mesure-des-vents-aeolus-a-ete-mis-sur-orbite-avec-succes/

Aeolus embarque l’Atmospheric Laser Doppler Instrument (Aladin), un LIDAR très puissant émettant des impulsions lumineuses dans l’ultraviolet. Ces mêmes impulsions lui sont renvoyées par effet Doppler avant d’être traitées par un télescope, dont la largeur est de 1,5 mètre (voir schéma ci-dessous).

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 LIDAR-aeolus-mesure-des-vents

Share

Crédits : ESA

Si la dynamique à l’œuvre dans l’atmosphère devait être mieux comprise par les chercheurs s’intéressant à cette question, Aeolus devrait également rendre de fiers services aux météorologistes. En effet, ces derniers ont grand espoir de pouvoir améliorer leurs prévisions météorologiques, concernant notamment de nombreux phénomènes climatiques tels que les orages et les typhons.

Le phénomène El Niño, ce courant côtier saisonnier chaud au large du Pérou et de l’Équateur suscitant de nombreuses questions, devrait également être mieux anticipé. Ce dernier a d’ailleurs récemment fait l’actualité depuis que des chercheurs de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) ont prévu son retour pour l’automne (60 % de chances) ou encore en hiver (70 %), chose qui ne s’est pas vue depuis des années !


-----------------------
« Mais la mise au point de l’instrument, appelé Aladin, a été un véritable challenge, ajoute Isabelle Domken. Imaginez que la partie du faisceau renvoyé au satellite est un cent millième de milliardième moins puissant que le faisceau initial envoyé! 
Sans oublier que lorsqu’entre le moment où le faisceau est envoyé et reçu, le décalage est de 7 secondes, durée pendant laquelle le satellite aura parcouru… 50 km.»

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180822_01212628

-----------------------
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1119623/science-espace-satellite-aeolus-vents-observation

S'il existe actuellement de nombreuses techniques permettant d'évaluer la direction et la force des vents, allant du ballon-sonde à l'anémomètre, en passant par des satellites qui se fient au déplacement des nuages dans le ciel, toutes ces façons d'agir ne donnent qu'un aperçu d'une situation précise lors d'un moment choisi.
Selon des simulations des données qui devraient être récoltées par Aeolus, le satellite représenterait une multiplication par deux du nombre de ballons-sondes auxquels ont déjà accès les météorologues.
Pour la zone des tropiques, où naissent bon nombre d'ouragans et de tempêtes tropicales dont le comportement est actuellement difficile à prévoir, on s'attend à ce que les prévisions météo s'améliorent de 15 % grâce aux futures données d'Aeolus.
L'idée d'utiliser cette méthode d'observation ne date d'ailleurs pas d'hier. Voilà près de 20 ans que l'Agence spatiale européenne (ESA) planche sur cette mission, avec un lancement initial qui était prévu en 2007.
Des problèmes technologiques ont toutefois entraîné de nombreux retards, faisant d'Aeolus l'une des missions les plus complexes à réaliser pour l'ESA.
-----------------------
http://www.leparisien.fr/societe/le-satellite-adm-aeolus-part-a-la-decouverte-des-vents-20-08-2018-7858755.php

« C’est la première fois qu’on tente depuis l’orbite de mesurer directement le vent à l’échelle du globe. L’idée est clairement de mieux anticiper tempêtes et ouragans. En France, cela pourrait nous aider, notamment pour les épisodes cévenols (NDLR : fortes chutes de pluie dont sont victimes chaque année les départements situés dans le massif des Cévennes) » explique Alain Dabas, chercheur au Centre national de recherches météorologiques (CNRM).

La tropopause, cette zone de l’atmosphère d’altitude moyenne de 10 à 17 km, à la jonction de la troposphère et de la stratosphère, intéresse particulièrement les météorologues, car c’est là que naissent les courants jets : « On sait qu’il s’y produit des phénomènes importants. Cela nous intéresse d’autant plus que le rôle des jet-streams est majeur dans la formation des dépressions, leur intensité, leur trajectoire. »

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 2b4587f4-a49d-11e8-8251-e7a0d505defe_1

http://www.leparisien.fr/images/2018/08/20/2b4587f4-a49d-11e8-8251-e7a0d505defe_1.jpg
-----------------------


http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/aeolus-le-premier-satellite-qui-doit-prevoir-les-evenements-climatiques-extremes-5b7edfde5532aa26ec01103b
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Jeu 25 Oct 2018 - 13:36

deux articles intéressants,
à titre de rappel historique, et de synthèse actualisée

juillet 18
https://www.techno-science.net/actualite/copernicus-20-ans-plus-tard-N17531.html

'Cette semaine est marquée par l'anniversaire des 20 ans de la signature du manifeste qui a permis la naissance du programme européen Copernicus pour l'environnement. Avec sept satellites Sentinelle en orbite qui livrent quotidiennement plusieurs téraoctets de données, Copernicus est le plus gros fournisseur au monde de données d'observation de la Terre.

Afin de marquer cette étape importante, de réfléchir aux réalisations de ce programme et de se tourner vers l'avenir, les commissaires européens, les fournisseurs de services, les directeurs de l'ESA et bien d'autres se sont réunis dans la petite ville italienne de Baveno sur la rive sud-ouest du lac Majeur, le lieu de naissance effectif de Copernicus. ...
Tout juste vingt ans plus tard, Copernicus bat son plein, et fournit des services qui utilisent des données satellites afin d'aider à adresser des défis actuels comme l'urbanisation, la sécurité alimentaire, la montée des océans, la fonte des glaces polaires et bien sûr, le changement climatique.

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Jan_Woerner_in_Baveno_medium
Jan Wörner à Baveno
L'un des principes les plus importants de Copernicus est que toutes les données satellites obtenues sont fournies gratuitement et à n'importe qui dans le monde.

Johann-Dietrich Wörner, Directeur Général de l'ESA, déclare, "Grâce à l'ensemble de ses partenaires, Copernicus a fait de remarquables progrès pendant ces vingt dernières années. Ce programme innovant pour l'environnement incarne notre conception d'un espace uni en Europe, ou, d'ailleurs, d'une Europe unie dans l'espace. Il unifie ce que nous faisons en intégrant l'espace dans notre société et dans notre économie, et façonne un secteur spatial européen plus compétitif."

-----
https://www.latribune.fr/supplement/la-tribune-now/le-programme-spatial-europeen-copernicus-une-ambition-citoyenne-un-leadership-economique-784674.html

'Philippe Brunet, initiateur du programme européen d'observation et de surveillance de la Terre, Copernicus, était l'invité d'honneur du Symposium international GEO Blue Planet (qui rassemble tous les 2 ans les producteurs de données océaniques et côtières du monde entier et leurs communautés utilisatrices).
Organisé pour la première fois en Europe, cette quatrième édition était co-organisée à Toulouse par la société d'analyse et de prévision océaniques Mercator Océan, l’opérateur du Copernicus Marine Service.

Philippe Brunet qui dirige la Politique Spatiale, Copernicus et Défense au sein de la Commission Européenne, s'est confié à La Tribune, sur l'importance et l'évolution de ce programme unique au monde.

....
L'Union européenne et l'Agence Spatiale Européenne (ESA) ont lancé, en 2001, l'initiative européenne de surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (Global Monitoring for Environment and Security, GMES). Ce programme est aujourd'hui opérationnel et s'appelle Copernicus. Il pèse 4,3 Milliards sur la période 2014-2020. Le programme spatial Copernicus garantit une observation et une surveillance régulières de l'atmosphère, des océans et des surfaces continentales; il fournit des informations fiables, validées et certifiées, à l'appui d'applications et de décisions nombreuses en matière d'environnement, de changement climatique, et de sécurité. Il renforce ainsi la protection des citoyens.
Copernicus, c'est aussi un formidable moteur de croissance économique, générateur d'emplois.

...
Depuis le début de son cadre financier pluriannuel en 2014, le programme fait vivre plus de 500 entreprises et 3500 emplois dans les 28 états membres de l'UE. Le poids économique est celui de tout programme spatial et industriel. Vous avez un secteur amont, qui passe des contrats et dont le maître d'œuvre est l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Avec l'aide des services en lien avec les utilisateurs, cette dernière élabore avec les industriels, notamment Airbus et Thalès Alenia Space (TAS), le prototype des satellites qu'il nous faut, puis passe des contrats de développement pour la production de ces satellites. La Commission Européenne prépare actuellement le nouveau budget du mandat 2021-2028. Sur les 5,8 milliards d'euros que la Commission Européenne devrait débloquer (si ce budget est approuvé par le Parlement européen), près de 4 milliards seront utilisés dans l'infrastructure spatiale. C'est un levier budgétaire énorme pour l'économie spatiale !

Les données observées par satellites, sur terre, dans l'atmosphère ou dans les océans sont distribuées dans toutes les entités en charge des services Copernicus, comme Mercator Océan qui opère le Copernicus Marine Service pour l'UE. Ces derniers peuvent alors les analyser, les calibrer, les valider, les distribuer ou les assimiler dans des modèles qui permettent de produire des prévisions océaniques par exemple.

Le programme avait été conçu, à l'origine, pour servir essentiellement les politiques publiques de l'Union Européenne, de ses Etats-Membres ou des collectivités territoriales. Aujourd'hui, notamment grâce à sa politique d'accès ouvert et gratuit à la donnée, un facteur clé de l'innovation, Copernicus a permis le développement de nombreux services avals commerciaux, un secteur en plein essor. Cette « matière première » gratuite et scientifiquement validée, associée à la diversité d'utilisation des données satellitaires et d'informations expertes des Services Copernicus (infrastructures côtières, énergie, transport, qualité des eaux, santé, tourisme, loisirs, ...), permet aux entreprises (PME, start-up, etc.) de se développer, et de proposer des services toujours plus innovants à leurs clients finaux. Le programme Copernicus compte aujourd'hui des centaines de milliers d'utilisateurs.

Copernicus ne cesse d'évoluer. Quels sont les facteurs qui le rendent unique au monde?
Il faut savoir qu'aucun des états membres de l'UE n'aurait pu mettre en place un tel programme seul. C'est une initiative collective, une ambition Européenne, qui mutualise efforts et débouchés. À terme, 15 satellites seront lancés, il fallait donc trouver un marché économique capable de rendre toutes ces données disponibles. Et le marché européen est le plus grand du monde!
Copernicus a misé sur sa politique de libre échange des données. Ce facteur est l'un des plus importants. La donnée n'est gratuite dans aucune industrie de transformation. Ce système a boosté l'innovation. Par exemple, ce n'est pas parce que je vous donne accès à ma mine d'acier et à mon usine de plastique, que vous serez capable de construire, vous-même, une voiture.
De plus, le programme a développé plusieurs pôles d'excellence qui le rendent unique ; une excellence technologique dans les satellites radars, une excellence en altimétrie pour les océans (mesures de la hauteur des eaux), mais également une excellence dans les matières liées aux changements climatique et au CO2.
Enfin, chaque satellite peut désormais aller, plus profondément, dans sa logique de recherche et collecter davantage de données. Les satellites « SENTINEL » 1, 2 et 3, lancés de 2014 à 2016 rapportent, par exemple, 1 petabyte ou péta octet (ndlr : un million de milliards d'octets) de données tous les 3 à 4 mois. On va bientôt devenir le premier producteur de données au monde, après Google.


Comment l'Europe se positionne-t-elle dans domaine spatial pour les années à venir?
L'Union Européenne compte investir 16 milliards d'euros dans le marché spatial, les programmes industriels et le New Space, sur les sept prochaines années (2021-2028). Cela équivaut au budget du CNES, l'agence spatiale française. Les deux programmes spatiaux phare de l'UE, Copernicus (Observation de la Terre) et Galileo (Géolocalisation, très prochainement opérationnel) confèrent ainsi une autonomie totale à l'Union Européenne et dans certains cas, lui assurent également un leadership mondial. La dépense publique a été massive, quasiment la totalité du budget de ces deux systèmes a été reversé à des compagnies européennes. '
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Ven 26 Oct 2018 - 9:18

avec retard (article datant d'août)
https://www.usinenouvelle.com/editorial/en-images-le-satellite-sentinel-6a-bientot-pret-a-mesurer-le-niveau-des-mers.N735719

Le satellite Sentinel-6A va être couplé à son module de propulsion dans les locaux d'Airbus à Toulouse. Une étape décisive avant son lancement en 2020 pour le programme européen Copernicus. 

Le satellite conçu pour mesurer le niveau de la mer Sentinel-6A vient de franchir une nouvelle étape, qui le rapproche de son lancement. L’équipe Airbus du programme pour l’environnement et la sécurité Copernicus est arrivée au stade "du couplage du module de propulsion avec la nacelle du satellite dans les locaux d’Airbus", à Toulouse, indique le communiqué du constructeur.
Le satellite doit être lancé en 2020 et un second sera envoyé en 2025 pour mesurer le niveau des océans, "un indicateur clé du changement climatique", explique Airbus. Sentinel-6A aura une durée de vie de sept ans et réalisera des cycles d’analyse de dix jours


La délicate mission du couplage
Le constructeur précise que le couplage est une mission très délicate, alors que le satellite pèse 1,5 tonne. "Les spécialistes d’Airbus ont hissé la plateforme du satellite d’environ 5 mètres de haut avec une précision millimétrique au-dessus du module de propulsion" pour ensuite les assembler. Dans ce module, se trouvent les moteurs, systèmes de commande et un réservoir d’ergol de 240 litres.
Airbus a été doté de la maitrise d’œuvre du programme Copernicus, initié par la Commission Européenne et l’Agence spatiale européenne (ESA). "Un tel degré de précision dans l’observation des variations de hauteur de la surface des océans permettra de fournir des informations sur le niveau des mers, la vitesse et la direction des courants, ainsi que le stockage de chaleur dans l’océan", ajoute Airbus, qui précise que le niveau des mers augmente actuellement de trois millimètres par an.
Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 000684054_illustration_large
Sentinel-6 ©️ ESA
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Ven 28 Déc 2018 - 17:25

https://www.telesatellite.com/actu/52594-le-cnes-accueille-un-workshop-sur-les-services-de-securite-de.html

le cnes a accueilli il  y a quelques jours un userworkshop»sur les services de sécurité de copernicus destiné aux états membres et à l-union européenne ceworkshoporganiséparlesatceneuropeanunionsatellitecentreportaitsurlesservicesensupportàl’actionextérieureseadecopernicusets’esttenuenpartenariatavecl’emsaeuropeanmaritimesafetyagencyfrontexeuropeanborderandcoastguardagencyeteuisseuropeaninstituteforsecuritystudies l’objectifprincipaldeceworkshopétaitdepartagerlesretoursd’expériencessurlesusagesdesutilisateursactuelsenvueaussiderenforcerlesservicesetl’écosystèmeexistantspourrépondreàdesbesoinsdesutilisateursfuturstantauniveauopérationnelquepolitiquecettejournéeapermisdepromouvoirleservicecopernicusensupportàl’actionextérieureseaquidélivredesproduitsopérationnelsconcretsquipeuventêtreactivésparlesetatsmembreslesutilisateursonteul’opportunitédeprésenterleursusagesdesservicesdesécuritécopernicusetsurtoutleursbénéficesnotammentsurdesopérationsdesécuritémaritimesetautresainsiquelesévolutionspossiblesenfonctiondesprioritésdesutilisateurs
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Mar 9 Avr 2019 - 11:50

https://www.techno-science.net/actualite/maree-noire-grande-america-vue-espace-N18300.html

Cette image prise le 19 mars à 18h11 CET par le satellite Sentinelle 1 du programme Copernicus montre la marée noire occasionnée par le navire Grande America. Le porte-container italien, qui transportait 2200 tonnes de fuel lourd, a pris feu et a sombré dans l'Atlantique à environ 300 km des côtes le 12 mars.

Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Grande_America_oil_spill_imaged_large

Sentinelle 1 a acquis cette image radar de la marée noire, la grande zone sombre au centre de l'image, qui s'étire sur environ 50 km. Les plus petits points blancs représentent des navires, probablement ceux qui participent aux opérations de nettoyage.

Du fuel s'écoule toujours du navire qui gît maintenant à une profondeur d'environ 4500 m. Les autorités françaises tentent de réduire l'impact de la pollution le long de la côte.

...
Laurent Simon
Laurent Simon
Whisky Quebec


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Laurent Simon Dim 5 Mai 2019 - 20:55

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/partenaires/viva-technology/partenaire-2188-l-imagerie-satellite-au-service-de-l-agriculture-du-futur-328922.php

Atos et CybeleTech, entreprise spécialiste des technologies numériques pour la filière du végétal, se sont associées pour proposer de nouveaux services à partir de données satellites issues du programme européen Copernicus



CybeleTech propose depuis 2011 un large éventail de technologies numériques à destination des acteurs des filières agricoles et forestières pour la prédiction de rendement, l'optimisation de la production et de la sélection variétale : télédétection, modélisation, simulation, calcul haute performance, etc.

Grâce à la plateforme Mundi du groupe Atos les utilisateurs ont un accès instantané aux données satellites géographiques du programme européen Copernicus, qu’ils peuvent associer à leurs propres données et outils afin d'élaborer de nouveaux produits et services innovants.

Une première utilisation de Mundi dans le domaine de l’agriculture, qui révèle la maturité du secteur en matière de transformation digitale.CybeleTech fera partie du panel de startups invitées par Atos à l’occasion de la première édition de son Lab à l’occasion de VivaTech 2019.

Contenu sponsorisé


Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel - Page 4 Empty Re: Programme européen Copernicus (ex GMES). Satellites Sentinel

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2022 - 0:51